Le festival sans nom, le salon polar de Mulhouse : Quelques infos en plus !


Le festival sans nom, vous connaissez maintenant ?

Mais si,  c’est le salon du polar de Mulhouse !

(FSN pour les initiés)

Et c’est déjà la 5e éditions.  Elle aura lieu les 20, 21, 22 octobre prochain.

Vous le savez aussi, cette année je serai de la partie.

En effet cette année pour la première année, il y aura un prix polar FNS.

Et là je dis merci à mon ami Yvan du blog Emotions qui l’a mis sur pied et en est l’instigateur et le président.

Et donc j’ai la chance et l’honneur d’être une des jurée de ce nouveau prix.

Mais ça je vous l’ai déjà raconté ICI

Non la nouveauté c’est qu’il y a cette année un concours photo lancé parle quotidien l’Alsace et le festival.

Mais bon, il y a quelques contraintes. Il faut notamment que la photo soit prise à Mulhouse. Qu’elle est comme sujet , le polar et qu’elle soit en noir est blanc !

Bref il vous faudra passer par Mulhouse avant le 31 août pour pouvoir participer.

Rebref, c’est plus facile si l’on est du coin !

Sinon, mon but c’est surtout de vous parler de ce festival que j’aime beaucoup.

J’ai vraiment envie d’en faire la promotion car à mon avis il n’a pas la notoriété qu’il mérite.

Pour vous donner envie d’y venir je vous propose de lire mes petit compte rendu de mon 1e FSN.

C’était il y a deux ans et j’en ai un putain de souvenir ému !

Mais voyez plutôt, c’est ICI pour la journée du samedi

et Là pour celle du dimanche

Sinon, il y a le site du festival pour en savoir plus.

Ou encore me suivre régulièrement comme vous le faites déjà gentiment. Car je viendrai assez souvent vous donner des nouvelles de ce satané Festival Sans Nom.

Sans doute les prochaines fois vous présenterai-je les premiers auteurs invités. Ou vous parlerai-je du lieu !

Ce sera selon !!!

En attendant merci ‘être curieux et d’être passé par ici ami(e)s polardeux

Je vous kiffe grave.

 

 

Publicités

Vos questions, mes réponses : 2 ans du blog Tome 2


Il y a 6 mois …Je me suis fais curieuse, je vous ai interrogés.

J’ai voulu savoir quel lecteur et quelle lectrice vous êtes.

Vous n’avez fait confiance, vous  avez été nombreux et vous êtes livrés sans trop de résistance

Alors à votre tour vous m’avez posé quelques questions.

Aussi c’est avec sincérité que j’y réponds.

Voici donc les 10 dernière enfin 11 !

Sandrine : A mon tour : Je te repose les mêmes questions 😃

Sandrine, vous avez été quelques unes à me demander de bien vouloir répondre à mon tour aux questions que je vous avez posées sur vos PAL.

Aussi, je me suis vu obligée de tout vous raconter sur ma Pile à Lire

Le résultat est ICI

 

Noctembule :  Comment nommes-tu ta PAL?  Ta PAL n’est-elle pas infinie?

Comme je le dis dans cet article sur ma Pal je la nomme Terrifiante, mais je pourrez l’appeler Angoissante.

Surtout qu’en ce moment, j’ai beaucoup de mal à lire et à me concentrer sur mes lectures.

Je crois que j’ai perdu le gôut de la lecture aussi, je n’arrive pas à lire, je n’arrive donc pas à faire baisser ma PAL naissante. Je ne prends plus de plaisir à découvrir de nouveaux auteurs. J’ai pas plus envie que ça de lire les quelques titres que je n’étais mis de coté afin de les savourer.

Bref je suis en panne et ma PAL n’en est que plus angoissante !

Ici la PAL De Noctembule

 

Elise : Te laisserais tu prendre au jeu et répondre toi aussi à ces questions afin que l’on puisse mieux te connaître ? Et oui, je suis curieuse moi aussi !

Oui Elise, je veux bien me prendre au jeu. Aussi j’ai répondu à mes propres questions ICI à nouveau

Et là la PAL d’Elise

Stef : Dis donc bichette t’es bien curieuse je trouve ! Mais si on enlève les polars, thrillers, roman noir, as tu un autre style littéraire qui touche ton grand coeur ?

Oui ma Stef je suis curieuse, mais tu le sais c’est plutôt une qualité dans mon métier !

Et oui j’ai un autre voire des autres styles littéraires qui me touchent.

Alors oui je suis passionnée de polars et de tous les genres qui en découlent, whodunit, thriller Scientifique, ésotérique, écologique etc…),  roman psychologique, roman noir,  roman policier de procédure, polar social, politique fiction, Legal thriller, polar historique, polar fantastique, polar urbain…Bref j’aime le polar dans toutes sa diversité jusqu’au western et au nature writting  qui pour moi sont aussi un sous-genre du polar, le polar rural.

Mais un autre genre est aussi pour moi une source de passion, mais là je ne suis pas une spécialiste, tout juste une amatrice éclairée. C’est ce que l’on nomme la SFFF, la Science Fiction, le Fastastique et la Fantasy.

Et là aussi, les sous genres sont légions.

La science fiction peut se décliné ainsi : L’ Anticipation, vision du futur… La Hard Science, prospective scientifique. Le Cyberpunk, futur à tendance apocalyptique et ultra technologique. Voyages Imaginaires, les débuts de la SF, comme celle de Jules Verne. Space Opera, des empires galactiques, des planètes, des vaisseaux spaciaux en masse… Uchronie, et si le passé ne s’était passé comme ça ?. Steampunk, une SF au XIXème siècle victorien.

La fantasy * ( * source Wikipédia) est composée de nombreux sous-genres dont les définitions, en évolution constante, varient et font l’objet de débats entre critiques littéraires, chercheurs, fans, libraires et éditeurs. De nombreux sous-genres sont en anglais, les premières catégorisations ayant été faites par des auteurs et des critiques anglo-saxons.

Parmi les classements anglo-saxons les plus connus figure la distinction thématique proposée par plusieurs universitaires américains entre deux catégories de fantasy : la high fantasy, qui se déroule exclusivement dans un monde imaginaire (avec des romans comme Le Seigneur des anneaux), et la low fantasy, dans laquelle un monde imaginaire communique avec le monde « normal » (comme Le Monde de Narnia).

Les principaux sous-genres de la fantasy distinguent différents types d’univers et les grands thèmes évoqués :

  • le médiéval-fantastique (ou « med-fan »), dont les univers s’inspirent librement du Moyen Âge ;
  • la fantasy historique, qui réinvente des époques précises en y mêlant des éléments de fantasy ;
  • la fantasy arthurienne, héritière de la légende arthurienne ;
  • la fantasy urbaine, caractérisée par son cadre contemporain et souvent urbain ;
  • la fantasy orientale, dont les univers exotiques évoquent l’Orient ou l’Asie ;
  • la fantasy animalière, où les personnages principaux sont des animaux anthropomorphisés ;
  • la fantasy mythique, particulièrement proche des mythes et des contes ;
  • la science fantasy, qui intègre des éléments de technologie moderne à des univers médiévaux ou antiques ;
  • la space fantasy, qui déplace l’univers médiéval dans l’espace et sur d’autres planètes.

On distingue également plusieurs sous-genres selon la tonalité adoptée, plus ou moins sombre ou légère :

  • la light fantasy, ou fantasy humoristique, qui parodie les thèmes des autres sous-genres et a recours à l’absurde ;
  • la dark fantasy, sombre et pessimiste, qui préfère des univers et des récits sombres où le bien ne triomphe que rarement ou alors avec un prix à payer élevé ;
  • l’heroic fantasy, qui se concentre sur des héros solitaires.

La littérature fantastique est aussi un genre que j’affectionne.

  • Une œuvre est de genre Fantastique quand elle relate des événements totalement étranges, le plus souvent irrationnels ou incompréhensibles, hors d’atteinte de la puissance humaine ou de l’explication rationnelle (apparition de doubles, de fantômes, de spectres ou de revenants ; labyrinthes étranges ; rêves ou prémonitions ; réincarnation ; événements maléfiques inexpliqués ou apparition de démons ; apparition d’anges ou d’anges gardien ; objets usuellement inertes mais devenus vivants, etc).

  • J’aime aussi les histoire de Zombies et de Vampires et du coup j’aime aussi la littérature horrifique

Bref tu l’auras compris j’aime la Spéculative Fiction et les littératures de l’imaginaire.

Ah oui, j’allais oublier, j’aime aussi énormément les romans historiques !

Retrouvez la PAL de Stef

 

Marjorie : J’ai une question pour toi : Y-a-t-il un livre qui est dans ta PAL depuis le début et que tu n’arrives pas à te décider à lire ?

Oui certainement, mais j’en ai oublié le titre et l’auteur.

Et puis il y a les livres qu’auteurs et éditeurs m’envoient et que je n’ai pas demandés. Ceux là j’avoue, j’ai vraiment du mal à les lire, voire m^me je ne trouve pas le temps de les lire.

J’espère qu’ils ne m’en voudront pas. Surtout qu’il m’est arrivé de faire de belle découverte parmi ces bouquins quand j’arrive à en lire un.

ICI la PAL de Marjorie

 

Nathalie : Oui. Il y a vraiment des gens qui donnent un nom à leur PAL ? Sérieusement ??

Oui sérieusement ou pas, certain d’entre nous aime donner un petit nom à notre pile à lire. Et puis si elle en avait pas, ce petit concours a été l’occasion de lui en donner une !

La PAL de Nathalie

 

Claire : Comment trouvez-vous le temps de lire autant et surtout de tenir votre blog aussi assidûment ?

Alors là j’ai déjà répondu à cette question dans le premier tome de mes réponses à vos questions.  Enfin j’en donne quelques explications.

La principale est que je dors très peu donne mes heures de non-sommeil se transforme en heure de lecture. Et puis je lis partout et tout le temps, dés que je peux. En marchant, en mangeant, en attendant, entre deux RDV,  dans les transports en commun, aux toilettes, mais chut ça il ne faut pas le dire. Dans la rue, dans les parcs, les jardins, dans mon lit sur mon canapé…

Bref j’ai toujours un livre à la main !

Voilà je passe plus de temps à lire qu’à dormir !

Sauf depuis quelques semaines, je n’arrive plus à lire !!! Et j’avoue cela m’inquiète.

Comment faites-vous pour toujours poser les bonnes questions aux auteurs, et pour retranscrire leurs réponses( perso j’ai toujours peur d’avoir mal compris leur réponse, de leur faire dire le contraire de ce qu’ils pensent ?)

Hé mais ça fait 2 questions ça !

Ben, je ne fais pas encore ITW d’auteur sur mon blog.

Je pose des questions aux auteurs en trois grandes occasions.

Quand je les rencontre en salon.

Quand je les reçois lors d’un de mes apéros polar

Et depuis peu lors de scènes littéraires à SMEP.

Je ne sais pas si je pose les bonnes questions, je sais juste que je les interroge d’après mon ressenti de lecture. Et j’essaie à travers mes questions de faire ressortir les émotions que j’ai eu à la lectures de leurs titres.

Et si je retranscris tout cela, j’essaie d’être le plus juste possible. Parce que poser des questions c’est une chose mais écouter les réponses s’en ai une autre.

Voilà Claire j’espère avoir répondu à ta seconde question.

La PAL de Claire Là

 

Lucile :  Tu n’as toujours pas de PAL ?

Ben si j’ai depuis peu une PAL, et une PAL qui augmente et qui m’angoisse et me terrifie.

En fait j’aimais bien quand je n’en avais pas et que j’arrivais à lire au fils de l’eau les livres qui me passaient entre les mains.

Mais j’ai cette année j’ai eu plus de demande de lecture, j’ai lu quelques auto-édités, les publications de polars ont encore été en hausse cette année. De nouvelles maisons d’éditions, de nouvelles collections. Énormément de nouveaux auteurs, des nouvelles plumes de talents que j’ai envie de découvrir.

Mais ma capacité de lecture est à son maximum, et à trop tiré sur la corde et bien j’ai bien peur de l’avoir totalement distendue. Du coup je me retrouve avec une envie de lire à son plus faible niveau. Voire m^me je n’arrive plus à lire.

Oh je sais ça va revenir.

Mais en attendant ma pile à lire augmente !

ICI la PAL de Lucile

 

Belette :  — Quant est-ce qu’on mange ? (comme le disait si bien Averell Dalton) 😃

Sinon : Tu ne serais pas un peu obsédée par la taille de nos PAL, toi ???? mdr

 

Alors là ma Belette, on mange quand tu veux ! Je n’ai pas d’heure pour manger sauf quand mon planning me l’impose. Quand je travaille par exemple, tenue que je suis par le service publique.

Sinon c’est quand j’ai faim, ou qu’on tu le décides dame Belette.

Et pour répondre à ta seconde question, car une fois de plus tu ne respectes pas les règles ! Mais tu es pardonnée, car, un tu n’es pas la seule et 2 comme je te connais, tu as le droit !

Alors oui, je suis obsédée par la taille de vos Pal ou plus exactement par la taille de la mienne qui gonfle, qui gonfle.

Et en me parlant de vos PAl, vous me rassurez un peu. Car une Pal pour moi c’est nouveau, alors…

De plus, grâce à vos PAL et sa taille,  je vous connais un peu mieux maintenant. Par vous aussi je suis obsédée ! Na !!!

La PAL de Belette ICI

 

Yvan : Et. Pourquoi tu me poses toutes ces questions ? 😉

Ben, parce que je t’aime Yvan et que je veux tout savoir de toi ! Normal quoi !

Mais aussi parce que je sais que tu n’aimes pas trop parler de toi et te soumettre à ce genre d’exercice. Alors, comme je sais que tu veux me faire plaisir, et bien je me fais curieuse !  🙂

Retrouvez Ici La Pal d’Yvan

Aurélia: Est-ce que tu relis parfois d’anciennes lectures ? Ou tu as envie d’en relire mais tu ne prends jamais le temps ?

J’ai mis à mon programme de lecture depuis septembre dernier un classique par trimestre. Aussi j’ai relu un Stendhal et un Balzac. Un Flaubert m’attends là !
Sinon je ne relis pas les livre que j’ai lu ! Sauf peut-être 3 ou 4 dont je ne me lasse pas.

Et je sais que ta prochaine question est celle-ci : « Ce sont lesquels, ces fameux trois ou quatre ? 🙂 »

 

 

Ilya Kalinine : Résultat du jeu flash


A  l’occasion du festival Saint Maur en Poche, nous vous avions proposé un petit jeu flash autour du dernier titre de Jérôme Camut et Nathalie Hug, Ilya Kalinine

Les questions étaient et les réponses sont :
1 : Dans quelle saga retrouve-t-on Ilya Kalinine ?

La saga « W3 »
2 : Quels sont les titres individuels de chacun des tomes de cette saga ?

 

Titre 1 : « Le sourire des pendus » : mon petit billet ICI
Titre 2 : « Le mal par le mal » : mon petit avis là
Titre 3 : « Le calice jusqu’à la lie » : Ma chronique Ici encore
Titre 4 : « Ilya Kalinine » : mon petit article là aussi

3 : En quelle année Nathalie et Jérôme se sont rencontrés ?
Ils se sont rencontrés en 2004
4 : Quelle est l’année de publication de leur premier roman à 4 mains ?
L’année 2006
5 : Quel est le titre de ce premier roman ?
Le titre est Prédation. Le premier volume de la Tétralogie Les Voies de l’ombre .

Mon avis sur Prédation

Prédation : Un cadavre est retrouvé nu dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme désespéré hurle de rage avant de se tirer une balle en plein crâne dans un centre commercial. Un jeune père au bord de la folie délire au fond d’un cachot sans porte ni fenêtre. Tous ces faits sont liés à une nouvelle criminalité organisée, fondée sur le chantage. Stigmate : Deux hommes et une femme, victimes à l’existence brisée, se lancent sur les traces du prédateur qui a dévasté leurs vies. Instinct : Vingt-cinq tueurs, dirigés par un pervers de génie, frappent, mettant la France dans le chaos. Instinct : Vingt-cinq tueurs, dirigés par un pervers de génie, frappent leurs cibles avec une perfection terrifiante et plongent la France dans le chaos. Rémanence : Dernier volet de la quadrilogie qui met en scène deux enfants kidnappés par Kurtz, un dangereux criminel, vingt ans auparavant. Clara et Louis sont désormais adultes mais le vernis de leur existence se fissure. L’emprise de Kurtz a profondément gangréné leurs esprits.
Questions subsidiaires obligatoires :
 -Combien de fois avons nous parler des livres des CAMHUG dans nos pages ?
Nous avons parler plus d’une douzaine de fois des  livres de ce duo fabuleux.
-Qui sont les chroniqueurs (leur nom) qui ont donné leur avis sur un titre des CAMHUG ?
Il y a eu David SMADJA, Magali LAGUILLAUMIE, et … Geneviève VAN LANDUYT

 

Et les gagnantes sont…

Roulement de tambour

Nathalie,

Muriel,

Isabelle.

 

Bravo à nos lauréates et particulièrement à Nathalie qui gagnent  deux exemplaires de Ilya Kalinine. Tous ont été dédicacés par nos auteurs.

 

Ilya Kalinine de Jérôme Camut et Nathalie Hug, le jeu concours flash


Le jeu concours flash, 

Ilya Kalinine de Jérôme Camut et Nathalie Hug.

Bonjour à vous et merci de me retrouvez une seconde fois aujourd’hui pour participer à ce petit jeu concours flash.

Vous allez pouvoir remporter le dernier CamHug.

Ilya Kalinine, dédicacé par ses auteurs lors du festival Saint Maur en Poche

 

Pour participez à ce jeu c’est simple.

Il faut être abonné à notre blog et aimer notre page facebook Collectif Polar : Chronique de Nuit.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux si possible.

Il faut habiter en France métropolitaine, voire la Belgique ou la Suisse (Pardon à mes ami(e)s québécois)

Il faut répondre à quelques questions avant le 23 juin 20h et envoyer vos réponse à collectif.polar@gmail.com

Seules les réponses données participeront au tirage au sort.  

Les questions :
1 : Dans quelle saga retrouve-t-on Ilya Kalinine ?
2 : Quels sont les titres individuels de chacun des tomes de cette saga ?
3 : En quelle année Nathalie et Jérôme se sont rencontrés ?
4 : Quelle est l’année de publication de leur premier roman à 4 mains ?
5 : Quel est le titre de ce premier roman ?
Questions subsidiaires obligatoires :
 -Combien de fois avons nous parler des livres des CAMHUG dans nos pages.
-Qui sont les chroniqueurs (leur nom) qui ont donné leur avis sur un titre des CAMHUG

Pour vous aidez vous pouvez lire ICI ma chronique Ilya Kalinine

Bonne chance à tous.

Il y aura 2, 3, 4, 5 gagnants ou plus si vous êtes nombreux à avoir participé et à avoir donné les bonnes réponses.

Si vous avez déjà ce livre vous pouvez participer pour quelqu’un d’autre.

Le faire dédicacer à cette personne et lui faire la surprise de le lui offrir.

Il suffira de me le faire savoir lors de votre réponse.

D’ailleurs le ou la gagnante, ce verra offrir 2 exemplaires D’Ilya Kalinine. Un pour elle et un pour la personne de son choix !

Alors à très vite.

Sur

collectif.polar@gmail.com

Et rappelez vous, dernier délai le 23 juin à 20h

Résultats du concours 4/3 : Encore 20 livres à gagner


Hello tout le monde.

Nous sommes trop forts sur Collectif Polar, même quand nos concours sont finis, que les résultats sont donnés, il reste toujours des polars à gagner.

Bon c’était la minute d’autosatisfaction, lol

Et oui, certains d’entre-vous ont gentiment participé aux 3 concours proposés par notre blog au cours de trimestre dernier.

Aussi, comme promis, pour vous remercier, quatre d’entre vous remportent un livre Grand Format dédicacé par son auteur.

Et les 4 heureux gagnants sont  des gagnantes, tient étonnants !

Oui comme toujours il y a eu une très large majorité de participantes !

Cependant cette fois,  pour mon plus grand plaisir, quelques lecteurs sont venus se mêler aux nombreuses lectrices.

Mais revenant à nos moutons, ou plus exactement à nos gagnants !

Donc je disais, les lauréates sont :

Julie, Isabelle, Marjorie et Marie Jo

Julie remporte le dernier titre de Sandrine Collette, Les Larmes noires sur la terre

Marjorie et Marie Jo gagnent Les spectres de Chicago de Bob Garcia

Isabelle se voit allouer le premier polar de Lou Vernet, L’inclus : La toile aux alouettes

 

  Mais on ne va pas en rester là, non !

Comme vous avez été nombreux à jouer et pour vous remercier, un nouveau tirage au sort a eu lieu avec l’ensemble des participants.

Et 16 autres joueurs devraient recevoir un livre poche, lui aussi dédicacé par son auteur.

Cathie, Marion, Aurélia, Cécile, Carole-Ann, Elise, Claire, Emmanuelle, Marie José, Isabelle, Marjorie, Virginie, Geneviève, Jérôme, Lou et Fabrice.

 

Aussi il me faut encore récupérer votre adresse.

De votre coté vérifiez que vous êtes bien abonné à mon blog, car c’était une des conditions pour participer et surtout pour gagner.

Et alors…Un de ces titres devraient arriver chez vous.

Un de ces deux là !

 

 ou

Un de ces cinq ci !

 

Ou encore 1 de cette sélection

 

Alors faites-moi signe sur mon mail : collectif.polar@gmail.com.

 

Et petites précisions pour faire taire quelques mauvaises langues :

Tous les livres mis en jeu ont été achetés sur mes deniers. Je n’ai aucun sponsor comme j’ai pu l’entendre. Pardon pour cette petite mise au point mais elle me semblait nécessaire. On m’a dit encore dernièrement que c’était facile pour moi de faire des concours puis les éditeurs m’aider.

Ici, nul partenariat, l’achat et l’envoi des livres sont à mes seuls frais.

Voilà c’est dit, et croyez-moi ça fait du bien !

Et…

C’est 56 livres distribués durant ces 3 derniers jeu-concours.

C’est 30 d’entres vous qui sont récompensés de leur participations.

Et encore merci à vous pour toutes celles-ci.

Et comme toujours je veux bien une petites photos du livre quand il intègre votre PAL.

Belle journée à vous !

Et à très vite pour d’autres petits concours autour de Saint Maur en Poche.

Et aussi pour retrouver nos différentes chroniques.

 

Ma PAL , Réponses à vos questions !


Vous avez été quelques unes à me demander de bien vouloir répondre à mon tour aux questions que je vous avez posées sur vos PAL.

Aussi, je me vois obligée de tout vous raconter sur ma Pile à Lire

 As-tu une Pile à lire ? En as-tu plusieurs ?

Jusqu’à il y a encore pas si longtemps, je m’avais pas vraiment de PAL. Juste quelques livres comme ça qui trainaient, à peine une dizaine. Histoire de ne jamais tomber en rade. Enfin vous voyez le genre.

Et puis je me suis faite rattraper par la patrouille. Pour deux raisons évidentes.

La première c’est qu’à la rentrée de septembre j’ai décidé de lire plus lentement. De prendre mon temps pour mieux apprécier l’histoire et le style de l’auteur. De ne plus me mettre de contrainte, ne plus me fixer de challenge.

La seconde c’est parce que malgré tout cela, j’ai de plus en plus de demande d’auteurs me proposant des lire leur ouvrage. Et comme je suis curieuse et que j’aime découvrir de nouvelles plumes, et même si souvent je refuse, il m’arrive de dire oui. Mais je précise à notre auteur de ne pas être pressé. Que le livre sera lu dans l’année. Et donc…

Voici comment je me retrouve avec une PAL, une PAL qui a tendance malheureusement à augmenter ces derniers temps !

  1. Pourquoi une PAL ?

    Le comment une PAL, je viens de vous l’expliquer ! Le pourquoi, ben en fait je préférai ne pas en avoir. Comme il n’y a pas si longtemps. Oui, une PAL, finalement ça me fait peur.

 

C’est terrifiant cette pile de livres qui s’accumule et dont je ne trouve pas de temps pour les        lire. En plus ça met la pression ! Moi qui avait décidé de lire plus tranquillement, cette PAL me fais retomber dans mes travers, à savoir être à nouveau dans le compétition du plus grand nombre de livres lu par an. Il faut toujours faire mieux ou en tout les cas faire plus !

 

Bref il faut que je me débarrasse au plus vite de cette PAL

 

 Comment est-elle rangée ?

Simplement par ordre d’arrivée des livres. Les premiers en dessus, les derniers en dessus. Mais je sais que je dois commencer par la fin.

 

A-t-elle un petit nom, l’as tu baptisée ?

Oui et Non, souvent je la regarde de travers et je la trouve terrifiante. Terrifiante pourrait être son nom !

 

Je veux une ou des photos de celle-ci (celles-ci)

   

Ma PAL au moment où vous me le demandiez ! Quelques livres en sont sortis….D’autres y sont rentrés

6 livres que je n’ai pas encore pris le temps de lire ! 3 qui attendent depuis un petits moments 3 qui viennent juste d’y entrer !!!

 

Combien de livre contient ta PAL ?

20 environ, 30 peut-être, je ne sais pas exactement et ne veux surtout pas savoir !

 

 Comment s’est constituée ta PAL ?

Comme je l’ai expliqué dans la question une, pour deux raisons évidentes. Le fait que je lise moins vite en y prenant plus de plaisir et parce qu’il faudrait que je dise non plus souvent ! Ou en tous les cas, plus fermement !

 

Qui sont pour toi les plus gros prescripteurs de livre ? Qu’elles sont les personnes qui font que ta PAL ne cesse d’augmenter ?

Alors le plus gros prescripteur de livre c’est mon boulot, enfin plus exactement c’est le comité de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris. Et oui pour bien sélectionné les livres il faut au moins pour les premiers voire les seconds romans, les lire, pour ce faire sa propre idée. Donc comme il sort de plus en plus de polar et de plus en plus de nouveaux auteurs, mes lectures augmentent elles aussi. Et moi j’arrive plus à suivre.

                                                                                                                                                                                                                                   Et puis il y a les potes blogueurs qui nous font des putains de chroniques, sur des titres que j’aurai pas forcément lu, des auteurs qui n’ont plus besoin que je les découvres. Des titres de SF, de fantasy, de fantastique qui ne rentrent pas dans mon domaine de prédilection. mais j’adore aussi les littératures de l’imaginaire, la SFFF.

Et pour ne pas les citer je dirai en premiers lieux mes amis Yvan sur son blog EmoTions, Nath sur Sous les pavés, la page, David de C’est contagieux

Et parfois aussi Belette de The Cannibal Lecteur, Julie de Ju Lit les mots, Stelphique de Mon féérique Blog…..                                          

 Et puis il y a mes libraires de la griffes noires, surtout mademoiselle Agnes, mais pas que….Et là souvent je suis leurs conseils. Hier soir encore je suis rentrée avec un titre que je n’avais pas prévu de lire 

 

 Comment fait un livre pour sortir de ta Pal

Ben il attend l’été. Après le 15 juillet l’édition est au ralenti voire en vacances, alors là il a peut-être une chance de sortir de la Pal et d’être lu !

Comment vivrais-tu sans ta PAL ? A quoi ça sert ?

Je vivrais vachement mieux, je culpabiliserai moins. je serai drôlement plus zen. Car elle sert à me rappeler que j’ai du boulot en retard ! Alors pas cool ! Non pas cool du tout !!!

Où achètes-tu tes livres ?

Dans les librairies indépendantes, sur les salons et festivals parfois directement auprès de l’éditeur, rarement dans des librairies de grands groupes sauf si salon. La grande majorité de mes bouquins viennent de ma librairie de quartier, la griffe noire.

 

 Est-ce que tu as des petites habitudes pour lire ? (endroit, moment, environnement…)

Non, j’ai pas rituel de lecture, ça peut-être n’importe où, n’importe quand ! Dans les transports en commun, en marchant, en mangeant si je suis seule, sinon je suis une convive conviviale… Dans mon lit sur mon canapé, dans le jardin, le corps au soleil, la tête à l’ombre ou pas ! …. Partout où c’est possible !

 

Es-tu plus livres numériques ou livres papier ?

Papier quasi uniquement. Même si j’avoue que la liseuse me tente de plus en plus !

 

Pense-tu que les livres, les librairies et les bibliothèques sont voués à disparaître à plus ou moins court terme?

 

A court terme non je ne crois pas, enfin pour le livre.

 

Malheureusement on voit tous les jours des librairies de quartier en difficultés financières. Certaines mettent même la clé sous la porte, elle n’ont pas les moyens face à la concurrence des plateformes internet, pas la force de résister à Amazon ….

 

Et pour les bibliothèques et bien c’est pour les municipalités le service à fermer en priorité pour faire des économies. Ils coûtent de l’argent et ne rapporte rien. Et nous bibliothécaires sommes dans notre grosse majorité attachés à la gratuité du prêt des bouquins ! Alors oui des bibliothèques aussi disparaissent sont faire de bruit !

 

Et si je peux me permettre un coup de gueule, le nuérique en bibliothèque ne changera rien, car l’achat des bouquins dématérialisés coupent plus chères aux bibliothèques que les livres papiers. Un beau foutage de gueule que ce PNB, prêt numérique en bibliothèque !!!

 

 

Question subsidiaire :

 As-tu une question à me poser ?

 

J’ai des tas de questions à vous poser cher(e)s lecteurs zé lectrices. Des tas !!!

Résultat du concours 3/3 : Une chronique en cadeau.


Hello tout le monde,

Comment vous remercier, vous avez joué le jeu jusqu’au bout.

Vous m’avez offert de très belles chroniques, comme cela juste pour le plaisir de partager avec moi vos belles découvertes. Bon quand je dis juste avec moi, c’est façon de parler. Car bien entendu, ces chroniques ont été publiées sur notre blog, et plus si affinités.

Vous pouvez retrouver tous les articles ci dessus

La chronique de Pierre : Rouge écarlate de Jacques Bablon
Ada d’Antoine Bello, la chronique d’Emmanuelle
La chronique d’Ingrid : Indécence manifeste de David Lagercrantz
Dompteur d’Anges de Claire Favan, la chronique de Nadia
La chronique de Sébastien sur Prendre les loups pour des chiens de Hervé Le Corre 
La légende de la morte de Yannick Gloaguen par Virginie.
La chronique de Geneviève sur Alex de Pierre Lemaître.
Toutes les vagues de l’océan de Victor del Arbol la chronique de Chantal
La chronique de Marie Jo sur Selfies de Jussi Adler-Olsen
Les spectres de Chicago de Bob Garcia par Isabelle
La chronique de Julie sur Un sac de Solène Bakowski
La toile aux alouettes Vol 1, L’inclus de Lou Vernet par Nei Gong

Aussi, je n’oublie pas le caractère jeu-concours de ce partage. Et qui dit jeu-concours dit récompenses.

Aussi voici les livres cadeaux

Et les lauréat(e)s  sont :  …

 Roulement de tambour !

JULIE ; NEI GONG ; MELIE ; NADIA

Mesdames vous remportez chacune 3 livres de la sélections ci dessus.

Ainsi répartie. Le tirage au sort en ayant décidé.

MELIE

 

JULIE

 

NEI GONG

 

NADIA

Bravo à nos lauréates.

Aussi mesdames, je vous demanderai une ou deux petites photos de ces livres rejoignant votre PAL. Merci….

ET

Alors

Pour ceux et celles qui n’auraient rien gagné lors de ces 3 concours, rien n’est encore totalement perdue.

Il y aura encore un tour supplémentaire. Enfin non deux.

4 gagnant(e)s pour un titre grand format à ceux ou celles qui auront participé au 3 concours. Vous êtes quelques-un(e)s.

Et il y aura encore quelques livres en format poche à gagner. Au moins 8.

Vous voyez tout est encore possible.

Donc…A très vite !

 

 

Vos questions, mes réponses : 2 ans du blog Tome 1


Je me suis fais curieuse, je vous ai interrogés.

J’ai voulu savoir quel lecteur et quelle lectrice vous êtes.

Vous n’avez fait confiance, vous  avez été nombreux et vous êtes livrés sans trop de résistance

Alors à votre tour vous m’avez posé quelques questions.

Aussi c’est avec sincérité que j’y réponds.

Voici donc les 10 premières !

Solange : Ma question subsidiaire :
D’où vient ce goût pour les livres, ce contact avec les autres (style rencontre sur les salons et les lecteurs) cette envie d’échanger sur tel ou tel sujet ?

Bonne question Solange !

Je ne sais pas d’où me vient ce goût du livre. Petite on ne m’a pas raconté d’histoire avant de m’endormir. Ado, j’avais plus le goût du sport que de la lecture. Les lectures que j’ai faites à cette époques étaient souvent obligatoires et scolaires. Les auteurs classiques c’était pas ma tasse de thé !

Non la lecture n’était pas mon premier hobby, même si enfant j’avais déjà le goût des énigmes. J’ai aimé les fantômettes, les six compagnons et le club des cinq…

Et puis prèado…Seuls la science fiction, la fantasy, les littératures de l’imaginaires et les romans historiques avaient de l’intérêt à mes yeux.

 Mais j’ai toujours aimé l’objet livre. Et dans mon village, je jouais dès la primaire les apprentis bibliothécaire en sortant les livres des placards pour les proposer une fois par mois aux habitants de notre canton. J’aimais déjà les étaler et les présenter sur les tables de salle de classe et les prêter aux lecteurs du village et des villages environnants.

Le contact avec les autres, ça a toujours été dans ma nature.  C’est comme ça ! Je dois tenir ça de mon père !

 

Nadia : Depuis quand lis tu des polars et pourquoi ?

J’ai envie de te dire depuis toujours même si c’est pas tout à fait vrai, Nadia !

Si en passe ma période bibliothèque rose et verte, je suis revenu au polar vers mes 17 ans. Je lisais Conan Doyle, j’aimais ses histoires courtes et son personnage de Sherlock Holmes. J’ai lu aussi les Agatha Christie, les Maurice Leblanc,  les Gaston Leroux  ….Les rouletabilles, les Arsène Lupin….

Et puis c’est Beineix avec Diva et surtout La Lune dans le caniveau en 83 qui m’a amené au roman noir américain. La découverte de David Goodis à 17 ans a été un choc !

Et c’est Goodis qui m’a fait aimé la littérature. Noir certes mais pas que !

Tu vois ça fait près de 35 ans que j’ai mis le pied dedans ! Bref un sacré bout de temps

Marie José : Ma question te concernant sera celle ci:

J’aimerai savoir si tu as toujours voulu être bibliothécaire ou si l’opportunité s’est présentée à toi par hasard…

Alors non jamais, je n’aurai pu prévoir qu’un jour je serai bibliothécaire même si ….Moi je voulais être archéologue, alors !

Et pour payer mes études, j’ai du bosser et j’ai eu la chance de travailler dans un CDI. Dans un collègue du 20e arrondissement. Là je me suis éclatée avec les élèves de 6e et de 3e. Nous avons monter des projets  avec leurs prof de français et d’histoire.  Du club de théâtre, de photos au expo sur l’écologie ou la résistance. J’ai organisé un concours. Et ça ne s’invente pas c’était déjà autour du roman policier. De supers années.

Et puis il a fallu rentrer dans la vie active. Et là effectivement, un job autour des livres est devenu assez évident. Aussi j’ai passé un concours et j’ai été reçu ! J’ai commencé dans une bibliothèque spécialisée et patrimoniale, la BHVP….ça tombe bien j’adorai l’histoire…

Mélie :  Peux-tu répondre à ton tour à toutes les questions posées ? Ah ah vengeance.

Ok Mélie !

Promis je répondrai moi aussi aux questions que je vous ai posées sur vos PAL !

Geneviève :  C’est quand que nous allons pouvoir faire connaissance dans la vie réelle ? *:) Heureux

Bientôt j’espère Geneviève. Mais je tiens à dire que notre rencontre virtuelle est une merveilleuse rencontre, une des plus belle. Tu m’as tant donné dans nos échanges chère Gene.

Merci d’être toi et surtout ne change rien !

Pierre : Je te connais comme si je t’avais faite, Geneviève. Alors j’ai juste une question : Quel est ton auteur favori. Et tu n’as droit qu’à une réponse et une seule.

Whoua, la question ! Tu ne m’épargne pas là, Pierre.

Et si je te dis que je n’ai pas d’auteur favori ! Oh, j’ai bien quelques chouchous.

Non, mon truc à moi c’est de découvrir de nouveaux auteurs alors !

Ingrid : Alors: si on ne garde que trois auteurs de polar…. lesquels pour vous ? 

Question piège chère Ingrid.

J’ai envie de répondre tout dépend de l’angle où je me place.

Tout dépend du référentiel que j’utilise.

Si je prends pour référence le polar français de ses 10 dernières années.

Je te citerais

Les Camhug. Parce que avec Jérome Camut et Nathalie Hug nous ne sommes jamais déçu et qu’il se réinvente à chaque bouquin. Et puis, ils sont mes chouchous, c’est comme ça.

Sandrine Collette, parce que j’aime son écriture, ses mots, la façon dont elle les assemble. Elle écrirai de la littérature blanche que je trahirai la noire !

Et…. aller Fred Vargas, non là c’est trop facile. Non, non, je reprend !

Quelqu’un qui me fais beaucoup pensé à Fred Vargas et son univers. Même si elle est plus sociale, moins mythe et légende. Mais surtout plus abordable. Oui par son humanité, par ses personnages, son équipe de flic….elle a une écriture bien a elle et c’est fort agréable de la retrouver et de regarder l’évolution de son style depuis ses premiers polars. C’est vraiment une auteure qu’il faut découvrir et vite. C’est Elena Piacentini !

Voilà je dois donc m’arrêter là !

Mais si je change de point de vue, je peux comme cela répéter l’exercice.

Ok, ok, je m’arrête.

Julie : Bon sérieusement il va falloir qu’on se voit 

Mais c’est pas une question ça Julie ! Tu voulais certainement Quand est ce qu’on se voit ?

Bientôt promis. La deuxième quinzaine d’avril.

A mince c’est passé. Bon alors on remet encore ça ! Et je pense qu’on va finir par y arriver !!! T’en pense quoi, toi ?

 

Stelphique :  -Tu es bibliothécaire ET blogueuse. Est-ce que ça change dans ton métier ? Es-tu influencée dans ton métier par les articles de ses lecteurs passionnés?

Oui, c’est pas faux ! Mais j’ai été bibliothécaire bien avant d’être blogueuse.

Je suis depuis un sacré bout de temps maintenant responsable d’un comité de lecture polar qui a pour mission de sélectionner les romans policiers pour les 60 bibliothèques de la ville de Paris. Aussi, pour faire ces choix parfois difficile nous devons analyser la production éditoriale. Il nous ai demandé que ne présenter que la crème de celle-ci. Et quand on voit le nombre croissant de cette production, notre boulot est de plus en plus difficile. De plus en plus de nouvelles collections polar, de plus en plus de nouvelles maisons d’éditions, de plus en plus de nouvelles plumes.

Alors si nous essayons de lire un maximum de premiers romans, nous n’arrivons pas à suivre le rythme. C’est là que les blogs entre en scènes. Car pour élaborer une liste d’acquisition d’une trentaine de titre par quinzaine, il nous faut nous faire une idée sur une centaine de titre. Pas facile, hein !

Alors il y a la presse qui nous aide, il y a les plateformes de lecture type Babelio, livre addict…et les sites et les blogs spécialisés ou de lecteurs amateurs éclairés de notre genre de prédilection.

Alors oui, la lectures des blogs de ses lecteurs influence mes choix, mes choix. Il y a mes propres lectures mais surtout l’ensemble des avis des lecteurs et des critiques qui rentre en compte dans nos choix. Les meilleures ventes, l’attente des usagers de nos bibliothèques aussi.

Et avec tout cela je me dépatouille pour proposer la meilleur offre possible aux lecteurs de polar de nos établissements dans le réseau parisien

Et le fait d’être à la fois des deux coté de la chaîne, ne permet en fait de mieux cerner quelques lectrices vous êtes et de mieux apprécier vos avis et de les confronter avec l’attente de mes propres lecteurs ! Je suis claire là, pas certaine. Mais bon, moi je comprends ce que j’essaie de t’expliquer chère Stelphique !  lol.

En fait avant je lisai tes chroniques et celles de nombreux autres blogueurs. Enfin je lis et je lisais les uniquement les articles sur les nouveautés; sur les titres que je devais sélectionnés. Je passé incognito. Aujourd’hui souvent je me perds à lire aussi des avis sur d’ancien titres juste pour le plaisir de lire l’avis d’un pote. Et en plus je laisse un petit commentaire ou un simple j’aime si j’ai pas trop de temps !

 

Isabelle : Pourrais-tu me détailler l’emploi du temps d’une de tes journées type ? Tu seras bien obligée d’avouer que tu utilises un Retourneur de temps (et ça c’est de la triche !).

 

Une journée type, quand je travaille tu veux dire !

Alors, elle commence souvent très tôt. Entre 3h et 5h du mat.

Je commence par un peu de lecture jusque vers 6h.

Puis souvent je passe un peu de temps sur mon blog où j’essaie de mettre en page une petite chroniques.

Ensuite vers 7h je partage sur les réseaux sociaux mes petit article, je vais lire les articles de mes petits camarades.

Vers 8h je me prépare vers 8h45, je pars travailler, je profite de mon temps de transport pour bouquiner.

Et de 9H30 à 19H, je bosse à la bibliothèque. Entre commande de livre, équipement de ces bouquins et service public, la journée passe plutôt vite.

Durant cette journée, si j’ai un peu de temps en service public, entre deux demande de lecture, je partage mes avis à nouveau, je dialogue sur FB…..

Enfin je rentre chez moi, relecture dans les transports !

Je m’occupe de ma petite famille. La soirée est trop courte. Souvent je finis par m’endormir sur mon bouquin.

Et puis ça recommence !

Aussi j’aimerai posséder un Retourneur de temps, juste pour avoir plus de temps de lecture !

Voilà Isabelle tu sais tout !

Toile aux Alouettes de Lou Vernet


Le livre :  La toile aux alouettes Volume 1, L’inclus de Lou Vernet. Préface Maud Tabachnik. Paru le 3 octobre 2016 aux Editions Border Line dans la collection Dead Line. 18€ ; (254 p.) ; 21 x 13 cm

Résumé

Il était une fois deux enquêteurs interlopes, une jeune fille en recherche de sens, un voisin bruyant, un gourou du web, une chef de service peau de vache, et une maman névrosée… C’est comme cela qu’elle nous la joue, Lou Vernet, avec une myriade de personnages qu’elle ciselle de sa plume efficace. Tous semblent évoluer dans des mondes parallèles jusqu’au moment où le récit bascule dans l’insondable noirceur de l’âme, entraînant le lecteur dans ses rets. Dans La Toile aux alouettes, son premier polar, Lou Vernet manie en virtuose, l’art de la mystification. En attendant que l’Inclus et la Virgule reviennent défaire un nouvel écheveau, frissonnez avec ce premier opus, tout en ombres et lumières !

L’auteur : Née à Paris, Lou Vernet a longtemps slalomé dans les métiers du livre avant de poser sa plume sur la page blanche. En prenant le pari d’écrire il y a douze ans, elle révolutionne sa vie pour se consacrer à sa passion et en 2004, reçoit la Bourse Découvert du CNL pour son troisième roman « En t’attendant ».
Suivront des prix pour des concours de nouvelles, des publications dans diverses revues, 10 romans, 3 recueils de nouvelles, un blog (malbarrée.canalblog.com) et aujourd’hui des chroniques dans deux magazines du Net.
Par ailleurs, quand elle n’écrit pas, trekkeuse amatrice, curieuse du monde et férue de montagne, elle partage son temps à gravir des sommets en terre lointaine ou besogne à mille et un métiers pour gagner sa vie.
Elle publie son premier polar « Un arc-en-ciel et des ombres flottantes » : Un ex flic aux méthodes singulières enquête sur la disparition d’une femme.
Extrait :
L’ombre de cette femme au verbe trop aigu ne lui fait plus peur. Elle se radoucit.
– Stop, tout simplement stop. Stop à vous, à vos cris, à vos crises, à votre autorité, à votre méchanceté. Des années que vous pourrissez la vie de tout le monde, la mienne et certainement la vôtre.
Longtemps j’ai eu peur, de quoi, je ne sais pas au juste. Et là, depuis que je suis entrée, je vous regarde et j’ai tout simplement pitié. Je ne sais pas ce qui vous est arrivé et pour tout vous dire, aujourd’hui je m’en fous. J’ai donné ma démission ce matin, j’étais juste venue vous le dire. Ça et d’autres choses aussi. Mais qu’importe…
la dame de Pique reste bouche bée, la colère sourd en cernes sous ses yeux. Elle écume de rage.
L’affront l’a sidérée. Clara a envie de rire. Un rire nerveux et fatigué.
Toute sa vie, les ombres l’ont privée de voir. L’ombre de son père, ce géant de lumière. Sa mère en sillage dans les vapeurs de sa cuisine ou sous son chapeau de paille. Les murs à l’abri desquels son éducation s’était sagement tenue coite. Ces hommes de lumière qui trouaient ses nuits d’éclairs furtifs. Ces colonnes de chiffres qu’aucun mot ne venait incendier. Tous ces autres que le jour éclairait et à l’ombre desquels elle frayait en silence. Et cette femme sous le joug de laquelle elle s’escrimait à faire ses preuves

La Chronique Nei Gong

Bonjour Geneviève

Voilà je me lance…Petite chronique sur la  » Toile aux Alouettes »  de Lou Vernet .

Lorsqu’on ne connait pas la plume de Lou Vernet …
On ne sait pas d’emblée qu’on va entrer dans le monde poétique du Polar !   p186 :
 » Ainsi dans le jargon interne , »grosse anguille » valait toujours mieux que « gros requin ».Quand le requin avait déjà à coup sûr frayé avec la pègre, l’ anguille en était encore à  balbutier dans les eaux troubles de la délinquance. (…)  Un crabe aurait fait sans aucun doute de la prison (…) une sirène ,chantée ses louanges dans la prostitution de luxe . »
L’élégante écriture de cette auteure, nous tient  , nous retient,  par son intrigue policière si intelligemment menée . En douceur , mais sans se soustraire de sa puissance.
On ne sait pas encore… , que Lou Vernet nous baladera de-ci de-là , dans sa « Toile » si gluante , qu’il nous sera difficile de s’en défaire !!
On ne sait pas encore… que les portraits psychologiques de ses personnages seront essorés jusqu’à leurs pulpes , dans une description fine et délicate mais néanmoins incisive et efficace !! :

Clara : p 26  :  » L’insaisissable Clara. Belle comme une légende, disait son père autrefois.Avec ses yeux là , ma fille , tu terrasserais n’importe qui.Mais aussi timide qu’un ours ,aussi sauvage qu’un gymnote ,aussi effarouchée qu’une biche ». C’est elle, donc qui a 35 ans , décide de régler des comptes avec sa vie mais dans un compte à rebours mal « calculé »….
La Dame de Pique : armée jusqu’aux dents , verra inexorablement modifier les règles de ses jeux pervers….
La Virgule et la Carpe : Fabuleux  » Tant d’ Aime »  entre un boiteux et un taiseux , deux flics dans une douce et profonde amitié , et qui ne lâcheront rien à l Affaire !!! Entre deux clopes roulées et des silences si éloquents !!
Mc Domino : Un joueur…
Mais n oublions pas, Simone, la mère de Clara , qui viendra ajouter dans ce panel de personnages haut en couleurs…sa couleur pastel  , mais qui porte aussi en elle , un sacré secret….

On ne sait  toujours pas que …
Leurs chemins , leurs présences vont immanquablement s’entrecroiser , se mêler , s’entremêler en un tissage humain tendu jusqu’à l’extrême .
La Trame de cette « Toile » si bien tricotée , finira par céder dans une chute terriblement audacieuse quelque part dans une cuisine !!!

Ecriture addictive  qui nous tient en suspens…(sion) tout le long…On en redemande !!! Ca tombe bien, un 2ème opus est en cours…
Et je finirai par ces quelques mots si poétiques de Lou Vernet :  p 175 :
– » Tu penses qu’ elle a surfé  d’un peu trop près sur l illusion d’un arc-en-ciel ? – Ouais , et nous aussi… »
– » Mes eaux ondulent , courbent le son . Mais n’est ce pas indiscret de tout vous raconter ? Peut-être avant,vaut-ll mieux comprendre ?… »  p 121.

La Pal d’Yvan : Les 2 ans du blog, concours 2


Voici venir, ou plutôt finir le temps des PAL. Il y en a eu des courtes, des longues surtout, des petites, des grosses. Des qui enflent d’autres qui ressemblent à l’Everest et que l’on appelle des MAL.

Bref c’était le temps des Piles à lire en délire.

Aujourd’hui je vous présente la dernière celle de mon ami Yvan qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions. Même si je sais que pour lui je suis trop curieuse ! lol

Bonne lecture.

Avec la PAL d’Yvan

 

  1. As-tu une Pile à lire ? En as-tu plusieurs ?

J’en ai deux en fait.

La PAL des Urgences (dans mon meuble TV, en dessous de cette TV qui ne sert plus à rien puisque je passe tout mon temps à lire). Une rangée de livres qui doivent être impérativement lus dans les meilleurs délais. Je me fixe une règle : si d’autres livres arrivent, je dois en sortir de cette PAL pour les y faire entrer.

Dans ce cas, les malheureux sortants se retrouvent dans l’autre PAL, dite du « continent perdu ». Ces livres-là se trouvent en fait dans ma bibliothèque qui est classée par ordre alphabétique, entourés de ceux déjà lus. Autant dire qu’ils ont peu de chance d’en ressortir et d’être vraiment lus un jour. C’est ça, avoir les yeux plus grands que le ventre.

  1. Pourquoi une PAL ?

T’es de la police ? Je peux voir ta carte officielle ?

J’ai toujours été un accro aux nouveautés, et tenir un blog n’arrange pas les choses. Et j’aimerais tant pouvoir lire encore davantage…

  1. Comment est-elle rangée ?

Voir réponses 1 et 2

  1. A-t-elle un petit nom, l’as-tu baptisée ?

Voir réponses 1 et 2 (ce n’est pas ma faute si je sais répondre de manière directe et concise).

  1. Je veux une ou des photos de celle-ci (celles-ci)

Non. Tu n’auras qu’à venir les voir toi-même, ça t’obligera à me rendre visite en Alsace.

La PAL d_Yvan

  1. Combien de livre contient ta PAL ?

La PAL urgente : entre 20 et 30 livres, selon leurs tailles.

Le Continent perdu : euh… Sans doute plus de 400…

  1. Comment s’est constituée ta PAL ?

Selon l’humeur (achats ou livres reçus dans le cadre de mon blog, mais toujours des livres que je veux absolument lire).

  1. Qui sont pour toi les plus gros prescripteurs de livre ? Qu’elles sont les personnes qui font que ta PAL ne cesse d’augmenter ?

Toi ! L’autre là-bas aussi ! Et celle-là également ! et puis, lui, elle, elle et lui. Bref des confrères blogueurs.

Mais je suis toujours très au fait de l’actualité et de ce qui va sortir dans les prochains mois, ce qui fait que le plus gros prescripteur c’est moi-même.

  1. Comment fait un livre pour sortir de ta Pal ?

Il est lu dans les 2 mois ou sinon il se transforme en élément de décoration.

10.  Comment vivrais-tu sans ta PAL ? A quoi ça sert ?

Je ne peux pas vivre sans, c’est un élément de ce que je respire, c’est de l’oxygène.

  1. Où achètes-tu tes livres ?

Chez ma libraire attitrée et uniquement chez elle, sauf lors des salons littéraires (coucou Fran). Je suis du genre fidèle aux vrais libraires et à ma libraire en particulier.

  1. Est-ce que tu as des petites habitudes pour lire ? (endroit, moment, environnement…)

Je lis exclusivement debout, sur une seule jambe et sur la pointe des orteils.

Ou sinon, couché sur mon canapé, le soir et le week-end.

  • Es-tu plus livres numériques ou livres papier ?

Papier ! J’aime, j’ai besoin du contact et de l’odeur du papier.

J’ai une liseuse, j’en lis de temps en temps en numérique et j’admets que c’est confortable. Mais je reste fidèle au papier (je suis du genre fidèle, pourquoi tu me fais répéter les choses ?).

  • Pense-tu que les livres, les librairies et les bibliothèques sont voués à disparaître à plus ou moins court terme ?

Non. Sauf si les gens oublient à quoi sert un cerveau (et quand on voit les votes d’une bonne partie de la population mondiale en ce moment, mon « non » n’est pas si affirmatif que ça…).

Question subsidiaire :

 As-tu une question à me poser ?

Oui. Pourquoi tu me poses toutes ces questions ? 😉