La viande des chiens, le sang des loups de Misha Halden

La double chronique sur Collectif Polar

La première de l’année sera pour un livre atypique de 2016

Le livre : La viande des chiens, le sang des loups de Misha Halden. Paru le 10 novembre 2016 chez Fleuve éditions dans la collection Fleuve Noir. 18€50. (212 p.) ; 22 x 15 cm
4ème de couv
« La môme, elle a les yeux verts, quelque chose entre l’eau et la mousse d’arbre. Un truc sombre, qui te donne envie de te noyer. Quand elle mouline, quand elle cherche un truc dans son cerveau, ça devient un gouffre, comme les photos des entrées de grottes, et tu sais que, même si c’est pas possible, y a des monstres qui vivent au fond. Et t’as envie de te pencher, pour écouter leur coeur battre salement. »
Cette môme, c’est Lupa, sorte de femme-enfant surgie des bois qui fait irruption dans la vie de Rory. D’où vient-elle ? Que fuit-elle ? Qui sont ceux qui la traquent ? Qu’inspire-t-elle de si crucial pour qu’on la surveille à ce point ? Et que vient faire Rory dans ce conte noir ? Lui qui se vit comme un vieux chien sans collier en cultivant gentiment sa misanthropie va devoir renouer avec une certaine forme d’humanité.
L’auteur : Misha Halden est une trentenaire qui a quitté Paris pour la Bourgogne, où elle partage son temps entre l’écriture et sa passion pour l’histoire, le jeu vidéo, les animaux et les livres. Sous son véritable nom, Justine Niogret, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages dans la veine noire imaginaire pour lesquels elle a été primée : Chien du Heaume (Mnémos 2010 ; J’ai lu, 2011 – Prix Imaginales, catégorie meilleur roman francophone ; Grand Prix de l’Imaginaire, catégorie roman francophone), Mordre le bouclier (Mnémos, 2012 ; J’ai lu , 2013 – Prix européen Utopiales des Pays de La Loire, catégorie roman ; Prix Elbakin.net, catégorie roman français) Mordred (Mnémos, 2013) Cœurs de rouille (Pré-aux-Clercs, 2013) et Gueule de truie (Critic, 2013) La viande des chiens, le sang des loups est sa première incursion dans la veine noire.
Extrait
« – Pourquoi t’es tout seul ?
(…)
¬ Parce qu’on sait plus fabriquer ce qu’y nous faut. On sait plus de quoi on a besoin. Parce qu’il faut un permis pour faire un poulailler dans son jardin. Parce qu’on essaye d’interdire les graines des plantes. Parce qu’on montre des débiles légers à poil à la télé pour en faire des modèles. Parce qu’on explique aux gens que c’est normal d’être malheureux et qu’acheter une fringue merdique va les soigner de leur tristesse. »

Le petit avis de Kris

La Viande des Chiens le Sang des Loups – Misha Halden

Ah j’en voulais de l’original, du surprenant, du noir, bien noir, du vrai noir … J’ai été servie ! Mais où a-t-elle été pêcher tout ca ?? Un style fort, percutant comme je les aime, je sais percutant est un adjectif que j’utilise souvent mais là, franchement, j’en vois pas d’autres ! Elle m’a laissé sur le carreau Misha, carrément ! Ca déménage mais en même temps c’est émouvant, touchant, ça prend aux tripes ! Bref…

1917. Un jeune soldat écrit des lettres à l’enfant qu’il ne connaîtra pas. Il est assis dans un train qui le conduit vers des jours meilleurs. Mais une femme le fixe du regard depuis un bon moment. Dans les soubresauts réguliers du wagon, celui qui a échappé aux séquelles physiques de la Grande Guerre tombe soudain sous la sauvagerie des coups de stylet.

8 réflexions sur “La viande des chiens, le sang des loups de Misha Halden

  1. j’apprends qu’elle est justine niogret un peu disparu des radars de l’imaginaire
    décidement chien mordre un « thème » très présent chez l’auteure

    J’aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s