Papote d’Auteur Maud notre indic était avec Marine Destombes

Papote d’Auteur Maud notre indic était avec

Marine Destombes

Souvenez vous, il y a quelques semaines, Maud nous racontait sa rencontre avec Marine Destombes, alors qu’elles s’étaient données rendez-vous dans une brasserie parisienne.

Aujourd’hui, nos deux jeunes femmes nous proposent un petit entretien autour de la passion de d’écriture de Marine

Et bientôt sans doute Maud viendra nous parler du premier roman de cette jeune auteure  » Jeannine »

Mais avant, je vous laisse découvrir cette interview


 

 

Papote d’Auteur Maud  était avec Marine Destombes

Les interview exclusive de Maud

Maud : Bonjour Marine Destombes, je vous remercie de nous accorder quelques instants. Pourriez-vous nous parler un peu de vous ? Oui oui je sais, les lecteurs sont très curieux.

Marine Destombes : Je suis graphiste-maquettiste à Paris. C’est un métier qui allie mon côté logique technique et mon amour de l’image. J’ai une nette préférence pour le papier, dans notre monde numérique, alors je prends régulièrement du temps pour me perdre dans mes carnets d’aquarelle ou de croquis. J’aime le calme et la sérénité que le dessin me procure. L’écriture m’apaise aussi et me permet de poser des mots quand ce que je ressens est trop fort pour la parole. J’ai toujours écrit sporadiquement pour relâcher la pression…

Maud : Vous exercez un métier déjà très créatif et c’est un plaisir de retrouver cette notion dans vos loisirs. Parlons maintenant de Jeannine, votre premier livre. Comment est née votre histoire ?

Marine Destombes : Jeannine, c’était ma grand-mère. Quand Alzheimer a commencé à la grignoter, des souvenirs jamais racontés ont fait surface. Je n’ai pas eu (pris) le temps de poser toutes les questions que j’aurais voulu mais elle a laissé beaucoup de lettres derrière elle. Ma tante en a fait un recueil qui m’a tellement passionnée que j’ai voulu rendre hommage à cette Jeannine dont je ne soupçonnais pas l’existence au fond des yeux de ma grand-mère.

Maud : Très intéressant d’être partie d’une histoire vraie et personnelle, comment vous vous y êtes pris ?

Marine Destombes : Après des recherches historiques, généalogiques et géographiques, j’ai fini par écrire une quarantaine de pages. Les réactions de ma famille ont été au-delà de mes espérances.

Maud : Comment avez-vous imaginé la mise en œuvre de cette histoire familiale ?

Marine Destombes : Au départ, je prévoyais de réaliser un roman graphique mais j’ai finalement décidé de laisser la part belle à l’imagination du lecteur.

Maud : En effet, pour l’avoir lu, vous retranscrivez très bien cette période et le lecteur part aux côtés de vos personnages. Une anecdote à nous confier…

Marine Destombes : Quand j’ai offert mon livre à mes oncles, nous étions assis, pour la dernière fois, autour de la table à manger de Jeannine où nous nous retrouvions, chaque été. C’était un hasard mais il fait définitivement bien les choses.

Maud : J’imagine les émotions ressenties par votre famille lors de cette découverte. Quelques joies d’auteure souhaitez-vous partager avec nous ?

Marine Destombes : La première réponse qui me vient, c’est le bonheur de l’accomplissement après tant de moments de découragement.

J’ai travaillé pendant quelques années pour rassembler toutes les informations, historiques ou personnelles, dont je pensais avoir besoin. Ensuite il a fallu les trier pour décider lesquelles apportaient réellement quelque chose à l’histoire.

À de nombreuses reprises, j’ai pensé arrêter : à l’énormité du projet, il faut ajouter aussi la pression que je ressentais à raconter cette vie, à l’origine de tant d’autres. Comment être à la hauteur de ce petit bout de femme qui a tant donné ? J’avais très peur de donner une image erronée de l’époque ou de décevoir.

L’émotion de pouvoir enfin tendre Jeannine aux personnes qui l’ont connue, et lire dans leurs yeux ce que j’y ai lu, vaut tout l’or du monde.           

Maud : Nous avons découvert votre côté auteure, mais nous sommes curieux que vous nous parliez de vous en tant que lectrice. Quelle lectrice êtes-vous ?

 Marine Destombes : C’est au lycée que j’ai compris que j’allais passer beaucoup de temps à lire, après la découverte de La Mort du Roi Tsongor de Laurent Gaudé. Depuis, j’ai souvent 3 à 5 livres ouverts en même temps.

Maud : Un ou plusieurs genres en particulier ?

 Marine Destombes : Je lis beaucoup de fictions, mangas ou romans graphiques mais j’ai un faible pour les romans historiques dont je sors comme d’un voyage dans le temps, la tête grisée d’images d’époques que mes ancêtres ont connues.

Maud : Un énorme panel de choix et de diversités. Une habitude de lecture, un lieu en particulier ?

Marine Destombes : Rien ne me plait plus que d’ouvrir un bouquin dans mon lit, sur une terrasse à la montagne, sur un rocher en bord de mer, dans le métro, les jambes dans la piscine ou simplement à côté de mon café le matin.

              

Maud : Je vous remercie d’avoir accepté cet entretien, mais je ne peux m’empêcher de terminer par une indiscrétion, un projet de roman ou autre ?

Marine Destombes : Je déborde de projets ! Je n’en dirai pas plus pour l’instant.

Maud : Oh que de bonnes futures nouvelles !!!! Si vous le permettez, je vous laisse le mot de la fin :

 Marine Destombes : Oh, ne parlons pas de fin, ce n’est qu’un début, j’espère !

  Maud : Moi aussi !   

3 réflexions sur “Papote d’Auteur Maud notre indic était avec Marine Destombes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s