SMEP 2018 ; les impressions des flingueuses, tome 4


SMEP 2018 ; les impressions des flingueuses, tome 4 Impression de Mini-Flingue, 1er épisode


SMEP 2018: quand notre mini-flingue Gabriele se lance dans ses premiers interview d’auteurs, ça déménage!

Sans aucune crainte, il est allé à la rencontre d’un grand nombre d’entre eux pour leur poser quatre question. Ces questions il les a imaginé lui même. De Maxime Chattam à Armelle Carbonnelle en passant par Michaël Mention ou encore Bob Garcia, tous les auteurs se sont prêtés au jeu, et voici le résultat….

Jean-Hugues OPPEL

1-Pourquoi as-tu écrit?

Parce que j’adorais lire

 

2-Quel est le titre de ton premier roman?

C’était « le tournant du millénaire », il n’a jamais été publié.

 

3-D’où te viens ta passion pour la lecture?

C’est venu naturellement.

 

4-Quel est le livre que tu as préféré écrire?

C’est « Zaune ».


La Zone. Un territoire au-delà du périphérique. Des pavillons entassés, des achélèmes tristes et des parkings sans printemps. Des usines et des humains en ruines. Des loubards, des flics et des malfrats. Un gros paquet de blanche et des dollars en coupures de sang. Et Zaune, la rouquine. Qui n’a pas 24 heures pour sauver son frère Bernard, un toxico victime des jeux d’argent, poursuivi par deux tueurs pour récupérer un kilo d’héroïne et un paquet de fric qu’il a subtilisés au dealer en chef. Zaune prend les choses en main. Aidée de deux animateurs de MJC, elle escamote Nanard » aux yeux des flics et des truands qui n’en reviennent pas d’une telle audace. Début d’une traque infernale, ponctuée de violence et de souffrance…À quoi bon ? Pour donner un sens à sa vie. Si cela a encore une signification dans la banlieue qui bascule. »

Michaël MENTION

 

1-Pourquoi as-tu écrit?

Si je n’écris pas je ne suis pas bien.

2-Quel est le titre de ton premier roman?

C’était « le rhume du pingouin ».

 

3-D’où te viens la passion pour les livres?

Elle me vient de Stephen King

 

4-Quel est le livre que tu as préféré écrire?
C’est « POWER »

Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève.

1965. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.

Un roman puissant et viscéral, plus que jamais d’actualité.

 

Niko TACKIAN

1-D’où te viens ta passion pour les livres?

J’aime raconter des histoires et en découvrir.

 

2-Pourquoi as-tu écris?
J’ai écrit pour découvrir qui je suis.

3-Quel est le titre de ton premier roman?
C’est « quelque part avant l’enfer »

4-Quel est le livre que tu as préféré écrire?
 » La nuit n’est jamais complète ».

La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape… Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l’asphalte, avec trois autres rescapés. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar…Mais ce voyage au coeur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

Un huis clos suffocant en plein désert qui vous hantera pour longtemps et vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page. Une fin inattendue qui donne une double lecture au livre.

Nicolas LEBEL

1-D’où viens ta passion pour les livres?

Des histoires que l’on me racontait quand j’étais petit.

 

2-Pourquoi as-tu écrit?

Parce que je ne savais pas dessiner.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

L’heure des fous.

 

4-Quel est le livre que tu as préféré écrire?

« Les frères du serment« .

 

Norik, conteur vagabond, arrive dans un village un jour de foire, et commence à raconter l’histoire oubliée du Royaume de Lorn. La magie de ses mots opère, et son auditoire se voit transporter à travers l’espace et le temps au commencement de leur histoire, en une époque trouble et sanglante. « Des cornes et des crocs, des croûtes et des piques, Des monstres de l’enfer se ruent sur le château. Grognant et rugissant, ils chargent en troupeau, Toute vie détruisant de leurs pieux maléfiques. Des cornes et des crocs, des croûtes et des piques, Des skerns, maudits cornus, ont l’humeur à la mort Sous les plaies, les bubons, c’est l’âme qui se tord De ces bêtes de pus aux relents méphitiques […]
Nicolas Lebel nous offre ici sa première fiction,  une épopée lyrique en alexandrins.

Julien SANDREL

( littérature blanche)

1-D’où vient ta passion pour les livres?

Enfant je lisais beaucoup, dès 6 ans d’ailleurs. Puis j’ai eu un creu à l’adolescence et je m’y suis remis un peu plus tard.

 

2-Pourquoi as-tu écrit?
J’ai toujours voulu écrire. C’est le métier que je voulais faire: écrivain. Puis un jour je me suis lancé.

3-Quel est le titre de ton premier roman?
Un thriller dont on ne doit pas prononcer le nom, qui n’a jamais été publié jusqu’à maintenant… mais qui sait.

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

« La chambre des merveilles »

 

Un premier roman bouleversant, drôle et surprenant, et déjà un succès.
Plus de 20 pays ont acheté les droits avant même sa parution. Une adaptation cinéma est déjà en cours!

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose.
Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.
En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils.
À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place.
Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir.
Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Nathalie HUG

1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Je lisais pour rêver et voyager.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour libérer mon imagination.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« l’enfant rien ».

 

4- Quel livre as-tu préféré écrire?

Celui que je suis en train d’écrire.

 

 

Jérôme CAMUT

1-D’où viens ta passion pour la lecture?

De mon papa.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour raconter des histoires.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« Un dernier râle » (non publié)

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?
Celui que je suis en train d’écrire.

Islanova, c’est d’la bombe foi de mini flingue


Rien n’avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là. Alors qu’il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.

Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l’Atlantique, située sur l’île d’Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l’Armée du 12 Octobre, groupe d’écologistes radicaux.

Ce que la jeune fille ignore, c’est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu’en s’y réfugiant elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.

Après la tétralogie culte les Voies de l’ombre, après la série choc W3, voici venu le temps d’Islanova, un nouveau projet ambitieux, addictif, réponse romanesque de Jérôme Camut et Nathalie Hug aux contradictions de notre société.

 

Bob GARCIA

1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Petit j’étais malade, je lisais tout ce qui me tombait sous la main du coup. Des BD et Tintin notamment mais aussi des encyclopédies.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Je n’avais aucun intérêt pour l’écriture, mais un jour j’ai fait un cauchemar terrible et j’ai écrit l’histoire de ce cauchemar. Ça a commencé comme ça.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« Le testament de Sherlock Holmes ».

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

« le testament de Sherlock Holmes » parce que ça a été le premier.

 

«La terrible nouvelle était tombée pendant la nuit. D’épais nuages noirs endeuillaient Londres.

La mort de Sherlock Holmes était entourée de mystère. Le grand détective s’était retiré à la campagne au terme de sa dernière enquête. Il vivait en reclus, refusant toute visite et se livrant à des expériences qui défrayaient la chronique. Sa dernière enquête lui avait coûté sa réputation, sa dernière expérience lui coûta la vie…

Je savais bien, moi, John H. Watson, son biographe et fidèle ami, que Sherlock Holmes avait définitivement tiré sa révérence. D’ailleurs, il avait quitté le monde de la logique humaine depuis bien longtemps…»

Mais Sherlock Holmes a réservé une dernière surprise à son fidèle compagnon. Le Dr Watson est convoqué le lendemain chez le notaire, en compagnie de l’inspecteur Lestrade, de Scotland Yard, et de Myeroft Holmes, le frère de Sherlock, pour la lecture de son testament : un document de plusieurs centaines de pages !

Sherlock Holmes y retrace sa dernière enquête, celle qui le confronta à une série de crimes particulièrement horribles et non résolus, qui dépassèrent en sauvagerie tout ce qu’il avait connu jusqu’alors. Confronté à un tueur en série machiavélique, peut-être surnaturel, Holmes va tenter de résoudre le mystère post mortem…

Plus qu’un pastiche, Le Testament de Sherlock Holmes est un thriller brillamment mené, dont la tension soutenue, l’atmosphère angoissante et les sanglantes péripéties sont à déconseiller aux âmes sensibles.

 

Marin LEDUN

1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Des gens que j’ai croisé.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour exprimer ma colère.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

c’était « marketing viral ».

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?
Le dernier « Salut à toi mon frère ».

« Un père, une mère et leurs six enfants. Deux filles, quatre garçons. Une équipe mixte de volley-ball et deux remplaçants, ma famille au grand complet. Neuf en comptant le chien. Onze si l’on ajoute les deux chats. » La grouillante et fantasque tribu Mabille-Pons : Charles, clerc de notaire pacifiste, Adélaïde, infirmière anarchiste et excentrique, les enfants libres et grands, trois adoptés. Le quotidien comme la bourrasque d’une fantaisie bien peu militaire. Jusqu’à ce 20 mars 2017, premier jour du printemps, où le petit dernier manque à l’appel. Gus, l’incurable gentil, le bouc émissaire professionnel, a disparu et se retrouve accusé du braquage d’un bureau de tabac, mettant Tournon en émoi. Branle-bas de combat de la smala! Il faut faire grappe, retrouver Gus, fourbir les armes des faibles, défaire le racisme ordinaire de la petite ville bien mal pensante, lutter pour le droit au désordre, mobiliser pour l’innocenter, lui ô notre frère.

Olivier NOREK

1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Pour imaginer des choses différentes que ce que d’autres pourraient penser. Un livre est une expérience personnelle, comme un voyage.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour faire passer un message.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« Code 93 »

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

« Surtension »

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Armelle CARBONEL

 
1-D’où viens ta passion pour la lecture?

De ma grand-mère.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour faire sortir mes émotions.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?
« Etrange demeure » (non publié)
 
4-Quel livre as-tu préféré écrire?

Le dernier qui sort à l’automne « Sinestra »

Une écorchée vive qui rêve de brûler les planches.
Un squat à fuir, un homme secret et tourmenté.
Et une audition menée par une troupe étrange dans un théâtre abandonné… Le Majestic.
Serez-vous prêts pour la première ?

Après un « Criminal Loft » encensé par la critique, « Majestic Murder » est un thriller sombre et original, asseyant définitivement son auteure parmi les plumes majeures de la littérature noire.

Sinestra, le prochain roman d’Armelle paraîtra au 4e trimestre 2018 chez Ring éditions.

Laurent MALOT

 (parce que oui il y avait aussi des auteurs en balade dans les allées de SMEP)
 
1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Grâce à la BD puis je me suis mis aux livres.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Grâce à E.T, je voulais raconter des histoires.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« De la part d’Hannah ».

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

Aucun en particulier, ils sont tous mes bébés.

Non, tout n’allait pas bien. La petite avait une mine cadavérique, les meurtres avaient plu sur la vallée, des familles avaient été brisées, des notables trempaient dans des trafics d’argent, la justice n’était qu’un leurre et de hauts fonctionnaires étaient responsables de cette chienlit. En tirant, Gange remettrait un peu d’ordre.

À Nantua, dans le Jura, Mathieu Gange s’occupe seul de sa fille de six ans depuis que sa femme, Gaëlle, a disparu sans donner d’explication. Flic intègre, il enquête sur deux crimes survenus coup sur coup, quand un cadavre mutilé est retrouvé dans la forêt. Helena Medj, une journaliste indépendante, soupçonne l’Abbaye blanche, une secte récemment installée dans la montagne. Lorsque son supérieur est laissé pour mort, Gange comprend que, de chasseur, il est devenu proie. Mais il ne peut pas renoncer. La disparition de Gaëlle est peut-être liée…

 

Nick GARDEL 

(venu en ami)

 
1-D’où viens ta passion pour la lecture?

Je lis assez difficilement en fait.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour faire mon intéressant.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« le cercle d’agréable compagnie »

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

« droit dans le mur »

Ancien vigile, Michel Marchandeau a cru au rêve campagnard : il s’est installé dans une maison des contreforts vosgiens. Mais le voisinage peut vous pourrir la vie bien plus vite qu’on ne le croit.

Entre une congrégation d’illuminés aux prétentions territoriales envahissantes et un Anglais chercheur de trésor, le retraité va devoir jouer des poings. Rapidement les cadavres commencent à s’entasser et cette histoire pourrait bien finir… droit dans le mur !

 

 

Sonja DELZONGLE

 
1-D’où viens ta passion pour la lecture?

De très loin, c’est naturel chez moi.

 

2-Pourquoi as-tu écris?

Pour donner aux gens le même plaisir que celui que j’ai eu à lire.

 

3-Quel est le titre de ton premier roman?

« Maintenant ou jamais » (non publié)

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

« Boréal » et « Dust »

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.

Question subsidiaire…. On prononce SonJa ou SonIa….

« SonIa » pour la prononciation.

Quelque part en Afrique, la mort rôde…

  1. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série.
    2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans.
    Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l’emmener très loin dans les profondeurs du mal.

 

Marie TALVAT et Alex LALOUE

 (jeunes auteurs d’un premier polar « Comme des bleus » à retrouver bientôt sur le blog)

 
1-D’où viens ta passion pour la lecture?
Pour les deux: De mes parents.
 
2-Pourquoi as-tu écris?

Pour les deux: pour raconter des histoires

 

3-Quel est le titre de ton premier rom?

Pour les deux: »comme des bleus »

 

4-Quel livre as-tu préféré écrire?

pour les deux: »Comme des bleus »

Comme des bleus

Paris, novembre 2016. Le sordide assassinat d’une femme enceinte secoue l’opinion publique. La Crim’ est sous pression. Il faut dire que tous les Ingrédients du scandale sont réunis : une victime, fille d’un ténor du barreau, des élections qui approchent à grands pas et une presse qui se déchaîne.

Dernière recrue du groupe chargé de l’enquête, Arsène Galien est immédiatement jeté dans le grand bain. Entre doutes et excès de zèle, il compte bien profiter de cette affaire pour gagner la confiance de ses supérieurs. Quant à Pauline Raumann, jeune journaliste voisine de la victime, elle se serait bien passée d’être mêlée à cette enquête, qui fait ressurgir en elle des démons oubliés.

Reflets d’une génération en quête de sens, les deux novices ont des idéaux et des incertitudes plein la tête. Alors qu’une irrésistible attraction les pousse toujours plus près l’un de l’autre, ils vont se laisser emporter par une affaire hors du commun, à la poursuite du pire des tueurs.

Le premier polar de la génération Y

Publicités

SMEP 2018 ; impressions de porte Flingue.


SMEP 2018 : les impressions des flingueuses mais surtout de leur porte flingue.

Saint-Maur en Poche 2018, on fête les 10 ans

10 ans déjà que Saint Maur en poche a vu le jour grâce à la folie de deux libraires un peu barrés. Et depuis 10 ans, je suis accro à ce salon un peu particulier pour moi.

En effet Saint Maur en poche c’est le salon de ma librairie.

SMEP c’est mon pré carré, comme je le dis souvent je joue à domicile.

Alors pour moi SMEP a un goût un peu particulier.

Mais avant de démarrer ce 10e Saint Maur en poche encore faut-il monter le  grand chapiteau pour que le cirque puisse présenter son spectacle. Aussi de nombreux bénévoles se sont déchaînés pour vous préparer une belle fêtes.

Et puis c’est le premier matin, et il faut prendre des forces et se motiver. Alors quoi de mieux qu’un petit dej Flingueuses

Et un Baby entre une Flingueuse,  une Porte Flingue et des mini-Flingues

Allez Top Départ

Depuis maintenant 10 années que cette manifestation existe, c’est devenu pour moi, en plus d’un salon incontournable, un rendez vous nécessaire.

Depuis 2013, j’ai la chance d’être associé à ce festival. En effet ce 5e salon était un spécial polar et gentiment la Griffe Noire m’a invitée en tant que coordinatrice du comité de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris. Depuis c’est aussi comme Porte Flingue de notre  blog Collectif Polar que je suis impliquée.

Vivre ce salon comme VIP, et bien c’est quelque-chose ! C’est des émotions supplémentaires pour nous simples lecteurs.

C’est pour cela que cette année, j’ai voulu que les flingueuses et les mini-flingues vivent cela à leur tour.

Et gentiment, Marie Hudelot Verdel la coordinatrice et grande ordinatrice de SMEP à accepter d’inviter toutes les flingueuses présentes sur ce dixième salon !

 

Dixième salon qui a su garder toute la magie de ses premières éditions.

 Car Saint Maur en poche c’est aussi les retrouvailles avec les potes.

Les retrouvailles avec les blogueuses et les lectrices

Retrouvaille avec le Staf polar, bravo à vous les libraires et les bénévoles

Les retrouvailles avec les auteurs !…

Tiens puisqu’il est question d’auteurs…Cette année avec Yvan du blog Emotions et David de C’est Contagieux, mes amis très chers, j’ai eu l’immense privilège de mener plusieurs rencontres.

Ce sont les garçons qui ont ouvert les hostilités avec David et ses auteurs scénaristes.

Excellent David pour son premier plateau sur Saint Maur en Poche avec Niko Tackian, René Manzor et Laurent Scalèse.

Et ce fut au tour d’Yvan, le grand Yvan qui recevait Maxime Chattam en tête à tête.

Puis il a fêté les 10 ans de Sonatine avec Roger J Ellory, Paul Cleave et Jacques Expert

 Il a poursuivi sur la grande scène avec Denis Lépée et Nicolas Beuglet autour de la thématique France/Scandinavie.

Pour finir la journée avec ce dernier plateau autour de l’écologie avec nos CamHug (Nathalie Hug et Jérôme Camut) et Sonja Delzongle.

On a parlé de fin du monde, de l’humanité qui ne respecte rien et pourtant on a beaucoup ri aussi. Yvan , Sonja, Jérôme et Nathalie ont un peu fait durer ce plateau le dernier de la journée…

Car nous avions préparer une surprise à notre Ophélie. Jean Paul, notre mister Flingueuse a organisé une collecte pour l’anniversaire d’Oph. Il a récolté les sous, les petits mots des uns et des autres, il est allé acheter les cadeaux et il m’a demandé de trouver le moyen de lui remettre ses cadeaux à SMEP.

Aussi j’ai pensé que faire monter notre Oph sur scène, entourée des flingueuses et de quelques amis, serait un bel écrin pour fêter notre Ophélie.

Le résultat a été je crois à la hauteur de nos espérances.

Bon il était temps d’aller boire une petite coupe pour fêter ça !

On finira cette longues journée du samedi sur ces sourires et ces rires voire ces fous-rires

Car déjà c’est le dimanche.

Et là c’est beaucoup moins rigolo, il va me falloir un peu bosser.

Mais heureusement une nouvelle fois c’est David qui va me montrer la voie. Je le retrouve sur scène avec Iain Levison pour un passionnant face à face

David qui nous a vraiment donné envie de lire cet auteur point encore assez reconnu !

Ensuite est venu mon tour de mener quelques rencontres.

J’en mène jamais large dans ce genre d’exercice et pourtant j’adore le faire. Allez comprendre. Le premier plateau réunissait 2 générations d’auteures de noir.

J’avais d’un coté Maud Tabachnik  avec une quarantaine de romans à son actif et plus de 30 ans de roman noir et de plongée glaçante dans le mondes des tueurs et de l’autre coté Solène Bakowski, une nouvelle voix du noir français. Solène a écrit 4 romans et on dit de ses romans qu’ils sont d’une noirceur folle.

Maud a été une pionnière si se n’est la pionnière du thriller en France, Solène est considéré comme l’étoile montante du noir.

Alors forcément, je me devais de les mettre face à face.

Et ben, j’ai pas été déçue

 

Maud reste comme tu es ! Et tu sais quoi ? On t’adore

Bon après ces émotions il fallait bien une petite photo souvenir avec ces dames du noir, ces âmes du noir

Et voilà il nous fallait aller déjà déjeuner.

J’avais un autre plateau à suivre après la coupure dèj.

Et là j’étais encore plus stressée. Pensez donc me retrouvez en tête à tête avec Zigmunt Miloszewski. Le beau et talentueux Zigmunt. Enfin en tête à tête presque parce que sur le plateau l’écrivain polonais était accompagné de son excellent traducteur officiel Kamil Barbarski. Autant dire que j’étais bien entourée.

Forcément j’aurai aimé avoir plus de temps pour que notre auteur développe son univers, ces personnages et ses points de vue sur son pays la Pologne mais aussi sur l’Europe et plein d’autres choses comme le poids de l’Histoire, l’évolution des moeurs… Enfin Zigmunt a été très bon et avec humour, il a su nous donner envie de le découvrir.

 

J’ai eu enfin le temps d’introniser Clémence notre apprentie Flingueuse, voilà elle a son badge officielle, Aurélie est témoin.

Mais aussi Marie Nono notre psychopathe du polar qui tenait elle aussi a être une flingueuse.

Je suis allé écouter Didier Fossey, Alex Laloue et Marie Talvat sur le thème de 3 générations de flic ( manquait malheureusement Hugues Pagan). Un thème qui me tenait à cœur et que j’ai donc proposé. Un thème qui a plu à Bob et qu’il a su magnifié sur la grande scène.

SMEP Table flic bob

Bon sinon il me restait un plateau, le plateau… Oui les techniciens, Audrey notre régisseuse en tête m’a avoué que pour elle s’était le clou du spectacle. Et c’est bien comme cela que je le voyais en le proposant à Marie. Les potes du polar, rhooo trop bien !

Je voulais pour cette table ronde festive, (ben mince alors on fête bien un anniversaire là, non !) avoir autour de moi 4 nouveaux auteurs devenus incontournables en quelques années. Pour les chambrer dans les salons où ils sont tous, je les nomme « les populaires. » C’est dans ma bouche un petit nom affectueux. Mais c’est vrai qu’ils drainent un vrai fan club autour d’eux.

Aussi pour finir en beauté, je voulais déconner avec eux. Et je crois que l’on s’est tous amusés, auteurs, lecteurs, les techniciens et moi. J’en avais mal aux zygomatiques.

Mais voyais plutôt

Allez un dernier verre pour ne pas pleurer (de rire).

Un autre avec le taulier

Mais voilà …

Clap de fin. Saint Maur en Poche c’est déjà fini !
Mais que ce fut un week-end intense et riche.
Riche en rencontres, riche en émotions, riche du tous ces moments partagés entre passionnés des livres et de la lecture.
Un immense merci à toute l’équipe de la Griffe Noire. Jean-Edgar et Gérard en tête mais qui ne sont pas grand chose sans tous leurs libraires, vous êtes bien d’accord les mecs, non !. Ce sont des grands fadas. Mais chez Collectif Polar en adore les déglingos.
Merci à Marie et Fred (sans qui rien de tout cela ne serait possible) et leurs équipes techniques particulièrement Audrey pour leur super professionnalisme
Un merci particulier à mes amis blogueurs (YvanDavid…) qui ont animé ce salon et je n’oublie pas leurs charmantes compagnes. ( Ko Ma et Dominique. Ma Domi Saint Maur en poche c’est forcément avec toi, sinon quoi !)
A tous mes potes lecteurs zé lectrices, ils sont vraiment nombreux et pas mal fêlés eux aussi. Aussi se reconnaîtront-ils et c’est tant mieux car je ne peux pas tous les citer de peur d’en oublier.
Remercier quelques éditrices et quelques autres libraires de leur confiance et amitié.
Et enfin une mention spéciale aux Flingueuses qui se sont régalées et ont partagé leur enthousiasme et leur émerveillement pour ce salon hors norme tout au long du week-end. ( Eppy FannyOphé LitCécileAlineJean-PaulFannyClémenceIsabelleSylvie, Marie Noelle, Cendrine qui pour certaines sont venues de loin, merci aussi à So Fiou et Danièle et Cathie qui auraient aimé être avec nous autrement que par la pensée. L’an prochain on vous veut aussi à SMEP. J’y ajoute Frédérique qui de loin en loin participe aussi au blog et souvent comme mon binôme des lecture bicéphales.
Merci aux auteurs de polar, vous aussi vous êtes trop nombreux pour que je vous cite tous. Surtout ne changeait rien. Si, je vais quand même nommer ceux qui ont bien voulu partager un plateau avec moi. Alors dans l’ordre d’apparition : Maud Tabachnik Solène Bakowski, Zygmunt Miloszewski, Jacques SausseyClaire Favan, Nicolas Lebel et Olivier, beau gosse Norek.
Merci à Carole d’avoir fait le déplacement, je n’en revient toujours pas ! Pour une surprise, ce fut un sacrée belle surprise.
Et parce que je garde le meilleur pour la fin. (Non ne vous vexez pas, vous avez été tous parfaits, mais là c’est vraiment très spécial) Bravo à mon mini flingue grand reporter qui vous prépare un article de fou pour vous faire rencontrer les auteurs et vivre Saint-Maur en Poche comme si vous y étiez. Merci Gabriele, you are the best !
Et enfin parce que c’est la famille ou tout comme : Merci Emma ma meilleur amie d’être venue me soutenir, Elsa toujours au top, me change rien ma Belle et Noun (ma moitié sans qui je ne serai rien et qui me supporte depuis presque 30 ans, pardon mon amour d’avoir était si peu présente à la maison ce week-end) Noun qui a partagé avec moi un petit moment de Saint Maur en poche , quelques heures et ça c’est rien que du bonheur.
Alors Vive Saint Maur en Poche et vive la Griffe Noire.

Et encore merci à vous tous et à l’année prochaine

Le dernier mot sera pour Gérard et Jean Edgar

Saint Maur en Poche 2018 : les plateaux et autres table rondes


Coucou mes polardeux

Vous avez été nombreux à me demander la programmation des plateaux sur ce 10e festival international du livre de poche de Saint Maur.

Alors les voici :

Mais avant sachez qu’il y a comme pour les années précédentes deux scènes littéraire/

La scène Griffe Noire et la scènes des déblogueurs.

J’ai mis en rouge les scènes de crimes, celles sur le polar


Les plateaux du samedi 23 juin à SMEP

Scène Griffe noire

samedi 23 juin 2018
11h00
11h00 10′ Ouverture – Remise des Prix Saint-Maur en Poche jeunesse par David Medioni et Sophie Raffin
11h15 10′ Paul Ivoire est en tête à tête avec Gérard Collard
11h30 15′ Jean-Edgar Casel et Gérard Collard présentent le recueil de nouvelles qu’ils ont fait éditer pour les 30 ans de la Griffe Noire à Jacqueline Pétroz. Avec Stéphane Watelet de Télémaques.
11h50 25′ Jean-Christophe Rufin est en tête à tête avec Jacqueline Pétroz
12h20 15′ Ghislain Gilberti. Regards croisés avec Sonya Solene, Ben Behi et Gérard Collard
12h40 15′ Caroline Laurent est en tête à tête avec Gérard Collard
13h 14h   Pause déjeuner Café littéraire
14h00 10′ Maxime Chattam est en tête à tête avec Yvan Fauth
14h15 10′ « Seule en scène avec Cerrone ! » Marc Cerrone emmène Mélanie Morin au paradis !
14h30 15′ Mary Lynn Bracht est en tête à tête avec Gérard Collard
14h50 15′ Jean-Edgar Casel et Gérard Collard nous présentent la marraine et le parrain 2018 : Camilla Grebe et Guillaume Musso. Avec Marina Carrère d’Encausse.
15h10 30′ Remise des Prix Saint-Maur en Poche et coups de coeur Griffe Noire 2018
15h45 10′ Laetitia Colombani « L’histoire d’un succès qui se prolonge à l’écoute » avec Audiolib par Mélanie Morin
16h00 15′ Remise du Prix de l’essai de Saint-Maur en Poche 2018 par André Kaspi, élu à la Culture de la Ville.
16h20 16h35   PAUSE
16h35 20′ Remise du Prix du Rablog et de son coups de cœur 2018
17h00 15′ « le polar Français visite la scandinavie » avec Nicolas Beuglet et Denis Lépée par Yvan Fauth
17h20 20′ Jean-Christophe Buisson est en tête à tête avec Claude-Catherine Kiejman pour parler des secrets de l’Histoire – Première partie
17h45 30′ Jean-Christophe Buisson est en tête à tête avec Hélène Carrère d’Encausse
18h20 15′ Jean-Edgar Casel et David Médioni vous invitent à découvrir Gilly Macmillan
18h40   Gateau d’anniversaire avec les anciens parrains et marraines : Victoria Hislop, Tonino Benaquiesta, Tatiana de Rosnay et Katherine Pancol


Scénes des déblogueurs

samedi 23 juin 2018
11h00
11h00 15′ Après 50 nuances… la nouvelle vague de romance avec Emily Blaine et Angéla Morelli par Mélanie Morin
11h20 10′ Romain Puertolas, dont le film Le Fakir… est encore sur les écrans est en tête à tête avec Mélanie Morin
11h35 20′ « Les auteurs-scénaristes » avec René Manzor, Laurent Scalese et Niko Tackian par David Smadja
12h00 20′ « Fresques, sagas, merveilleuses histoires sur fond de culture italienne… » Avec Catherine Banner et Lucas Di Fulvio par Bob Garcia
12h25 15′ Regards croisés de Danielle Thiery et Dominique Sylvain par Bob Garcia
12h45 10′ Baptiste Beaulieu est en tête à tête avec Perrine Therond de la librairie la Griffe Noire
13h-14h 15′ Pause déjeuner Café littéraire
14h00 15′ Catherine Bardon est en tête à tête avec Gérard Collard
14h20 15′ « Journalisme et littérature : peuvent-ils s’éclairer et s’enrichir l’un l’autre? » Avec Eric Fottorino et David Medioni
14h40 10′ Mais qui êtes-vous… ? Henri Garcin. par Mélanie Morin
14h55 10′ Henri Leclerc est en tête à tête avec Jacqueline Pétroz
15h10 10′ Philippe Jaenada est en tête à tête avec David Medioni
15h25
30′
« la politique au prisme de l’intime » avec Jean-Michel Apathie, Alain Duhamel et Philippe Besson par David Medioni
16h00

16h15

20′ Sonatine a 10 ans ! Avec Paul Cleave, R.J. Ellory et Jacques Expert par Yvan Fauth

PAUSE

16h40 20′ Découvrez les coups de cœur de Gérard Collard ? Isabelle Duquesnoy, Jackie Coppleton et Jean-Christophe Portes
17h05 15′ Regards croisés de Dominique Maisons et Marc Welinsky par Gérard Collard
17h25 15′ « Et Van Gogh dans tout ça ? » Avec Jean-Michel Guenassia et Marianne Jaeglé par Gérard Collard
17h40 15′ Ludovic Miserole est en tête à tête avec Gérard Collard. Ils nous parle des éditions French Pulp
18h05 15′ Gilles Marchand est en tête à tête avec Nicolas Houguet (et un peu Gérard Collard)
18h30 20′ « Et même le polar devient écolo… » Avec Sonja Delzongle, Nathalie Hug et Jérome Camut par Yvan Fauth

Dimanche 24

Scène Griffe Noire

dimanche 24 juin 2018
11h00
11h00 15′ Gilbert Sinoué est en tête à tête avec Gérard Collard
11h20 15′ AIain Levison est en tête à tête avec David Smadja
11h40
40′
« Les petites histoires de la grande Histoire ». Une conversation instructive et passionnante sur les incroyables histoires vraies, destins, anecdotes, secrets et tourments du passé, avec Xavier Mauduit, Jean Des Car, Rémi Kauffer et Jean-Christophe Buisson
12h25 20′ « Sous l’occupation » avec Romain Slocombe et Bernard Prou par Jean-Edgar Casel et David Medioni
12h50 10′ RAF URBAN, un artiste engagé, par Gérard Collard
13h00-14h00   Pause déjeuner Café littéraire
14h00 25′ « Du mentalisme à Youtube, il n’y a qu’un pas… » Fabien Olicard s’empare du cerveau de Mélanie Morin
14h30 10′ Valérie Trierweiler est en tête à tête avec David Medioni
14h45 15′ Sarah Vaughan est en tête à tête avec Gérard Collard
15h05 10′ Tristane Banon est en tête à tête avec Gérard Collard
15h20 20′ Trois générations de flics se rencontrent. 3 styles, 3 univers mais un sacré métier au coeur de leur inspiration. Avec Hughes Pagan, Didier Fossey, Marie Talvat & Alex Laloue, par Bob Garcia
15h45 20′ Regards croisés de Diane Ducret et Marc Levy par David Medioni
16h10 30′ « Toujours tabou depuis 2000 ans ! Mais pourquoi ? Et si on osait enfin en parler de sexe en toute simplicité ? » avec Adeline Fleury, Sandra Franrenet et Virginie Girod par David Medioni & Mélanie Cheymol
1645h_17h00   PAUSE
17h00 20′ Negar Djavadi et David Lelait parlent de l’exil à Jacqueline Pétroz
17h25 15′ Question à Karine Giebel et Olivier Norek : Le polar est-il un nouveau vecteur de prise de conscience des enjeux sociaux ? Par Gérard Collard
17h45   Gateau d’anniversaire Avec les anciennes marraines Hélène et Marina Carrère d’Encausse et clôture

Scènes des déblogeurs

dimanche 24 juin 2018
11h00
11h00 10′ Marin Ledun est en tête à tête avec Bob Garcia
11h15 15′ Bob Garcia interroge Gordon Zola et Jean-Baptiste Blanck sur le secret du succès de leur petite maison d’édition.
11h35 15′ Thomas Guénolé est en tête à tête avec David Medioni
11h55 20′ Les âmes noires du polar : Ces auteures qui écrivent du noir, du très noir, du très très noir. Mêêêê pourquoi ? Avec Maud Tabachnik et Solène Bakovsky par Geneviève Van Landuyt
12h20
 
Justice / Injustice : « Des murs pleins de cris, de rires, de violence, de beauté » avec Pascale Robert-Diard et Mathieu Menegaux par Bob Garcia
20′
13h00-14h00   Pause déjeuner Café littéraire
14h00 20′ Le Rablog vous parle de la sélection des livres pour ados 2018 et de ses coups de cœur
14h25 15′ Zygmunt Miloszewski est en tête à tête avec Geneviève Van Landuyt
14h45 20′ Bernard Lecomte est en tête à tête avec Jean-Christophe Buisson pour parler des secrets de l’Histoire – Deuxième partie
15h10 15′ Thierry Nadisic n’est ni un expert, ni un gourou, mais il est épanoui. Une discussion Mélanie Morin
15h30 15′ « Mais pourquoi ces auteurs sont-ils aussi méchants… avec nos enfants ? » Avec Grégoire Courtois et Frank Klarczyk par Gérard Collard
15h50 10′ Joseph Incardona est en tête à tête avec Gérard Collard
16h05 10′ Christian Blanchard est en tête à tête avec Gérard Collard
16h20 16h35   PAUSE
16h35 10′ Michael Uras est en tête à tête avec Mélanie Morin
16h50 10′ Léa Wiazemsky est en tête à tête avec Mélanie Morin
17h05 20′
Mélanie Morin « sans tabou ». Elle répondra à toutes vos questions. Même celles de Bob Garcia et David Médioni. Et puis Bob nous parlera à son tour de ses derniers ouvrages.
 17h30  30′
« Potes et auteurs » : on se relit, on se critique, on s’épaule et on se charrie beaucoup… Comment faire vivre son écriture à travers la communauté polar ! » Avec Jacques Saussey, Nicolas Lebel et Claire Favan par Geneviève Van Landuyt

Voilà tout cela est encore susceptible de changer, de bouger, c’est du direct et parfois il y a des aléas.

Je ne souvient que l’an dernier mon face à face avec Cloé Medhi a été déplacé du samedi au dimanche matin car Annie Duperey avait été bavarde sur le plateau d’avant est que tout a été du coup bouleversé. Aussi Cloé et moi nous aurions du nous rencontrer le dimanche matin avant l’ouverture mais là aussi , nous avons du reporté, Cloé visiblement n’avez pas eu l’info et ne s’était pas levée. Aussi après le déjeuner les techniciens et Audrey notre super régisseuse, nous attrapées Cloé et moi et elle a calé notre face à face à l’arrache en début d’aprem ! Cette fois c’est moi qui n’était plus réveillée!  Je vous l’ai dit les aléas du direct.

Aller pour vous un petit récapitulatif des scènes polar qui me tiennent à coeur et que je suivrez avec attention :

Les plateaux de mon ami Yvan du blog Emotions

Parce que je ne rate jamais une interview d’Yvan

En tête à tête avec Maxime Chattam (samedi 14h) 

Le polar écolo : Sonja Delzongle, Jérôme Camut et Nathalie Hug (samedi 18h30)

Les 10 ans de l’éditeur Sonatine : R.J. Ellory, Paul Cleave et Jacques Expert(samedi 18h00)

Le polar français visite la Scandinavie : Nicolas Beuglet et Denis Lépée (samedi 17h00)

 

Les plateaux de mon ami David de C’est contagieux

David nous rejoint cette année et ça c’est cool

Auteurs et scénaristes : René ManzorLaurent Scalese et Niko Tackian (samedi 11h35)

En tête à tête avec Iain Levison (dimanche 11h20)

Un Plateau que j’ai imaginé 

3 générations de flics : Hughes Pagan – Didier Fossey – Marie Talvat – Alex Laloue, animé par Bob Garcia (dimanche 15h20)

 

Et forcément, là je n’ai pas le choix, ceux que j’aurai l’honneur de présenter scènes des déblogueurs

 

Femmes très noir : Maud TabachnikIngrid Desjours et Solène

Bakowski (dimanche 11h55)

En tête à tête avec avec Zygmunt Miloszewski, (dimanche 14h25)

Les potes du polar : Jacques SausseyClaire Favan et Nicolas Lebel (dimanche 17h30)

 

Et puis il y aura toutes les autres que j’aimerai bien voir aussi mais là c’est le salon qui guidera mes pas !

Parrain, marraine : Guillaume Musso et Camilla Grebe, animé par Gérard Collard

En tête à tête avec Ghislain Gilberti, par Gérard Collard

Rencontre Karine Giébel et Olivier Norek, animée par Gérard Collard

Dominique Maisons et Marc Welinski, animé par Gérard Collard

En tête à tête avec Christian Blanchard, par Gérard Collard

En tête à tête avec Franck Thilliez, animé par Bob Garcia

Danielle Thiéry et Dominique Sylvain, animé par Bob Garcia

En tête à tête avec Marin Ledun par Bob Garcia

Romain Slocombe et Bernard Prou, animé par Jean-Edgar Casel

 

Et pour rappel la liste des dédicaces polars

 

Alors bon Saint Maur en poche à vous tous

Et surtout venez me faire un petit coucou, n’y manquez pas, je risquerai de vous en vouloir ! (rire)

Saint Maur en Poche à besoin de vous


SMEP 18 bandeau

Coucou mes polardeux

Aujourd’hui je suis en colère !

En fait je pensais que le monde du livre et de la lecture était très généreux.

Mais je me trompais.

Aussi je croyais que la cagnotte lancée par mes libraires et la Griffe Noire allait exploser.

Je me disais que si chaque visiteur venu au moins une fois à SMEP, pardon Saint Maur en Poche, mettait 1 euro dans la cagnotte, on atteindrait vite les 30000 euros.

Et mieux  j’ai cru que si chaque auteur invité durant ces 9 dernières années mettait 10€ pour chaque participation dans la tirelire minimum,  la cagnotte exploserai.

Mais depuis plus d’un mois rien.

La cagnotte stagne

Son rythme cardiaque est anormalement plat.

Elle agonise.

Du tout, je relie et me fait le porte parole de mes libraires qui se décarcassent vraiment  pour vous faire vivre un salon hors norme.

Il y mettent du temps de l’énergie et de l’argent

Ils ne comptent pas leur heures et non ils ne sont mettent pas pleins les poches. Stop aux Fake news

Alors voici l’appel du 30 mai

Saint maur en poche SOS

!!!!! Saint-Maur-en-Poche-2018 !!!!!

💥 AUX AMOUREUX DU LIVRE ET DU FESTIVAL SAINT-MAUR EN POCHE💥

👽 LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE SOUTIEN pour le 10ème Salon International du Livre au format de Poche – 23/24 juin 2018.

Notre cagnotte Leetchi Saint-Maur-en-Poche-2018
👉🏻https://www.leetchi.com/c/saint-maur-en-poche-2018



🏰 Vous le savez, depuis 10 ans, Saint-Maur en Poche fait, dans une ambiance festive, redescendre les livres dans la rue, le temps d’un week-end au grand air. C’est devenu, au fil des années, le festival littéraire incontournable de votre ville, lieu magique d’échanges entre les auteurs de plus en plus nombreux et VOUS, lecteurs, qui nous êtes fidèles. MERCI A VOUS.

L’entrée de votre salon est LIBRE.
Alors, pour que nous puissions fêter dignement avec VOUS son 10ème ANNIVERSAIRE, et parce que ce Festival est avant tout le VOTRE, nous lançons ici une petite collecte, qui reste bien entendu à votre entière discrétion, ceci afin de pallier un peu aux frais d’organisation qui d’année en année deviennent plus conséquents.

Nous avons créé l’association les DEBLOGUEURS (en passe d’être reconnue d’utilité publique) dédiée à la promotion de la culture, essentiellement littéraire, à travers des évènements et des créations audiovisuelles (la petite librairie – Gérard part en live…).

C’est cette association qui se charge de récolter votre contribution. Si vous souhaitez nous aider, ce que nous espérons de tout coeur, vous pouvez faire un don sur cette campagne ou devenir adhérent de l’association depuis son site lesdeblogueurs.tv.

Saint-Maur en Poche est un festival toujours plus détonnant, deux journées EXCEPTIONNELLES, DES MOMENTS INOUBLIABLES, PLEINS DE SURPRISES…

📺 On en dit pas plus ! Visitez-nous, suivez-nous, nous sommes là tous les jours pour vous ! Retrouvez sur notre chaîne Youtube la présentation en vidéo des différents auteur(e)s venant à votre Salon du Livre de Poche !
👉🏻 http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured 📺

🍀 Ici retrouvez la liste complète des auteur(e)s présents au SMEP2018 ! Ici 👉🏻 https://www.enpoche.org/auteurs/edition-2018/

🍀 Nous avons hâte que cette nouvelle édition débute !

🐝 Aidez-nous en achetant vos livres dans notre librairie en Ligne 🐝 https://www.lagriffenoire.com/

Vos libraires passionnées,
Gérard Collard & Jean-Edgar Casel

 

A vous mes polardeux de jouer, de relayer et de donner.

Saint maur en poche SOS

 

 

Mon Saint Maur en poche, premier épisode


Saint Maur en poche, mon amour.

Rhaaaa, Saint Maur en poche c’est déjà fini, vivement le prochain

Rhaaaa, le festival international du livre en format poche de la ville de Saint Maur des fossés, c’est le salon que tout le monde attend tout au long de l’année.

Pour nous polardeux, il y a QDP, pardon Quais du polar à Lyon fin mars, début avril et il y a SMEP, heu Saint Maur en Poche en juin. Deux rendez-vous incontournables.

Mais à Saint Maur en poche il y a un petit quelque chose en plus. Une espèce de magie. Là où QDP est un monument, le polar célébré dans un temple officiel, SMEP est une fête païenne. Une fête populaire, les feux de la saint Jean. Le premier dans la capitale des Gaules, dans des lieux majestueux, le second dans une ville de banlieue anonyme au départ, sur une place de marché. Deux salons qui attirent les foules, deux conceptions totalement différentes de faire les choses. Et puis Saint Maur en Poche, ce n’est pas que du polar, même si vous doutez qu’ici il va être surtout question de cela ! Non Saint Maur en poche c’est une kermesse familiale, les enfants sont aussi à l’honneur, le bien être est présent, la littérature générale dite blanche aussi.

Alors le temps d’un week-end, la ville de Saint Maur des fossés, ma ville est le centre de la France. La capitale de la culture européenne voir intergalactique. Oui OK, j’exagère à peine !

Et si je vous dis que j’ai véçu 48h de folie.

Oui SMEP c’est 48h de folie et même un peu plus.

ça a démarré dès le vendredi aprés-midi, alors que les équipes municipales en avaient préparé le lieu du crime, les petites mains de la griffe noire vont transformer cette belle place des marronniers en lieu magique.

Le marché hebdomadaire va se transformer en librairie à ciel ouvert. Et bien plus que ça. Il faut les voir s’activer toutes la soirée voire toute la nuit.

La plus grande kermesse de la culture populaire. On y croisera des auteurs, des People, des écrivains du noir, de la blanche, des poètes, des essayistes, des littératures de l’imaginaire, de la BD,  de la littérature jeunesse et j’en oublie…. Des ateliers pour les enfants, des plateaux littéraires, des rencontres…. Des lecteurs aussi.

 

Oui des lecteurs, des fondus, des mordus, des readers, des blogueurs, des booktubeurs, des youtubeurs. Bref, des fous de la lecture et du livre qui viennent ici échanger, partager, rencontrer dans une bonne humeur contagieuse.

 

Oui Saint Maur en Poche c’est un feu d’artifice, c’est des rencontres virtuelles qui deviennent réelles. C’est des yeux qui pétillent, des sourires aux lèvres, du baume au coeur.

Dans la bonne ville de Saint Maur des Fossés, la vie parait plus facile le temps d’un week-end.

 

Qui aurait parié que cette commune anonyme du Val de Marne, il y a 9 ans encore, devienne le centre du monde.  Le point de convergence pour une communauté de fous de lecture qui patiente toute l’année pour revivre chaque fois un nouvel Saint Maur en poche encore plus magique, d’année en année.

Il y a un je ne sais quoi, un petit supplément d’âme, une étincelle de magie qui fait qu’il est unique au monde ce  Festival international du livre de poche de Saint Maur

 

Promis je reviendrai vous parler de mon week-end de folie, ce que j’ai fait, ceux que j’ai vu, ce et ceux zé celles que j’ai écouté(e)s durant ces 2 jours trop courts !

En attendant vous pouvez partager la folie de Saint Maur avec mes amis

David  de C’est contagieux ICI

et

Yvan d’u blog Emotions là.

Ces deux là résument bien mieux que moi l’esprit de… Saint Maur en Poche

 

Saint-Maur en Poche, quelques infos pratiques !


Saint-Maur en Poche, quelques infos pratiques !

Et un peu plus …

Petit coup de gueule aussi !

 

Et oui, la commune de Saint Maur des fossés est en banlieue parisienne. Dans le Val de Marne.  Alors pour nos ami(e)s provinciaux, nos ami(e)s belges, suisse et d’ailleurs, pour les autres banlieusards et pire pour les parisiens habitués à ne pas franchir le périf, pas toujours facile de situer le lieu du festival.

Voici donc quelques info pratique qui j’espère vous aiderons à venir nous retrouver pour ce week-end de folie.

 

INFORMATIONS PRATIQUES
PLACE DES MARRONNIERS à Saint-Maur-des-Fossés
Samedi 24 juin, 10h – 19h, soirée à partir de 19h30
Dimanche 25 juin, 10h – 18h

Entrée libre au Salon du livre, aux Cafés littéraires et animations

Retrouvez ici les horaires  des cafés littéraire polars

En revanche, les auteurs sont sensés dédicacer  uniquement les livres achetés sur place. Mais une tolérance est acceptée pour 2 livres que vous apportez, 2 livres par personnes et par jour. Alors soyez malin(e)s surtout si vous êtes accompagné(e)s. Et arrêtez de râler. que je vous explique.

Oui c’est limité. Pour diverses raisons.

Pour des raisons de sécurité, car la sécurité dans le contexte actuel est fortement renforcée. La librairie a du cette année employer plus d’agents de sécurité que les années précédentes pour notre, pour votre sécurité et cela à un coût.  Et pour que les agents employés ne soient pas juste cantonnés à mettre des pastilles sur chacun des bouquins, qu’ils assurent au mieux la mission qui leur est assignée. 

Pour une raison d’ordre économique évidente. Un tel salon à monter coûtent énormément d’argent. Et la librairie prend des risques puisqu’elle est la plus investie niveau budget. Et que chaque année, les dépenses et les recettes s’équilibrent tout juste. Ce sont les recettes des ventes qui participent à la bonne tenue de la gestion budgétaire des comptes, ne l’oublions pas. Aussi si je comprend la position du lecteur et surtout du lecteur compulsif qui n’a pas un budget illimité mais je comprends d’autant mieux celle des organisateurs qui craignent pour le futur de ce salon.  Ne pas faire de bénéfice est une chose, travailler et dépenser sans compter ses heures à perte, c’est juste impossible et inconcevable. Car oui un salon coûte cher à monter, il y a bien sur des bénévoles mais il y a aussi énormément de personnes employées à rémunérer. Sans parler des auteurs à faire venir, à loger, à nourrir, à chouchouter…..Et cette année ils sont plus de 250.

Alors oui, les achats que vous allez faire sur ce salon, le poche ou les poches que vous ferez dédicacer sur place contribueront à faire que Saint Maur en Poche soit  encore là dans les années à venir !

Et puis, sachez le, vous pouvez même sans acheter de livre, aller à la rencontre des auteurs. Discuter avec eux de leur bouquins que vous avez lu ou pas, de leur projets…. Vous avez le devoir aussi de leur dire ce que vous pensez de leur livre. Ou juste aller faire connaissance, un petit coucou, un bonjour timide ou plus franc. C’est suivant…Cela dépendra de votre tempérament. Et ça, ça n’a pas de prix. Si c’est juste pour une dédicace, prenez un carnet, faites un livre d’or spécial SMEP. Oui je sais ce ne sera pas dans vos livres. Mais vous pourrez toujours dire à l’auteur  pour quel titre est la dédicace.

Et quel beau souvenir que ce carnet totalement personnalisé. Le relire après le salon prolongera votre bonheur d’avoir partager tous ces moments précieux.

 

VENIR À SAINT-MAUR:
• Ligne A du RER, gare Le parc St-Maur
Navette gratuite entre la gare et le salon
• Bus 107 / 306 / 111 / 112
• À 15 km de Paris sur l’autoroute A4, sortie Saint-Maur
Parking gratuit (petit parking attention)

 

Le plus simple c’est vraiment les transport en commun

Ligne A du RER, arrêt Parc de Saint Maur 

Si vous arriver de Paris c’est direction Boissy Saint Léger ou La Varenne

Attention sinon vous allez chez Mickey

Des navettes  gratuite seront disponible depuis cette gare RER Le Parc de Saint Maur

Elle feront des allés et retours entre le salon et Le pars de Saint Maur

entre 10h et 19h le samedi 10h-18h le dimanche

ou encore ….

Vous pouvez prendre le Bus 306 jusqu’à l’arrêt Marronniers depuis la gare RER Saint Maur Créteil.

 

Se restaurer à Saint Maur en Poche

Il y aura autour du salon quelques points de restauration.

Food Truck, espace crêperie ou encore boulangerie devraient se répartir dans l’enceinte autour du salon.

Sinon, il y a de nombreux restos autour de la gare du RER, à 10/15 minutes à pied ou en navette.

Très peu de restos ou de bars autour de la place.

La place des marronniers est une immense place. Le salon en occupe un tiers environ. Il y aura de la place pour pique niquer si vous prévoyez le coup !

 

Bon le salon alors

Pour ceux qui étaient là, l’an dernier, oubliez la disposition de la 8e édition.

Visiblement tout change cette année.

Ils semblerait que l’espace soit divisé en trois blocs.

A droite la jeunesse vers l’entrée, je crois.

Au centre le polar et la SFFF

Et à gauche de ce plan, la littérature blanche et sans doute une partie » Bien-être, vie pratique… »

Ce qui est certain c’est que le polar est au centre.

Qu’il y aura qu’une entrée, que les caisses seront sur une seule ligne.

Bref que les enseignement de l’an dernier ont porté leurs fruits.

J’en saurai sans doute plus en fin d’aprem ou ce soir quand je serai sur place pour aider mes libraires à installer le salon.

Il y aura aussi des bénévoles car sans eux point de salon.

Et je sais que ces quelques heures à les aider n’est qu’une goûte d’eau apporter à l’édifice.

Mais bon, je fais avec mes petits moyens.

Car eux il vont y passer la fin d’aprem, le soirée et sans doute une partie de la nuit pour que tout soit prêt demain matin pour l’ouverture.

Et en plus durant les deux jours du salon, ils seront encore là au taquet, souriant, aimable, serviable comme à chaque fois !

Car depuis des jours, des mois tout est mis en oeuvre pour que ce soit une belles fêtes.

Une nouvelle fois.

Alors à demain ou/et à dimanche.

Et pour me trouver c’est facile, je serai la grosse dame avec les yeux cernés et la banane éclairant mon visage d’une oreille à l’autre. Bref un air un peu béat !

Et c’est ici et là que l’on sera

 

Saint Maur en Poche, ça approche (4) ! Les Infos Pratiques, Youpiiiiiiiii


Saint Maur en Poche, ça approche !

13255916_10208471546840540_2274410194351106693_nEt oui c’est déjà ce week end. Enfin déjà pour les personnes qui comme moi l’attendent toute l’année c’est plutôt c’est seulement ce week-end.

On a donc jamais été aussi près de l’ouverture au public de notre salon préféré.

Aussi, je vous propose quelques derniers petits conseils et quelques informations pratiques.

smep2Salon international du livre de poche “Saint-Maur en poche” 2016

8ème édition

Les 18 et 19 juin 2016

La thématique de cette année sera anglaise

218 auteurs présents, un record ! Littérature générale, polar, jeunesse


Horaires :

Samedi 18 juin : 10h – 19h

Dimanche 19 juin : 10h – 18h

Vous le savez maintenant le salon déménage ! Oui, il déménage dans tout les sens du terme !

Nous allons nous retrouver à Saint Maur des Fossés sur la Place des Marronniers. C’est une grande et jolie place avec en son centre L’église Notre Dame du Rosaire. Une place arborée où s’il fait beau on peut emporter son picnic et déjeuner tranquillement.

Sur place, il y aura,  un salon de thé, un food truck et une crêperie.

Le plan du salon sera celui-ci

SMEP4

 

Vous avez été nombreux à me demander si j’organisais un déjeuner et un dîner le samedi, comme les années précédentes. Et.. pour moi cette année, c’était un peu compliqué. Alors pour répondre à vos attentes voici quelques adresses juste à coté du salon pour vous restaurer.

Autour de la place, il y a un resto un peu cher pour ceux qui peuvent, mais sans doute vaut-il mieux réserver avant.  8 Place des Marronniers, latabledesmarronniers.fr ; 01 48 85 91 74

Toujours autour de la place, juste à coté du Salon, il y a une boulangerie et un proxi et un troqué où il semblerait que ce soit possible de grignoter, l’Embuscade je crois que ça s’appelle.

SMEP&&&&

Un peu plus loin on trouve en resto marocain .35 Avenue Joffre. soleildemarrakech94.fr . 01 48 89 41 57.  Il y a aussi je crois quelques autres restos sur cette avenue mais je ne les connais pas !

Aussi autour de la gare du Parc de Saint Maur, il y a des nombreux restos, bistrots, brasseries… De l’indien à la pizzeria en passant par le chinois, japonais et autres créperies….

Sinon petites infos pratiques pour arriver au Salon

SMEP&Ligne A du RER, arrêt Parc de Saint Maur 

Des navettes seront disponible depuis cette gare.

Elle feront des allés et retours entre le salon et Le pars de Saint Maur

entre 10h et 19h le samedi 10h-18h le dimanche

ou

Bus 306 arrêt Marronniers depuis la gare RER Saint Maur Créteil.

       SMEP&&&&& smep&&&&&&

smep1Et puis si comme moi, vous aimez ce Festival, alors il vous faudra vous procurer un petit sac en tissu à l’effigie de Babeth two et du Saint Maur en poche.

Ce sac sera en vente en caisse au prix modique de 3€, ce sera un collector car il n’y en aura pas pour tout le monde malheureusement.

Ce sac va aussi permettre de financer une petite partie du futur SMEP 2017.

Et oui monter un salon ça coûte cher. Et les partenaires publics sont de plus en plus frileux en cette période de disette budgétaire. Pas facile non plus de mobiliser les partenaires privés. Le livre en format de poche est sans doute pas assez classieux ! ??? En tous les cas, si on peut, nous particuliers, faire un petit geste pour que notre Salon préféré continue à vivre… Je sais que je vais en acheter un paquet de ces sacs, rien que pour en faire cadeau à des ami(e)s qui ne pourront pas venir cette année.

Et puis si vous n’êtes pas convaincu, alors Jean finira de vous convaincre.

Alors à très vite dans les allées de Saint Maur en Poche.

Ça va être encore une sacrée fête cette année. 

ICI la liste des auteurs 

 

smep3

 

 

 

Saint Maur en Poche 2015, retour sur un salon d’exception : Prologue


11219408_377696212418930_3899057290794071084_nVous le savez déjà, je le répète depuis des années, Saint Maur en Poche (SMEP) c’est mon pré-carré, j’y suis chez moi, je joue à domicile. Et surtout c’est un salon qui me tient à cœur, puisque qu’organiser entre autre par mes libraires.
 11062798_377696179085600_8469179748637021525_n  10171219_377696092418942_815518508413803701_nC’est aussi, à mon avis un des salons généralistes des plus sympathiques que je connaisse. Il y a une ambiance particulière sur ce salon, c’est à la fois très convivial et très prisé. Malgré l’affluence du public, les auteurs restent très disponible, très à l’écoute, toujours souriants. C’est que du plaisir, je vous dis.
Cette année le salon fêtait ses 7 ans et il avait pour thème le cinéma. Ben oui, 7 ans, 7e art. Quoi de plus normal.
Alors que le show commence.
11167963_377696232418928_6863775530147076045_n

Agnès, ma libraire préférée est à la manœuvre.

Dans cet épilogue, je vais vous parlez un peu des coulisses de SMEP. Car SMEP c’est un gros barnum. Un des seuls festival international du livre en format poche en France. C’est donc la Griffe Noire et la ville de Saint Maur des Fossés qui co-organise. Depuis quelques années ça se passe sur la parvis du RER A à la station Saint Maur-Créteil. Station que je connais bien puisque j’y suis tous les matin et tous les soirs pour aller et venir du boulot. Mais là c’est un peu spéciale, ce parvis devient une place magique, un lieu fantastique. dés que les préparations de SMEP 10857982_976124322438798_7720445016280535660_ncommence doucement à ce mettre en place. 11020734_10153130811623649_7442492399333116189_n
1800336_377696122418939_5575137603558534839_nToute une armée de petites mains se mettent en branle. Les libraires, leur famille, leurs enfants sont mis à contribution, et il déménagent des tonnes de cartons, des dizaine de milliers de livre, ils montent, ils installe, ils décorent dés le vendredi après midi. Et pendant 12 longues heures, ils vont mettre en place notre futur lieu de jeu. Certains vont se coucher à plus de 3h du mat pour se lever très tôt le lendemain matin pour vous accueillir avec gentillesse, avec disponibilité. Tous veillant au bien être des lecteurs et encore plus des auteurs. Toujours aux petits soins. Ils se démènent pour nous fournir ce fabuleux spectacle, ils donnent de leur personne, moi après toute cette mise en place, je ne sais pas si je saurais être aussi souriante et accueillante les 2 jours suivants. Non franchement, toutes les petites mains et tous les hommes et les femmes de l’ombre méritent un sacré coup de chapeau. Perso, je leur tire le mien de chapeau.
Les gamins, de nos libraires qui répondaient avec le sourire à toutes les sollicitations. Des jeunes qui donnent espoir…Et en plus après il a fallu tout remballer. Dur, encore plus dur je suis sûre pour eux.    
 
11222021_10153970630634348_1583423718297318125_n

Marie Hudelot Verdel, la grande organisatrice du salon. Sa bonne humeur, sa disponibilité, son dynamisme ne sont pas étrangers à la réussite du salon.

 La grande organisatrice de tout cela c’est Marie avec l’aide des deux patrons de la Griffe Noire elle va dès la début du printemps à la pêche aux auteurs. Et si ce festival c’est avant tout un travail d’équipe. Marie est en fait une sorte de coordinateur général. Elle fait le lien entre les différentes entités. Marie rédige le projet et le dossier du festival, fais des demandes de subvention, le présente aux éditeurs. Après que l’équipe de libraire de la griffe noire lui est soumis leur propositions d’auteurs à inviter, elle prend contact avec les attachés de presse. Elle prévois la logistique pour tous les recevoir. Et 180 auteurs à loger, nourrir, et faire voyager ça doit pas être simple. Et puis il lui faut prévoir et préparer toutes les animations autour du salon et pendant le festival. Les tables rondes, les têtes à têtes des déblogueurs…. Marie bosse aussi avec les institution saint-maurienne n plus de la mairie, le bibliothèque, les écoles, les collèges  Rabelais et Jeanne d’Arc. Et sans doute, Marie s’occupe-t-elle de beaucoup d’autre chose pour que ce salon soit parfait. Mais la bonne idée, enfin de mon point de vue de cette année, ça a été de faire participer quelques blogueurs à l’événement. Mais ça je vous en reparlerai… 
Cette fois tout est en place, le festival international du livre en format poche 2015 va pouvoir démarrer. Et grâce à Marie, je suis une des invités de ce salon. Je vais pouvoir le vivre de l’intérieur. je ne sais pas pourquoi j’ai été choisie…J’ai bien quelques pistes… Je suis lectrice de la Griffe Noire depuis 20 ans, j’en suis à mon 7e Saint Maur en Poche. J’adore ce salon et je le fais savoir. Je le crie haut et fort. J’ai la chance d’être entendu par un certain nombre d’entre vous. Depuis 3 ans, je tente à mon petit niveau de faciliter votre séjour, d’organiser nos retrouvailles. Et depuis 3 ans nous sommes de plus en plus nombreux lors de ces rendez-vous. Et j’espère que l’on sera toujours aussi nombreux l’an prochain et pourquoi pas encore plus… C’est aussi grâce à vous, à nous les lecteurs, que ce salon est aussi une réussite.

Et nous allons continuer à le soutenir de nos éclats de rire

11217177_976124199105477_6917344219828200455_n11427194_976123725772191_107172713833194561_n11351282_976123632438867_2809243429542629361_n