Le meurtre d’O’Doul Bridge de Florent Marotta

Le meurtre d'O'Doul Bridge une enquête du French coachLe livre :Le meurtre d’O’Doul Bridge : une enquête du French coach  de Florent Marotta. Paru le 7 septembre 2017 chez Taurnada. 9€99 ; (244 p.) ; 18 x 11 cm
    
 4e de couv :

SF

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite.

C’est dans cette ville de l’Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes.

Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d’un être cher.

Mais le voilà mêlé au meurtre d’un notable.

Au moment de mourir, l’homme a composé un numéro, le sien.

Alors la tourmente l’emporte. Réveillant les douleurs du passé.

 L’auteur : Florent Marotta est né dans la Loire en 1976. Après une première carrière sous les drapeaux où il passe successivement de soldat à officier de police judiciaire, il oeuvre maintenant au sein d’une mairie. Son amour pour l’écriture le pousse à composer des fictions sous forme de thriller ou de fantasy.
Extrait :
Les premiers clients du matin étaient au nombre de trois. Une famille entière. Quand il les vit. Michael ne put s’empêcher de constater à quel point ils étaient différents. Le père était énorme, nourri aux hamburgers et à la bière. La mère était, à l’opposée, anorexique. ses os ressortaient sous sa peau et son visage émacié, presque décharnée. La fille était dans la phase où la nature hésitait encore de quel côté de ses géniteurs l’envoyer. La pauvre. Et justement, ils venaient pour elle. 

Le Off de Oph

Florent Marotta

Alors tout d’abord à mon pote Dav Danakin tu peux continuer de lire les romans de Florent Marotta, c’est de la bombe bébé!

Je te découvre Florent au travers d’un polar qui m’a emporté dès les premières pages. Le déclenchement de l’intrigue se fait dès le début du roman et pas une seule fois le rythme n’est retombé. D’ailleurs je n’ai lâché ton livre que pour dormir et le temps d’un brunch (oui oui le lecteur reste un animal sociable).

Au travers d’une enquête captivante, et dans un style fluide mais percutant avec des traits d’humour, j’ai découvert Michael Ballanger le French Coach.

Par la voix de son personnage Florent dénonce le manque de liberté d’une presse soumise au pouvoir et aux politiques.
« Je me suis mis à mon propre compte parce que c’est le meilleur moyen de garder la parole libre. »

Il décrit les relations difficiles pouvant exister entre parents et enfants séparés et la nécessité de s’apprivoiser chaque fois que nécessaire.
« Les enfants. Les êtres les plus difficiles qu’il n’avait jamais eu à affronter. »

Adepte du « fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais » j’ai aimé certaines fêlures de Michael Bellanger, incapable de s’appliquer les conseils donnés à ses clients: « tu passes la journée à dire à tes clients de se battre et toi… » Florent a su nous livrer un personnage attachant puisque très humain, têtu mais pour des raisons précises que je vous laisse découvrir…

L’ histoire, le passé en fil rouge du French coach tout au long du roman m’a pris aux tripes au point de me submerger d’émotions et de verser une larme à la lecture de certains passages.

J’ai adoré détester certains personnages tellement bien décrit qu’ils ont pris vie sans difficulté dans mon esprit… mais j’ai aussi de l’affection pour certains autres, rendus si attachant sous la plume de Florent.

Vous l’aurez compris j’ai pris beaucoup de plaisir à lire « Le Meurtre D’O’Doul Bridge » parce qu’outre des personnages attachants et un rythme soutenu au fil des pages, j’ai ressenti beaucoup d’émotions mais aussi ouvert ma réflexion sur le fait que nos passés conditionnent nos avenirs, que nos choix découlent le plus souvent de nos vécus.

En fait, comme le dit si bien notre coach « j’ai la vie que je mérite ».

Il me tarde de retrouver Michael Ballanger maintenant!

« San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite.
C’est dans cette ville de l’Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes.
Le coach de vie à succès renaît avec difficulté qui suit la perte d’un être cher.
Mais le voilà mêlé au meurtre d’un notable.
Au moment de mourir, l’homme a composé un numéro, le sien. La tourmente l’emporte alors, réveillant les douleurs du passé. »

25 réflexions sur “Le meurtre d’O’Doul Bridge de Florent Marotta

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s