Tombent les anges, Marlène Charine

Aujourd’hui c’est Fausse double chronique sur Collectif Polar

Et c’est Marc qui nous propose tout cela.

Je vous laisse avec lui et son premier ressenti de lecture


Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de deux romans que j’ai lus coup sur coup. CE sont les deux derniers thrillers de Marlène Charine, une auteure Suisse qui m’a complètement envouté par son écriture. Deux livres totalement différents, mais tout aussi addictifs, l’un comme l’autre, chacun à sa façon.

Le livre : Tombent les anges de Marlène Charine. Paru le 4 mars 2020 chez Calmann Lévy noir. Réédité en poche le le 24 mars 2021 chez Le Livre de Poche Thriller n° 36055 . 7€90. (345 p.) ; 18 x 11 cm.

4e de couverture :

Lors d’une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement qui semble pourtant vide.

Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là.

Il est donc impossible que Cécile l’ait entendue.

Sauf si… Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes. Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul qui soit prêt à lui donner une nouvelle chance. Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d’une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches, qui cachait aussi de bien sombres secrets.

 

L’auteure : Marlène est une auteure suisse né en 1976 à Lausane. Elle est ingénieure en chimie, mais a toujours été passionnée par l’écriture. Après de nombreuses nouvelles elle sort un roman « Le projet Alice », qui est à classer dans la SF. Avec tombent les anges elle décroche le prix du polar roman.

 

 

 

 

 

 

 

Extrait :
Travailler avec Cécile Rivère revenait à grimper dans le wagonnet d’un grand huit avec une charge d’explosifs sensibles aux chocs ficelée au pantalon. Le tout sous la pluie, sans barrière de sécurité et avec un rottweiler en guise de passager.

 

L’arrêt sur image de Marc

Ce roman n’est pas le premier roman de Marlène Charine, mais c’est son premier thriller. Ses premiers écrits, dont de nombreuses nouvelles, sont teintés de fantastique. Il y a bien ici aussi une pointe de paranormal, mais savamment dosée, et même les lecteurs qui sont hermétiques à ce genre devraient y trouver leur bonheur.

Dès les premières lignes j’ai été emporté par l’écriture fluide et addictive. Le vieux flic qui prend sous son aile la jeune débutante, avec ses maladresses et ses écorchures à l’âme. Ce n’est pas un thème nouveau, mais l’auteure maitrise son sujet, et jamais ne tombe dans la caricature. Au contraire, j’ai même eu la sensation de ne pas avoir lu quelque chose d’approchant depuis très longtemps. Le roman est relative court et l’envie de connaitre la suite après chaque fin de chapitre, font que je l’ai engloutie rapidement.

Ce livre a obtenu le prix du polar romand en 2020. Moi qui connais un peu la qualité exceptionnelle des polars suisses, je peux vous certifier qu’obtenir cette récompense n’est pas chose aisée.

Aucun doute possible, on va entendre parler de plus en plus de Marlène Charine. Son deuxième roman, que j’ai voulu lire dans la foulée, et dont je vais vous parler dans les lignes qui arrivent, ne pourra que conforter ce sentiment.

6 réflexions sur “Tombent les anges, Marlène Charine

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s