En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été d’Isa

En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été d’Isa

Hello voici ma liste ! Bises

Par Isabelle Villain

Amérique du Nord :

L’empereur blanc d’Armelle Carbonel

L’empereur blanc

Cinq auteurs de romans noirs se retrouvent à Crescent House, une maison isolée, érigée au creux d’une vallée perdue de l’Arkansas pour un week-end de création dans une ambiance propice à l’imagination la plus lugubre De fait, la rumeur locale prétend qu’en 1965, un écrivain, nommé Bill Ellison, y aurait été assassiné par des membres du Ku Klux Klan D’autres disent qu’ii aurait lui-même tué son épouse avant de se donner la mort

Alors que le week-end passe, les nouveaux habitants de Crescent House disparaissent l’un après l’autre Une famille entière, bien sous tous rapports, est massacrée dans la ville voisine. Quel est le lien entre passé et présent, entre locataires d’hier et d’aujourd’hui – entre légende et réalité ?

Amérique du Sud :

Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos ( Brésil)

Mon bel oranger

À cinq ans tout le monde bat Zézé et lui dit qu’il est le diable…

Mais, ange ou démon, Zézé a un secret : un oranger, le seul confident de ses rêves, qui l’écoute et lui répond.

Directement inspiré de l’enfance très difficile de l’auteur, un livre réaliste et pur.
L’auteur puise dans ses souvenirs d’enfance pour écrire ce roman mythique. Il met en scène la vie d’un jeune garçon brésilien, Zézé, issu d’une famille pauvre et ouvrière, qui le bat. Avec beaucoup de réalisme, mais aussi de tendresse, ce roman conte l’apprentissage douloureux de la vie.

Océanie :

Cul de sac de Douglas Kennedy (Australie)

 

«Remarquable !» ; «Drôle et terrifiant» ; «Impeccablement construit, j’ai adoré.»… Autant de propos de lecteurs entendus après la découverte de ce premier roman ou comment réussir du premier coup un véritable exploit et devenir du jour au lendemain le créateur de l’un des meilleurs romans noirs de l’histoire du genre. Ni plus, ni moins. Ce récit d’un voyage au paradis des grands espaces australiens qui vire au cauchemar éveillé est un petit bijou. Nick, héros bien malgré lui de ce thriller féroce, n’avait rien contre ce pays avant d’écraser un kangourou par une nuit sans lune. Sa rencontre avec la jeune et robuste Angie va le mener en plein coeur du bush. Au milieu de nulle part. Au sein d’un clan d’allumés coupés du monde, sans aucune route pour quitter ce traquenard. Nick, désormais, n’aura qu’une seule obsession : comprendre ce qu’il fait là et sauver sa peau. Fuir alors que toute la communauté le surveille…

«Douglas Kennedy bouillonne de talent.»

Afrique :

Gorilles dans la brume de Dian Fossey

Diane Fossey a vécu treize ans parmi les gorilles, au coeur du continent africain. Un jour de septembre 1967, cette Américaine intrépide plante sa tente dans la solitude et les brumes des volcans Birunga, au Ruanda. Elle fonde Karisoke, qui deviendra, au cours des années, un centre de recherches de réputation internationale.
Son livre raconte l’aventure peu commune d’une femme solitaire, animée d’une passion exclusive. Jour après jour, elle rassemble une masse d’informations sur les gorilles de montagne – objet de son étude -, leur comportement, leur organisation familiale et sociale.
L’amour de la nature et des animaux, un sens de l’humour aigu inspirent à Dian Fossey le récit d’anecdotes pittoresques. Loin des zoos et des musées, ces pages nous entraînent dans l’univers des gorilles en liberté, bien différents des animaux captifs que nous connaissons.

 

Asie :

Norillag de Céline Servat (Russie, Sibérie)

La vie entière de Gustave repose sur un mensonge. Pour se reconstruire, il doit lever le voile sur le mystère de ses origines. Sa quête débute dans la période Stalinienne et plus précisément dans les Goulags de Sibérie.
Gustave nous entraîne dans une course contre la montre, dont l’enjeu est essentiel : connaître son passé, donner un sens à son existence.

Céline Servat est assistante sociale et vit dans les Pyrénées. Après Internato, Norillag est le deuxième tome d’une trilogie sur les dictatures et les recherches autour des origines.

Europe :

Angleterre : Les piliers de la terre de Ken Follett

 

Les Piliers de la Terre

Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre.

Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu à la vérité souvent trop distrait consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Ken Follett nous livre avec Les Piliers de la Terre une oeuvre monumentale dont l’intrigue, aux rebonds incessants, s’appuie sur un extraordinaire travail d’historien. Cette formidable épopée moyenâgeuse, unanimement considérée comme l’oeuvre majeure de l’auteur, a déjà enchanté plus de cent millions de lecteurs dans le monde.

Allemagne : Bleu de Prusse de Philippe Kerr

 

1956. À peine remis des émotions des Pièges de l’exil, Bernie Gunther doit s’enfuir pour sauver sa peau : le marché que lui impose Erich Mielke, numéro deux de la Stasi, est inacceptable. Du cap Ferrat à Sarrebrück, sa cavale héroïque sera semée d’embuches.

  1. Parallèlement, selon une de ces constructions virtuoses dont il a le secret, Philip Kerr nous emmène à Berchtesgaden, où Hitler est attendu pour son cinquantième anniversaire. Quand un ingénieur est assassiné sur la terrasse du Berghof, le nid d’aigle du Führer, c’est la panique : jamais au grand jamais ce sacrilège ne doit être rendu public.

Sommé par le général Heydrich de découvrir, et dans la plus absolue discrétion, le coupable, Bernie Gunther n’a qu’une semaine pour réussir. Or personne ne semble disposé à l’aider : Martin Bormann règne en tyran à Berchtesgaden – du moins tant que le tyran suprême n’est pas là – et s’y livre à maints trafics lucratifs alimentés par un réseau bien organisé. Et parmi les proches de Hitler en Bavière nombreux sont ceux qui ont des choses à cacher: ils feront tout pour que l’enquête échoue. Plus Gunther approchera de la vérité, plus sa vie sera menacée.

France: Total keops (trilogie marseillaise) de Jean Claude Izzo

Du Panier aux quartiers nord, du Vieux Port à l’Estaque, nous suivons les pérégrinations de Fabio Montale, flic déclassé de la Brigade de surveillance des secteurs, fils d’immigrés italiens qui aime les poètes des Cahiers du Sud, la pêche, la soupe au pistou de la vieille Honorine, les bouteilles de Lagavulin, les femmes et Marseille bien sûr.

Il y a vingt ans, il y avait Lole, la belle Gitane, et, autour d’elle, Manu, Ugo, et Fabio. A présent ses deux potes de braquage sont morts d’une balle dans la peau : une pour Manu, puis une pour Ugo venu le venger… L’enquête de Fabio le plonge dans son passé trouble et les plaies à refermer se multiplient. D’autant qu’une de ses amies se fait violer et assassiner.

Dur ! «Total Khéops» comme le chante le groupe IAM. Autrement dit, bordel généralisé, fange pestilentielle dont on ne sort pas.

Suède : Millenium (tome 1) de Stieg Larsson

Millénium 1

Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Après avoir perdu un procès en diffamation, Mikael Blomkvist, brillant journaliste d’investigation, démissionne de la revue Millénium et ressasse son dépit. Il est contacté par un magnat de l’industrie qui lui confie une enquête vieille de quarante ans : sur l’île abritant l’imposante propriété familiale, sa nièce, Harriet Vanger, a naguère disparu, et il reste persuadé qu’elle a été assassinée.

Si ce n’est pas exactement le hasard qui réunit Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander, réchappée des services sociaux et génie de l’informatique, c’est une vraie chance, car la jeune femme va bien vite s’imposer comme le meilleur atout du journaliste pour élucider l’affaire.

L’intolérance, l’hypocrisie, la violence et le cynisme de notre monde contemporain – aux niveaux politique, économique, social, familial – sont les ressorts de ce polar addictif, au suspense insoutenable, qui a enthousiasmé des millions de lecteurs.

 

Pologne : Si c’est un homme de Primo Levi

Interné à Auschwitz de 1943 à 1945, Primo Levi livre ses souvenirs empreints de dignité qui sont aussi une réflexion morale sur la douleur, sublimée en une vision de la vie. Publié pour la première fois en 1958 en Italie, ce récit est un des premiers témoignages sur les camps de concentration nazis.

« Si la géographie des bourreaux a permis l’extermination de millions d’êtres humains, il ne reste d’elle que ruines et musées. À l’opposé, la géographie du texte de Si c’est un homme ne cesse de vivre et de vivre encore, à mesure que des mains de lecteurs se saisissent du livre, et le lisent, s’en saisiront dans le futur et le liront, géographie donc ô combien vivante, innervée, nourrie, palpitante, humaine.
Humaine parce que jamais le texte ne parle d’autre chose, même en creux, que d’humanité. C’est l’humanité qui s’enfuit. C’est l’humanité que l’on malmène. C’est l’humanité que l’on broie comme un grain dans un mortier. C’est l’humanité que l’on nie. C’est l’humanité que l’on tente d’effacer, mais c’est l’humanité qui demeure. Elle demeure dans la voix de Primo Levi qui ne cède que rarement à la colère et qui fait le choix d’une description posée des faits, des actes, des lieux, des états et des sentiments.
Exempt de hargne, vide de rage et d’esprit de vengeance, le récit accueille les ombres, les silhouettes, les visages, les souffrances de ceux dont « la vie est courte mais le nombre infini ». »
Philippe Claudel

4 réflexions sur “En voyage avec Collectif Polar, le tag de l’été d’Isa

  1. « Mon bel oranger », un coup de coeur de ma jeunesse (lu pour l’école), j’avais ri et frémi avec « cul-de-sac », un roman totalement barré, j’avais eu mon cota d’émotion avec « les piliers de la terre » mais je cherche toujours à mettre la main sur « Norillag »…. 😉

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s