Acouphanges, Lou Valérie Vernet

La double Chronique de Collectif Polar

Vous connaissez le principe, deux flingueuses ont lu le même bouquin et chacune leur tour, elles viennent nous dire, vous dire ce qu’elle en ont pensé.

Aujourd’hui c’est Manie Danièle et  Dame Sylvie K qui participent à cette double chronique.

Elles ont lu «Acouphanges » de Lou VERNET

Aussi ce matin c’est Dany flingueuse qui ouvre le bal avec sa chronique jubilatoire


Le livre: Acouphanges de Lou Valérie Vernet Paru le 12 Août 2021 chez M+ EDITIONS. 14,80€.  (175 pages) ; 14 x 22 cm

4ème de couverture :

Un homme meurt assassiné, d’un couteau en plein cœur, chez lui ? Le seul témoin, Athéna sa fille, 13 ans, échappe à la police. Innocente ou coupable ? Ingénue ou machiavélique ? Victime ou bourreau ? Sensée ou démente ? Fuyant de Roussillon à Paris un éprouvant et noir passé, l’héroïne sème les enquêteurs et brouille les repères. L’ambivalence de ce thriller psychologique qui prend, tantôt le point de vue des enquêteurs en chasse, tantôt celui d’Athéna en fuite, tient le lecteur sous emprise jusqu’au dénouement.

 

L’auteur : Passionnée, libre, têtue et un peu barrée, Lou Vernet est une autodidacte. Ses premiers écrits (poésie, recueil de nouvelles) remontent à son adolescence. Elle se lance dans le roman à 35 ans. Par ailleurs, nomade des grands espaces et sommets, Lou s’inspire de ses voyages autour du globe et de ses rencontres pour tirer des leçons de vie et une vision positive du monde quel qu’en soit le prix. Elle s’est également fait un nom dans l’univers du polar avec ses romans La toile aux alouettes et Un trop grand silence, tous deux primés en 2018 du Prix Polar CMB. G comme gratitude est son 7e ouvrage publié.

 

 

Extraits :
« Ils avaient besoin d’une proie et elle d’un refuge. Un bel exemple de la loi d’attraction. Pas étonnant qu’ils se rencontrent. L’univers offre toujours ce que l’on demande. Que cela mérite ou pas de se foutre à poil n’était pas la question. Autant aller jusqu’au bout. Et attendre. À ce jeu-là, elle était plus forte que tout le monde. Elle avait fait ce qu’ils demandaient. N’avait pas protesté. Même pas tenté de fuir. Ils avaient scruté son sac et ses fringues puis ils l’avaient regardé se déshabiller.
Stupéfaits. »
« Papa Raph disait qu’on renaissait chaque jour. PJ qu’on mourait chaque soir. Moi je crois qu’on naît et qu’on meurt dans la même journée. Que chaque jour est une vie en soi. Du moment où on se lève, au moment où on se couche, une vie dans la vie se passe. Tu n’es déjà plus celle que tu étais hier, pas encore celle que tu seras demain. On a plein de petites vies. Et c’est la somme de toutes ces petites vies qui peut en faire une grande. Si tu évolues. Si tu sors de la matrice. Si tu arrêtes de te comporter comme un 3D et que tu cherches à tirer parti de chaque apprentissage. »

La chronique jubilatoire de Dany

Acouphanges de Lou Valérie Vernet

Des personnages attachants avec leurs petites voix intérieures qui les guident vers le bien ou le mal …des personnages que nous avons pour la plupart connus en lisant Surtout le pire.
Ce roman en est la suite et je vous conseille de le lire sous peine de passer à côté de la richesse de cet opus. Pourquoi donc cette enfant de treize ans est-elle suspectée d’avoir tué son père ? Toutes les apparences militent contre son innocence ! Une fois libre, elle prend le nom d’Athéna plus compatible avec sa personnalité et le développement de ses chakras. Elle classifie ses rencontres selon une hiérarchie bien personnelle en 3D …voire 4. C’est donc Athéna dont nous allons suivre les pas pendant 180 pages trépidantes, l’accompagnant dans ses certitudes et ses errements.
STOP : impossible d’en dire plus sous peine de spolier l’intrigue …

Inclassable assurément mais tellement affuté par l’écriture pointilliste de l’auteure, ce récit fait appel à une large palette d’émotions, suscite notre empathie.

Je remercie Lou pour avoir favorisé ma découverte de son univers sensible et singulier.

 

7 réflexions sur “Acouphanges, Lou Valérie Vernet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s