« Seille de Crime » 20 et 21 novembre, les auteurs et les tables rondes

« Seille de Crime »

Le 20 et 21 novembre prochain aura lieu la 3e édition du Salon du Polar Seille de Crime

Et j’aurai la chance d’animer 2 tables rondes.

Et mon ami Yvan Fauth du blog Emotions ont animera lui aussi 2 autres.

Ces quatre tables rondes avec plusieurs auteurs auront lieu le Samedi 20 novembre (en soirée) :  à la salle des fêtes de Nomeny 54.

Un coin paumé en pleine campagne entre Nancy et Metz, pas très loin de Pont à Mousson pour ceux qui connaissent un peu.

Normalement ça devrait ce passer comme suit :

20h45 : thrillers sans frontières, partie 1 : Franck Thilliez – Sonja Delzongle – Fabrice Papillon (animé par Yvan Fauth)

21h15 : les dames du noir : Claire Favan – Sandra Martineau – Gaëlle Perrin-Guillet (animé par moi-même)

21h45 : thrillers sans frontières, partie 2 : Julie Ewa – Johana Gustawsson – Olivier Norek (animé par Yvan Fauth)

22h15 : le polar qui décoiffe et qui ose tout : Ghislain Gilberti – Antoine Renand – Cédric Sire (animé par moi-même)

Du coup je vais en profiter, et oui ce sera mon premier salon du polar depuis prés de 18 mois, je vais en profiter pour vous présenter le dernier polars des auteurs avec lesquels j’aurai le plaisir de papoter. Et aussi remercier Isabelle Cérutti de me faire confiance, la pauvre si elle savait !

Tout d’abord honneur aux dames

Claire Favan

 

La chair de sa chair

HarperCollins noir , mars 2021

Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.
C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.
Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
C’est une culpabilité sans fin.
Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.

 

Sandra Martineau

Dernière escale

Lajouanie juin 2020

Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino pour une croisière d’une semaine.
C’est le voyage de la dernière chance pour renouer avec son épouse de plus en plus distante, renouer avec son fils, un ado grincheux et profiter enfin de la petite dernière, seul membre de la famille bien disposée à son égard.

L’ex-star du Barça, encore auréolée de son prestige, est accueillie en VIP. Les passagères lui font les yeux doux, un journaliste le poursuit pour tenter de décrocher un ou deux scoops, le commandant le reçoit, la voyante du bord l’intrigue…
Bref, la croisière ne demande qu’à s’amuser, mais l’ex-joueur, obnubilé par le souvenir de l’enlèvement de sa sœur, n’a qu’une obsession, sur-protéger sa très jeune fille, proie idéale selon lui pour les prédateurs de tout poils gravitant dans les coursives.

Quand un détective, interloqué par ses agissements paranoïaques et ses réactions incohérentes vient proposer ses services à ce père anxieux, l’angoisse va croissante. Chaque escale apportant par ailleurs son lot d’événements plus inquiétants les uns que les autres.

Le paquebot débarquera-t-il autant de passagers qu’il en a embarqué ?

 

Gaëlle Perrin-Guillet

Les fantômes du passé : Une enquête de Wilkes et Bennett

City, novembre 2019

 

« Tout cela va finir par me consumer de l’intérieur. Mais est-ce que je veux réellement faire face aux démons du passé ? »

Londres, 1893 : une calèche explose, tuant sur le coup un notable. La police est désemparée, d’autant que le meilleur inspecteur de la ville, Henry Wilkes, a rendu son insigne. Aux prises avec ses démons intérieurs, il dépérit sous le regard inquiet de son fidèle Billy, le gamin des rues qu’il a recueilli.

Mais quand le « meurtre de la calèche » prend une autre dimension, Henry ne peut rien faire d’autre que reprendre du service. En effet, tous les indices désignent un coupable : Gareth, le propre frère d’Henry… mort des années plus tôt ! Est-ce une machination ? Ou bien son frère serait-il encore vivant ?

L’inspecteur déchu risque fort de réveiller les fantômes du passé dans cette ville où trahison et mensonges sont monnaie courante et où le danger est à chaque coin de rue…

 

Ses messieurs maintenant

Ghislain Gilberti 

 Le sacre des impies  : La trilogie des ombres, Volume 3

Cosmopolis, novembre 2020

Tout ce qui a commencé doit finir

La trilogie des ombres

– Tome 3 –

1995, Strasbourg voit éclore une organisation qui va mettre au point un système criminel étanche et sécurisé. L’enfance cauchemardesque de ses membres explique les raisons du Mal qui les ronge.

Borderline se dresse comme un seul homme, inéluctable, broyant les concurrences et les luttes internes. Est-il possible que l’officine ait enterré quelques secrets à sa création ?

2011, Cécile Sanchez, qui avait juré de ne plus jamais travailler sur cette affaire, est rattrapée par une conviction. C’est un dernier plongeon pour la commissaire qui va précipiter les événements. Après Sa Majesté des Ombres et Les Anges de Babylone, ce troisième et dernier tome de la Trilogie des Ombres emporte le lecteur dans le passé de ces monstres un peu trop humains et vire au cauchemar éveillé. Lors de ces allers-retours dans le temps, saura-t-elle mener la lutte contre les Anges déchus de la nouvelle Babylone sans perdre elle-même son âme ?

 

Antoine Renand 

 

S’adapter ou mourir

Robert Laffont, octobre 2021

Elle a 17 ans et s’est enfuie de chez sa mère pour se sentir enfin libre. Accompagnée de son petit ami, elle fait escale chez un homme qu’elle n’a jamais rencontré mais avec lequel elle discute depuis des mois sur Internet. Elle en a fait son confident. Alors qu’il pourrait bien s’agir du plus abject des monstres…

Il a 40 ans, est réalisateur de cinéma, en couple avec la même femme depuis leurs années de lycée. De soudains déboires conjugaux et professionnels le contraignent à trouver un job alimentaire : modérateur pour Lifebook, le plus important des réseaux sociaux. Sa mission : supprimer des vidéos interdites du fait de leur caractère choquant, sexuel ou ultraviolent.

Dans une société en constante évolution, où le précepte « S’adapter ou mourir » connaît des résonnances tant dans la folie meurtrière des hommes que dans le monde du travail, les destins de ces deux êtres, si éloignés au départ, finiront par s’entrechoquer.

 

Cédric Sire

 

La saignée

Fayard, septembre 2021

La saignée

Une plongée dans un monde où chacun doit affronter ses démons.

« Est-ce que tu aimes ? » clame le site sous la photo d’un cadavre mutilé. Sur le Dark Web, il existe des espaces interdits au commun des mortels où les voyeurs de la pire espèce assouvissent leurs pulsions.

Estel Rochand a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Sa vie est en miettes, son couple à la dérive. Désormais garde du corps de seconde zone, cette ancienne championne de boxe se fraie un chemin dans l’existence comme elle l’a toujours fait : à coups de poing. Prise dans un engrenage infernal, Estel a de plus en plus de mal à contrôler ses accès de violence.

Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité, enquête sur un site du Dark Web, qui propose des vidéos de torture et de mise à mort en direct. Qui peut bien se cacher derrière cette « red room » appelée La Saignée, diffusant des meurtres à la perversité absolue ? Le jeune homme se lance corps et âme dans cette nouvelle croisade : découvrir l’identité du coupable derrière le masque du bourreau, et l’arrêter. Coûte que coûte. Un terrible compte à rebours a commencé.

 

Oui, je sais que je suis très privilégiée de me retrouver avec tous ces auteurs et toutes ces autrices autours d’une table ronde.

Mais vous aussi vous pouvez venir les rencontrer et en plus il y en aura plein d’autres, le dimanche 21 novembre à « Seille de Crime »  à la salle des fêtes de Leyr. Vous pourrez ramener vos livres (5 max) pour dédicacer et en acheter sur place (une librairie sera présente).

Voici la liste des 20 auteurs invités

Julie EWA – Samuel DELAGE – Sonja DELZONGLE – Françoix Xavier DILLARD – Nicolas DUPLESSIER – Jacques EXPERT – Claire FAVAN – Ghislain GILBERTI – Johana GUSTAWSSON – Sandra MARTINEAU – Salvatore MINNI – Olivier NOREK – Fabrice PAPILLON – Gaëlle PERRIN-GUILLET – Antoine RENAND – Jacques SAUSSEY – Lawren SCHNEIDER –  Cédric SIRE – Franck THILLIEZ – Ivan ZINBERG

 

Alors à tout vite, le 20 en soirée et/ou le 21 novembre en journée

Et pour plus d’info c’est ICI et

6 réflexions sur “« Seille de Crime » 20 et 21 novembre, les auteurs et les tables rondes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s