Le choc de Carnac, Sophie Marvaud

Le livre : Le choc de Carnac de Sophie Marvaud. Paru le 7 janvier 2021 chez  10-18. Grands détectives, n° 5635. 8€10. (304 p.) ; 18 x 11 cm
4e de couv :

Le choc de Carnac

Carnac, 4700 avant J.-C. Trois peuples se partagent le territoire : les Pêcheurs de la côte, les Nomades de la Forêt-des- Buttes et les Cultivateurs, de nouveaux venus qui incendient les terres pour les défricher. Lorsqu’un homme chargé d’un message de paix est assassiné, la guerre semble inévitable. Trois femmes s’interposent alors : Lynx, une jeune Nomade audacieuse, Paruline, la deuxième épouse d’un riche Pêcheur, et La Vivace, une Cultivatrice dévouée.

Leur enquête révèle peu à peu des secrets inavouables… jusqu’à cette grande cérémonie rituelle qui va sceller le sort collectif au milieu des menhirs.

L’auteur : Historienne et romancière, Sophie Marvaud est née en 1961.Après des études d’Histoire et de Sciences politiques, Sophie Marvaud a écrit 2 polars préhistoriques, 6 romans historiques, 34 romans pour la jeunesse, 4 ouvrages documentaires, 1 bible de série TV, 2 scénarios de court-métrage, 70 adaptations de dessins animés. Elle a animé des ateliers d’écriture pendant 20 ans. Elle enseigne la dramaturgie dans une école de cinéma. Passionnée par la Préhistoire, elle adore randonner sur les traces de nos lointains ancêtres ou méditer devant un feu de bois. Sophie Marvaud est  aussi scénariste, auteur d’une série TV et professeur dans une école de cinéma. Elle a également écrit des romans d’aventures historiques, dont Meurtre chez les MagdaléniensLe choc de Carnac et Le secret des Cartographe
Extrait : 
Les trois enquêtrices  atteignent  Dernier-Mont, le village des cultivateurs.
«Les enfants se pressaient autour de Lynx et  Paruline, s’amusant de leurs pantalons, des tatouages et des plumes de l’une, du chapeau de roseau de l’autre. Ils apprirent à La Vivace que la Flamboyante se trouvait chez elle.
                 En chemin, la Nomade et la Pêcheuse allèrent de surprise en surprise. Les six maisons n’étaient pas des abris modestes mais des bâtiments incroyablement vastes. Parcourir le village signifiait patauger dans la boue ;  Des oiseaux inconnus y semblaient très  l’aise : ils passaient en se dandinant au lieu de voler.  Des clôtures emprisonnaient de gros animaux roses dépourvus de fourrure. Plus loin, la terre était mise à nu et remuée sur de vastes étendues ; aucune végétation n’y poussait.
Lynx et Paruline avaient entendu parler de l’élevage des poules et des cochons, des champs cultivés ; mais en les voyant de leurs propres yeux, elles furent scandalisées. Commen les Esprits pouvaient-ils tolérer l’arrogance des Cultivateurs ? Les Nomades laissaient peu de traces de leur passage. Les barrages de pierres des Pêcheurs étaient détruits chaque hiver. Les deux peuples comprenaient que les Esprits manifestent régulièrement leur supériorité. Les humains ne devaient pas oublier de les honorer.
Alors les tempêtes faisaient-elles parfois s’envoler ces toits de chaume ? L’incendie dévorait-il de temps en temps ces murs de bois et de torchis ? Elles en étaient persuadées : un jour, les Esprits vengeraient ces bêtes emprisonnées de l’humiliation subie. D’ailleurs ne s’étaient-ils pas déjà en partie vengés en enracinant les habitants de Dernier-Mont dans cet endroit triste, coincé entre les méandres de la rivière et les marécages ? » 

Chronique fantôme de Marianne D.

Le Choc de Carnac  de Sophie Marvaud 

( Nouveau Monde Editions 2015 – Ed. du Patrimoine collection Crimes et monuments, Prix Préhistoire en 2015)

Attention :  polar préhistorique breton addictif!

 Choc des cultures en Bretagne à l’aube du 5ème millénaire avant notre ère, il y a environ 7000 ans : trois peuples, trois façons de vivre très différentes dans la baie de Quiberon.  Côté terre, une communauté de cultivateurs-sédentaires bien installés dans l’estuaire ; sur la côte, un village prospère de pêcheurs ; entre les deux, une forêt qui sert d’étape et de lieu de chasse pour des tribus de chasseurs-cueilleurs nomades.  Il suffirait d’un rien pour changer le statu quo.

Le meurtre du marchand itinérant, alors qu’il portait un message de paix des cultivateurs prêts à défricher la forêt, risque fort de déclencher les hostilités. Un premier incident est évité in extremis entre les pêcheurs et les nomades, puis les soupçons se portent sur les cultivateurs.  Une cultivatrice, la Vivace, une femme du village de pêcheurs, Paruline et une jeune femme nomade, Lynx, sont chargées de trouver le coupable. Mais y parviendront-elles ?

Sophie Marvaud donne vie à un monde néolithique très éloigné de nous, pour lequel aucun écrit ne vient compléter les découvertes archéologiques.  Elle a choisi un moment-clef, imaginant un épisode qui aurait pu faire basculer le rapport des forces en présence en faveur des cultivateurs de plus en plus nombreux, de plus en plus productifs, et qui pourrait expliquer l’érection des premières pierres de Carnac, comme l’installation sur les îles proches.

 La fiction lui permet d’imaginer les comportements, le fonctionnement des tribus, l’adaptation de chaque groupe à son mode de subsistance, à un milieu différent, la place donnée aux femmes, aux enfants, la montée en puissance des chefs pour différentes raisons, les croyances diverses et les pratiques rituelles .  L’enquête sur le meurtre est rondement menée en dépit de l’obstacle des langues différentes, de la maigreur des indices, des silences des uns et des autres.  Et ce polar néolithique s’avère une façon plaisante et très convaincante de nous faire découvrir la vie des premiers Bretons et les dernières découvertes à ce sujet !

Marianne D.

Pour aller plus loin : Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye ; Mystère chez les Magdaléniens  de Sophie Marvaud ;  Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel ;  Sous le vent du monde de Pierre Pelot et Yves Coppens,

6 réflexions sur “Le choc de Carnac, Sophie Marvaud

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s