Chut, c’est un secret de SEO Mi-ae et autres indiscrétions

Chut, c’est un secret de SEO Mi-ae et autres indiscrétions par Cécile Pellault

 

Le livre : Chut, c’est un secret de SEO Mi-ae. Paru le 7 octobre 2021 aux Éditions Matin Calme. 19,90 € ; (267 pages); 15×22 cm. Traduit du coréen par Kwon Jihyun et Remi Delmas.

 

4ème de couverture :

Nous avions laissé la jeune Ha-yeong devant sa belle-mère, un verre de lait à la main, lui souhaitant tout simplement «  Bonne nuit maman ». Aujourd’hui nous la retrouvons au moment de déménager pour l’ancienne maison de son père. Nouveau collège, nouvelles camarades, l’adolescente va devoir faire ses preuves. Et cette lutte pour s’imposer dans son nouvel environnement ne sera pas sans conséquences, surtout que dans le même temps, son papa va… mais, chut, c’est un secret.

 

 

L’auteur :  SEO Mi-ae, est une écrivaine, auteure de romans policiers et scénariste. En 1994, elle publie son premier roman policier, Les 30 meilleures façons d’assassiner votre époux, qui connaît de suite un immense succès. Son deuxième roman, Le jardin des poupées, reçoit le premier prix du Polar coréen en 2009. Plusieurs de ses livres ont été adaptés au cinéma ou à la télévision.

 

 

Extrait :
            » Durant l’été, l’endroit grouillait de vacanciers, mais, de l’automne au printemps, un vent lugubre chargé de sable ainsi qu’une odeur de poisson pourri et d’ordures régnaient en maîtres. Même l’été, les vacanciers ne faisaient que traverser la zone ; rien ne les retenait ici
Certains retraités, dans l’espoir de gagner un peu d’argent, dressaient des stands le long de la route pour vendre du maïs aux estivants. Mais pour les citadins, avides de cafés et restaurants bien notés sur internet, ce genre de trou perdu ne présentait aucun intérêt. Ainsi, passé la saison estivale, une fois qu’un vent froid se levait, il ne restait que les ordures que les visiteurs avaient laissées derrière eux. Il n’y avait plus âme qui vive ; seule une puanteur atroce dominait les lieux.
Prenant peu à peu conscience de son existence et de sa situation, Yu-ri avait commencé à voir sa mère et les gens du quartier tels qu’ils étaient vraiment. Elle haïssait cet endroit. Ce n’étaient pas seulement les bâtiments délabrés, rongés par le vent marin. Les gens aussi la dégoutaient ; impuissants, ils semblaient érodés par les vagues du temps.
Chaque fois qu’elle voyait les visages de ces vieillards burinés par le vent, leurs mains squelettiques maigres comme des râteaux, Yu-ri se rappelait les mues d’insectes qu’elle découvrait parfois en se promenant dans la forêt, sur la petite colline derrière l’école. Des corps prêts à se briser, des âmes prisonnières qui n’attendaient plus que la mort. Elle ne voulait pas vivre et mourir ainsi, seulement car elle était née ici. Raison de plus pour s’enfuir. »

 

 

Les émotions de lecture de Cécile

Chut, c’est un secret de SEO Mi-ae 

 

 Tous les lecteurs de Bonne nuit Maman de Seo Mi-ae , 서미애 ont attendu avec impatience que l’autrice leur murmure de nouveau son secret .

Et Chut, c’est un secret aux éditions Matin Calme comble toutes les attentes. On retrouve Ha-yeong et sa belle-mère. La crise d’adolescence, de confiance entre les deux, le comportement inquiétant de l’entourage, une nouvelle ville pour un possible rapprochement, le déchaînement de violence chez les adolescents…

Il est difficile d’en dire beaucoup plus sans spoiler les futurs lecteurs du premier opus comme du second. Tout ce que je peux vous dire, c’est que ça démarre très fort. Et Seo Mi-ae déploie son talent pour vous accrocher jusqu’au bout et vous faire de nouveau attendre avec impatience le troisième opus qui clôturera sa trilogie.

Sa plume cinématographique vous accroche. Les images, les scènes à la tension forte comme les paysages défilent. À dévorer !

 

 

Et les émotions d’une rencontre …

Cécile Pellault est avec la reine du K polar, Seo Mi-ae

J’ai eu aussi la chance d’assister à deux rencontres avec l’autrice Seo Mi-ae. Une organisée au centre culturel coréen de Paris le 15 novembre et l’autre dans les locaux des éditions Matin Calme le 16. Une soirée et une matinée pour en découvrir un peu plus l’auteure et son travail.

Quel plaisir de faire sa connaissance après quelques messages échangés et de partager avec vous, ces quelques indiscrétions qui n’en sont pas vraiment :

             Elle écrit des thrillers depuis l’université. Sa première publication date de 1994. Ce qui la passionne est le côté obscur de l’être humain. La ligne qu’il franchit, la différence entre le bien et le mal. Elle est persuadée que si une personne a l’attention et les encouragements nécessaires d’une autre personne, il ou elle ne basculera pas. Son travail d’autrice surtout ses thrillers tourne autour de ces thématiques.

            La trilogie est centrée sur des femmes. Et la naissance d’une femme forte Ha-yeong pour refléter les combats de la femme en Corée contre la société et son émancipation. Le premier est centré sur une enfant qui finalement subit. Le deuxième sur l’adolescence et ses conflits, le troisième sur son destin de jeune femme dans la société en Corée, mais aussi ailleurs dans le monde.

            Un de ses romans 당신의  사라지는  / La nuit où ton étoile a disparu dont je vous ai pris en photo la magnifique couverture se penche plus sur les sentiments de la perte et du deuil. Plus introspectif, il n’est malheureusement pas encore traduit en français.

            Elle a délaissé peu à peu son métier de scénariste au profit des romans, car elle y aime le sentiment de contrôle total sur l’histoire. Contrairement aux scénarios qui sont sujets à l’interprétation du réalisateur et des acteurs. Elle travaille tout de même à ce que sa trilogie commencée avec Bonne Nuit Maman soit adaptée. Et après la fin de l’écriture du troisième tome, elle s’attèlera à celui d’une série.

            Contrairement en France, les auteurs et les scénaristes de thrillers sont des femmes à 90 %. Elle a d’ailleurs fondé un club : le club Miss Marple avec des amies autrices et scénaristes. Ce qui a commencé avec légèreté finalement prend un tour plus sérieux. Un contrat a été signé trois jours avant son arrivée en France. Le lectorat quant à lui est comme ici féminin.

Pour conclure, merci / 감사합니다  Seo Mi-ae d’avoir été la première des auteurs des éditions Matin Calme à être venue nous rendre visite en France.

Merci au Centre Culturel Coréen, la librairie Librairie Le Phénix et Florine Maréchal pour la rencontre du 15 novembre.

Et à Pierre Bisiou et à Camille Bardes pour celle du 16 dans les locaux des éditions Matin Calme.

J’espère vous avoir donné envie de dévorer Bonne Nuit Maman dont la chronique est par ICI en cliquant dessous

Et de poursuivre avec Chut, c’est un secret. J’attends pour ma part avec impatience le troisième en cours d’écriture!

5 réflexions sur “Chut, c’est un secret de SEO Mi-ae et autres indiscrétions

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s