Les petites graines : fable des temps modernes de Sophie Chrizen

Les petites graines : fable des temps modernes de Sophie Chrizen. Paru le 22 novembre 2021 aux éditions Librinova ; 15€90 ; epub 4€49 ; 125 pages, 18cm x 13cm.
4ème de couverture
Violette a onze ans et vit seule avec sa mère émotionnellement fragile. Quand elle retrouve une lettre cachée dans un tiroir, c’est toute son existence qui vacille. Ce mystère la mènera sur les traces du père qu’elle n’a jamais eu et lui en apprendra beaucoup sur le sens de sa vie.
L’auteur : Née à Cannes en 1977, Sophie Chrizen est cadette d’une fratrie de trois. Elle fera des études d’ingénieure et étudiera la biochimie. Maman, elle est également marraine de jeunes en souffrance, elle les aide à retrouver leur chemin vers eux-mêmes.

 

 

 

Extrait

Je ne suis ni une fée, ni une sorcière, et surtout pas une princesse. Je suis une petite fille de onze ans. Je suis assez avancée, de sorte que par certains côtés , j’ai l’intelligence d’une adolescente de quatorze ans. Je m’appelle Violette et comme n’importe quelle enfant de mon âge je vais à l’école. Cette année je suis en CM2. J’aime être  enfant car ça me donne une sorte de super pouvoir et le mien c’est de rendre les gens heureux autour de moi. Je le sais car ma maman  n’arrête pas de me dire qu’elle est très contente de m’avoir et qu’elle est fière de moi. Nous ne vivons que toutes les deux. Elle m’a dit, une fois où je lui demandais pourquoi je n’avais pas de sœur, que j’étais tellement mignonne et rayonnante quand je suis née qu’elle n’avait plus besoin d’avoir d’autres enfants. 

Les missives de Fanny H

Violette est une petite fille de onze ans comme toutes les autres, ou presque. Elle vit seule avec sa maman mais est très entourée côté famille. Elle a ses tantes, ses cousines, ses grands-mères et son arrière-grand-mère qu’elle adore, surnommé Granny ou Nanette. Et c’est chez elle que Violette retrouve avec bonheur sa famille qu’elle aime tant tous les dimanches autour d’un bon repas. Elle a la chance aussi d’avoir de supers amis, notamment Anna et Enzo, parce qu’à cet âge-là, les amis ça compte plus que tout, les amis c’est la vie. Ce trio est inséparable, ils partagent leurs secrets et surtout les problèmes de la vie inerrants à leur âge de « grands » de l’école primaire. Violette a beaucoup d’idées intéressantes, par exemple, elle aime récolter des pétales de fleurs pour ensuite « créer » des parfums qui remporte un grand succès auprès des siens.

Lorsque Sophie m’a fait parvenir sa nouvelle, rien que le mot fable, piquant ma curiosité, m’a donné envie de m’y plonger rapidement. Ayant découvert l’auteure, Sophie Chrizen, récemment avec « La vie d’une Schizophrène« , j’avais hâte de découvrir ce qu’elle avait fait de nouveau. Et cette fois-ci, elle a choisi de nous parler d’une petite fille qui porte le doux nom de Violette, (qui me rappelle Ourson, une nouvelle de la Comtesse de Ségur) et de ce qui la préoccupe et l’occupe au quotidien dans sa vie de pré-adolescente. Ce sont des choses certainement plus futiles pour nous mais très importante et vital lorsque l’on a onze ans, comme de choisir le bon déguisement pour le carnaval ou de réussir un plan établi avec ces deux amis.

Et dans Les petites graines, ce qui va préoccuper Violette est une question existentielle pour elle : mais où et qui est son papa ? On ne lui a jamais parlé de rien, personne, ni son arrière-grand-mère dont elle est si proche et évidemment, elle n’ose pas poser de question.

Elle va donc mener l’enquête avec l’aide de ses deux complices, Anna et Enzo. La cour de récréation leur servira de QG.

A travers cette jolie histoire, l’auteure évoque plusieurs points sérieux : les secrets de famille, les familles monoparentales et les difficultés que cela peut engendrer ultérieurement. Dans la tête d’une petite fille de onze ans, tout prend des proportions démesurées surtout quand on a beaucoup d’imagination comme Violette.

Une fable des temps modernes, comme nous indique l’auteure, pouvant être lue également par un jeune public qui apprécierait sûrement de découvrir les aventures de Violette et de ses amis. Et je le conseille vivement d’ailleurs. En effet, je pense que Sophie Chrizen a eu une très bonne idée de nous interpeller sur des choses importantes que nous pouvons tous et toutes rencontrer au sein de notre famille ou autour de nous, à travers les regards neufs d’enfants.

C’est une histoire parfaite pour lire et à partager en cette période de Noël. Je souhaite bonne lecture à ceux qui tourneront les pages afin de découvrir le secret caché dans Les petites graines.

(merci Sophie)

3 réflexions sur “Les petites graines : fable des temps modernes de Sophie Chrizen

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s