Blog à Part : Portrait de Blogueuse, Christelle de Christlbouquine

Salut mes polardeux , Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une rubrique qui a pris vie il y a presque deux ans maintenant sur notre blog et que vous connaissez bien maintenant

Blog à part : Portrait de blogueur

La Vingt troisième blogueuse à être interrogée aujourd’hui c’est : Christelle du blog Christlbouquine

Je vous laisse découvrir son ITW Blogueur

Ge : As-tu déjà participé à des interviews ?

 Christelle : Une seule fois jusqu’à présent ! Pour le blog de l’auteure et journaliste Claire Bauchard. Une expérience intéressante.

 

1ère Partie

Ge : Bonjour Christelle, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?

Totalement prête !

 

Ge : Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci.

Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux

Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

Je m’appelle Christelle et j’ai 49 ans. Après un bac littéraire, je me suis orientée vers des études de communication et j’ai entamé une carrière d’attachée de presse dans différents secteurs. Et je suis toujours attachée de presse dans les domaines du bâtiment, de l’habitat et de l’industrie. Donc bien loin de ma passion pour la littérature.

 

Ge : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

Une place assez marginale. Je suis la lectrice de la famille sans pouvoir m’expliquer d’où me vient cette passion.

 Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?

 Ce n’était pas un sujet de conversation. Mes parents ont toutefois toujours veillé à me procurer des livres lorsque j’étais enfant. Je me souviens de ma grande joie à recevoir chaque mois un livre de Fantômette car ma mère avait souscrit un abonnement ou de la voir revenir avec un tome de la collection de la Petite Maison dans la Prairie ou de Heidi dans son panier de courses !

Ge : Christelle veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Une Bibliothèque du bureau

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

 J’ai plusieurs bibliothèques dans la chambre, le bureau et dans le salon.

L’autre bibliothèque du Bureau

Comment elles fonctionnent ? Bonne question ! Cela reste un mystère, même pour moi. Je crois qu’elles sont animées d’une vie propre que je ne maîtrise qu’à peine !

Plus sérieusement, j’ai dans le salon les classiques tels que Balzac, Proust, Hugo, Zola et une petite étagère de livre à lire.

Il y a ensuite trois bibliothèques dans le bureau qui contiennent les livres que je souhaite conserver.

Et dans la chambre, une bibliothèque avec quelques livres lus mais surtout mon immense pile de livres à lire dont je crois que je ne viendrai jamais à bout. Bizarrement, et malgré la désorganisation apparente, je sais assez bien où trouver chaque livre.

Ge : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

 Une respiration. Et comme la respiration, c’est un élément indispensable à mon équilibre. Je ne crois pas avoir déjà passé une journée sans lire quelques pages. Quel que soit mon état d’esprit du moment, la lecture est une parenthèse nécessaire qui me permet de sortir de mon quotidien, de découvrir des univers, de me cultiver, de faire des rencontres passionnantes, de me déconnecter.

 

Ge : Es-tu papier ou numérique ?

 Les deux ! Avec une préférence marquée pour le papier. J’ai acquis une liseuse parce que je me suis inscrite à la plateforme Netgalley. Très honnêtement, je ne m’en sers que pour cela même si je reconnais le côté pratique de la chose, notamment quand on lit un pavé de 1 000 pages dans les transports en commun. Je reste très attachée au papier.

 

 

 

Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

 J’y allais très régulièrement avant d’avoir cette pile débordante. La médiathèque où j’allais à d’ailleurs été élue « Meilleure médiathèque francophone 2020 » par le Grand Prix Livres Hebdo des Bibliothèques. Mais j’avoue que je l’ai un peu délaissée ! J’y allais aussi beaucoup étant plus jeune, car mon budget étant restreint, les bibliothèques m’étaient bien utiles.

  

Ge : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

 Comme dans les librairies, j’aime flâner entre les rayonnages et me laisser inspirer par le moment et découvrir les livres mis en avant par les bibliothécaires ou grâce à leurs conseils.

 

Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

 J’ai une très belle librairie, Folies d’encre, à quelques mètres de chez moi. Difficile de résister ! Sinon, je suis aussi une cliente fidèle de la librairie Millepages à Vincennes.

 

Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

 J’achète mes livres principalement en librairie, mais je suis aussi adepte du site Recyclivre pour les livres d’occasion. J’ai aussi déniché quelques pépites dans les boites à livre de mon quartier.

 

 

2ième Partie

  

Ge :  Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ?

Christelle : Toujours !

 

 Ge : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

 Je lis entre 9 et 12 livres par mois. J’ai lu 137 livres en 2020 par exemple.

 

 Ge : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

 Oui. Grâce au blog je suis à jour de mes lectures, je sais combien de livres j’ai lu, lesquels et combien il m’en reste à lire !

  

Ge : As-tu une PAL ?

 Oh oui.

  

 Ge : Combien de livre dans ta PAL ?

 J’en ai fait le compte récemment et j’en suis à plus de 200, en comptant les livres en attente sur la liseuse…

  

Une petite PAL poche

Ge : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

 Elle est un poil envahissante mais on s’entend bien ! Il y a un côté rassurant pour moi à savoir que j’ai une multitude de livres dans lesquels piocher avec des styles très divers (romans, polars, biographies, romans historiques…), aussi bien français qu’étrangers. Je sais que certains sont là depuis très longtemps et qu’il faudrait que je finisse par les en sortir.

 

 

Ma PAL

Ge : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

 Je suis venue assez tardivement aux polars, si on excepte les livres d’Agatha Christie que je lisais chaque été, étant enfant. Je n’ai pas une culture très étendue sur ce style mais je lis de plus en plus régulièrement des polars et avec de plus en plus de plaisir.

 

 Ge : dis-nous Christelle, quels sont tes auteurs favoris ?

 J’ai découvert Linwood Barclay et j’aime beaucoup son univers et notamment les romans qui ont pour toile de fond la ville de Promise Falls. Gilly Macmillan m’a complètement embarquée avec La Nanny, et j’aime bien les livres de Bernard Minier. J’ai aussi un petit faible pour Sophie Hannah qui redonne vie à Hercule Poirot ainsi que pour Abir Mukherjee dont les romans nous entraînent dans l’Inde des années 1920.

 

 Ge : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

 Assez facilement, même s’il n’est pas aisé de ne distinguer que 5 livres !

La Pâqueline d’Isabelle Duquesnoy : les truculentes aventures d’une veuve qui se retrouve contrainte de venir vivre à Paris. Une plongée dans le Paris d’après la Révolution sous la plume pleine d’humour d’une auteure particulièrement inventive !

Les fureurs invisibles du cœur de John Boyne : le livre qui m’a fait découvrir cet auteur. Un récit à la fois grave et plein d’humour qui raconte l’histoire de Cyril Avery, homosexuel, en bute à l’hostilité. Un hymne plein de sensibilité à la vie, à l’acceptation de la différence, à la tolérance.

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton : comment résumer ce livre ? Je pense que je n’avais jamais lu un livre tel que celui-ci avec une telle construction et une telle intrigue. Invité des Hardcastle dans leur domaine anglais de Blackheath, le personnage principal se retrouve condamné à revivre la même journée : celle de la mort d’Evelyn Hardcastle, tant qu’il n’a pas trouvé le moyen de l’empêcher. Fascinant !

Dans son silence d’Alex Michaelides : un thriller bluffant à la construction parfaitement maîtrisée et au dénouement inattendu. J’ai été captivée de bout en bout par l’histoire d’Alicia, accusée du meurtre de son mari et internée en hôpital psychiatrique, totalement murée dans le silence.

Le Clou de Zhang Yueran : première traduction en France d’un roman de cette auteure, le récit nous entraîne en Chine sur les traces d’un effroyable secret qui relie deux familles. Un roman profond et ultrasensible, plein de mélancolie. Fabuleux !

 Ge : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

 Je vais assez rarement dans les salons du livre. J’aime beaucoup Saint-Maur en Poche mais je ne suis pas fan de la « folie » d’un Livre Paris par exemple. Quoique l’annonce de sa transformation en festival et de sa tenue au Grand Palais Éphémère me donne envie d’aller voir cela de plus près en 2022.

Je préfère à ces grands rassemblements les rencontres avec les auteurs dans les librairies ou celles organisées par Babelio par exemple. Plus intimes et conviviales à mon sens.

  

Ge : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

 J’aime surtout entendre les auteurs parler de leur métier, de leurs personnages, de leurs sources d’inspirations. Pour cela, les rencontres en petit comité sont idéales !

 

 

3ième Partie Un blog ? Pourquoi un blog ?

 

Ge: Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un blog.

 

 Ge : Alors dis-moi :  qu’elles ont été la motivation à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog

 J’avais envie de partager les nombreuses lectures que je fais, peut-être de donner quelques idées à d’autres lecteurs. Mais aussi de parler d’autres choses comme de mes adresses (librairies, restaurants…), des événements auxquels je participe, des magazines que j’aime… Mon blog est aussi un espace de liberté où je peux écrire librement, sans contraintes.

 

 Ge : Comment on choisit le nom de son blog ?

En essayant divers noms et en réfléchissant à ce qu’on souhaite dire à travers le nom qu’on aura choisi. Il faut qu’il devienne une évidence.

 

Ge : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton  blog ?

Pour tout dire, j’ai d’abord créé mon compte Instagram, en janvier 2018. Le blog est arrivé quelques mois après, en août 2018. Le nom du blog est logiquement celui que j’avais choisi pour le compte Instagram.

 

J’aimerai une brève histoire pour expliquer comment a débuté ton blog ?

J’avais ce compte Instagram sur lequel je commençais à échanger avec d’autres lecteurs, des auteurs, des maisons d’éditions. Mais je me sentais un peu enfermée dans les contraintes de caractères et puis j’avais envie d’aborder d’autres thématiques qu’il me semblait plus facile de développer sur un blog. J’ai donc un peu étudié quelques blogs littéraires car je n’ai absolument aucune formation concernant les réseaux sociaux. Rappelons que je suis d’une génération qui a vécu sans Internet ! Et puis finalement, je me suis lancée. Après quelques tâtonnements, j’ai fini par maîtriser le fonctionnement d’un blog.

 

Ge : Pourquoi l’avoir nommé ainsi 

 J’avais envie de quelque chose de simple qui exprime à la fois mon identité et ma passion. Je ne sais plus très bien comment est arrivé le nom de Ge : As-tu déjà participé à des interviews ?

 mais cela correspond assez bien à ce que je voulais.

 Ge : Quel est le but de ton blog ?

 Faire découvrir des auteurs et des livres, donner envie de les connaître et de les lire. Mais aussi échanger avec d’autres lecteurs. Et à titre personnel, c’est un bon moyen de garder une trace de mes lectures si jamais ma mémoire fait défaut.

  

Ge : Comment fonctionne celui-ci ?

 J’ai mis en place des rubriques pour que cela soit facile de s’y retrouver. Il y a aussi un classement par années pour les avis de lectures et les bilans. La rubrique actualités permet de mettre en avant les articles au fur et à mesure de leur parution.

   

Ge : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?

Dans mon ressenti de lecture. J’écris assez souvent ma chronique juste après avoir terminé un livre, quand mes impressions sont encore fraîches, les sensations bien présentes. Et si possible avant de me plonger dans un autre livre pour éviter les interférences !

Ge : Comment les prépares-tu ?

Je les rédige sur mon ordinateur. D’abord un premier jet où je mets tout ce que j’ai pu ressentir, puis je retravaille pour mettre un peu d’ordre dans tout cela. J’aime commencer par un résumé de l’intrigue et une explication de qui sont les personnages avant de me lancer dans la chronique proprement dite où j’explique ce que j’aime ou non dans le récit.

Ge : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

J’essaie de poster une chronique tous les deux jours. Mais très franchement, je ne me mets aucune pression et si je n’ai pas le temps de le faire pour plein de raisons diverses, je poste plus tard ! Et j’ai une liste d’idées de posts et des chroniques de lecture d’avance, ce qui permet de gérer assez facilement le planning.

Ge : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

Ce serait exagéré de parler de promotion ! Mais évidemment, on retrouve ces posts sur mon compte Instagram et aussi sur Facebook.

Ge : : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ?

 Difficile à dire. Je dirais une heure maximum par jour.

 

Ge : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 De beaux échanges, la satisfaction de voir que je peux parfois inspirer des envies de lectures voire de mettre en avant certains auteurs moins connus.

  

Ge : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?

Je ne sais pas si on peut dire qu’il a changé des choses dans ma vie. Disons qu’il a donné une autre dimension à mes lectures car je ne lis plus forcément que pour moi mais avec l’idée de partager avec d’autres.

Ge : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?

Je crois que le meilleur souvenir est la première fois qu’une maison d’éditions est venue à moi pour me proposer des lectures !

 

Ge : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! sur toi ou ton blog ?

 Je suis parfois totalement incapable d’écrire une chronique sur un livre que j’ai particulièrement aimé. L’impression que je ne vais pas être capable d’exprimer clairement pourquoi ce livre m’enthousiasme a un effet bloquant !

 

Ge  :  Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens ton blog ?

 Pas vraiment. J’ai toujours beaucoup lu et mon rythme n’a pas changé. En revanche, je fais peut-être plus attention à mes impressions de lecture pour pouvoir les transcrire au mieux.

  

Ge  : Dis-moi Christelle, quand on a un blog, on est beaucoup sollicité(e) ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

Oui, on reçoit quelques propositions d’auteurs ou de maisons d’éditions, des demandes de partenariats aussi. Au début on est tellement enthousiaste qu’on a tendance à dire oui à tout. Avant de se rendre compte qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde. Aujourd’hui, il m’arrive de décliner des propositions car je sais que je n’aurais pas le temps ou que je ne suis pas le bon public pour certains types de livres. Quand j’accepte un service de presse je précise toujours que je ne peux pas m’engager sur une date de chronique et que je me donne le droit de ne pas aimer et de le dire.

 

Ge : Te considères-tu comme un influenceur ? Pourquoi ?

Compte-tenu des propositions que je reçois, je crois que d’autres me considèrent comme une influenceuse 😊 Ce n’est pas le but mais je crois qu’à partir du moment où on est lu et commenté, on devient influenceur de fait. Mais un micro-influenceur alors.

Ge  : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?

Je crois qu’il faut avant tout être honnête et garder son plaisir de lire. Une chronique écrite par plaisir parce qu’on a envie de partager cela se sent. Et je crois qu’il faut garder cet esprit.

Ge :  A ton avis  Christelle : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?

Difficile de prédire l’avenir ! Des polémiques émergent parfois sur la possibilité que les bloggeurs soient rémunérés comme cela est le cas dans d’autres domaines. Est-ce qu’on en arrivera là, je ne sais pas. Certains blogs sont quand même carrément professionnels, on ne joue pas dans la même catégorie. Mais c’est aussi inspirant. En tous les cas, les maisons d’éditions et les auteurs ont bien compris l’intérêt des blogs.

Ge : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour

Je ne crois pas. Elle se régule d’elle-même je dirais. Des blogs naissent et disparaissent chaque jour. Et puis il y a une telle diversité de lecteurs et de livres ! Cela semble infini.

 

Ge : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?

Avant de penser aux contreparties que cela pourrait amener, il faut penser à son propre plaisir. Ne pas se mettre de pression inutile. Et répondre aux personnes qui ont la gentillesse de commenter vos chroniques ou de vous solliciter pour des lectures.

 

4e partie Instagram

 

Ge : Je crois que tu publies sur Instagram ?

Oui, tout à fait. Depuis bientôt quatre ans.

 

Ge : Dis-moi qu’elle est la différence entre ces deux modes de partages ? Le blog et Instagram ?

Instagram est quelque chose de beaucoup plus instantané. Je n’ai jamais étudié les statistiques de ce réseau social, mais je pense que les personnes qui y sont regardent en premier lieu les photos et lisent peut-être un peu moins les textes. Contrairement au blog où, d’ailleurs, je poste des chroniques plus longues. Mais je constate qu’il y a aussi plus d’interaction et que les commentaires sont plus fréquents sur Instagram que sur le blog. Mais cela vient aussi probablement du nombre d’abonnés sur l’un et l’autre support.

Ge Lequel préfères-tu ? Et pourquoi ?

Difficile à dire mais compte-tenu du fait que je passe plus de temps sur Instagram que sur le blog, je pense que la réponse va de soi 😊 Instagram est une source d’inspiration en termes de lecture (ma PAL doit beaucoup de sa longueur à Instagram !), mais aussi en termes esthétiques. Certains comptes sont véritablement magnifiques.

 

Ge : Quel genre de public touche-t-on avec Instagram que l’on ne touche pas avec un blog ?

Pour ma part, je touche beaucoup plus de maisons d’éditions, d’auteurs ou de lecteurs avec mon compte Instagram. Grâce aux abonnements, aux #, la visibilité est plus importante sur Instagram.

 

Comment es-tu venue à Insta ?

J’ai toujours beaucoup lu mais je n’avais jamais pensé à partager mes lectures avec d’autres lecteurs. J’utilisais les réseaux sociaux à titre personnel mais plus pour partager des photos de vacances par exemple. J’ai commencé à regarder ce qui se faisait en termes de lecture et découvert de nombreux comptes dédiés aux livres, des groupes et constaté qu’il y avait une véritable énergie autour de ce sujet. Alors je me suis lancée, très précisément le 2 janvier 2018, avec un post de nouvelle année. Et puis je n’ai plus arrêté !

 

Ge : A par la lecture et ton blog, tes réseaux sociaux, quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Le théâtre, le cinéma et les expositions. Et les brunchs ! J’adore découvrir de nouvelles adresses.

 

Ge : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

 Je crois que nous sommes au complet !

 

Ge : Sinon…rien à ajouter ?

 Un petit message pour tous les bookstagrameurs peut-être ? Je les remercie pour leur bienveillance, les partages et l’inspiration depuis 4 ans.

 

Ge : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?

 Ne me relance pas ! Je suis une grande bavarde, je ne prononce jamais de dernier mot 😊

 

Ge : Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (Mais pas des livres, hein !)

 Pas de coup de gueule, sinon ça va me mettre de mauvaise humeur !

Et mon coup de cœur ce sera le Musée Jacquemart-André ! Sans doute mon musée préféré. Les lieux sont magnifiques et assez intimistes, les expositions toujours réussies et puisque je parlais de brunch, celui du Musée est à découvrir absolument !

 

Ge :  Ah et comme tu as un blog autour des polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que pensez-vous de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

Ce serait bien présomptueux de ma part de donner un avis car je ne suis vraiment pas une spécialiste de ce style. Je fonctionne au feeling avec les polars et les thrillers, souvent grâce au résumé en quatrième de couverture. Mais j’ai l’impression que c’est un style qui se renouvelle et qui s’alimente facilement de l’actualité et de l’évolution de la société. Il me semble qu’il y a aussi toute une génération de nouveaux auteurs qui portent le polar et lui donnent ses lettres de noblesse. J’ai l’impression que le polar est un peu sous-estimé, notamment par la critique qui semble le tenir pour une lecture de pur divertissement sans en accepter la portée sociale.

Ge : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?

J’ai trouvé très intéressant de me pencher sur ces quatre dernières années, sur mes motivations de lectrice et de blogueuse.

 

Ge :  Merci à toi pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar et sur Christlbouquine

Merci à toi d’avoir pensé à moi et de cet agréable échange !

12 réflexions sur “Blog à Part : Portrait de Blogueuse, Christelle de Christlbouquine

  1. Oh je ne suis donc pas la seule à ne pas comprendre comment fonctionnent ses bibliothèques 😇😆
    « Les sept morts d’Evelyn Hardcastle » est dans ma liste de souhaits, je suis curieuse de le découvrir j’adore l’idée du jour sans fin !
    Une belle interview, merci a vous deux 🙂

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s