La trilogie des ombres Volume 3, Le sacre des impies, Ghislain Gilberti

Le livre : La trilogie des ombres Volume 3, Le sacre des impies, Ghislain Gilberti. Paru le 5 novembre 2020 chez Cosmopolite. 22€. (651 p.) ; 24 x 16 cm

4e de couv :

Tout ce qui a commencé doit finir

La trilogie des ombres

– Tome 3 –

1995, Strasbourg voit éclore une organisation qui va mettre au point un système criminel étanche et sécurisé. L’enfance cauchemardesque de ses membres explique les raisons du Mal qui les ronge.

Borderline se dresse comme un seul homme, inéluctable, broyant les concurrences et les luttes internes. Est-il possible que l’officine ait enterré quelques secrets à sa création ?

2011, Cécile Sanchez, qui avait juré de ne plus jamais travailler sur cette affaire, est rattrapée par une conviction. C’est un dernier plongeon pour la commissaire qui va précipiter les événements. Après Sa Majesté des Ombres et Les Anges de Babylone, ce troisième et dernier tome de la Trilogie des Ombres emporte le lecteur dans le passé de ces monstres un peu trop humains et vire au cauchemar éveillé. Lors de ces allers-retours dans le temps, aura-t-elle mener la lutte contre les Anges déchus de la nouvelle Babylone sans perdre elle-même son âme ?

 

L’auteur : Avec ce huitième roman, Ghislain Gilberti ferme la  subjuguante Trilogie des Ombres avec d’autant plus de violence qu’il nous embarque derrière la ligne jaune, dans le camp des impies, des damnés et des déchus. Ancien tireur de précision, il a quarante-quatre ans, habite à Belfort avec ses trois enfants et se consacre à l’écriture.

 

 

 

 

 

Extrait : 
« Nous sommes un mal nécessaire et nous sommes nombreux. Nous sommes armés pour l’Apocalypse, prêts à survivre et à régner. Nous sommes votre futur et, un jour ou l’autre, il vous faudra composer avec nous pour garantir votre survie dans un monde au système débranché. Quand l’échelle de prédation sera redevenue plus naturelle, nous serons ouvertement au sommet. Alors, prenez de l’avance, rejoignez-nous en refusant l’esclavagisme moderne. »

Le post-it de Ge

Le sacre des impies, Ghislain Gilberti

Une fois n’est pas coutume mais aujourd’hui je vous ai parlé non pas d’un livre mais de trois. Trois bouquins qui forment un tout. Trois bouquins qui m’ont fait plonger au plus profond du mal. Trois romans, trois éléments une trilogie incroyable et incomparable. J’ai lu les deux premiers à leur parution et si j’attendais avec impatience le troisième tome, j’avoue j’ai eu une certaine appréhension à entrer dedans, les deux premiers opus m’ayant déjà mise KO.

 Aussi, aujourd’hui toute la journée, je suis venue vous parler de… « La trilogie des ombres » de Ghislain Gilberti

Le tome 1, Sa majesté des ombres est là

Le tome 2 Ici

Et maintenant place au final  et quel final !

Mais alors que nous raconte volume 3, « Le sacre des impies »

Cécile Sanchez, aidée par Sandrine Torterotot et Clémence Séverin d’Interpol, enquête sur l’organisation criminelle Borderline, créée quinze ans plus tôt. Elle doit se plonger dans le passé cauchemardesque des membres de l’unité des Anges de Babylone.

Encore une fois Ghislain m’a scotchée, émue, laissée pantelante.

Il nous transporte sur deux époques, le temps où l’on peut encore croire que tout est possible. Un peu un temps de l’insouciance de ces années 90. Et puis ce vingt et unième siècle où l’humain est oublié, où tout n’est que compétitions et profits.

Aussi…

Cette fois il a décidé de nous embarqué avec lui de l’autre coté du miroir où on entrevoit l’envers du décor. Il nous montre les monstres, nous entraine dans leur mondes, nous fait découvrir leur univers mais aussi nous prend en otage et nous balade dans leur tête. L’espace d’une lecture on est ses impies, ses légions vouées au mal que l’on traque depuis le début de la trilogie. On vit comme eux, on côtoie de bien trop prés Lolita et son escadron de tueurs. Et Ghislain Gilberti nous averti, attention sous la fiction tout cela est bien réel, tout cela aurait pu arriver. Regarder comme il est facile de se retrouver de l’autre coté de la ligne à ne pas franchir. Un rien peut nous faire basculer du coté du grand banditisme, un accro de la vie, une enfance malmenée, une mauvaise rencontre…Le Mal ancre ses racines là où la vie débloque, il profite de chacun de nos traumatismes, de nos travers,  chacune de nos faiblesses et de nos failles

Et…
Je l’avoue, j’ai toujours eu un petit faible pour Ghislain et je trouve ses failles magnifiques.
Il a su tellement bien les exprimer, nous les faire ressentir et les transformer en mot qui vous transforme à votre tour.
Ghislain, je sais que derrière ses blessures se cache une bien belle humanité.
Juste en lisant votre entretien messieurs je m’inquiète de l’état de notre auteur car rouvrir des plaies à peine ou mal cicatrisées peut malheureusement parfois être pire que le mal d’origine. Alors Ghislain s’il te plait prend grand soin de toi.
Et encore merci pour cette extraordinaire trilogie, un an après l’avoir terminée j’ai toujours beaucoup de mal à mettre des mots dessus. Les tiens de mots, de maux aussi sont si forts. Ma chronique à coté ne pourra être que fade !

J’aime terriblement l’humanité que dégage Ghislain et ce roman est un véritable tour de force…

Une réflexion sur “La trilogie des ombres Volume 3, Le sacre des impies, Ghislain Gilberti

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s