Marlène Charine à l’honneur : #52 novembre 2021

Marlène Charine à l’honneur : #52 novembre 2021

Le cinquantième deuxième « Auteur à l’honneur » sur Collectif Polar sera à nouveau une autrice et une auteure suisse qui plus est !

Et c’est Marlène Charine que j’ai choisi de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Marlène qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! 
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !

Mais revenant à notre auteur à l’honneur

J’ai choisi Marlène, d’abord parce que j’ai vraiment été emballée par son premier polar , Tombent les anges paru le 4 mars 2020 chez Calmann-Levy noir. Et je m’ suis tout de suite dit ‘ah voilà une autrice que je vais suivre longtemps’. Aussi j’ai acheté Inconditionnelles, son second thriller paru cette année chez le même éditeur. Et là j’ai pris une nouvelle claque. 

J’avais aussi très envie de la rencontrer, et ça c’est fait ce dimanche à Noir sur Ormesson où j’ai eu la chance et le plaisir de me retrouver en tête à tête avec Marlène et j’en ai même perdu mes moyens.

Marlène Charine à l’honneur : #52 novembre 2021

Sa biographie

 

Prix du Polar Romand, prix Sang pour Sang Polar, prix Découverte du journal L’Alsace, Marlène Charine a fait une entrée fracassante dans le monde du polar en 2020 avec Tombent les anges.

Marlène Charine est née un beau jour de printemps 1976 à Lausanne. Amoureuse des mots dès la première heure, elle opte toutefois pour une filière scientifique. Son diplôme universitaire en poche, elle s’établit au nord de la Suisse, où elle vit toujours avec sa famille.

Curieuse et un brin hyperactive, elle saute le pas de l’écriture peu avant le seuil de la quarantaine. Ingénieure en chimie, elle s’est essayée à de nombreux genres de l’imaginaire au travers de nouvelles avant de trouver son domaine de prédilection dans le thriller.

Mais Marlène m’a avouée aussi aimer particulièrement l’exercice de la nouvelle

 

Bibliographie

J’ai découvert Marlène avec « Tombes les anges» son premier thriller

Tombes les anges

Lors d’une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement pourtant vide.
Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là. Cécile n’a pas pu l’entendre.
Sauf si…
Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes.
Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul prêt à lui donner une nouvelle chance.
Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d’une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches. Mais qui cachait de bien sombres secrets…

Une héroïne décidée au franc-parler déconcertant, un rythme vif, des scènes d’une justesse incroyable. Un polar original que vous ne lâcherez plus dès la première page tournée !

 

Puis j’ai lu

 

« Inconditionnelles »

Trois mères, une flic et cette question : que mérite celui qui a brisé un enfant ?

« Venez ! Elles sont là ! » La capitaine Silke Valles et son équipe viennent d’investir une maison délabrée sur les hauteurs d’Annecy. Au sous-sol, une des trois fillettes enlevées dix jours auparavant gît, inconsciente, dans une baignoire remplie de glace. Les deux autres sont recroquevillées à côté, terrifiées mais indemnes.

Le ravisseur a été abattu dans l’assaut, l’affaire est donc officiellement close. Et pourtant, insidieusement, d’indice en indice, une interrogation fait son chemin dans l’esprit de la capitaine Valles, mais aussi dans celui de Garance, Cora et Blandine, les mères des trois fillettes : et si ça n’était pas fini ?

 

 

Maintenant j’ai hâte de goûter à son imaginaire

Le Projet Alice : Tome 1 Réinitialisation

Dans un futur très proche, au nord-est des États-Unis, un commando exfiltre une jeune femme d’une base appartenant à l’Agence, une organisation scientifico-militaire. À peine a-t-elle eu le temps de s’affubler du nom d’Ellie Kay qu’une course-poursuite commence. Traquée d’un côté par l’Agence qui cherche à la récupérer, manipulée de l’autre par ceux qui prétendent l’avoir sauvée, Ellie découvre les premiers aspects de sa personnalité : un naturel impatient, d’incroyables aptitudes au tir et au combat rapproché, mais aussi un talent remarquable au violoncelle. Chargé de la remettre en forme, Sean, un membre de l’équipe, la pousse à ses limites, de manière parfois brutale. Une rudesse qui n’est rien en comparaison avec les révélations qui l’attendent au détour d’un voyage en Europe…

Nous avons tous de nombreuses facettes… et nous nous passerions volontiers de certaines d’entre elles. Est-il possible de choisir qui nous sommes ?

Et Marlène a aussi participé au projet « Storia »

Storia 2022 :

17 auteurs de thrillers s’engagent pour ELA, Association européenne contre les leucodystrophies

Pour cette deuxième édition de Storia, chaque membre du collectif écrit une nouvelle autour d’un sujet qu’il ou elle connaît presque par cœur : lui-même…

En plus de ces écrivains confirmés, le vainqueur du concours organisé par Fyctia ainsi que le vainqueur du concours organisé par ELA auprès des familles seront publiés dans ce recueil.

17 nouvelles dans lesquelles des auteurs de thrillers se mettent en scène eux-mêmes dans des situations cauchemardesques.

J’espère que ce petit article vous aura donner envie de découvrir Marlène Charine et son univers. Et peut-être comme moi d’apprécier cette autrice suisse et généreuse !

12 réflexions sur “Marlène Charine à l’honneur : #52 novembre 2021

  1. J’ai eu un coup de cœur pour inconditionnelles (donc j’ai été ravie de la voir remporter le prix découverte Iris Noir !) Et j’ai tombent les anges dans ma PAL ! Pour l’info, Marlène Charine a également écrit une nouvelle pour le recueil itinéraires noires (au profit de l’association endo morphoses 28) qui devrait bientôt sortir…

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s