L’important c’est la pomme, Benoît Chavaneau

Le livre : L’important c’est la pomme de Benoît Chavaneau. Paru le 22 avril 2015 chez Ravet-Anceau dans la collection Polar en Nord. 9€. (145 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 17 x 11 cm

4ème de couverture :
En plein cœur de la forêt des Flandres, une jeune fille amnésique court. Dans son esprit, une obsession : fuir. Elle trouve refuge dans la « Demeure des Oublis », un ermitage. C’est là que vit Tristan Follet. Si à ses yeux l’homme lui est inconnu, il semble par contre en savoir beaucoup sur elle. Leur rencontre tourne à l’affrontement. La fugitive doit faire face aux mensonges et aux manipulations de Tristan. Dans un huis clos étouffant, elle exhume un à un des cadavres du placard. Et tache de ne pas en devenir un.

 

 

L’auteur : Benoît Chavaneau est né en 1958 à       Roubaix. Après deux best-sellers édités sous pseudonyme, il conçoit « Morts Sûres », un thriller fantastique, hommage à Arthur Conan Doyle (Editions Juste Pour Lire, 2010) dont « L’œuvre au rouge » est le prolongement. Chez le même éditeur, en 2011, il publie un conte à la fois classique et moderne, « Fées Exprès », illustré par Sylvia Baldeva, puis « Les fileuses de brumes », le roman de Bruges, le roman de toutes les amours où se mêlent sensualité, humour et fantastique.
En 2015 Il propose « L’important c’est la Pomme », un huis clos à la Hitchcock aux Editions Ravet Anceau.
Automne 2016 : sortie de Jacks, un roman autour de Jack l’éventreur (Editions Ravet Anceau)
Extrait :
«Elle défroissa sa chemise, la tira sur ses genoux, sonna à la porte.

Effrayée, elle eut un mouvement de recul quand une cloche fêlée se mit à sonner quelque part. La porte ne bougea pas. Les volets restèrent clos. Alors, elle entreprit de faire le tour de cette grande ferme isolée, qu’on appelle hofstede par ici. Un grand carré de murs aveugles, de briques rouge sombre, sur lesquels poussaient des rosiers sauvages et de l’aubépine. De l’autre côté, à l’opposé de l’entrée de la maison, un grand portail, bleu lui aussi, n’avait pas été ouvert, depuis des années.
Elle continua de longer le mur d’enceinte.
Masqué par un rouleau de ronces, un soupirail était resté ouvert. Elle se griffa et se brûla les jambes, les bras, les mains. Mais se coula, fluette, par l’orifice béant, non sans avoir éparpillé son ultime poignée de poivre. Avec un peu de chance, elle pourrait s’abriter là pour la nuit. Voire quelques jours.
Elle déchira sa chemise de nuit en se laissant avaler par la meurtrière. Il y avait trois caisses en dessous, du solide, qui faisaient une sorte d’escalier, contre le mur. La cave était haute sous plafond. Et spacieuse.
Tous les sens de la jeune femme vibraient, aux aguets. »

Les Lectures de Maud :

L’important c’est la pomme, Benoît Chavaneau

Un thriller à la fois glauque et passionnant. Une histoire horrible à souhait, tragique, mêlant une folie meurtrière et la manipulation psychologique d’une famille née dans le drame. Des personnages, bien posés, mais totalement en dehors des réalités. Ils n’écoutent que leurs envies primaires sans se soucier des conséquences. Plus on avance dans la lecture de ce livre, plus le sordide fait surface jusqu’à l’inimaginable. Les scènes se succèdent, s’imbriquant parfaitement entre le passé et le présent. Le lecteur est amené à tenter de trouver lui-même les réponses, jusqu’à la l’ultime page, tous les doutes sont permis. La psychologie des personnages est elle-même bien distillée, ce qui amène le lecteur vers la vérité.
Un régal de lecture, l’insoupçonnable et l’inconcevable traités avec une plume littéraire, voir poétique à certains endroits, en gardant une écriture de caractère, accentue la dimension tragique et noire de ce huis-clos.
Serez-vous curieux d’aller croquer cette pomme ?

Belle rencontre avec l’auteur le 27.01.2018, lors du salon du livre à la Marie du VIIème, que je remercie également pour sa confiance

10 réflexions sur “L’important c’est la pomme, Benoît Chavaneau

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s