La Millième chasse aux livres#66 Erratum


 La Millième chasse aux livres#66 Erratum

 

Finalement notre 66e chasse restera en Ile de France.
Et oui, on ne fait pas toujours comme on le souhaiterait.
Bon pour la peine ,on vous emmène tout de même dans un lieu enchanteur
Le château de Villiers
cv&&cv&
Le château de Villiers est un palais français situé dans la commune française de Cerny, dans l’ancienne province de Gâtinais, aujourd’hui le département de l’Essonne et la région Île-de-France, à quarante-et-un kilomètres au sud de Paris.
cv
Située au cœur du canton de la Ferté-Alais, séparée du chef-lieu par la rivière Essonne, avec ses 1 713 ha, la commune de Cerny appartient au canton d’Etampes. Nous y retrouvons tous les paysages de notre petite région aux confins de l’Hurepoix et du Gâtinais. Traversée part le GR11, les randonneurs s’y succèdent en semaine comme en week-end traversant forêts, sentiers et cultures.
Le Val dEssonne-Les communes membres-Cerny 3 2

Le livre ? Ben c’est le même

Tony Parsons, Des garçons bien élevés

 

 

Je vous présente l’enquêteur Max Wolfe. Insomniaque. Amoureux des chiens. Drogué au café noir. Boxeur. Orphelin. Mari dévoué d’une femme disparue brutalement. Père célibataire. Défenseur des opprimés, des assassinés, et le pire cauchemar de tous les meurtriers.

Un serial killer est en cavale. Il aime trancher les gorges. Et il est très bon à ce petit jeu.

Vingt ans plus tôt, sept étudiants privilégiés d’une riche école privée, Potter’s Field, fondée par Henri VIII cinq cents ans plus tôt, deviennent amis. Aujourd’hui, ils meurent les uns après les autres, de la façon la plus violente qu’on puisse imaginer.

Max Wolfe va suivre la piste sanglante, depuis les bas-fonds de la ville de Londres jusqu’aux lumières les plus brillantes des hautes sphères du pouvoir. Il n’en sortira pas indemne. Le secret terrifiant qu’il découvre, enterré depuis maintenant deux décennies, va bientôt exploser.

 

 

Publicités

Le Top 10 des Flingueuses 2017


Salut les polardeux,

C’est bientôt Noël et l’année touche à sa fin.

Aussi avec quelques-une de mes chroniqueuses,

Nous allons vous proposer

Le Top 10 des Flingueuses


Le Top 10 des Flingueuses

C’est un classement de nos lectures polars

Afin de vous présenter nos lectures

Coups de coeur 2017

Les incontournables pour chacune d’entre nous.

Les livres qui nous auront le plus marquées.

Ceux que nous avons le plus aimés, qui nous ont touchées, bouleversées.

Ceux aussi qui nous auront choquées, surprises ou encore bluffées.

Le Top 10 des Flingueuses

Peut vous aider à faire un choix dans vos PAL

Pour vos prochaines lectures.

Vous donnez de nouvelles envies

Vous faire découvrir de nouveaux auteurs

Le Top 10 des Flingueuses

Il y en aura pour tout le monde,

Tous les genres du polars seront représentés

Du roman psychologique, du thriller

Du roman historique, des enquêtes policières.

Du roman noir, du polar rural, du polar urbain…

Le Top 10 des Flingueuses

C’est des grandes maison d’éditions, c’est des petites maisons d’éditions, c’est aussi de l’autoédition.

Le Top 10 des Flingueuses

Vous l’aurez compris

C’est nos bonheurs livresques de l’année 2017.

Et je vais vous les proposer et vous les présenter durant cette dernière quinzaine de l’année qui se termine.

Ge, Porte flingue de Collectif Polar

TOP 10 des FLINGUEUSES

La Millième chasse aux livres #64


La Millième chasse aux livres #64

Notre chasse aux livres repart de plus belle

Puisqu’un second livre sera abandonné

Demain, Jeudi 14 décembre.

Et n’oubliez pas, notre Chasse Spéciale Noël

C’est ICI jusqu’au dimanche 17


La Millième chasse aux livres #64

By Miss Aline

Avec Aline on rejoint les Haut de France

Chez nos amis Picards

Dans le département de la Somme

Nous nous rendons dans la troisième ville du département par sa population.

Situé dans la vallée de l’Ancre.

 dans la commune d’ Albert

Albert est située au nord-est du département de la Somme, au centre de la région Hauts-de-France, à 28 km à l’est d’Amiens et 33 km au sud d’Arras ainsi qu’à environ 45 km de Cambrai, 50 km de Saint-Quentin, 75 km de Lille et 130 km de Paris à vol d’oiseau selon wikipedia.

 

 

 

Quelques repères historiques sur Albert
Non, l’histoire d’Albert n’a pas commencé avec la Première Guerre mondiale ! Reconnue en tant que commune dès 1178, elle a plus d’un souvenir à vous raconter.
 
L’origine de la cité remonte pour le moins à l’époque romaine. La ville primitive était située alors sur la chaussée Brunehaut, principale voie romaine du Nord de la France.
Jusqu’en 1620, Albert s’appelle Ancre
La Lourdes du Nord  
  Au XIème siècle, un berger découvre une statue de la Vierge dans un champ. Le culte de cette vierge miraculeuse devient très vite célèbre

A la fin du XIXème siècle, un curé-bâtisseur, rêve pour Albert d’un sanctuaire digne de l’ancienneté du pèlerinage et adapté à l’accroissement de la population.

La construction de la Basilique commence en 1884. C’est le seul édifice albertin qui sera reconstruit à l’identique après la guerre. Des pèlerinages y sont toujours organisés, plus particulièrement en mai et septembre.
La Guerre 14-18 :
 L’armée allemande entre dans Albert le 29 août 1914, après la Victoire de la Marne. La ville est reprise le 13 septembre. Le front se stabilise à 3 km d’Albert.
Le ville sera totalement détruite par les bombardements successifs des allemands puis des anglais.
Elle sera reconstruite en les année 20 et 30 

Et c’est en Face de l’emblématique Basilique

Notre Dame de Brebières

Que sera abandonné notre livre.

Le livre justement !

 La faux soyeuse de Éric Maravélias.

Je suis couvert de sang mais je suis bien. Rien à foutre. Dans l’univers cotonneux et chaud de la défonce opiacée, le sang n’est rien. La mort n’est rien. Et moi-même je ne suis rien. Joies et chagrins se succèdent dans une espèce de brouillard confus, un ballet macabre, et rien ne subsiste de tout cela, sinon parfois, au détour du chemin, un sentiment de gâchis irréversible qui me prend à la gorge. Nos vies de parias sont comme de frêles esquifs privés de gouvernails. Sans plus personne à bord. Elles sont ballottées au creux de flots tourmentés, secoués par des vents inconnus et changeants qui les mènent à leur gré vers des côtes plus ou moins hospitalières, incapables que nous sommes de changer ne serait-ce que la moindre virgule au récit chaotique de nos existences.  »

Retrouvez ICI l’entretien de l’auteur avec Miss Aline ainsi que son avis sur la Faux soyeuse

 

 

 

La Millième chasse aux livres #63


La Millième chasse aux livres #63

Comme promis notre grande chasse aux livres reprend demain.

Nous allons déposer à nouveau des livres un peu partout,

où nous serons.

Mais en attendant,

Vous pouvez jouer avec nous

Sans sortir de chez vous

Avec la Millième #62 spéciale Noël

C’est ICI

Maintenant place à la soixante-troisième


La Millième chasse aux livres #63

By Cécile

 

Retour en région parisienne pour cette chasse.

Nous partons en Seine et Marne

Rendre visite aux Latignaciens et aux Latignaciennes.

 

Nous vous emmenons à 28 km à l’est de Paris

Dans la commune de Lagny-sur-Marne

Elle s’étend entre la vallée de la Marne et le début du plateau de la Brie. La Marne constitue la limite nord de la commune.

 

La ville de Lagny a été créée en 645 par le moine missionnaire irlandais Saint-Fursy de Péronne.

L’ORIGINE DU NOM LAGNY-SUR-MARNE

Les historiens s’accordent à dire qu’au IVème siècle, après l’occupation romaine de la Gaule, un officier de l’armée victorieuse du nom de Latinius se serait installé près du rétrécissement de la Marne. C’est ainsi que Latiniacum, exploitation agricole du domaine de Latinius, aurait vu le jour.

Face à cette hypothèse, d’autres idées ont vu le jour. Le nom de Lagny aurait une origine celte tirée de «lactuca», région plantée de laitues, ou bien encore de « lanum » définissant une plaine. Théories peu crédibles compte tenu de l’origine du nom des villes voisines, Pomponne et Thorigny, qui elles aussi tireraient leurs noms de personnages romains.

 

C’est du coté de l’hôtel de ville qu’il faudra chercher,

plus exactement vers les Arcades.

 

Le Passage de l’Arcade, qui sert de communication entre la Place de la Fontaineet l’Hôtel de Ville de Lagny-sur-Marne est le dernier vestige de l’enceinte médiévale qui entourait l’abbaye Saint-Pierre jusqu’à la Renaissance.

On peut encore y distinguer, côté Place de la Fontaine, les encoches qui permettaient le passage d’une herse isolant le monastère. Du côté de l’Hôtel de Ville, une peinture datant probablement de 1793 prône l’indivisibilité de la République Française.

C’est là que le 14/12 rue de l’arcade à Lagny sur Marne au niveau de la fontaine , vous trouverez notre bouquin

Le livre justement quel est-il ?

Les filles de l’ouragan de Joyce Maynard

Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes. Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée. Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche.
Et pourtant ces deux femmes si dissemblables se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir.
Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, ce récit suit les itinéraires personnels de deux « soeurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui.

Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte – les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé – et jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence.

Belle chasse à vous

Et à demain pour le 64e

Portez vous bien en attendant.

 

La Millième chasse aux Livres # 62 : Spéciale Noël


La Millième chasse aux Livres #62 : Spéciale Noël

 

Vous n’aurez pas à habiter la ville voire le quartier où nous abandonnons habituellement nos livres.

Vous aurez juste pour participer à cette chasse à répondre à quelques-uns de mes questions.

Oui, vous allez pouvoir recevoir chez vous, sans vous déplacer, quelques polars de notre Millième chasse.


La Millième chasse aux Livres #62 : Spéciale Noël

By Ge

Pour gagner 3 polars dont 2 dédicacés

Vous aurez jusqu’au dimanche 17 décembre pour répondre aux questions.

Des questions simples,

Auxquelles j’aimerai que vous répondiez avec sincérité

Il devrait y avoir 6 gagnants.

Il y a bien entendu quelques conditions.

Que je puisse vous faire parvenir les livres à une adresse en France métropolitaine.

Et que vous soyez abonné au blog et à notre page Facebook.

Voici donc les fameuses questions.

Comment et quand avez vous découvert Collectif Polar ?
Par quel biais l’avez vous connu ?
Pouvez-vous nous citer les rubriques récurrentes de notre blog ?
Quelles sont les rubriques que vous affectionnez le plus?
Quelles informations venez-vous majoritairement y trouvez ?
A quelle fréquence fréquentez vous le blog ?
Le blog vous a-t-il fait découvrir ou donner envie de découvrir de nouveaux auteurs ?
Pouvez vous me citer quelques auteurs que vous avez découvert ?
Et quels sont ceux que nous vous avons fait lire, ou quels livres avez vous lu à cause ou grâce à nous ?
Quel est « le petit plus » que vous trouvez chez Collectif Polar ?

 

Où envoyer vos réponses

Sur notre mail

collectif.polar@gmail.com 

 

Alors bonne chance à vous

Et à très vite sur Collectif Polar

 

 

La Millième chasse aux Livres : Spéciale Noël


La Millième chasse aux Livres : Spéciale Noël

Demain il n’y aura pas d’abandon de livre.

Vous n’irez pas visiter un nouveau coin de France.

Non, mais rassurez vous,

d’ici quelques jours notre grande chasse aux livres reprendra

Non, demain démarre une autre chasse aux livres

Une chasse aux livre très spéciale


La Millième chasse aux Livres : Spéciale Noël

En effet,

Vous n’aurez pas à habiter la ville voire le quartier où nous abandonnons habituellement nos livres.

Vous aurez juste pour participer à cette chasse à répondre à quelques-uns de mes questions.

Oui, vous allez pouvoir recevoir chez vous, sans vous déplacer, quelques polars de notre Millième chasse.

 

Aussi Rendez vous demain

 Oui Rendez vous demain.

En fin d’après-midi

Je vous poserai mes quelques et simples petites questions.

Vous aurez jusqu’au dimanche 17 décembre pour y répondre.

Alors à très vite

Pour gagner au moins 3 polars dont 2 au moins dédicacés

Il devrait y avoir 6 gagnants.

A vous de jouer

Et belle Millième Chasse de Noël à vous

 

Tout sur la…

Millième Chasse de Noël 62 ICI

 

 

La Millième chasse aux livres #61


La Millième chasse aux livres #61

Est-il encore nécessaire que je vous présente notre grande chasse aux livres ?

Sachez juste que nous abandonnons, mes flingueuses et moi, et quelques tueuses à gage, des bouquins

Au 4 coins de la France pour fêter dignement notre Millième article paru il y a déjà 2 mois.

Ainsi vous pouvez, trouvez ces livres et les adopter

Voici donc notre 61e chasse aux livres.


La Millième chasse aux livres #61

By Dany

Si vous nous avez suivi ce week-end,

vous savez donc déjà que l’on repart pour le Sud Est

en région Nouvelle Aquitaine

à 45 km au dessus de Bordeaux

sur le rive nord de l’estuaire de la Gironde.

Oui nous retournons à Blaye

On file au salon Livres en Citadelle

Et c’est aux abords de la citadelle que vous nous trouverez

Et plus exactement au Couvent des Minimes

Le couvent des Minimes est un ensemble monastique établi dans le périmètre de la citadelle de Blaye

Établi à la pointe sud de la citadelle de Blaye, l’ancien couvent des minimes présente des bâtiments du début du XVIIe siècle, antérieurs à la restructuration militaire de la ville par Vauban.

En 1604, Jean-Paul d’Esparbès de Lussan, gouverneur de Blaye et ami d’Henri IV décide d’installer des minimes – membres d’un ordre fondé vers 1460 par saint François de Paul – dans la citadelle afin de les attacher à la garnison comme aumôniers.

La première pierre est posée le 13 mai 1607 et la construction s’achève en 1611. Il est consacré solennellement en 1611 par le cardinal François de Sourdis, archevêque de Bordeaux.

Le couvent, qui comporte une église, un cloître, des bâtiments conventuels et un jardin, est ordonnancé de façon traditionnelle.

L’ancien couvent des minimes fait l’objet depuis 2005 d’une importante campagne de restaurations et d’aménagements, visant à lui donner une nouvelle affectation de centre culturel pour la ville.

Voilà vous savez presque tout

Il vous reste à suivre les indices des organisateurs

Et à vous présenter le livre

Une terre si froide de Adrian McKinty

1981, Irlande du Nord. Bobby Sands vient de mourir. Le pays est sous haute tension, Belfast à feu et à sang. A Carrickfergus, deux homosexuels sont tués, main gauche arrachée. La piste d’un serial killer semble évidente. Mais le sergent Sean Duffy sait que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique. McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au cœur d’une enquête palpitante, maniée avec l’humour noir si cher aux Irlandais.

Quant au suspense… McKinty est un maître. Il nous fait entrevoir une issue, puis une autre… jusqu’à l’ultime, sidérante. Isabelle Bordes, Ouest France.

Ce premier volet d’une prometteuse trilogie nous entraîne dans les spectaculaires rebondissements d’un effrayant billard à trois bandes, où rien – sinon la mort – n’est conforme aux apparences. Explosif. Philippe Blanchet, Le Figaro.

 

La Millième chasse aux livres #60


La Millième chasse aux livres #60

Voici déjà la soixantième

soixante livres déposés ça et là

Là où nos voyages nous ont mené

Mes flingueuses et moi.

Là ou notre passion commune nous entraîne

Là où parfois se déroule un salon du livre.

Ou toutes autres manifestations littéraires


La Millième chasse aux livres #60

By Ge

Surprise !

Et oui je sais, si vous nous suivez, vous deviez vous attendre à retourner à Blaye

Au salon Livres en citadelle

Alors promis, nous y retournerons demain.

Mais, en ce samedi matin nous allons être parisiennes

Oui je vous convie tous et toutes à mon 3e Kawa littéraire

Car c’est là, au milieu de mes lectrices,

Que je lâcherai un bouquin offert par Collectif Polar

Au précédent Kawa, j’avais abandonné Un titre de Sandrine Collette

C’est une nouvelle lectrice, qui venait de nous rejoindre, qui a mis la main dessus.

Depuis elle est revenu me voir à la bibliothèque.

Juste pour me parler de ce livre, juste pour me dire qu’elle ne connaissait pas l’auteur

Qu’elle avait adoré l’écriture mais qu’est ce que l’histoire était noire.

Cependant, ça ne l’a pas empêchée de me demander s’il y avait d’autre titres de Sandrine Collette dans nos rayons.

Vous n’imaginez même pas mon sourire à ce moment là !

De plus, elle m’a demandé si à son tour, elle pouvait le faire circuler

Et le reproposer au groupe de lecture au prochain rendez-vous.

Et bien le prochain RdV c’est demain matin

Samedi 9 décembre de 10h30 à 11h30

à la bibliothèque Parmentier

20 bis avenue Parmentier

Paris 11e

Il y aura sans doute 2 livres abandonnés.

Car de mon coté, je déposerai ce livre :

Exit Music de Ian Rankin

À une semaine de son départ à la retraite, John Rebus enquête sur le meurtre d’un poète russe dissident. Il met au jour les liens qui unissent Cafferty, l’intouchable caïd d’Édimbourg, des oligarques moscovites qui se pavanent en ville, une députée nationaliste du Parlement écossais et une banque d’affaires. Contre l’avis de sa hiérarchie, l’irréductible inspecteur s’obstine… Va-t-il enfin l’emporter contre le monde des nantis et des corrompus et régler ses comptes avant de partir ?

Exit music offre sa plus complète illustration à la thèse centrale qui court sur dix-sept volumes : le crime n’est pas une maladie qui se guérit par injonction d’agents en uniforme ; c’est un cancer, dont l’évolution apparaît à la fois consubstantielle et nécessaire au développement de la société qu’il parasite. On ne combat guère le crime, mais ses effets secondaires. Alexis Brocas, Le Magazine littéraire

Bon ben si vous êtes sur Paris, je vous attends avec patience

Moi je serai au rendez-vous

Forcément j’anime ce Kawa littéraire

Ou sinon à demain pour une nouvelle chasse aux livres

Ge, porte flingue de Collectif Polar

 

La Millième chasse aux livres #59


La Millième chasse aux livres #59

Il y a quelques nouveaux abonnés à notre blog. Et peut-être ne savez vous pas ce qu’est que..

Cette Millième chasse au livre.

Et bien le concept est très simple.

Pour nous fêter notre « Millième article »  nous vous offrons des bouquins en organisant une grande chasse aux livres.

Nous abandonnons ces titres au grès de nos pérégrinations. En espérant qu’il rencontre un super lecteur adoptant

Mais aussi avec le secret espoir que son nouveau propriétaire Nous fasse un petit coucou sur le mail de notre blog ou ici sur ces pages. Avec une petite photo et un petit commentaire.

Allez place à la 59e chasse aux livres


La Millième chasse aux livres #59

By Marie NoNo

Avec notre psychopathe du polar et Flingueuse Marie Nono

La chasse repart dans le Sud Ouest de la France.

Nous filons en Nouvelle Aquitaine

Dans le département de la Gironde.

Nous irons au Nord de Bordeaux

De l’autre coté de l’estuaire

C’est sur la commune de Blaye que nous vous donnons rendez-vous

A 45km au nord de Bordeaux, Blaye et sa région s’étendent sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde au coeur du vignoble de Blaye Côtes de Bordeaux.

Dès l’Antiquité, le promontoire rocheux de Blaye, dominant l’estuaire de la Gironde, est occupé par un camp militaire romain. Au Moyen Age, le village romain se transforme en village médiéval et le castrum laisse place à un château fort dont on peut encore voir les vestiges aujourd’hui.

 

Par la suite, les fortifications subissent de nombreux travaux mais c’est grâce au génie de Vauban qu’elles deviennent un système de défense moderne : une citadelle. En entrant dans cette citadelle, on observe les éléments de défense encore intacts mis en place par Vauban qui témoignent de la stratégie militaire du grand ingénieur.

En 2007, les 33 hectares du site sont classés Monuments Historiques et en 2008, la citadelle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Et c’est aux abords de la citadelle que vous nous trouverez

Car ce samedi et ce week-end

Nous serons à Livres en Citadelle

 où illustrateurs et auteurs jeunesse mais aussi écrivains et professionnels du livre adulte donnent rendez-vous pendant deux jours à tous les amoureux du livre.

 

Couvent des Minimes
33390 BLAYE

 

Le livre que vous pourrez adopté c’est :

Quatre racines blanches de Jacques Saussey

 

Daniel Magne, officier de police à Paris, est en voyage professionnel au Québec. Il représente la France dans un congrès qui va se tenir à Montréal et qui rassemblera les polices des pays francophones. Seul témoin du meurtre d’un de ses collègues canadiens et de l’enlèvement d’une femme, il est sollicité par l’inspecteur-chef Anatole Lachance de la Sûreté du Québec pour l’aider à identifier les assassins. Peu après, le corps supplicié de l’inconnue est découvert à l’entrée de la réserve mohawk de Kanawaghe sur la rive du Saint-Laurent. Avec sa coéquipière et compagne Lisa Heslin qui l’a rejoint, Magne se lance dans une enquête hors juridiction particulièrement délicate et périlleuse. Sans le savoir, ils viennent de mettre les pieds sur le territoire de l’un des criminels les plus dangereux du Canada.

 

Allez à très, très vite pour la soixantième.

Punaise déjà soixante…

Ge, porte flingue de Collectif Polar

La Millième chasse aux livres #58


La Millième chasse aux livres #58

Demain Lo jouera pour nous les flingueuses.

Et oui de temps en temps,

Chez Collectif Polar

Nous employant des tueuses à gage

Et j’avoue que c’est bien pratique pour toucher d’autres communes françaises

Et abandonner un bouquins pour notre grande chasse aux livres


La Millième chasse aux livres #58

by Laurence dit Lo

Nous ne quittons pas la région parisienne,

Mais nous changeons de département.

Avec Lo nous retrouvons l’Essonne

Vous allez vous retrouvez dans une commune située à dix-huit kilomètres au sud-ouest de Paris

A ChillyMazarin

Sachez que que les princes de Monaco portent aujourd’hui le titre de marquis de Chilly ou que la commune a véritablement connu son essor économique avec la construction de l’autoroute en 1960 ? Que la commune  est en en pays Hurepoix, qu’elle comptait 456 âmes, que l’une des fermes environnantes a abrité la bande à Bonnot, célèbre pour ses crimes et pour ses convictions anarchistes, ou encore que la ville a été électrifiée à partir de 1931.

Le livre déposé le 08/12 sur Chilly Mazarin (Essonne) par notre amie Lo André

Évanouies de Megan Miranda

 

 » Hitchcockien  »
The New York Times

Nicolette s’était pourtant juré de ne jamais remettre les pieds à Cooley Ridge, sa ville natale.
Dix ans plus tôt, sa meilleure amie Corinne a disparu, et son corps n’a jamais été retrouvé. Aujourd’hui, Nic doit rentrer chez elle pour s’occuper de son père, atteint d’Alzheimer. Il est persuadé d’avoir vu Corinne. Hallucination ?
Mais Nic n’a pas sitôt posé le pied à Cooley Ridge qu’une nouvelle jeune femme disparaît. Le piège se referme.
Pendant les deux semaines qui vont suivre, en révélant au lecteur son histoire à rebours, depuis le jour 15 jusqu’au jour 1, Nic va affronter ses pires démons. Mais aussi les vérités amères et les secrets d’une ville où personne n’est réellement celui qu’il prétend être.

 » Cette histoire, je ne peux la raconter que par fragments. En la retraçant petit à petit. En remontant petit à petit le cours des événements. Pour vous montrer sa beauté, avant son ignominie.  » Nicolette Farrell

Le premier roman de Megan Miranda est une révélation. Publié dans plus de dix pays, comparé au film culte Memento, il est selon le Los Angeles Review of Books l’un des meilleurs livres de l’année 2016. Diplômée en biologie du MIT, Megan Miranda vit en Caroline du Nord.

Bonne chasse à vous

Et ce week-end

Nous filons dans le Sud Est