PHOBIA, un recueil qui fait du bien là où ça fait mal !


La double chronique de Collectif Polar

Ce matin notre super chroniqueur Jean Paul vous parlais de son ressenti sur Phobia.

Ce soir c’est Ge qui va tenter de vous convaincre d’acheter ce titre.

Le livre :  Phobia. Collectif Paru le 14 mars 2018 chez J’ai Lu dans la collection J’ai lu Thriller. 5€ ; (317 p.) ; 18 x 11 cm.

Phobia

Les 14 auteurs de polar impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.

Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !

Le post-it de Ge

J’ai enfin mon Phobia !

Il était temps !

Oui je l’ai cherché durant mes vacances mais ne l’ai point trouvé sur mon lieu de villégiature. Et puis j’ai eu une semaine de reprise bien agitée puis une deuxième très intense en obligations de toutes sortes !Aussi… J’ai oublié d’acheter Phobia

Aussi en ce lundi de repos, j’ai pu allez tranquillement le chercher chez mes libraires. Il faut dire que ce matin Jean Paul sonnez le rappel ICI

Oui je sais cela fait déjà un mois qu’il est sorti et alors il vaut mieux tard que jamais, et si jamais comme moi vous ne le trouvez plus dans votre librairie vous pouvez encore le commander.

Ce qui est certain c’est que vous allez retrouver quelques plumes que l’on aime beaucoup ici chez Collectif Polar mais aussi quelques autres que je découvre avec ce recueil de quatorze nouvelles qui dissèquent les phobies de l’homme : peur du noir, de la mort, des araignées ou des chiens.

Ce petit bouquin est vendu au profit de l’Association européenne contre les leucodystrophies (ELA).

Alors s’il vous plait ne l’achetait pas en occasion car dans ce cas rien n’est reversé à l’association. Il coûte 5 euros, oui je sais pour certain ça peut-être une somme.

Aussi si vous ne pouvez pas l’acquérir, j’en ai recommandé quelques exemplaires chez mon libraire, et avec Collectif Polar nous tacherons de vous les faire gagner !

Bon allez , je vous laisse, je commence la lecture de Phobia.

Et si je n’ai pas réussi à vous convaincre,

Voici quelques parole d’auteurs ayant donné de leur temps pour une bonne cause !

Il nous dises pourquoi ils sont participé à l’aventure Phobia ?



 

 Pourquoi « Phobia » ?

« J’ai accepté de m’impliquer dans « Phobia », tout simplement parce que si on peut, on le fait. Quant à la nouvelle, elle est venu d’une devinette que je pose parfois : quelle est la personne avec laquelle on passe le plus de temps et qu’on connaît le moins ? La réponse est : soi-même. J’entends par là que, confronté à une situation extrême, on ne sait jamais vraiment comment on réagira. Pour essayer d’en savoir plus, j’ai dû écrire l’étrange situation (Le Refuge) qui se trouve dans « Phobia » et qui confronte le héros à une phobie inattendue. Maintenant, je sais un peu mieux ce que j’aurais fait dans une telle situation. Mais vous ?  »
 Nicolas Beuglet 

 Pourquoi « Phobia » ?

« Quand Damien Eleonori, le coordinateur du projet Phobia, est venu me demander si je voulais participer à un recueil de nouvelles caritatif, j’ai accepté sans réfléchir. J’ai tout de suite aimé le challenge : monter un recueil au profit d’une association, regroupant des auteurs du paysage du polar français. Il y avait un petit goût d’impossible, exactement le genre de challenge que j’aime. Le thème des phobies proposé était également porteur, la peur des chiffres (ma nouvelle s’intitule 1 + 1) a été un moteur intéressant dans l’écriture, je me suis inspiré au départ d’un témoignage trouvé sur le net, et je me suis demandé jusqu’où une phobie pouvait nous emmener, nous faire déraper ou nous faire errer à la frontière de nos hallucinations. »
Nicolas Koch 

 Pourquoi Phobia ?

« Quand Damien Eleonori, coordinateur du projet « Phobia », m’a contacté pour participer à ce recueil de nouvelles pour une belle action, j’étais sur l’écriture d’un roman et d’une série, pas disponible… Mais en demandant de quoi il s’agissait et en écoutant la réponse, j’ai tout de suite dit oui en pensant aux enfants atteints de Leucodystrophie ainsi qu’à leurs parents et à ce que nous pouvions faire, ensemble, pour l’association Ela. »  Chris Loseus 

 Pourquoi Phobia ?

« J’ai grandi dans une famille où le handicap et les maladies génétiques étaient une question quotidienne, ou plutôt une lutte quotidienne : ma tante maternelle est atteinte de la maladie de l’ostéogénèse imparfaite et mes grands-parents ainsi que mes parents ont voué leur vie à la bataille pour l’intégration et le soutien des familles touchées par le handicap. M’engager aux côtés de l’Association Européenne contre les Leucodystrophies n’est que la continuité de notre combat familial. »  Johana Gustawsson 

📖 Le recueil de nouvelles « Phobia » est dès à présent disponible au prix de 5 € en librairie.

Publicités

PHOBIA


La double chronique de Collectif Polar

Ce matin notre super chroniqueur Jean Paul vous parle de son ressenti sur Phobia.

Ce soir je tenterai, après l’avoir récupéré chez mon libraire, de vous convaincre d’acheter ce titre.

Allez c’est parti pour la chronique de Phobia


Le livre :  Phobia. Collectif Paru le 14 mars 2018 chez J’ai Lu dans la collection J’ai lu Thriller. 5€ ; (317 p.) ; 18 x 11 cm.

Collectif (Nicolas Beuglet, Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonel, Sonja Delzongle, Damien Eleonori, Johana Gustawsson, Nicolas Koch, Mickaël Koudero, Chris Loseus, Ian Manook, Eric Maravelias, Maud Mayeras, Olivier Norek et Niko Tackian) 

4e de couv :
Si vous aimez les nouvelles, si vous aimez les auteurs réunis dans ce livre ou que vous voulez les découvrir, n’hésitez pas. Vous faites une bonne action… et je vous promets un bon moment de lecture !
Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !
……………………
Extrait : 
Allongé sur mon lit, je repense à la séance du jour en fixant le plafond. Là je suis certaine de n’y voir aucun chiffre. Il est tout blanc rien, ne vient me perturber. Ça me rassure, je me sens bien lorsque je contemple le néant.
……………………

Le “ressenti” de Jean-Paul

En général il n’est pas facile de parler d’un recueil de nouvelles…

Pour Phobia l’exercice devient une facilité évidente !

Quand 14 “supers” auteurs se mettent au service d’une belle cause, ELA, (Association Européenne contre les Leucodystrophies, maladies génétiques rares), c’est tout leur talent qui est mis en avant en nous proposant 14 nouvelles toutes plus surprenantes et cauchemardesques les unes des autres !!!
Ce recueil “parlera“ à tout le monde car des phobies nous en avons tous…

Les araignées, le temps qui passe, les maladies, les méfiances envers nos voisins, notre patron voire notre famille… Qu’elle soit violente ou invisible, la phobie devient petit à petit incontrôlable, elle est partout.

 Phobia devient alors une manière pour nous tous de tendre la main à toutes ces personnes atteintent d’une grave maladie génétique.
Phobia c’est aussi 5 euros (Le prix d’un sandwich, moins cher qu’un paquet de cigarettes…), dont 1 euro reversé directement à l’association !

 Alors je compte sur vous.

Nous comptons tous sur vous…

 Un grand merci aux auteurs qui ont offert leur temps et leur talent à ELA.

Manderley for ever de Tatiana de Rosnay


 Voilà notre week-end spéciale Femme se termine

Et c’est avec une biographie de femme écrivaine que nous bouclons celui-ci

Une biographie écrite par une autre femme auteure.

Allez place aux  Emotions de Lecture de Cécile


Le livre : Manderley for ever de Tatiana de Rosnay. Paru le 25 février 2015  chez : Albin Michel- Héloïse d’Hormesson.  22€ ; (457 p.-16 pl.) ; illustrations en noir et en couleur, cartes ; 22 x 16 cm
Réédité  le 11 mai 2016 chez Le livre de Poche. 7,70€ ;  (544 p.) ; illustrations en noir et en couleur, cartes ; 18 x 11 cm.
 
4ème de couverture :
 
« J’ai rêvé la nuit dernière que je retournais à Manderley. » Ainsi commence Rebecca, le roman de Daphné du Maurier porté à l’écran par Alfred Hitchcock. En admiratrice inconditionnelle, Tatiana de Rosnay s’est lancée sur les traces de la romancière anglaise. Sans rien occulter, elle dresse le portrait d’une femme secrète dont l’œuvre reflétait les tourments.
Retrouvant l’écriture ardente qui fit le succès d’ « Elle s’appelait Sarah », Tatiana de Rosnay met ses pas dans ceux de Daphné du Maurier le long des côtes escarpées de Cornouailles, s’aventure dans ses vieux manoirs chargés d’histoire qu’elle aimait tant, partage ses moments de tristesse, ses coups de cœur et ses amours secrètes. Biographie littéraire, « Manderley for ever » est surtout le roman vrai d’une femme libre, bien certaine que le bonheur n’est pas un objet à posséder mais un état d’âme.
 
Bio de l’auteur :
Tatiana de Rosnay est née le 28 septembre 1961, à Neuilly-sur-Seine. Son père est français d’origine russe, sa mère, anglaise. Elle se décrit comme étant « franglaise » et a été élevée à Boston et à Paris. Elle vit en France avec sa famille. 

 Tatiana de Rosnay a publié son premier roman, L’Appartement témoin, en 1992. Depuis, elle a publié une douzaine de livres dont Elle s’appelait Sarah, vendu à neuf millions d’exemplaires dans le monde et porté à l’écran par Gilles Paquet-Brenner en 2010. Quatre de ses romans sont en cours d’adaptation, BoomerangSpiralesMoka et Le Voisin. Sa romancière préférée est Daphné du Maurier, dont elle a publié la biographie en mars 2015, Manderley For Ever, nominé pour le Goncourt de la biographie 2015 et  gagnant du Prix de la biographie d’Hossegor 2015.

 
 Extrait :
 En lieu et place de l’extrait, je préfère vous faire partager les mots de l’Auteure qui présente ses intentions et ses envies avec cette biographie de Daphné du Maurier.
« Je l’ai décrite comme si je la filmais, caméra à l’épaule, afin que mes lecteurs comprennent d’emblée qui elle était. J’ai décrypté ses livres, sa voix, son regard, sa façon de marcher, son rire. J’ai écouté ses enfants, ses petits-enfants. Autour des maisons qu’elle aimait avec passion, j’ai dressé le portrait d’une écrivaine atypique et envoûtante, méprisée des critiques parce qu’elle vendait des millions de livres. Son univers macabre et fascinant a engendré une œuvre complexe, étonnamment noire, à l’opposé de l’étiquette « eau de rose » qui lui fut si injustement attribuée.
Ce livre se lit comme un roman, mais je n’ai rien inventé. Tout y est vrai. C’est le roman d’une vie.  Tatiana de Rosnay 
 

Les Emotions  de Lecture de Cécile 

Manderley for ever de Tatiana de Rosnay

Ce livre, c’est tout d’abord cette photo noir et blanc de  la couverture ; cette belle femme au regard franc, direct, sans détour qui vous attire comme un aimant. C’est aussi « une clope au bec », expression que nous utilisions à foison et que nous tentions de reproduire également à foison, il n’y a pas si longtemps que cela, et bien que la loi et le bon sens nous hurlent de ne plus en faire un accessoire de coolitude ou de rébellion, il faut lui accorder aussi à cette image qu’elle est l’illustration parfaite de Daphné du Maurier!

 C’est un roman surtout, le roman de la vie d’une écrivaine, celle d’une femme libre qui a tout sacrifié ses enfants, son mari à l’écriture. Daphné du Maurier, c’est aussi une femme qui a aimé une autre femme avec plus de passion encore qu’on aurait plus le croire tant parfois on la soupçonne de préférer ses bâtisses dans les Cornouailles et ses livres aux êtres qui l’entourent. La plume de Tatiana de Rosnay apporte son talent pour les histoires de famille et de sentiments complexes qui nous lient à la vie de cette artiste qui n’a pas toujours eu la reconnaissance qu’elle réclamait et pour laquelle elle était travaillé sans relâche pour l’obtenir malgré le succès des ventes de ses livres.

 C’est le portrait d’une femme révoltée et parfois révoltante mais passionnée et donc passionnante au milieu d’une certaine Angleterre aristocratique engoncée dans ses idées de la femme, de la littérature, de la mère qu’elle aurait dû être ! On dévore sa vie comme parfois elle l’a pu elle-même le faire et on souffre aussi pour ceux qui n’ont pas su capter son désir.  Un roman biographique captivant !!

 

« Cinq mois à tenir. Daphné suit son mari, résignée. Mais sur le bateau qui les ramène en Egypte, alors qu’elle regarde par le hublot vers la mer, elle ne pense pas aux deux enfants qu’elle laisse derrière elle, ni à sa mère, ni à ses sœurs, elle oublie ce qui l’entoure à bord, son mari, les autres passagers, les conversations. Elle va chercher son carnet noir dans sa cabine et commence à prendre des notes »
 « Menabilly revit, le lierre est taillé, le soleil rentre enfin dans la maison, les longues pièces retrouvent leur noblesse d’antan, et Daphné vibre d’un amour déraisonnable. Est-ce mal d’aimer la pierre comme si c’était une personne ? »
 « Plus tard, dans le silence de la chambre, tandis que Fernande somnole encore. Daphné écrit devant la fenêtre, face à la mer. De temps à autre, elle se retourne pour regarder Fernande qui dort, ses cheveux noirs épars sur l’oreiller, une plantureuse dénudée par le drap froissé. Le titre de sa courte nouvelle : La Sainte Vierge. »
 
 

13 à Table, 2017 : Le jeu


13 à table le jeu

Hello, chose promise, chose…


Comme l’an dernier…Voici donc, en cette période d’avant Noël, un petit jeu concours afin de gagner trois ou quatre exemplaires de la dernière édition 2017 de 13 à Table.

téléchargement (12)Les éditions Pocket renouvellent l’opération « 13 à table », qui a permis aux Restos du coeur, l’année dernière, de distribuer plus de 1 500 000 repas supplémentaires.
Pour la troisième année consécutive, Pocket et quelques auteurs prestigieux s’engagent aux côtés des RESTOS DU CŒUR !
13-a-tableC’est une opération exceptionnelle qui a réussi à mobiliser l’ensemble de la chaîne du livre. De l’écriture, jusqu’à la fabrication, l’édition et la distribution des auteurs aux imprimeurs, aux maquettistes en passant par les libraires, tous ont travaillé gratuitement pour proposer un projet entièrement bénévole  dont les profits seront reversés à cette association. Le but est d’atteindre  au minimum 300 000 exemplaires vendus et ainsi distribuer 1,2 million de repas. Pour qu’1 livre acheté = 4 repas distribués. Le livre est vendu 5 euros.

 

5€ c’est un tout petit geste, mais pour certains 5€ c’est déjà une somme.

Alors pour vous faire vous aussi participer à cette opération extraordinaire et en plus passer un super moment de lecture, je vous propose de jouer avec nous afin de gagner le dernier 13 à table.

Pour cela il vous faudra:

  1. être abonné à ce blog ou suivre la page Facebook de Collectif Polar : Chronique de nuit

  2.  répondre à quelques questions.

  3. Et envoyer vos réponses avant le 11 décembre minuit à l’adresse mail suivante :

collectif.polar@gmail.com

Des questions sur cette opération forcément, mais aussi des questions sur notre blog. ne vous inquiétez pas, rien de bien compliqué, il faut juste être un peu curieux. Seuls ceux et celles qui auront les bonnes réponses seront tiré au sort. C’est ainsi que je déterminerais les gagnants.

Alors bonne chance à vous.

Et bien sur, si comme moi, vous avez un job, et même si vous avez un petit salaire et que vous m’êtes pas trop dans la misère, vous pouvez aussi acheter ce titre : 13 à tables, c’est vraiment un geste citoyen.

Place au jeu.13 à Table

Question 1 : Combien d’auteurs participe cette année à l’opération?

Question 2 : Combien étaient-ils l’an dernier ?

Question 3 : Y-a-t’il des auteurs communs au trois volumes ? Si oui qui sont-ils ?

Question 4 : Quel est le thème imposé pour la nouvelle de cette année?

Question 5 : Quel était le thème de la nouvelle de l’an dernier ?

Questions subsidiaires : 

6 : Quels sont les auteurs qui ont participé à ces recueils de nouvelles et qui ont été chroniqués sur ce blog.

7 : Combien y a t-il d’abonnée à la page Facebook de notre blog !

Voilà à vous de jouer maintenant pour gagner un de ces trois ou quatre recueils .

Et avec un peu de chance il sera sous votre sapin pour Noël !

13 à table !


13-a-tableLe livre : 13 à table ! 2017 : les Restos du coeur. Paru le 3 novembre 2016 chez Pocket. 5€ ;  (288 p.) ; 18 x 11 cm.

13 à table ! sont des recueils de nouvelles publiés à partir de 2014 au profit des Restos du Cœur.

13atable_Restosducoeur_Pocket1507-1En 2014, les éditions Pocket s’associent avec toute la chaîne du livre afin de proposer un ouvrage publié au profit des Restaurants du Cœur. Le projet est entièrement bénévole. Sur la couverture du livre, on peut alors lire « 1 livre acheté = 3 repas distribués », précisant les bénéfices reversés à l’association. Le premier opus est publié le 6 novembre 2014. Il aurait permis de distribuer près de 1 400 000 repas, soit plus que l’objectif initial d’un million de repas.

En 2015, l’opération est reconduite. Cette fois, sur la couverture du livre on peut lire « 1 livre acheté = 4 repas distribués ». Le livre sort le 5 novembre 2015 . Il a permis aux Restos du coeur, de distribuer plus de 2 000 000 repas supplémentaires.

Cette année encore, les éditions Pocket et toute la chaîne du livre, de l’écriture, jusqu’à la fabrication, l’édition et la distribution, , des auteurs aux imprimeurs en passant par les libraires et les maquettistes  tous se sont associés dans cette opération totalement bénévole et altruiste, il est bon de le rappeler. Le but est d’atteindre 300 000 exemplaires vendus et ainsi distribuer au moins 1,2 million de repas.

Cette année, ils font encore plus fort, puisque c’est non plus 12 nouvelles mais 13 que vous pourrez lire pour seulement 5€

Les années précédente , les thème étaient : En 2014 « Le repas » et en 2015 : « la fratrie ».

Cette année …

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Françoise Bourdin – Maxime Chattam- François d’Epenoux – Caryl Férey -Karine Giébel – Alexandra Lapierre -Agnès Ledig – Marc Levy -Agnès Martin-Lugand – Bernard Minier -Romain Puértolas – Yann Quéffelec -Franck Thilliez
Des anniversaires déclinés à tous les temps :
Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération.

Au résultat, on apprécie l’originalité des moyens narratifs mis en place par les écrivains pour traiter du sujet. Évitant de transformer l’exercice de style en écriture scolaire sous contrainte, les Romain Puertolas, Michel Bussi et autre Caryl Ferey nous livrent, pour la bonne cause, un bel éventail de leurs talents respectifs.

A noter la couverture de Jean-Charles de Castelbajac. Une petite participation du monde de la mode à ce projet solidaire ?

Alors franchement pour 5 euros, même si je sais que pour certains c’est une sommes, ça vaut le coup de s’engager, non ?

Alors c’est bientôt Noël, pensez à glisser ce petit bouquins dans vos cadeaux pour vos proches et à votre bon coeur messieurs dames

 Ah oui, j’oubliais, 5€ c’est pour certain une somme… Alors si vous aussi vous voulez participer et que vous n’en avez pas les moyens, je vous propose de gagner 3 de ces recueils de nouvelles que j’ai achetés pour vous.

Vous l’avez deviné,comme l’an dernier, je vous prépare un petit jeu concours….

Et c’est là 13 à table le jeu

A suivre donc.

Et si vous voulez faire un don c’est possible :

téléchargement (12)L’association, créée en 1985 par Coluche, a pour but « d’aider et d’apporter assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits et par la participation à leur insertion sociale et économique ».

L’année dernière 130 millions de repas ont été distribués à plus de 1 million de personnes, et ces chiffres croissent d’année en année. Tout cela n’est possible que grâce à l’action de 67 600 bénévoles.

www.restosducoeur.org

13 à Table : Le jeu


13 à table le jeu
Hello, chose promise, chose…
Voici donc, en cette période d’avant Noël, un petit jeu concours afin de gagner 2 ou trois exemplaires de la deuxième éditions de 13 à Table.
1507-1téléchargement (12)Pour la deuxième année consécutive, Pocket et quelques auteurs prestigieux s’engagent aux côtés des RESTOS DU CŒUR !
C’est une opération exceptionnelle qui a réussi à mobiliser l’ensemble de la chaîne du livre, des auteurs aux imprimeurs en passant par les libraires, pour proposer un projet entièrement bénévole  dont les profits seront reversés à cette association. Le but est d’atteindre 300 000 exemplaires vendus et ainsi distribuer 1,2 million de repas.
13atable_Restosducoeur_PocketL’an dernier, chaque livre acheté en librairie a permis de distribuer trois repas, et ce sont plus de 1.450.000 repas qui ont été distribués grâce à cette opération
5€ c’est un tout petit geste, mais pour certains 5€ c’est déjà une somme.
Alors pour vous faire vous aussi participer à cette opération extraordinaire et en plus passer un super moment de lecture, je vous propose de jouer avec nous afin de gagner le dernier 13 à table.
Pour cela il vous faudra répondre à quelques questions. Et envoyer vos réponse à l’adresse mail suivante :

collectif.polar@gmail.com

Des questions sur cette opération forcément, mais aussi des questions sur notre blog. ne vous inquiétez pas, rien de bien compliqué, il faut juste être un peu curieux. Seuls ceux et celles qui auront les bonnes réponses seront tiré au sort. C’est ainsi que je déterminerais les gagnants.

Alors bonne chance à vous.

Et bien sur, si comme moi, vous avez un job, et même si vous avez un petit salaire et que vous m’êtes pas trop dans la misère, vous pouvez aussi acheter ce titre : 13 à tables, c’est vraiment un geste citoyen.

Place au jeu.13 à Table

Question 1 : Combien d’auteurs participe cette année à l’opération?

Question 2 : Combien étaient-ils l’an dernier ?

Question 3 : Y-a-t’il des auteurs communs au deux volumes ? Si oui qui sont-ils ?

Question 4 : Quel est le thème imposé pour la nouvelle de cette année?

Question 5 : Quel était le thème de la nouvelle de l’an dernier ?

Question subsidiaire : 

6 : Quels sont les auteurs qui ont participé à ces recueils de nouvelles et qui ont été chroniqués sur ce blog.

12191956_413761378812413_1195405587267385627_n (1)Voilà à vous de jouer maintenant pour gagner un de ces trois recueils .

13 à table : Résultat du Jeu-concours


13 à table resultat

Bonjour à tous,

13 à table le jeuIl y a quelques semaines je lançais un petit concours de Noël.

Vous avez été une douzaine à concourir. Il faut dire que je n’ai pas fait de publicité sur les groupes facebook pour ce jeu. Seuls les plus malins, je devrez dire les plus malignes, d’entre vous ont suivi l’affaire.

Alors merci pour votre participation.

Je vous rappelle les questions, elles étaient simples.

Question 1 : Combien d’auteurs participe cette année à l’opération?

Question 2 : Combien étaient-ils l’an dernier ?

Question 3 : Y-a-t’il des auteurs communs au deux volumes ? Si oui qui sont-ils ?

Question 4 : Quel est le thème imposé pour la nouvelle de cette année?

Question 5 : Quel était le thème de la nouvelle de l’an dernier ?

Question subsidiaire : 

6 : Quels sont les auteurs qui ont participé à ces recueils de nouvelles et qui ont été chroniqués sur ce blog.

Les réponses étaient donc :

13 table restos coeur pocket1) 12.
2) 13.
3) oui. Françoise Bourdin
            Maxime Chattam
             Alexandra Lapierre
             Agnès Ledig
             Bernard Werber
4) Thème  Frère et Soeur.
5) Thème Un Repas.
6) 3. Maxime Chattam, Frank Thilliez et Michel Bussi

Alors bravo aux 3 gagnantes de ce petit jeu concours.

Julie, Marie JO et Chantal

Vous devriez recevoir très vite un exemplaire de 13 à table 2015 à mettre sous votre sapin de noël.

Bien entendu, j’attends votre adresse sur l’adresse mail du blog.

collectif.polar@gmail.com

A très vite…

 

 

 

13 À TABLE ! 2016 / LES RESTOS DU COEUR


13atable-2016-bandeau
1507-1Le livre : 13 À TABLE ! 2016 / LES RESTOS DU COEUR. Paru le 4 Novembre 2015 chez Pocket. 5€ ; (288p) ; 108 x 177 mm.
Pour la deuxième année consécutive, Pocket et 13 auteurs prestigieux s’engagent aux côtés des RESTOS DU CŒUR !
C’est une opération exceptionnelle qui a réussi à mobiliser l’ensemble de la chaîne du livre, des auteurs aux imprimeurs en passant par les libraires, pour proposer un projet entièrement bénévole  dont les profits seront reversés à cette association. Le but est d’atteindre 300 000 exemplaires vendus et ainsi distribuer 1,2 million de repas.
13atable_Restosducoeur_PocketL’an dernier, chaque livre acheté en librairie a permis de distribuer trois repas, et ce sont plus de 1.450.000 repas qui ont été distribués grâce à cette opération.
Cette année, ils font encore plus fort. C’est 4 repas qui seront proposé pour chache exemplaire vendu.
Alors franchement pour 5 euros, même si je sais que pour certains c’est une sommes, ça vaut le coup de s’engager, non ?

 

En plus, ce recueil vous fait passer un sacré bon, de sacrés bons moments de lecture.
Et en bonne compagnie qui plus est !

Françoise Bourdin – Michel Bussi – Maxime Chattam – Stéphane De Groodt –
François d’Epenoux – Karine Giébel – Douglas Kennedy – Alexandra Lapierre –
Agnès Ledig – Nadine Monfils – Romain Puértolas – Bernard Werber

Ces 12 grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : frère et soeur.

13 table restos coeur pocketEn effet, le recueil de nouvelles à thématique imposée donne aux auteurs l’occasion de sortir de leurs périmètres habituels. Dans 13 à table !, version 2016, Les Restos du cœur ont fait plancher à nouveau des plumes célèbres autour de la notion de famille. Au résultat, on apprécie l’originalité des moyens narratifs mis en place par les écrivains pour traiter du sujet. Évitant de transformer l’exercice de style en écriture scolaire sous contrainte, les Romain Puertolas, Michel Bussi et autre Douglas Kennedy nous livrent, pour la bonne cause, un bel éventail de leurs talents respectifs.

 Ceux qui s’aiment, ceux qui se détestent… Souvenirs d’enfance, vie commune, haine larvée ou avouée. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… De le complicité, des rires, du partage, de la convivialité…mais aussi des disputes, des meurtres, de la jalousie, des tensions… Bref, du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette.

Douze fratries à découvrir sans modération.

Alors à votre bon coeur messieurs dames.

 Ah oui, j’oubliais, 5€ c’est pour certain une somme… Alors si vous aussi vous voulez participer et que vous n’en avez pas les moyens, je vous propose de gagner 2 ou 3 de ces recueils de nouvelles que j’ai achetés pour vous.

Vous l’avez deviné, je vous prépare un petit jeu concours….

A suivre donc.

 

Et si vous voulez faire un don c’est possible :

téléchargement (12)L’association, créée en 1985 par Coluche, a pour but « d’aider et d’apporter assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits et par la participation à leur insertion sociale et économique ».

L’année dernière 130 millions de repas ont été distribués à plus de 1 million de personnes, et ces chiffres croissent d’année en année. Tout cela n’est possible que grâce à l’action de 67 600 bénévoles.