En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été de Chantal

En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été de Chantal

 Par Chantal Criscuolo

Hallo !

Entre deux valises, j’ai pris le temps de réfléchir à ces polars qui nous emmènent loin ! Voici dc ma liste non exhaustive mais choisie !

Avec toutes les autres listes que tu vas recevoir, on va voyager à coup sûr loin sans ménager sa monture ! Il faudrait presque en faire un guide !

Amicalement, Chantal


En voyage avec Collectif Polar,

le tag de l’été de Chantal

EUROPE

Allemagne

« Les oubliées du printemps », Nele Neuhaus (Actes sud noir) :

des enfants abandonnés, un centre d’accueil aux méthodes particulières, des frustrations, des histoires de famille… Le duo d’enquêteurs de l’auteure Bodenstein et Pia nous embarque aisément. L’auteure est intéressante, pas assez connue je trouve

😀

Lorsque la policière Pia Sander est missionnée pour enquêter sur la mort du vieux Theodor Reifenrath, elle est loin de s’imaginer l’ampleur que va prendre l’affaire. En effet, de nombreux ossements humains sont retrouvés sur la propriété du vieil homme.

Quand les victimes sont enfin identifiées, un élément va s’avérer plus que troublant : toutes sont des femmes. Et toutes ont disparu le jour de la Fête des mères. Pia et son supérieur, Oliver von Bodenstein, font-ils face à un tueur en série ?

Une nouvelle enquête passionnante et particulièrement éprouvante pour Pia, dont la rigueur sera mise à l’épreuve quand son cercle intime sera touché par le mystérieux tueur de femmes…

 

 

 

Danemark

« Disparu », Michael Katz Krefeld (Actes sud noir) :

la disparition d’un comptable avec la caisse va conduire le lecteur de Copenhague à Berlin, de 2014 à la chute du mur… Le personnage principal, Ravn, est attachant.

Copenhague, 2014. Après plusieurs décennies de bons et loyaux services, Mogens Slotsholm, un comptable solitaire et mal dans sa peau, quitte son travail du jour au lendemain. Laissant tout derrière lui, il se rend à Berlin pour rejoindre quelqu’un et commencer une nouvelle vie. Mais les retrouvailles ne se passent pas comme prévu et Mogens disparaît.

L’ancien inspecteur Thomas « Ravn » Ravnsholdt est toujours en deuil, après le terrible assassinat de sa petite amie, lorsqu’il est sollicité par la soeur du disparu. À contrecoeur, il s’embarque dans des recherches déconcertantes et découvre assez rapidement que Mogens n’est pas le seul étranger solitaire à s’être ainsi mystérieusement volatilisé dans la capitale allemande. Et tout semble lié à une affaire ignoble datant de 1989 et à la chute du Mur. Elle concernait un agent de la Stasi et son obsession perverse pour une famille mise sous surveillance.

Après La Peau des anges, le glaçant tome inaugural, Disparu est le deuxième volet de la série mettant en scène l’inimitable Ravn. Sa quête acharnée de la vérité révélera des atrocités commises à l’époque de la Stasi. Mais le temps ne guérit pas toutes les blessures et Ravn risque d’en payer le prix fort.

 

 

Espagne.

« Tout cela je te le donnerai », Dolorès Redondo (Fleuve édition) :

Manuel Ortigosa, auteur, apprend brutalement la mort de son mari,Alvaro, dans un accident de voiture. Manuel ne comprend pas pourquoi Alvaro se trouvait là où il est mort. S’ensuit une
enquête personnelle de Manuel, dans la famille de son mari, qui lui fait découvrir un autre homme que celui qu’il croyait connaître. Passionnant.

Tout cela je te le donnerai

« Álvaro est mort. » À force de le répéter, Manuel Ortigosa finira par l’accepter. Son mari est mort. Un banal accident de voiture en Galice, selon la police. Mais le romancier à succès n’en croit rien. Il se rend dans ce bout du monde aussi sublime qu’archaïque où commence pour lui un vrai chemin de croix. Car Álvaro était loin d’être celui qu’il croyait… Manuel plonge dans les arcanes d’une aristocratie où la cupidité le dispute à l’arrogance. Il lui faudra toute sa ténacité pour affronter les secrets impunis, pour lutter contre ses propres démons, et apprendre qu’un rire d’enfant peut mener à la vérité aussi sûrement que l’amour.

 

 

 

France

« Rosine, une criminelle ordinaire », Sandrine Cohen,( Éditions du Caïman) :

une jeune femme a priori bien sous tout rapport noie ses deux petites filles sans raison apparente. Une enquêtrice de personnalité va s’efforcer de mettre au jour les motifs enfouis de cet acte. Excellent !

Rosine une criminelle ordinaire

Un jour, Rosine Delsaux, une femme, une mère, une amie parfaite, tue ses deux filles. Elle les noie. Elle ne sait pas ce qui s’est passé, comment a-t-elle pu faire ça ? Elle culpabilise, s’accuse d’être un monstre.

On ne tue pas ses deux filles comme ça. Il y a forcément quelque chose dans la vie de Rosine qui a « permis » ce crime. Avec l’aide de Rosine, Clélia, enquêtrice de personnalité auprès des tribunaux, va rechercher quoi.

« Clélia entre dans le commissariat, elle ignore les appels de l’officier, un bleu, le même que la dernière fois, qui est au contrôle du détecteur de métal qu’elle passe sans se soucier de la sirène qu’elle déclenche. Elle se fout de tout ça, elle n’entend rien, ni le bruit, ni les cris. Elle fonce. Elle déboule dans le bureau de Samuel. Elle veut qu’il insiste, qu’il ouvre une enquête sur le cas Delsaux, il y était, il sait bien que quelque chose ne va pas. »

 

Italie

« La nymphe endormie », Ilaria Tutti (Pocket) :

Sombre histoire de tableau peint avec du sang, tableau vieux de 70 ans, qui entraîne la commissaire Battaglia dans le Val Résia et ses pratiques aux limites de la magie, sous l’égide d’Isis et des femmes. Ce n’est pas un polar « classique », mais les personnages, l’atmosphère sont accrocheurs.

 

La Nymphe endormie

Derrière la beauté bouleversante du tableau de la Nymphe endormie se cache l’horreur : au lieu de peinture, l’artiste a utilisé du sang. Voilà ce qui lance la commissaire Teresa Battaglia sur la piste d’un meurtre commis soixante-dix ans plus tôt, dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale. Une enquête ne comportant ni corps ni scène de crime, ni suspect ni témoin. Rien qu’une trace génétique que Teresa remonte jusqu’à une vallée isolée et mystérieuse du nord de l’Italie, le Val Resia, protégée depuis des siècles par un isolement presque absolu, et dont les habitants partagent des croyances étranges et ancestrales. Un mystère qui plonge au coeur des mémoires, d’autant plus épais quand celles-ci défaillent…

 

RESTE DU MONDE

Océanie,

Nouvelle-Guinée

« Le pays oublié du temps », Xavier-Marie Bonnot (Actes sud noir) :

Entre découvertes de peuples inconnus aux mœurs plus ou moins effrayantes, dans les années 30, et, à l’aube du XXIè S., l’assassinat d’un vieux professeur à Marseille, le « Baron », Michel de Palma, va démêler l’écheveau d’une vengeance qui prend sa source justement dans ces années 30, en Nouvelle-Guinée. Freud et Levi-Strauss s’invitent aussi ! on se sent devenir l’âme exploratrice, maiss pas sans danger !

😀

Le pays oublié du temps

Papouasie-Nouvelle-Guinée, 1936. Le Dr Delorme, Robert Ballancourt et leur guide remontent le fleuve Sepik à la recherche des derniers coupeurs de têtes. Leur but : acheter des crânes d’ancêtres auxquels les artistes papous redonnent l’apparence humaine.

Marseille, soixante-dix ans plus tard. Le commandant de police Michel de Palma, dit le Baron, découvre le Dr Delorme assassiné. Devant le cadavre, un livre ouvert : Totem et Tabou de Sigmund Freud. Masques, statuettes et flûtes d’Océanie emplissent la villa, mais une tête provenant de l’expédition de 1936 a été volée.

Tandis que l’assassin continue de frapper dans le milieu des ethnologues et des marchands d’arts premiers, le Baron acquiert la conviction que l’explication des meurtres se trouve dans les textes de Freud et de Claude Lévi-Strauss, mais aussi quelque part sur les rives du fleuve Sepik…

Mystères séculaires et horizons lointains nourrissent ce polar ambitieux, rythmé et nostalgique qui a reçu le prix Plume de cristal du festival de Liège.

Afrique 

*La cité des chacals*, de Parker Bilal, (folio)

pour se perdre dans les méandres du Caire et pour son personnage récurrent, le Soudanias Makana.

 

Le filet d’un pêcheur sur le Nil a remonté une tête coupée. À en juger par les scarifications sur le front, c’est celle d’un Dinka de la région de Bor : un Soudanais du Sud. Encore un réfugié, pense la police cairote qui s’en désintéresse. Car ils sont plus de deux mille, entassés sur une place de Mohandessin, qui se plaignent de leurs conditions de vie. Ici, le roman rejoint l’Histoire : on est en 2005, à la veille des émeutes de décembre. Exilé soudanais mal intégré dans la société du Caire, le privé Makana se sent particulièrement concerné. Mais il doit privilégier la mission dont l’a chargé Hossam Hafiz, propriétaire du restaurant les Jardins de Verdi : retrouver son fils étudiant, disparu depuis trois semaines. Le problème, c’est que d’autres jeunes manquent à l’appel…

 

 

 

 

Amérique du Sud

Colombie :

« Paz », Caryl Ferey ( Série noire) :

tragédie familiale. Un père procureur général, deux fils, l’un à la police criminelle de Bogota, l’autre qui a rejoint les FARC. Ce dernier tente de reconstruire sa vie ms la disparition de sa fille l’entraîne sur ses anciens sentiers. L’action se déroule sur un fond de violences diverses, politique, guérilla, drogues .., sans temps mort, et c’est bien maîtrisé !

Pour la première fois depuis des décennies en Colombie, paramilitaires, FARC et narcotrafiquants ont déposé les armes. En politicien avisé, Saul Bagader a su se faire apprécier des artisans de paix. Mais des corps mutilés rappelant les pires heures de la guerre civile sont retrouvés aux quatre coins du pays. Lauro Bagader, fils de Saul et chef de la police de Bogota, doit faire cesser l’hécatombe.

Asie

Inde

« L’attaque du Calcutta-Darjeeling », Abir Mukherjee (folio) :

Le capitaine Windham arrive à Calcutta et découvre tout ce qui est à mille lieues de chez lui, l’Angleterre. Il est là pour maintenir l’ordre, et il va bien vite chercher le coupable du meurtre d’un
haut fonctionnaire de Sa Majesté. Aidé par un collègue indien, il dénouera les fils de l’intrigue , après avoir, avec nous, découvert un pays où pointent des velléités d’indépendance. Dépaysant et instructif !

1919. La Grande Guerre vient de se terminer en Europe. Après cette parenthèse éprouvante, certains Britanniques espèrent retrouver fortune et grandeur dans les lointains pays de l’Empire, et tout particulièrement en Inde. Ancien de Scotland Yard, le capitaine Wyndham débarque à Calcutta et découvre que la ville possède toutes les qualités requises pour tuer un Britannique : chaleur moite, eau frelatée, insectes pernicieux et surtout, bien plus redoutable, la haine croissante des indigènes envers les colons. Est-ce cette haine qui a conduit à l’assassinat d’un haut fonctionnaire dans une ruelle mal famée, à proximité d’un bordel ? C’est ce que va tenter de découvrir Wyndham, épaulé par un officier indien, le sergent Banerjee. De fumeries d’opium en villas coloniales, du bureau du vice-gouverneur aux wagons d’un train postal, il lui faudra déployer tout son talent de déduction, et avaler quelques couleuvres, avant de réussir à démêler cet imbroglio infernal.

 

Amérique du Nord

USA

«Brasier noir », Greg Iles (Actes sud noir) :

formidable récit situé dans l’État du Mississippi, où le racisme pur et dur a encore des traces profondes. Penn Cage, maire de Natchez, tente de sauver son père accusé du meurtre de l’infirmière noire qui travaillait avec lui autrefois. Il explore le passé familial et découvre un père luttant contre le KKK. Violent, addictif, personnages forts … Excellent (comme la suite !).

Ancien procureur devenu maire de Natchez, Mississippi, Penn Cage a appris tout ce qu’il sait de l’honneur et du devoir de son père, le Dr Tom Cage. Mais aujourd’hui, le médecin de famille respecté de tous et pilier de sa communauté est accusé du meurtre de Viola Turner, l’infirmière noire avec laquelle il travaillait dans les années 1960. Penn est déterminé à tout faire pour le sauver, mais Tom invoque obstinément le secret professionnel et refuse de se défendre. Son fils n’a alors d’autre choix que d’aller fouiller dans le passé.

Lorsqu’il comprend que rôde non loin l’ombre du Ku Klux Klan, Penn est confronté au plus grand dilemme de sa vie : choisir entre la loyauté envers son père et la poursuite de la vérité.

Imprégnées de l’atmosphère poisseuse du Sud, tendues par une écriture au cordeau et un sens absolu du suspense, les mille deux cents pages de ce Brasier noir éclairent avec maestria la question raciale qui continue de hanter les États-Unis.

 

Groenland

« Boréal », Sonja Delzongle (Folio) :

une mission de scientifiques découvre de nombreux cadavres de bœufs musqués pris des les glaces. Ils étudient aussi les conséquences du réchauffement climatique. Mais des disparitions dans l’équipe vont soudain bouleverser leur travail et tout va aller de plus en plus mal. Le froid, la nuit polaire, de vieilles croyances …Palpitant !

 

Boréal

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un oeil énorme fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que six scientifiques en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un boeuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à une spécialiste, Luv Svendsen. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant sept hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire.

Le lendemain a lieu la première disparition.

17 réflexions sur “En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été de Chantal

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s