Un café maison, Keigo Higashino

En voyage avec Collectif Polar

Destination le Japon

Le livre : Un café maison de Keigo Higashino, traduit du japonais par Sophie Rèfle. Paru le 2 mai 2012 chez Actes Sud dans la collection Actes Noirs. 21€50. (334 p.) ; 22 x 14 cm.  Réédité en poche  le 6 novembre 2013 chez Babel. Babel noir, n° 97. 8€70.  (334 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv :

Dans une maison des beaux quartiers de Tokyo, Yoshitaka Mashiba annonce froidement à son épouse Ayané qu’il va la quitter et qu’elle ne doit pas en être surprise, puisqu’elle n’a pas respecté les conditions du contrat qui les liait en ne lui donnant pas d’enfant. Qui plus est, il a rencontré une autre femme, et il veut reprendre sa liberté. Elle décide alors de partir passer quelques jours chez ses parents, à Sapporo.

Le surlendemain, on retrouve le cadavre de Yoshitaka gisant dans son salon à côté d’une tasse de café renversée. Kusanagi et son équipe sont dépêchés sur les lieux. Prévenue, l’épouse de la victime rentre de Sapporo, et visiblement l’inspecteur n’est pas insensible à ses attraits. Sur le front de l’enquête, il est rapidement établi que le café bu par Mashiba contenait de l’arsenic, mais le meurtre a autrement toutes les apparences du crime parfait. Soupçonnant Ayané Mashiba, la collègue de Kusanagi prend alors contact avec le physicien Yukawa, qui a déjà aidé la police dans le cadre d’affaires apparemment insolubles. Il refuse d’abord de l’aider, mais change d’avis lorsqu’elle lui apprend que les sentiments de Kusanagi pour la suspecte semblent l’égarer.

Keigo Higashino reprend le couple Kusanagi-Yukawa, déjà rencontré dans Le Dévouement du suspect X, et noue une nouvelle fois une énigme pleine de nuances, dans laquelle séduction et déduction se livrent à une joute délicieuse qui fait tout le charme de ce roman, couronné du prix Naoki, l’un des plus prestigieux au Japon.

 

L’auteur : Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Keigo Higashino est ingénieur de formation. Alors qu’il entame cette carrière son premier livre remporte un énorme succès, ce qui lui permet de se consacrer depuis totalement à l’écriture. Néanmoins ses études d’ingénieur et son esprit scientifique influencent fortement ses écrits et les raisonnements scientifiques sont l’un des éléments caractéristiques de ses intrigues originales.Il a de nombreux romans policiers à son actif et connaît un succès considérable dans son pays.  Plus d’une vingtaine de ses ouvrages ont été portés à l’écran et il a remporté de nombreux prix littéraires dont le prestigieux prix Edogawa Ranpo ainsi que le prix Polar international de Cognac 2010
Extraits :
« — Je peux te poser une autre question ? Tu risques de la trouver stupide, mais…
— Quoi donc ?
Elle se pencha vers lui et inspira profondément.
— Que sont devenus les sentiments que tu avais pour moi ?
Il releva le menton, comme piqué au vif, puis un nouveau sourire flotta sur ses lèvres.
— Ils n’ont pas changé. J’en suis certain. Mes sentiments pour toi sont les mêmes.
Ses mots sonnaient creux aux oreilles d’Ayané. Elle lui retourna cependant son sourire. Elle n’avait pas le choix.
— Me voilà rassurée ! s’exclama-t-elle. »
« Intrigué, Kusanagi observa sa collègue. Il lui semblait évident que chaque enquêteur veuille arriver le premier sur les lieux du crime. Mais cela ne s’appliquait visiblement pas à elle.
— J’entends ce que tu dis, mais viens quand même avec moi. On ne perd jamais rien à voir de ses propres yeux.
Il fit demi-tour et elle le suivit en silence.
Elle n’avait pas menti : la maison était pleine de policiers, venus du commissariat du quartier et de la division à laquelle ils appartenaient tous les deux. Kishitani, un jeune collègue de Kusanagi, lui sourit.
— Tu commences tôt aujourd’hui !
— Tu te crois drôle ? Alors, il s’agit d’un meurtre, oui ou non ?
— Rien n’est encore sûr, même si cela semble probable.
— Comment ça ? Explique-moi rapidement.
— Le propriétaire de cette maison est mort subitement. Dans le salon. Il était seul. »

 

Le post-it de Ge

Un café maison de Keigo Higashino

Troisième roman que je lis de cet auteur et troisième coup de cœur

Keigo Higashino est l’une des figures majeures du roman policier japonais, si vous ne le connaissez pas encore découvrez le de tout urgence que ce soit avec ses deux premier romans traduit en France, « La Maison où je suis mort autrefois » ; prix Polar international de Cognac 2010), « Le Dévouement du suspect X » qui a remporté le prestigieux prix Naoki ou encore avec « Un café maison »

Mais alors que nous raconte « Un café maison » :

L’époux d’Ayané Mashiba vient de la quitter pour une autre. Aryane Mashiba a décidé de tuer son mari. Quelques jours plus tard, son corps est retrouvé. Il est mort empoisonné après qu’il a absorbé de l’arsenic versé dans son café. La police fait d’elle la principale suspecte mais comment a-t-elle pu le tuer en se trouvant à plus de mille kilomètres de lui ?

L’inspecteur Kusanagi est chargé de mener l’enquête, mais il tombe sous le charme de la belle Ayavé. Heureusement son ami Yukawa est une nouvelle fois-là pour lui. Et notre brillant physicien, grâce à ses facultés de déduction logique, va l’aider sur cette sombre affaire.

On retrouve ici notre atypique duo d’enquêteur déjà rencontré dans « Le dévouement du suspect X ». Une nouvelle fois notre tandem va faire des étincelles et grâce à eux Keigo Higashino compose ici un roman policier implacable. On admire la précision millimétrique de l’écriture qui sert à la perfection cette intrigue où déduction ne peut point rimer avec passion. Au sommet de son art, l’orfèvre du polar japonais nous propose là un roman à tiroirs implacable doublé d’un suspense psychologique magistral, le tout sur fond de roman noir où on sent poindre les dérives de cette société nipponne contemporaine.

 

Ce titre a été lu dans le cadre :

7 réflexions sur “Un café maison, Keigo Higashino

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s