Acouphanges de Lou Valérie Vernet

La double Chronique de Collectif Polar

Vous connaissez le principe, deux flingueuses ont lu le même bouquin et chacune leur tour, elles viennent nous dire, vous dire ce qu’elle en ont pensé.

Aujourd’hui c’est Manie Danièle et  Dame Sylvie K qui participent à cette double chronique.

Elles ont lu «Acouphanges » de Lou VERNET

Cette  après-midi c’est Sylvie K qui vous offre sa Chronique de Flingueuse


Le livre: Acouphanges de Lou Valérie VERNET Paru le 12 Août 2021 chez M+ EDITIONS. 14,80€.  (175 pages) ; 14 x 22 cm

4ème de couverture :

Un homme meurt assassiné, d’un couteau en plein cœur, chez lui ? Le seul témoin, Athéna sa fille, 13 ans, échappe à la police. Innocente ou coupable ? Ingénue ou machiavélique ? Victime ou bourreau ? Sensée ou démente ? Fuyant de Roussillon à Paris un éprouvant et noir passé, l’héroïne sème les enquêteurs et brouille les repères. L’ambivalence de ce thriller psychologique qui prend, tantôt le point de vue des enquêteurs en chasse, tantôt celui d’Athéna en fuite, tient le lecteur sous emprise jusqu’au dénouement.

 

L’auteur : Lou-Valérie Vernet, auteure multi-cartes, photographe amateur, baroudeuse au grand cœur, n’en est pas avec Acouphanges à son coup d’essai. Essayiste et poète à la plume acérée, elle excelle dans ce deuxième thriller noir totalement atypique.

 

 

 

 

Extrait : 
« Avec un peu de chance, elle se prendrait une baffe ou deux et s’en tirerait avec quelques bleus.
Du haut de ses treize ans, Athéna n’avait pas baissé les yeux pour autant. Elle avait compris les enjeux un chouïa trop tard et ne pouvait rien faire de mieux que les suivre ; Alerter quelqu’un c’était prendre le risque d’être reconnu. Autant faire profil bas, leur donner l’ascendant et attendre. Elle devait se concentrer pour leur offrir ce qu’ils s’attendaient à trouver : une proie facile. Au moins le temps d’envisager une porte de sortie 
».

Chronique d’une flingueuse :l’Avis de Sylvie K

UN ROMAN QUI VA EVEILLER VOS SENS

Anne Manon Nathalie vient de fêter ses 13 ans que fait-elle près du corps de son père mort d’un coup de couteau en plein cœur ? Cette jeune fille ne parle pas, elle dira juste son nom aux enquêteurs Athéna, elle va se prénommer Athéna comme la déesse de la guerre. Et c’est en mode guerrière qu’elle va échapper à la police avec son cahier, son Kalimba et … son sac de survie.

Elle fuit mais en voulant fuir son destin elle va le rattraper.

L’histoire commence avec la fuite de l’adolescente, le lecteur approche le secret qui l‘entoure et suit sa quête. Il me faudrait qualifier cette histoire de suspens-initiatique mais cela ne se résumerait pas à cela. C’est un roman noir intense comme un Death Wish Coffee où il faudrait rajouter une pointe de vanille et de piment pour obtenir un audacieux mélange. Ce mélange est inhabituel et prévaut surtout par l’écriture de l’auteure. Les émotions, les attitudes, les sentiments tout est finement disséqué. Ses personnages sont portraitisés, scannés pour en retenir que l’essentiel. Athéna parle à la première personne ce qui la rend vivante et laisse place à notre imagination pour deviner si elle est coupable de ce parricide car le suspens est tenu jusqu’au final !

Que sait-on de nos vies intérieures ? de nos vies antérieures ? Pour lire cette histoire il ne faut pas être un pur cartésien, il faut se laisser aller et suivre Athéna car outre ce crime horrible et savoir qui et pourquoi, Lou éveille nos sens, notre esprit. Ecouter, voir, regarder, sentir les signes autour de soi et pourquoi pas nous faire entendre le frémissement des anges….

Si j’ai capté votre attention et si vous voulez être un lecteur surpris cette histoire est faite pour vous ! Encore une découverte M+ Editions que je remercie.

2 réflexions sur “Acouphanges de Lou Valérie Vernet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s