Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? Saison 2 Episode 16

Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ?

Saison 2 Episode 16

« Des interviews.

Mais pas les habituelles rengaines égocentrées des auteurs.

Parce que, finalement, dans un roman, qui va au charbon ? Le personnage ! »

Et si on leur donnait la parole ? S02E16

par Nick Gardel

Bonjour jeune homme. Content de vous recevoir ici. D’ordinaire je laisse à mes invités le soin de se présenter.

Moi ? Me présenter ? Vous rigolez ou quoi ? Franchement, j’ai pas l’habitude. C’est relou, là. Bon si vous insistez, je vous balance mon prénom, Malik, mais ça va vous avancer à quoi ? J’suis pas grand-chose, vous savez, je compte pour du beurre. Enfin demi-beur, beur allégé pour être exact, vous pigez ? Non ? Vous comprendrez si vous lisez le bouquin, comptez pas sur moi pour tout vous lâcher. Qu’est-ce que vous voulez savoir ? J’ai dix-sept ans et des problèmes par-dessus la tête.

Comment te décrirais-tu si tu devais faire ton portrait ?

Brun ! quoi dire de plus ? Ah si, des yeux bleus, je dois les tenir de mon père qui s’est barré avant de me connaître, ce dégonflé ! et vu la couleur charbon de ma tignasse, c’est assez rare, ça épate les meufs !

Ça vous suffit pas ? Ah, vous voulez dire, le portrait psychologique ? Fallait préciser !

Paraît que je suis un peu têtu. C’est ma mère qui le dit, et Zora aussi et ce flic qui me colle aux basques. Celui-là, je vais me le faire un de ces jours !

Sinon, j’ai un penchant qui me soûle vraiment, mais alors vraiment, c’est que je culpabilise si je m’occupe pas des autres. Ça me gonfle, mais j’y peux rien.

 

Elle m’a fait entrer sous ses méninges et m’a gardé au chaud pendant je ne sais combien de mois. Presque une gestation, sauf que j’étais pas dans son ventre, à ma génitrice, mais dans son crâne.

D’où viens-tu ? Quand es-tu entré dans la tête de ton créateur ?

Eh ! créatrice, je vous arrête. Je vais vous affranchir, avant d’être dans la tête de ma créatrice, j’existais vraiment, en chair et en os, ouais, j’étais dans sa classe, son élève, quoi, elle m’avait même à la bonne, jusqu’à ce qu’il lui prenne cette lubie de prendre mon existence en main. Non, mais de quoi tu te mêles, je lui ai dit. Rien à faire, elle m’a fait entrer sous ses méninges et m’a gardé au chaud pendant je ne sais combien de mois. Presque une gestation, sauf que j’étais pas dans son ventre, à ma génitrice, mais dans son crâne.

On se pose toujours la question: c’est l’auteur qui raconte ou c’est le personnage qui dirige son existence ?

Là-dessus, je dois dire qu’on arrive à un consensus. Bon, on se chamaille, parfois, mais dans l’ensemble, elle me laisse m’exprimer, et décider de ce que j’ai envie de faire, je la surprends parfois, elle est baba, j’y avais pas pensé, mais c’est toi qui as raison, qu’elle me dit, et dans ce cas-là, je suis content de moi, j’ai l’impression d’avoir pris mon destin en main, Je dois dire aussi que des fois, c’est elle qui me pousse à me triturer la cervelle, elle me casse les pieds pour que je m’extirpe des idées compliquées dont je ne savais même pas que je pouvais les penser.

En plus, cette bonne femme, elle me comprend, c’est dingue, on dirait qu’elle lit en moi. J’en reviens pas comme elle sait traduire mes sentiments, ce que je ressens, vous voyez ? Alors, je la laisse faire, tant que ça me va.
Mais parfois, quand je prends la parole, si j’ai envie de me lâcher un peu, elle m’engueule parce que je dis trop de gros mots, sois poli, Malik, elle me dit. Un jour, je l’ai même entendue mettre dans la bouche du flic ces mots à l’intention d’Anna : « bordel de merde, Anna, tu pouvais pas lui apprendre la politesse à ce gamin ?  » elle lui a fait dire ça, vous voyez comme elle en a marre de mes grossièretés ! Ça m’a fait poiler, ce coup-là

Quels rapports entretiens-tu avec elle ?

Bons, très bons, parce qu’au fond, je sais qu’elle m’aime bien. C’est ça qui compte dans la vie, l’amour, non ?

La question est plus vaste encore ! Question communication, avec ta créatrice, comment ça se passe ? vous échangez, vous discutez ?

Oui oui oui, on discute beaucoup. Chaque fois qu’on se voit, c’est des discussions qui n’en finissent pas. Elle me demande de parler de moi, de lui apprendre des trucs, de lui décrire ma vie, mes emmerdes.

Parfois, on pèse le pour et le contre des situations, si tu faisais ça ? elle me dit, et je réponds : ah non pas ça, c’est débile ! Parce que récemment, elle s’est mis dans la tête de réécrire cette histoire qu’elle trouvait pas assez bien pour ressortir le livre (ouais, il va ressortir en septembre, c’est cool ! ), pourtant y en a plein qui lui disaient que c’était pas la peine de se taper tout ce boulot, que l’histoire était très bien comme ça et tout, mais non, elle est têtue, elle aussi, elle voulait remanier la forme, elle disait, dix ans après… Bref, on s’est mis au travail, on a vécu ensemble en continu pendant deux mois, un sacré boulot, je couchais même avec elle. Je crois même que son mec était un peu jaloux.

Entre deux aventures, quand la vie personnelle reprend ses droits, qu’est-ce que tu fais ?

Je continue ma vie, tiens ! comme tout le monde. Et j’espère. J’espère. Pas vous ?

Nous en sommes tous là… En guise de conclusion, un petit mot pour les lecteurs qui ne te connaissent pas ou ceux qui auraient envie de te retrouver

Écoutez, vous flashez sur moi, je sais pas pourquoi, j’suis pas tout seul dans cette galère, y a les autres, y a des nanas : Chloé, ma copine Zora, et la belle Helena, y a mon pote Momo, y a ce putain de flic, qui trimbale le souvenir d’Anna comme une croix, y a un clodo sympa, ah, j’oubliais ma mère, la pauvre, j’vous raconte pas ! alors, vous arrêtez pas sur moi, y a tous les autres et je vous dis franchement, ils méritent !

2 réflexions sur “Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? Saison 2 Episode 16

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s