Mauvais sang ne saurait mentir de Walter Kirn

Le livre : Mauvais sang ne saurait mentir de Walter Kirn. Traduit de l’américain par Éric Chédaille. Paru le 15 janvier 2015 chez Bourgois ; 21€ ; (264 p.) ; 20 x 13 cm.

$$$$$$$$$$$$$$$$$

4e de couv :

«Ce livre éblouissant dissèque la psychopathie, les tendances perverses de la génération Internet, l’art, l’argent, et la nature même de la croyance. […] Du journalisme tabloïd sans retenue, une forme de reproche à l’Ancien Testament […] : l’abysse nous attend à la prochaine marche de l’escalier.» James Ellroy

PHOd4ec4318-926a-11e4-aca4-23947affbdbb-805x453

Christian Karl Gerhartsreiter, alias Clark Rockefeller, lors de son procès pour l’enlèvement de sa fille, à Boston en juin 2009

«Walter Kirn scrute l’un des plus grands imposteurs de notre époque avec une éloquence remarquable et brillante. Au passage, il étudie aussi ses propres penchants à la tromperie, qui l’ont rendu si réceptif aux mensonges de l’autre. Une performance captivante !» Edmund White

«Il n’y a pas de guide du fou furieux américain plus raffiné que Walter Kirn. Mauvais sang ne saurait mentir est bien plus que l’histoire du soi-disant dandy et « cannibale des âmes » Clark Rockefeller. Ce livre parle du psychopathe latent qui est en chacun de nous. Le mélange de courage, d’honnêteté et d’autoanalyse de Kirn est à la fois puissant et inoubliable.» Gary Shteyngart

«Dans ce thriller psychologique intelligent basé sur des faits réels, ce faux Rockefeller est un Gatsby zombie et Walter Kirn, un Fitzgerald post-apocalyptique.» The New York Times Book Review

indexL’auteur : Walter Kirn, né le 3 août 1962 à Akron dans l’Ohio, est un écrivain et critique littéraire américain

Extrait :

  • « A Clark vous offriez votre crédulité, la virant de votre compte personnel à celui dont vous étiez titulaire conjointement à lui. Il vous montrait un arbre creux ; vous y ajoutiez les abeilles… »
  • « Certains tuent par amour, d’autres pour de l’argent, mais Clark, comme j’en avais acquis la conviction, avait tué pour la littérature. Pour y prendre sa place. Pour y vivre. »
  • &&&

Résumé  et avis : A l’été 1998, le journaliste et écrivain Walter Kirn quitte son domicile pour répondre à une petite annonce postée par un jeune banquier et collectionneur d’art new-yorkais qui cherche quelqu’un pour s’occuper de la chienne estropiée qu’il a adoptée sur Internet. C’est ainsi que l’auteur découvre l’univers de Clark Rockeffeler, imposteur et meurtrier qui va être démasqué.

L’écrivain Walter Kirn raconte son amitié avec Clark Rockefeller. Durant 10 ans, il va côtoyer le plus grand imposteur de tout les temps. Il va se laisser séduire. Et pendant toute ces année, sa fascination pour cette homme ne se démentira pas. Et lors qu’il découvrira la supercherie il sera trop tard. Christian Karl Gerhartsreiter, alias Clark Rockefeller, est bel est bien un assassin.

A la fois essai, récit, autofiction , Mauvais sang ne saurait mentir est aussi un grand et puissant thriller.  C’est  aussi une réflexion sur la vérité et le mensonge,  la manipulation, les apparences.

A l’instar d’un Truman Capote  avec De sang froid,ou d’ Emmanuel Carrère avec l’Adversaire Walter Kim nous fait vivre de l’intérieur un terrible fait divers.

Quand la réalité dépasse la fiction.

Publicités

11 réflexions sur “Mauvais sang ne saurait mentir de Walter Kirn

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s