« Les d’ici – Les 10 si… » Patrick Nieto

« Les d’ici – Les 10 si… » Patrick Nieto

Par Sylvie K

LES D’ICI…….Patrick Nieto

Si vous étiez un personnage de Roman/fiction ?

Je serais un personnage de Jules Vernes. Les aventures du capitaine Némo, de Philéas Fogg ou de Michel Ardan ont bercé mon enfance.  Ce 19° siècle a été un tournant extraordinaire pour l’humanité.

Si vous n’étiez pas auteur ?

J’ai besoin de stimuler mon esprit en créant quelque chose. Je n’ai aucun talent pour cela mais j’aime la peinture, la sculpture et la photographie. Bien que j’aie deux mains gauches (je m’excuse auprès des gauchers) l’ébénisterie me tente car le bois est une matière très sensuelle à travailler.

 

Si vous étiez un personnage homme ou femme de polar/Roman noir ?

Il s’agirait d’un personnage de Pierre Lemaître, le commandant Verhoeven. J’aime bien ce genre de personnages modestes et opiniâtres qui ne s’accordent pas le repos tant qu’ils n’ont pas résolu leur enquête.

 

Si vous aviez écrit le roman d’un autre lequel serait-il ?

Question difficile. Je pense que ce ne serait pas un polar. « Le juif errant » de jean d’Ormesson ou bien « Léon l’Africain » de Amin Maalouf, sont remarquables. Entre les deux mon cœur balance.

 

Si vous pouviez rencontrer un auteur mort ou vivant ?

Désolé mais ce n’est pas un auteur de polar qui arrive en premier. Haruki Murakami, sans hésitation. Je trouve que cet auteur a un talent incroyable pour entraîner le lecteur dans son univers qui oscille en permanence entre le monde réel et l’irréel. Cela dit, si je pouvais rencontrer Pierre Lemaître, je serais également comblé. Je lui demanderai s’il a un secret pour imaginer de tels retournements de situation dans ses polars.

 

Si on vous proposait d’adapter un de vos livres en film ?

Sans hésitation non plus, ce serait mon dernier roman qui est sorti en octobre 2019 et qui s’intitule « Corrompu ». Je pense que visuellement, ça pourrait être pas mal.

Du noir au sud

Corrumpu

Arnaud Rossignol, capitaine de police en fin de carrière à la brigade des stupéfiants de Bordeaux, peine à financer un train de vie au-dessus de ses moyens. Aussi, lorsqu’un voyou lui propose de l’argent pour tromper la vigilance de la douane maritime lors du débarquement d’un mystérieux container venant de Tunisie, il accepte sans hésiter.

Mais l’opération ne se déroule pas comme prévu. Dès lors, de part et d’autre de la Méditerranée, les enquêteurs engagent une course contre la montre pour découvrir la nature exacte de la marchandise entrée en France.

Sexe, corruption, mensonges et règlements de compte sur fond de printemps arabe seront autant d’écueils pour répondre à cette question lancinante : qui manipule qui ?

 

Si vous aviez peur ?

Je ne suis pas quelqu’un d’angoissé par nature. Les accidents, la maladie, je n’y pense pas vraiment sauf pour mes proches.  Ah si, j’oubliais : j’ai peur des serpents. Même derrière une vitre au zoo, ces bestioles me foutent carrément les jetons. Quant à les toucher… même pas en rêve.

 

Si vous deviez fuir, combattre ou vous adapter ?

Je fuirai un pays totalitaire car on ne transige pas avec les libertés individuelles. Les injustices sociales me préoccupent beaucoup. Je trouve que la plus grosse d’entre elles réside dans le fait qu’une partie de la population n’arrive pas à vivre dignement du fruit de son travail pendant que certains, sous couvert d’optimisation fiscale, s’enrichissent tous les jours un peu plus. Je trouve que l’on ne combat pas assez ce problème. M’adapter ?   La vie n’est-elle pas tout simplement une perpétuelle période d’adaptation à notre environnement ? Par exemple, je suis en même temps fasciné et effrayé par les nouvelles technologies qui déshumanisent les gens… mais j’essaye de m’adapter.

 

Si vous pouviez proposer le « Goncourt » du polar ?

La nuit du renard de Mary Higgins Clark . Un polar court qui se lit en apnée, d’une densité extraordinaire.

 

Si vous nous présentiez votre dernier livre ou celui en cours d’écriture ?

« Corrompu » est sorti au mois d’octobre aux éditions Cairn dans la collection Du Noir au Sud. C’est l’histoire d’un policier corrompu par des voyous pour faire rentrer en France un mystérieux container venant de Tunisie. À un moment donné, tout va déraper. L’enquête se déroulera alternativement de part et d’autre de la méditerranée, le tout sur fond de printemps arabe.

Pour l’écrire, je suis parti d’une affaire que j’ai traitée quand j’étais en activité à l’inspection générale de la police nationale. Je l’ai bien entendu romancée. La corruption dans la police est un sujet que je connais bien puisque j’ai consacré vingt ans de ma vie à lutter contre ce fléau. Aussi m’a-t-il semblé intéressant de partager mon expérience avec les lecteurs pour expliquer le mécanisme qui fait qu’un policier, dont la probité devrait être la qualité première, va glisser de l’autre côté de la barrière et se retrouver prisonnier d’un engrenage infernal. Il sera aussi question dans ce récit des relations flics/indics avec cette interrogation qui revient régulièrement dans l’actualité : qui manipule qui ?

Pour en savoir plus vous pouvez aussi retrouvez Patrick Nieto Ici

Et ses 2 autres polars

Toutes taxes comprises

Pierre-Henri Sennelier, proche collaborateur du président de la République, est abattu d’une balle dans la nuque dans sa résidence secondaire de Bruniquel, paisible village du Tarn-et-Garonne.

Une épouse infidèle, un amant joueur de poker, une avocate mal dans sa peau ou un escroc international, sont quelques-uns des personnages qui se succèdent au fil du récit avec, en toile de fond, l’escroquerie la plus lucrative de tous les temps en Europe : la fraude à la taxe carbone.

Le commissaire Lemoine du SRPJ de Toulouse mène l’enquête. Mais parviendra-t-il à approcher la vérité face à un tueur, maître dans l’art de brouiller les pistes ? D’autant que les meurtres se suivent et ne se ressemblent pas.

 

Funestes randonnées

Marciac. Été 2016. Le corps mutilé d’une randonneuse est découvert aux abords d’un chemin. Les policiers retiennent leur souffle car il porte la même signature que celle de deux autres crimes perpétrés dans la région récemment.

La psychose d’un tueur en série arpentant les sentiers de randonnée d’Occitanie s’étend peu à peu.

Philomène, jeune capitaine nouvellement affectée au SRPJ de Toulouse, devra faire ses preuves sur cette enquête. Fausses pistes, malchances, événements inattendus, ou encore bizarreries de la nature jalonneront la traque de ce prédateur…

 

 

 

Une réflexion sur “« Les d’ici – Les 10 si… » Patrick Nieto

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s