Polar-Osny, le retour de Mamie Danièle

Polar’Osny : « LE » salon

Par notre envoyée très spéciale , Dany Flingueuse

Mamie Danièle entournée de tout un tas de Flingueuses

Une semaine après le salon fou de Ozouer-le-Voulgis, vous prenez (presque) les mêmes, vous les téléportez au nord de la capitale et ils sont tous bien heureux de rendre visite à Isabelle Bourdial, ses complices de la MéMO et l’équipe de bénévoles qui l’accompagne. Une bien belle bande il est vrai qui apporte la chaleur où elle n’est pas naturellement présente par ce temps de chien (expression qui fait insulte aux meilleurs amis de l’homme alors que je peux vous assurer qu’aucun d’entre eux n’a été malmené pendant ce salon…). Bref une traversée de Paris et une semaine plus tard, me voici à Polar’Osny pour la clôture d’un festival qui s’est tenu sur trois semaines, pour un final en apothéose : LE salon !

Des élus présents, des locaux spacieux, une organisatrice attentionnée

Et un parrain toujours aussi disponible. Il aime tenir ce rôle assurément.

Alors, prêts pour le tour des tables ?

Aîné d’une famille de cinq enfants, Jean-Louis Serrano a trouvé dans l’écriture, un refuge et s’est essayé à plusieurs genres. Le rural, sous le pseudonyme de Jean-Louis Desforges, la blanche et les polars sous le nom d’Arnaud Sérac. Récompensé par plusieurs prix notamment pour Le monde m’était promis (prix Alain Fournier en 2004), il m’annonce 26 romans publiés et 5 déposés chez l’éditeur. Né en Algérie, il est maintenant immigré en Val d’Oise.

Il porte les mêmes chaussettes que lors de la séance de yoga de la semaine dernière, ce blogueur devenu auteur a le sourire qui transperce le masque… rappel du chapitre précédent : Yannick Provost, ancien bloggeur a sorti son premier roman Tu joues, tu meurs, un thriller contemporain empreint de cyber et gaming, sorte de « club des cinq » pour adultes, dans la tradition des films d’action américains, traitant des relations intra-familiales. Il nous promet un deuxième roman, noir, pour 2022.

Notre ami Cicé, Cicéron Angledroit pour les puristes, nous présente son dernier et 15ème de la série autour de Momo :  Le moine en tablier Rouge. Que de chemin parcouru depuis la constitution du trio de Sois zen et tue-le … L’auteur n’étant à une facétie près, il s’amuse à d’autres styles encore plus légers sous les pseudonymes variés ou même sous son vrai nom ! Un homme de ressources qui hante régulièrement les Fnac, Leclerc, Auchan et autres …

Le diable de Glasgow, premier roman de Gilles Bornais sorti en 2001 a connu un beau succès (prix de la griffe noire), depuis avec 12 romans (6 polars historiques, 2 plus classiques dont Ali casse les prix et en projet pour une adaptation à l’écran, 2 noirs, 1 « gris » psychologique et surtout pas feel-good, Huit minutes de ma vie métaphore sur l’existence et 1 essai sur la natation) il met son expérience professionnelle de nageur et d’entraîneur au service de son écriture pour dit-il « donner du sens à l’expérience ». Il avoue avoir un manuscrit en recherche d’éditeur mêlant le judiciaire, New-York, les avocats et leur concept de « pro bono » dans un contexte trumpiste.

Et si nous passions à l’interview du parrain. Il est mis sur le grill par Isabelle …

3 questions, pas une de plus : ainsi sont les règles du jeu. Au préalable, René Manzor, homme de cinéma a concocté une « bande-annonce » qui permet de découvrir ses multiples facettes. Pour lui, un artiste ne peut pas se complaire dans une zone de confort. Il doit constamment relever de nouveaux défis.

Ainsi pour écrire son roman Apocryphe, il s’est questionné sur un gars de 27 ans, appelé rabbin donc forcément chef de famille alors que la coutume le présente comme célibataire … et si donc Jésus avait été marié et avait eu un fils …

Pour les lecteurs qui ne connaissent pas ce roman … https://collectifpolar.wordpress.com/2018/10/17/apocryphe-de-rene-manzor/

Pour son film Dédales, il voulait s’intéresser aux tueurs aux personnalités multiples et se questionner sur celle qui tue parmi les « multiples ». Il a commencé une nouvelle carrière pendant le confinement en offrant aux apprentis écrivains, du coaching littéraire personnalisé. Il lui a été proposé d’être filmé pendant une séance de 2 heures pour apprendre à raconter une histoire. Exercice en anglais qui va faire l’objet d’une version française avant les fêtes !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/11/17/a-vif-rene-manzor/

Passons à Anouk Shutterberg maintenant, bien sage derrière son premier roman, un thriller sorti en avril 2021. Visuel, construit comme une série, sur fond d’art contemporain où un peintre à succès se converti au tatouage, et va faire que ses sujets des objets de convoitises, du moins leurs peaux …. Réédition en poche en avril 2022. Son prochain roman est annoncé chez Plon pour mai 2022, dans le même esprit mais avec un environnement différent cependant.

Mais qui va là, Jérémy Bouquin. Ça fait bien longtemps que j’en entends parler et c’est la première fois que j’ai l’occasion de le croiser. On parle … de Marin Ledun qu’il admire particulièrement, de son métier qu’il exerce par vocation et dans des conditions difficiles. Ce créatif aux multiples facettes, pour qui l’écriture est un besoin vital, joue dans plusieurs genres : le noir, la SF et aussi l’érotique. En 2022, chez Caïrn il publiera la suite de Moktar où il mettra en scène un commissaire lunaire qui combattra les violences faites aux femmes. Pour l’heure il nous présente son dernier sorti en septembre 2021 !

Tiens mais voici Jean-Michel Leboulanger, je n’ai pas réussi à le rencontrer la semaine dernière. Il faut remédier à ce manque ! Le rêve d’Habib (août 2021) est son 7ème roman et le deuxième d’une trilogie entamée avec Le prix du silence (février 2021). Le tome 3 L’argent du diable sortira 3 mars 2022. Un personnage récurrent traite successivement du nuage de Tchernobyl dans le tome 1, puis des migrants dans le tome 2. Il avoue que ses maîtres sont Agata Christie, Léo Mallet et Georges Simenon et parmi les contemporains il apprécie particulièrement Ian Manook, Jean-Christophe Grangé et Franck Thilliez.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/03/26/le-prix-du-silence-jean-michel-leboulanger/

Ophélie Cohen enchaine allègrement les salons. Elle vient de passer récemment derrière la table et avoue avoir ressenti une pointe de syndrome de l’usurpateur. Les lecteurs semblent la contredire …elle est à sa place ! Son actualité est donc la promotion de son premier roman tant en France qu’en Belgique. Ainsi elle sera à Raimbeaucourt le 11 décembre, à Nemours fin janvier 2022 et son deuxième roman est en chantier.

 https://collectifpolar.wordpress.com/2021/10/23/heloise-de-ophelie-cohen/

La deuxième table ronde de cet après-midi a pour vocation à nous faire approcher des difficultés d’adapter à l’écran des romans ? Autour de la table

Certes les lecteurs sont souvent déçus face à la projection d’une adaptation d’un polar qu’ils ont aimé. Mais l’adaptation au ciné n’est pas un long fleuve tranquille. René Manzor cherche avant tout à raconter une histoire quel que soit le médium. A vif va être adapté en série sous le format de 6 fois 1 heure. Il faut veiller à la liberté d’expression avant tout.

Patrick Bauwen, fonctionne beaucoup « au visuel ». Il travaille lui-même à l’adaptation de sa trilogie qui commencera par le tome 2 : une adaptation à l’image est très différente de l’écrit. Il se souvient du « flop » de l’adaptation en film de L’empire des loups, d’après le roman de JC Grangé.

Pourquoi faire appel à des auteurs pour écrire des scénarios d’adaptation ? Dominique Maisons quant à lui ne vise pas l’adaptation de ses romans ; dans l’écriture il a une absolue liberté. Il faut tenir compte du budget de la réalisation au moment de la rédaction d’un scénario, à l’écrit, tout est permis.

Sacha Erbel avoue avoir peu d’expérience à côté de ses voisins sur scène. Elle a été contactée pour l’adaptation de L’emprise des sens. Un producteur, mais à ce jour pas de diffuseur … elle se consacre à un autre projet en ce moment : des courts métrages pour une webtélé.

Pour conclure, Patrick Bauwen résume : au cinéma tu ne dis pas ce que tu penses, tu te contentes de montrer, le reste est une performance d’acteurs.

Pour Romain R. Martin, c’est particulier … On s’était rencontrés virtuellement lors d’une Garde à Vue
https://collectifpolar.wordpress.com/2018/06/25/gav-romain-r-martin-sous-le-feu-des-flingueuses-audition-1/

… et nos rencontres en vrai… ben, c’est LA série de cette année : Le Verdoyer sous la pluie, Ozouer-le-Voulgis dans le brouillard au bout du monde et aujourd’hui ! Du coup je mets mes fiches à jour avec cet auteur sensible s’il en est. Ses cancrelats ont hanté les salons cette année au plus grand bonheur des lecteurs. Une confidence : en ce moment il écrit, il écrit beaucoup… tout bon pour nous ça Romain. A l’année prochaine donc

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/07/25/62009/

Il a osé franchir la frontière, faire ami-ami avec Tokyo, la chienne de notre Isabelle, et est très fier de présenter la réédition de C’est dans la boîte sorti le 25/11/2021 chez IFS. Frédéric Ernotte est aussi scénariste, en cours d’écriture d’un nouveau et 4ème roman en menant par ailleurs divers projets. Il parle avec passion de sa salle de conférence virtuelle en cours d’élaboration où il invitera des auteurs, organisera des salons virtuels … le tout sur le net.

https://collectifpolar.wordpress.com/2018/06/30/frederic-ernotte-a-lhonneur-12-juin/

Gérard Carré annonce 3 romans mais n’est cependant pas un débutant dans l’écriture. En effet il a commis de nombreux scénarios pour le cinéma et la télévision en participant notamment aux séries Engrenage et Glacé, puis un jour il en a eu marre et s’est mis à l’écriture de fictions. Il a néanmoins toujours un œil sur les écrans puisque son dernier thriller Tarmac blues va être adapté par Olivier Marchal qui s’entourera de femmes pour scénariser l’intrigue ! Un tome 2 est également en préparation.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/10/25/tarmac-blues-gerard-carre/

Sandra Martineau ose m’avouer qu’elle abandonne le noir pour la comédie, la blanche ! Et ce n’est pas un gag car elle a l’air de rayonner dans son nouvel habit ! Elle a écrit pour la jeunesse récemment et dans notre monde de brutes, souhaite donner l’espoir, la lumière. Elle parlera de secrets de famille, de résilience et de la dualité Paris/Province. Il me restera le souvenir de La beauté du diable pour pleurer !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/03/24/la-beaute-du-diable-de-sandra-martineau/

Retour focus sur Sacha Erbel, elle revient sur son projet de série pour une webtélé. Des épisodes de 8 à 15/20 minutes, glauques, noir +++, sanglants, bref du Sacha quoi ! 5 personnes entourent le scénariste qui coordonne leurs « idées » … l’action se déroule en France, dans un lieu anonyme, contemporain, mêlant urbain et rural où tout le monde peut y trouver ses repères quotidiens. Par ailleurs elle confie qu’une comédie noire est en cours d’écriture.

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/11/02/eugene-terredefeu-de-sacha-erbel/

De l’or et des larmes d’Isabelle Villain sortira le 13/01/2022 chez Taurnada dans la collection thriller « le tourbillon des mots ». Il traitera de la triste réalité du milieu de la gymnastique de compétition et des conditions de vie des jeunes femmes dans ce milieu. Pour 2023, un projet à 4 mains et un roman d’anticipation pour 2024 ! Belle actu Isabelle !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/12/03/a-pas-de-loup-isabelle-villain-3/

En avant-première sa 4ème de couverture

Dernière table ronde de l’après-midi mêle blogueurs ayant sauté « derrière la table » en écrivant et blogueurs qui ne souhaitent pas écrire. Sans états d’âmes, les un(e)s et les autres expriment leurs motivations. Auparavant il a été délivré le prix de la meilleure couverture … pendant ce temps les deals se poursuivent …

Tout comme les concours de T-shirts

Stanislas Petrosky était accompagné de son Requiem et Ludovic Miserole du divin marquis.

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/04/14/operation-requiem-stanislas-petrosky/

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/01/26/les-filles-du-panier-de-ludovic-miserole/

La Belgique se conjugue aussi au féminin avec Clarence Pitz. Je ne pourrais pas répondre à sa question : dis-moi, est-ce qu’ils ont toutes leurs frites dans le même sachet ?

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/11/01/meurs-mon-ange-clarence-pitz/

J’ai pu aussi rencontrer Bruno Jacquin, ancien journaliste qui signe son troisième polar politique en 2021 avec Caïrn.

Quant à Christophe Molmy, nul doute que son expérience en tant que chef de la BRI à Paris, après avoir exercé contre le banditisme à Marseille, sert ses intrigues et sa plume efficacement !

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/06/30/apres-le-jour-de-christophe-molmy/

Dominique Maisons, déjà rencontré cette année à Lire en Poche en octobre, toujours aussi fan de cinéma hollywoodien de l’épique époque nous offre ses diamants !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/01/02/avant-les-diamants-de-dominique-maisons/

Retrouvée Sandrine Roy dont Dessiner les nuages suit son bonhomme de chemin. On en reparlera très bientôt !

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/09/27/le-livre-dilemme-de-sandrine-roy/

Je n’ai pas oublié Lou Vernet toute à son bricolage de kakémono après avoir vendu un Acouphanges qui part à New-York

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/24/acouphanges-lou-valerie-vernet/

Enfin Patrick Bauwen nous confie qu’il publiera un one-shot en partie médical mais sans parler du COVID en 2022. Nowak reviendra plus tard, auprès d’Audrey a qui l’auteur laissera plus de place et qui parlera de femmes essentiellement.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/04/16/lheure-du-diable-de-patrick-bauwen/

Une bien belle journée en bien belle compagnie

 

3 réflexions sur “Polar-Osny, le retour de Mamie Danièle

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s