Polars à l’Ancre 2021 au Cap-Ferret

Polars à l’Ancre 2021 au Cap-Ferret

Par Dany Flingueuse

Polars à l’Ancre le jeudi 15 juillet, premier véritable jour ensoleillé de cet été. Les vacanciers ne s’y trompaient pas … ils étaient là et les auteurs aussi !

Les vacanciers nombreux avec leur vélo avaient traversé le bassin, et nos auteurs les regardaient …

Le premier à passer à la question : Philippe Ward a choisi se pseudonyme américain pour faire chic. Il a porté longtemps le Stetson et a abandonné depuis peu les Santiags. Malgré ces efforts son accent ariègeois le trahit. Pour ne pas risquer la schizophrénie il a gardé son prénom : bonjour donc monsieur Philippe Laguerre !

Parti à New York pour passer le réveillon 2010-2011 il est tombé amoureux de Time Square, le lieu, l’ambiance. Il en revient avec l’intrigue de son roman Manhattan Marilyn où il fait le pari que l’actrice est toujours vivante et qu’elle connaît le dernier secret de JFK. Un thriller rationnel m’assure-t-il, sur fond de complot, publié en 2017 chez Critic. Il s’est fait plaisir avec une autoédition aux USA et en anglais en 2018.

En 2020 il publie Comuna 13 en autoédition.

Alors que les interviews menés par Lionel Germain, chroniqueur « polar » au quotidien régional Sud-Ouest, s’enchaînent sur le ponton …

… je rejoins Sergueï Dounovetz alias Cheffdeville. Son pseudonyme familial lui a été inspiré par son père pour le côté slave et par sa mère pour le côté français.

Depuis son premier roman Moviola publié à l’âge de 35 ans, il alterne romans, nouvelles, scénarios de BD oniriques et poétiques de Paco Roca, tantôt classé jeunesse, tantôt adulte. Et dans la catégorie introuvable un Nestor Burma : Les loups de Belleville.

Son prochain roman sortira le 12 août et il a promis de venir nous en parler sur le blog … son titre Marécages dans le registre politico-social. On n’en reparlera bientôt….

Passons à François Darnaudet … son premier roman, Le taxidermiste en collaboration avec Thierry Daurel est sorti en 1986. 31 bouquins plus tard (dont 2 Poulpe) il est là, bien présent dans le grand sud-ouest. Le fauve du meilleur crime (le fauve étant la récompense du festival d’Angoulême) est le tome 1 d’une trilogie annoncée. Le personnage récurrent est un « vieux » détective privé embarqué comme chaperon d’une dessinatrice dans la capitale de la BD, à la fois intrigue et guide touristique des lieux branchés de la ville. Il fera appel à des événements s’étant produits à Paris en 1982. Il nous avoue avoir porté un soin particulier à ses personnages.

Et quand François rencontre Jean-Pierre un lecteur, que fait-il ? Il lui offre un bouquin collector … du coup on papote avec Jean-Pierre. Je me rends compte que ma culture noire est très mitée … je ne connais même pas Chester Himes. Quittant sa femme et fatigué par le racisme ambiant, Himes part pour la France en 1953. A Paris, il fréquente Wright, mais aussi James Baldwin et Ralph Ellison. Il a vécu sur le Bassin.
François, bon prince me promet de faire profiter le collectif polar d’un de ses articles sur cet écrivain afro-américain.

Vous connaissez Jeanne Faivre d’Arcier, notre indic …

Elle a déjà papoté avec  Geneviève ICI 

Eppy  a parlé de meurtres sur Garonne :

Moi aussi j’ai aimé son petit dernier, ma chronique ICI

Une belle rencontre : Benoit Lacoste, bloggeur et amateur s’il en est de noir et polars. Allez découvrir ses chroniques  sur son blog « A l’ombre du noyer »

Saluons au passage l’activité fébrile de Annie Maubourguet pour le service librairie du jardin des lettres que nous rencontrerons prochainement aussi.

Heureuse de la visite de notre indic Sabine

Jeanne Faivre d’Arcier et Sandrine Bolzan

Le tableau ne serait pas complet sans celui qui est (presque) chez lui à l’Escale, Guy Rechenman. Notre dernière rencontre sur le blog date tout juste d’un mois : retrouvez la Ici

« Et en conclusion Guy, tu nous prépares une suite aux aventures d’Anselme ?
– Une suite, oui et non comme on dit un « spin off » qui aura pour titre L’extravagante histoire de Lucia Fancini dans le contexte des années 1950, chez Caïrn en … 2022.
Nous n’en saurons pas plus pour le moment …

Sa dernière parution date de plus d’un an maintenant, du coup il nous avait parlé de son actualité

Enfin, notre grande organisatrice et indic elle aussi

Catherine Rechenmann Arrieutort

https://collectifpolar.wordpress.com/2020/06/24/seriale-lectrice-ge-papote-avec-catherine-arrieutort-rechenmann/

Après l’effort

Tous chez David

A l’année prochaine et d’ici là … lisez ! il en restera toujours quelque chose ..

 

Et pour vous donnez envie de participer à la prochaine édition, voici quelques photos de plus

6 réflexions sur “Polars à l’Ancre 2021 au Cap-Ferret

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s