Renaissance, Sherlock Holmes : les chroniques de Moriarty Volume 1 de Sylvain Cordurié et Andréa Fattori

Pour cette seconde partie du 28 fantastique, Maud à la très bonne idée de nous parler d’une BD

Je vous laisse découvrir tout cela


La bande déssinée :   Sherlock Holmes – Les Chroniques de Moriarty T1 : Renaissance de Sylvain Cordurié et Andréa Fattori. Paru le 24 septembre 2014. Aux Editions Soleil –14.50€. 48 pages. 33 x 24 cm

4ème de couverture :

L’ENNEMI JURÉ DE SHERLOCK HOLMES DEVIENT LE HÉROS D’UNE SÉRIE !

Mai 1892. Le Professeur Moriarty se sacrifie pour empêcher les anciens Dieux de fouler la Terre. Ces derniers l’attirent sur leur monde pour lui faire payer. Ainsi disparaît l’ennemi du détective. Juin 1893.Femme d’affaires habituée à nager en eaux troubles, Meredith Rutherford rentre chez elle et a la surprise de tomber sur un intrus qu’elle connaît bien : James Moriarty, de retour à Londres après une année d’exil. Une expérience qui en a fait un homme encore plus redoutable qu’il ne l’était déjà. Et qui le conduit à une nouvelle croisade…

L’auteur : Sylvain Cordurié est un scénariste de bande dessinée.
Après une formation aux Beaux-Arts d’Angers et une première expérience dans le milieu du jeu de rôle chez Oriflam puis chez Archeon, il se lance dans la bande dessinée, en 2001, généralement dans des univers fantastiques ou de science-fiction.
Avec Stéphane Créty au dessin, il signe trois tomes de « Salem la noire » (2003-2004) chez Delcourt. Après la fantasy humoristique, l’équipe enchaîne sur « Acriboréa », un récit S.F. en cinq volets (2006-2008).
Parallèlement, Cordurié s’attaque au genre policier avec « Le code d’Hammourabi » (Soleil, « Serial Killer », 2008) et au récit cthulhien avec « Le céleste noir » (Delcourt, 2008).
Il est l’auteur de plusieurs séries parues en 2009, dont un thriller géo-politique (« One »), un voyage fantastique dans la Bretagne du XIXe (« L’épée de feu »), une légende revisitée (« Tristan et Iseult »), un retour à la comédie de genre avec Stéphane Créty (« Les fléaux d’Enharma »).
Jean-Luc Istin lui propose d’intégrer la collection « Soleil Celtic », pour laquelle il écrit trois mini-séries de Sherlock Holmes et une nouvelle saga d’heroic fantasy, « Ravermoon » (2010-2015). Dans la même collection, il travaille sur « Brocéliande » (2018). Toujours chez Soleil, on le retrouve sur une série concept sur la thématique de l’intelligence artificielle, « Androïdes » (2016), ainsi que sur « Les Maîtres inquisiteurs » (2016-2018). Il participe aussi à l’évolution des « Terres d’Arran ». Il a scénarisé le tome 2 d’ »Orcs & Gobelins », en 2018 ainsi que les tomes 6 et 10 d’Oracle.

Andrea Fattori est un dessinateur de BD.
Après les premiers essais comme encreur (« Mambo italiano », Indypress e « Angel », IDW), il passe aux dessins de « L’insonne », travaillant au n°6 et au n°8 dans la série éditée par Freebooks.
Ses créations font une brève apparition sur « Jonathan Steele » (dans la version publiée par Star Comics), puis arrive à la Sergio Bonelli Editore, où il est ajouté à l’équipe de « Brendon ».

Extraits :

« Londres, James Moriarty est de retour. »
« Ce n’est pas grave. L’échec ne me fait pas peur et je me suis habitué à la douleur. J’apprends. »
« Je ne suis pas sans défense, loin de là. Comme je le disais dans mon monde, le loup, c’est moi … Mais je suinte le sang par tous les pores. »

Les Lectures de Maud :

Sherlock Holmes : les chroniques de Moriarty Volume 1, Renaissance 

J’avoue avoir été déroutée et agréable surprise de rencontrer Moriarty du bon côté de la barrière et œuvrant pour le bien du monde. J’avoue que cette transformation lui va plutôt bien, même si sa part d’ombre plane non loin de là.

L’alternance entre monde parallèle et les différents voyages m’a totalement embarquée. Il s’est lancé une quête : retrouver tous les exemplaires du Necronimicon, mais contrairement aux premières pensées ce n’est pas pour s’en abreuver le pouvoir. Je vous laisse découvrir par vous-même l’objet de cette convoitise.

Moriarty n’est pas mort lors de son précédent combat, il va surprendre ses alliés mais aussi ses adversaires par son retour.

L’alternance entre les deux mondes est très bien en relief grâce à l’emploi du ton ocre lorsqu’il est en parallèle. Les planches sont agréables, les dessins et couleurs en total harmonie.

Les hommes soifs, de pouvoir sont prêts à tout afin de le conquérir, Moriarty, Meredith et Monsieur Odd vont tout mettre en œuvre afin de contrecarrer les plans autant macabres que juteux. J’apprécie beaucoup Meredith, femme de caractère, de combat, mais aussi très habile dans les échanges.

Un premier volet qui plante le décor, l’ambiance, les personnages et leur rôle, quoique le mystère est relativement bien maintenu pour donner envie de découvrir le second volet ce cette aventure.

Version lue : Brochée

19 réflexions sur “Renaissance, Sherlock Holmes : les chroniques de Moriarty Volume 1 de Sylvain Cordurié et Andréa Fattori

  1. […] J’avoue avoir été déroutée et agréable surprise de rencontrer Moriarty du bon côté de la barrière et œuvrant pour le bien du monde. J’avoue que cette transformation lui va plutôt bien, même si sa part d’ombre plane non loin de là. L’alternance entre monde parallèle et les différents voyages m’a totalement embarquée. Il s’est lancé une quête : retrouver tous les exemplaires du Necronimicon, mais contrairement aux premières pensées ce n’est pas pour s’en abreuver le pouvoir. Je vous laisse découvrir par vous-même l’objet de cette convoitise. Retour complet […]

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’avais trouvé trop « fantastique » et j’aurais préféré une histoire sans vampires, nécronomicon, dieux et autres trucs qu’on met toujours face à Holmes ou Moriarty…

    D’ailleurs, je n’ai jamais lu la suite… Mais effectivement, on découvrait Moriarty sous un autre jour 🙂

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s