Le polar dans tous ses éclats 2021, le retour de Dany

Le polar dans tous ses éclats à Ozouer-le-Voulgis a eu lieu le 20 et 21 novembre dernier.

Notre envoyée spéciale Mamie Danièle y était pour nous avec tout plein de Flingueuses.

Voici son compte-rendu !


Le polar dans tous ses éclats, le retour de Dany

Par un bel après-midi de novembre, une valise cabine pesant un âne mort à la main, après une traversée de Paris et une tentative pour dénicher un gilet rouge à la gare de l’est afin de m’aider à trouver la bonne ligne pour le bout du monde, me voici à Tournan, dernière étape avant Ozouer-le-Voulgis ! Vous ne savez pas où se trouve ce charmant havre de paix : c’est normal. Vous n’avez logiquement rien à y faire sauf si vous êtes pote de Sylvie ou piquée au polar et grave comme on dit de nos jours, je suis les deux à la fois !

Je vais passer le week-end le plus farfelu depuis bien longtemps en compagnie de foutraques avec qui je ressens de suite une certaine fraternité voire gémellité !

Ça commence classiquement : affiche, barrière, pass sanitaire et masque. Puis les caissières (si, elles ont toujours le sourire !). Pas facile pour Monique (dite la licorne), sa complice et notre grande organisatrice Sylvie ainsi que son double Monique.

Mais qui donc met la main à la pâte ce matin aux aurores, que je poursuis sur les réseaux, avec qui j’échange (presque) régulièrement … Katia Campagne. J’irai papoter avec elle plus tard car pour le moment il est 10 h le premier jour de salon : tout le monde est calme …

Je reconnais quelques noms sur l’affiche, certains déjà croisés, d’autres amis virtuels et enfin des découvertes en perspective, à commencer par le local de l’étape : Antoine Blocier.

Son sourire engageant m’attire … Katia, on se cherche depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux et enfin on va pouvoir papoter en live ! Après d’une trilogie IVM et son joli succès des American witches chez Hugo Thriller, elle avoue un chantier abouti chez le même éditeur, qui devrait voir le jour en 2022. Elle fait dans la suggestion, sans ésotérisme avec les meurtres dans le milieu des hypnotiseurs avec un peu d’amour. Elle met en appétit en déclarant « je sais être méchante gratuitement ». Vous y croyez vous ?

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/25/american-witches-katia-campagne/

Nick Gardel, mon ami, pourquoi te mets-tu en mode pause ? Certes tes déboires avec les maisons d’éditions ont plombé ces deux dernières années bien plus durement encore que la pandémie, mais ceux qui goutent à ta prose en deviennent addicts ! Avec Bancal ou un autre de ta bonne dizaine de romans, les lecteurs ont le choix de s’immerger dans ton humour, ta dérision, sans outrance et avec jubilation intense ! Nous en voulons encore.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/15/bancal-de-nick-gardel/

Le troisième larron de ce trio de potes c’est Michael Fenris, un toubib prolifique, multicartes. Il peut varier les genres du thriller à l’horreur, du fantastique au polar, avec la même réussite. Il multiplie les chantiers : un thriller, un fantastique, même un feel good et aussi deux scénarios de BD originaux.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/01/22/deviation-thriller-de-michael-fenris/

Oui en plus du ramassis de talents c’est une belle bande de rigolards, heureux de se retrouver et qui acceptent même l’incruste de Lou Vernet et Cécile Pellault. Dure la vie de psychopathe n’est-il pas ?

Un historien de l’art m’interpelle ! C’est Eric Mercier qui pratique le polar à l’ancienne quoique contemporain. Une immersion dans le monde des commissaires-priseurs avec un personnage récurrent. Chaque roman peut se lire indépendamment des autres. Son prochain Panique à Drouot doit sortir en septembre 2022 chez La Martinière

L’esprit slave de Richard Palachak voisine avec la facétieuse Lou Vernet. L’auteur, parce qu’il est né en Slovaquie, qu’il a été réfugié politique en Algérie puis en France, qu’il a exercé de nombreux métiers alimentaires ou de vocation, commet des romans percutants et poétiques, d’ambiance quoi … Il est heureux d’annoncer que son actualité pour cette fin d’année sera numérique et auditive. Il participe activement à une revue littéraire annuelle Néolitt en compagnie de Ghislain Gilberti. Il est assurément un « multicartes » de la profession et promet le tome 2 de sa trilogie Tokarev-Kalache … en 2022 alors que son dernier roman L’esprit slave est sorti le 09/04/2021.

Heureux il est de la réédition des premiers tomes de sa trilogie sur le marquis de Sade et de la sortie (enfin) du tome 3. Ludovic Miserole a lui aussi subi l’indélicatesse d’une maison d’édition. Il a pu récupérer ses droits et les lecteurs peuvent maintenant enchainer sur les frasques du divin marquis. Avec beaucoup d’humour il va parcourir ce salon, tentant de s’esquiver mais avouera tout de même que le petit prochain verra le jour en 2022, toujours chez ISF. Des indices sur son nouveau forfait ? On ne connaitra pas l’époque où se situera l’intrigue. Il lâche néanmoins que le personnage central sera le narrateur et que nous ferons un tour en Normandie … vous voici (presque) renseignés chers lecteurs, il faudra attendre ou décrypter les signes …

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/01/26/les-filles-du-panier-de-ludovic-miserole/

Une rencontre lumineuse en la personne d’Odile Villois … Elle fait tout : le texte, la couverture, l’édition et la diffusion. Sa passion : la course à pied mais attention, pas le petit footing de citadin ! Non, les grandes foulées montagnardes. Ainsi, la littérature est devenue sa deuxième passion. A voir sa table, il est impossible de déterminer qu’elle est son activité principale tant elle fait tout jusqu’au bout !

On a l’impression de se connaître depuis des lustres et on papote, on papote, on papote. Elle me parle de ses joies, de ses peines, de tout ce qui nourrit sa vie et son écriture. Elle me parle de Double « Je ». Une belle personne, attachante et sensible.

Les auteurs seraient-ils fatigués ? Ils vont profiter en cette fin de journée d’un intermède surprise … Sylvie leur a demandé de venir avec des chaussettes sans trous … et hop, séance de yoga !

Que dire ? Le spectacle qu’ils nous ont offert, à nous pauvres spectateurs-voyeurs, valait bien son pesant de manuscrits inédits ! L’heure est grave …

Nous avons subitement été entourés d’arbres, de déesses, d’un auteur victime d’une crampe diplomatique et non de celle de l’écrivain, d’un parrain qui s’est véritablement endormi, à moins que ça n’était qu’un stratagème pour se faire réveiller par les vibrations de l’animatrice de la séance.

Le tout laissant tout de même quelques traces sur le visage de Sylvie, notre GO du week-end ! Le soir c’est le réconfort …des bénévoles aux petits (et grands) soins et un parrain qui n’a pas manqué le match de rugby assisté par Isabelle Villain elle-aussi addicte !

Jour 2, c’est le brouillard dans le village !

Je découvre ô stupeur, que j’ai zappé Jean-Michel Leboulanger mais … je le verrai la semaine prochaine chez Isabelle Bourdial. Justement Isabelle Bourdial, cette journaliste scientifique qui a abordé les comportements des tueurs et les mécanismes du burn-out, véritable mode d’emploi de résilience pour les victimes. Elle livre ainsi 3 romans.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/04/04/le-raptor-contre-attaque-isabelle-bourdial/

Au passage, la sagesse de Cicéron Angledroit me ravit et je le verrai aussi la semaine prochaine

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/03/31/ciceron-angledroit-a-lhonneur-33-mars-2020/

Yannick Provost, ancien bloggeur a sorti son premier roman Tu joues, tu meurs, un thriller contemporain emprunt de cyber et gaming, sorte de « club des cinq » pour adultes, dans la tradition des films d’action américains, traitant des relations intra-familiales. Il nous promet un deuxième roman, noir, pour 2022.

Plus rien ne s’oppose à ma mort est le quatrième roman de Fabrice David, journaliste free-lance par ailleurs. Il nous livre là un huis clos rural.

Quant à Laly Chame, elle titre son pseudo du personnage de son thriller pour adulte et depuis cette publication, elle enchaine les enquêtes d’une collection « jeunesse ».

Honneur au plus jeune auteur qui fêtera demain son anniversaire et aujourd’hui son premier salon, Vincent Villa. Notre présence est son cadeau . Il présente son deuxième roman Paradiction maintenant disponible en librairie et # je suis Lily actuellement dans le circuit de distribution France-Loisirs et en librairie en mars 2022. Journaliste sportif (foot), son accent fleure bon son Tarn-et-Garonne natal. L’écriture est son évasion et Bernard Minier et Maxime Chattam sont les auteurs français qui l’inspirent.

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/30/je-suis-lilly-de-vincent-villa/

Passons à Cécile Pellault, avec Isabelle Bourdial, elle occupe la rude fonction de légiste au sein de l’équipe du collectif polar, c’est-à-dire qu’elles deux ont la tâche d’apporter la cohérence ou plutôt de traquer l’incohérence des contributions de la presque centaine de zozos qui écrivent pour le cadavre exquis. Mais ceci est une autre histoire puisqu’elle met aussi son humour au service d’aventures rocambolesques de familles atypiques comme chacun d’entre nous aimerait en connaitre. Au fil des rééditions elle nous propose ici la composition d’une famille que je revendiquerai bien volontiers !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/05/on-ne-choisit-pas-sa-famille-de-cecile-pellault/

L’hilarante Lou Vernet, coup de cœur de la Fnac nous propose son dernier roman Acouphanges, tout en contrastes, fausses pistes et plus encore … comme on dit souvent à mauvaise escient, mais ici c’est tout à fait justifié : un OVNI !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/09/24/63839/

Deux voisins de tables d’un jour : Olivier Kourilsky baigne ses intrigues dans le médical depuis les années 60 et son voisin Jean-François Pré dans le monde hippique depuis que la télévision lui laisse le temp. Il met en scène un privé, retraité et atypique !

Alors Ophélie Cohen, Sacha Erbel, Clarence Pitz et Romain R Martin … on se verra la semaine prochaine.

Un jeune auteur, Sébastien Jullian, Isérois, qui a servie de chauffeur à notre sériale lectrice Gilberte présente avec le sourire, son troisième roman bien flippant Des profondeurs je crie vers toi.

Nicolas Jaillet, homme de théâtre et musicien, passionné et à l’enthousiasme communicatif s’il en est, nous propose son dernier roman fantastique et noir à la fois, paru au printemps 2021. Je l’avais rencontré virtuellement en Garde à Vue, c’est tout de même mieux en vrai !

https://collectifpolar.wordpress.com/2018/07/21/gav-nicolas-jaillet-sous-le-feu-des-flingueuses-audition-1/

Le mot de conclusion je le laisse à quelqu’un que je n’ai pas encore lu mais qui inspire la sérénité. Nous avons discuté longtemps et le temps était suspendu ! Merci Thierry Berlanda !

https://collectifpolar.wordpress.com/2021/05/18/la-louve-de-mausecret-thierry-berlanda/

Et comme il n’est de bonne compagnie qui ne se quitte c’est avec quelques regrets que l’on se dit tantôt à la semaine prochaine ou … à l’année prochaine !

 

 

 

9 réflexions sur “Le polar dans tous ses éclats 2021, le retour de Dany

  1. C’est exactement ça, Danièle ! À Ozouer, on se sent chez soi ! Les copains et copines sont là, de part et d’autre des tables ! On ne sait plus très bien qui écrit, qui lit, qui fait les deux. On rit, on parle, on dédicace et c’est déjà la fin !

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s