Salon Iris Noir, le retour de Fanny H (1ère partie)

Salon Iris Noir, le retour de Fanny H (1ère partie)

J’attendais son retour avec impatience, aimant beaucoup venir à Bruxelles, il s’agit du salon de l’Iris Noir.

Une 3ème édition riche de 37 auteurs. Pluie à l’extérieur mais soleil garanti à l’intérieur.

 

Avec, comme d’habitude, aux commandes, Jean-Pierre Verna, Marc-Olivier Rinchart, Salvatore Minni ( Anamnèse, 2019) et leurs supers bénévoles.

Ainsi que deux talentueux auteurs en tant que marraine et parrain, Barbara Abel (Et les vivants autour, 2020)

et Jacques Saussey (Cinq doigts sous la neige, 2020).

Samedi 30 octobre. Sac à dos, TGV, métro, marche, parapluie et hop me voici dans la place.

Quel bonheur en arrivant ! Déjà de un, c’est Jack Jakoli (La catabase, 2019) qui a vérifié mon pass, de deux, il m’annonce que je peux retirer mon masque ! Un salon sans masque ! Enfin !

Et de trois, étant dans les 50 premiers arrivés, j’ai eu en cadeau le tote bag au logo de l’Iris Noir avec la 2ème édition de Storia en avant-première. Je vous rappelle que c’est un recueil de nouvelles au profit de l’association ELA (Association Européenne contre les Leucodystrophies) pour le soutien des enfants malades.

Cette journée commençait vraiment bien.

J’ai pu retrouvé les peintures de David Bello qui décoraient la salle ainsi qu’une superbe exposition des photos de Mo Malø.

Je vais ensuite chercher ma commande réservée sur le site de la Librairie Noire.

Et l’une de mes belles découvertes de cette année m’attendait bien sagement installé devant la porte d’entrée, on ne pouvait guère le manquer. J’ai nommé Romain R. Martin (La dissidence des Cancrelats, 2020).

Sur la même rangée, quel plaisir de rencontrer pour la première fois, Yvan Zinberg (Matière noire, 2019)

Jérôme Loubry (Les sœurs de Montmorts, 2021)

et Marlène Charine (prix découverte de l’Iris Noir 2021 pour Inconditionnelles), félicitations !

 Et de revoir Niko Takian (Solitudes, 2021 et son prochain thriller caché dans son sac !)

et Nicolas Feuz (Heresix, 2021).

Une très bonne ambiance à la table d’Armelle Carbonel (L’empereur blanc, 2021)

 

et de Coraline Croquet (Les ombres de l’innocence, 2021) avec un ours pris sans état d’âme à ses enfants (et oui, je balance) ainsi qu’un très dangereux presse-purée…

Ravie d’avoir pu rencontrer le couple d’auteurs Ophélie Cohen (Héloise, 2021, qui m’a rendu un grand service et je l’en remercie encore) et son compagnon, Xavier Massé (Némésis, 2020).

Félicitations également à René Manzor pour le Grand prix Iris Noir 2021 avec A vif,2021.

Sandrine Destombes (Le dernier procès de Victor Melki, 2021) qui adore autant que moi les photos lol.

Ensuite Alexis Laispker (Et avec votre esprit, 2020)

et c’est toujours un plaisir de revoir l’adorable Claire Favan (La chair de sa chair, 2021).

A suivre…

15 réflexions sur “Salon Iris Noir, le retour de Fanny H (1ère partie)

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s