Nuit polaire de Balthazar Kaplan

Le livre : Nuit polaire de Balthazar Kaplan paru le 4 juin 2021 chez Ab Irato ; 23€ ; (290 pages) ; 16cm x 20cm.

4e de couv :

« En plein coeur de l’été survint le jour de Noël. Certes, pas de problème pour savoir s’il y aurait de la neige. Mais ce jour proche du solstice annonçait le lent basculement vers la nuit et l’hiver, ce qui donnait à cette fête une petite tonalité angoissante. La dernière fête de lumière avant le début des ténèbres. Le compte à rebours du condamné. »

Nuit polaire est un thriller qui se passe en Antarctique, dans un futur proche, aux alentours de 2040. L’enquête d’Apollon Maubrey sur la disparition mystérieuse d’un homme emmène les lectrices et lecteurs au croisement d’enjeux scientifiques, géopolitiques et écologiques. Le récit évolue dans l’espace dangereux et confiné des bases polaires et celui sauvage du continent antarctique

 

L’auteur : Balthazar Kaplan est né en 1965. En 1986, avec Barthélémy Schwartz, il fonde la revue Dorénavant. Considérée aujourd’hui comme l’une des premières revues d’avant-garde de la bande dessinée. Durant les deux années de la revue, 1986-1988, les thèses défendues seront violemment critiquées par le milieu de la bande dessinée et complètement ignorées du milieu de l’art. Entre 1988 et 2006, Balthazar Kaplan rentre en hibernation du neuvième art et opte plutôt pour l’écriture romanesque (sous le nom de Guillaume Marbot : La Ville, Michalon, 1998 ; Le Chimiste, Flammarion, 2004). Mais en 2006, une nouvelle génération d’auteurs et d’éditeurs de bande dessinée rend hommage à la revue Dorénavant, ce qui encourage Balthazar Kaplan à reprendre sa réflexion et sa création. Pour ses créations, il travaille aux pastels gras puis la peinture à l’huile. En juin 2018, il fait sa première exposition au Lavoir Ateliers réunis, à Rennes. Une exposition « Art en Normandie », est prévue en mars 2022, à Honfleur. A partir de 2021, suite à la publication de Nuit polaire, il renoue avec l’écriture.

 

Extrait

Une petite musique d’air glacial pour le préparer au grand show polaire. Mais il savait qu’il ne pouvait rien anticiper, rien imaginer, il avançait droit vers un inconnu – il espérait juste qu’avec sa maturité d’homme qui venait de passer les cinquante ans, il pourrait mieux aborder la virginité sidérale qui s’annonçait.
Soudain, il vit l’iceberg. Son premier iceberg. Il ne l’avait pas vu surgir. Celui-ci semblait brusquement tombé du ciel ou surgi de la masse noire de l’océan.
Alors ce surgissement impromptu de l’iceberg, il le ressentit comme une annonce. Mais une annonce de quoi ?
Un iceberg… Quelle chose bizarre, pensa Apollon. Ce n’est que de l’eau et pourtant ça se dresse comme une montagne. C’est immense et lourd et ça flotte comme un bouchon. C’est régulier, presque géométrique, un morceau de plateau blanc, légèrement ébréché et ça impressionne comme un monstre difforme. C’est silencieux et on n’entend que lui, comme si, de même que le blanc est la fusion de toutes les couleurs, son silence était la fusion de tous les bruits.
L’iceberg avait quelque chose de mélancolique dans son impassibilité. Mélancolie du monstre qui se sentait à l’écart ? Mélancolie de la perte, de l’esseulement, loin de son glacier qui l’avait engendré ? Qu’est ce que qu’il essayait de dire à travers son silence ?

Les missives de Fanny H

 

Nuit polaire de Balthazar Kaplan

Dans Nuit Polaire, plusieurs pays ont implanté des bases autour de la mer de Ross en Antarctique. Afin d’éviter les dérives, une administration fût créée en 2030 et c’est une gouverneure à sa tête actuellement. Cependant, cette coopération internationale demeure fragile.
Concordia est une base franco-italienne en dehors de la Terre Adélie, dirigée par un jeune préfet. Le conseil de Concordia est composé de Cécile, médecin de labase, Patrice en est le directeur, Olivier le directeur scientifique, de Giancarlo, responsable technique et de Henning, manager.

Puis arrive un drame. Un membre de Concordia se suicide en se jetant dans une profonde crevasse après s’être débarrassé de sa combinaison, du moins, selon les conclusions du préfet. Est-ce le premier meurtre dans cette coopération internationale ? La gouverneure rencontre secrètement Apollon Maubrey afin de lui demander d’enquêter. Comme couverture, Il prendra le poste du disparu. Le préfet n’hésitera pas à lui mettre des bâtons dans les roues et il ne sera pas le seul.

En cherchant, Apollon finit par trouver des informations informelles dans des dossiers cachés dans l’ordinateur de son prédécesseur. Un nom revient souvent, celui de McEnzie. Il se renseigne. C’est un glaciologue, l’un des meilleurs analystes de la cryosphère.

Puis il y aura un deuxième mort qui sera retrouvé dans la neige également sans sa combinaison.
Notre enquêteur sera amené ensuite à faire une halte de quelques jours sur la base américaine de McMurdo. Apollon rencontrera une guide néo-zélandaise prénommée Kay et un organisateur de voyage, Salah.
Parmi toutes ces personnes de nationalités différentes, Apollon finira par trouver des atouts indispensables.
L’enquête sera longue et difficile. Personne ne souhaite parler de quoi que ce soit et notre enquêteur ne connait personne, il est facile au début de lui montrer un tout autre visage mais il est loin d’être dupe.

Ce polar enneigé de Balthazar Kaplan se passe dans un futur pas si loin que ça où les personnes sont pucées et où l’on utilise des humanoïdes pour mener les recherches sur la disparition d’une personne.
Il est clair que dans Nuit polaire le message est écologique : préservation des glaces, des océans, etc. ainsi que l’impact de l’Homme sur la planète, un sujet tout à fait d’actualité hélas.

J’ai appris ce qu’était le protocole de Madrid :
Le protocole au traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement en Antarctique ou protocole de Madrid a été signé à Madrid le 4 octobre 1991. Il est entré en vigueur le 14 janvier 1998. Il est complété par six annexes :- évaluation d’impact sur l’environnement
– élimination et gestion des déchets
– conservation de la faune et de la flore de l’Antarctique

– prévention de la pollution marine

– protection et gestion des zones, définition de zone gérée spéciale de l’Antarctique et zone spécialement protégée de l’Antarctique

– responsabilité découlant de situations critiques pour l’environnement

Dans Nuit polaire, beaucoup de pays sont cités et présents en Antarctique : France, Russie, USA, Chine, Pologne, Australie, Nouvelle-Zélande, Grande-Bretagne, Chili, Argentine, Norvège. Et on ressent bien ce que l’homme désire plus que tout : pouvoir et territoire en passant par la politique ainsi que les enjeux mondiaux qui en découlent.

L’enquête progresse lentement et je me suis demandée comment l’auteur allait amener son enquêteur à mener cette affaire jusqu’au bout. Le personnage d’Apollon Maubrey est sympathique, doté d’un prénom original avec le physique d’un colosse, se laissant souvent perturber par la gente féminine…

J’ai vraiment beaucoup aimé les descriptions extrêmement bien décrites des paysages que fait Balthazar Kaplan, elles sont parfois très poétiques comme pour celles des aurores boréales. Cependant, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire au début mais dès que j’en ai su plus sur le premier disparu, je me suis dit, voilà, ça va devenir intéressant. Quelques longueurs parfois car le suspense s’installe très lentement mais l’auteur a choisi un sujet et surtout un lieu, celui d’une base en Antarctique où il ne se passe pas grand-chose dans la vie quotidienne surtout en plein hiver.

J’ai aimé la finalité de Nuit polaire et surtout le message que fait passer Balthazar Kaplan.

.

 

Dans quelques jours, Ge vous offrira aussi son post-it de porte-flingue sur cette « Nuit Polaire »

11 réflexions sur “Nuit polaire de Balthazar Kaplan

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s