» La Belgique en polar « , Petite bibliographie sélective spéciale

Petite bibliographie sélective spéciale

 » La Belgique en polar »

 

 En proposant aux flingueuses ce sujet pour le 21 juillet, je ne pensais pas avoir lu et apprécié autant d’auteurs belges.

En fait nos chers cousins ont un sacré talent

Une façon aussi pour moi de leur rendre hommage en ce lendemain de deuil national et leur dire :

« ami-e-s belges on vous aime »


Petite bibliographie sélective spéciale

 » La Belgique en polar »

Maigret en mer du Nord  de Georges Simenon

Réunit
Le pendu de Saint-Pholien
Un crime en Hollande

 

Un crime en Hollande : Difficile de communiquer avec les habitants de Delfzijl quand on ne parle pas le néerlandais ! Mais Maigret ne se démonte pas pour si peu : un homme est mort, un professeur d’université français est soupçonné… et le commissaire n’accepte pas que ce meurtre soit classé sans suite.

Le Pendu de Saint-Pholien : C’est presque par jeu que Maigret suit un inconnu rencontré dans un petit café de Bruxelles.  Parce que le commissaire Maigret a subtilisé sa valise à un voyageur rencontré par hasard et qui lui avait paru suspect. Quelques heures plus tard, dans un hôtel de Brême, l’homme se donne la mort. Celui-ci se tue d’un coup de revolver dans la bouche. Bouleversé par les conséquences de son geste, Maigret part sur les traces de cet homme mort par sa faute.  Tout a commence dix ans plus tôt à Liège…

Publiés en 1931, deux romans, réunis en un seul volume, où l’on voit Jules Maigret enquêter en terre flamande.

 

L’assassin habite au 21 Stanislas-André Steeman

Sept victimes et sept crânes fracassés en deux mois et demi. Et l’assassin signe ses meurtres en abandonnant un bristol sur les lieux : il s’appelle Smith. Smith…, la police londonienne est sur les dents et les milliers de Smith de la capitale anglaise vivent des heures difficiles. Jusqu’au jour où une piste conduit les officiers de Scotland Yard du côté de Russel Square. C’est là qu’habiterait l’assassin, au 21. Or, c’est l’adresse d’une pension pittoresque, la pension Victoria, peuplée d’individus tous plus extravagants les uns que les autres. Il ne sera pas facile à la police de trouver lequel de ces hurluberlus pourrait bien être le fameux Smith…

 

 

 

 

 

Une enquête de Michel Van Loo, détective privé, Périls en ce royaume de Alain Berenboom

Périls en ce royaume

Une enquête de Michel Van Loo, détective privé

Bruxelles, 1947. Un jeune fonctionnaire aux Affaires étrangères, résistant pendant la guerre, disparaît brusquement. Sa famille fait appel à un enquêteur débutant pour le retrouver : Michel Van Loo, lui-même ancien fonctionnaire, devenu détective privé à la Libération.

Les temps sont agités en Belgique : règlements de compte entre anciens résistants et collaborateurs sur fond de guerre civile larvée entre les partisans de Léopold III et les antiroyalistes, pendant que les communistes de tout poil se déchirent, sûrs de prendre le pouvoir. C’est dans ce climat délétère qu’enquête Michel Van Loo, assisté d’Anne, la jolie coiffeuse, de Federico, un ancien partisan italien et du pharmacien juif Hubert.

« Rarement une fiction aura réussi, l’air de rien, à rendre aussi clairement la complexité belge. On suit avec un intérêt croissant l’enquête de Michel Van Loo, un détective privé chargé par une famille brisée par la guerre de retrouver leur fils disparu… » Pierre Assouline, Le Monde, 16 mai 2008.

« Un roman qui réussit à être à la fois une palpitante enquête, une comédie désopilante et une réflexion politique. » Jacques De Decker, Le Soir, le 8 février 2008.

« Périls en ce royaume, ce sont des personnages formidables dans l’horreur ou dans la tendresse, dans le ridicule ou dans le courage, qui font de ce roman une véritable réussite. » Thomas Gunzig, Les livres de Elle, 2008.

« Dans Périls en ce royaume, Alain Berenboom dresse le portrait d’une capitale qui sent le graillon et le chien mouillé. Un polar tragi-comique qui carbure à la gueuze grenadine. » Marie-Douce Albert, Le Figaro, 2008.

 

Manger Bambi, Caroline De Mulder

Bambi, quinze ans bientôt seize, est décidée à sortir de la misère. Avec ses amies, elle a trouvé un filon : les sites de sugardating qui mettent en contact des jeunes filles pauvres avec des messieurs plus âgés désireux d’entretenir une protégée. Bambi se pose en proie parfaite. Mais Bambi n’aime pas flirter ni séduire, encore moins céder. Ce qu’on ne lui donne pas gratis, elle le prend de force. Et dans un monde où on refuse aux femmes jusqu’à l’idée de la violence, Bambi rend les coups. Même ceux qu’on ne lui a pas donnés.

 

 

 

 

 

 

Ineffaçables de Clarence Pitz

Ineffaçables

Bruxelles 2016.

Au lendemain d’une vague d’attentats, des fresques pornographiques apparaissent sur les façades des quartiers populaires de la capitale et secouent l’opinion publique.

Épaulé par Fred Boland, jeune recrue immature, l’inspecteur Karel Jacobs est confronté à une série de crimes sexuels d’une perversité sans nom. Les sévices s’enchaînent mais les victimes ne se ressemblent pas. Et le duo est rapidement dépassé par une enquête pavée de violence qui l’emmène dans les recoins sensibles de la ville.

Samira, jeune mineure émancipée est retrouvée violée en plein coeur de Molenbeek. Sa route croise le chemin de Virgile Plisson, flic infirme relégué à la paperasserie et ancien membre de la cellule tag, prêt à tout pour reprendre du service.

Du folklore estudiantin aux codes du Street art, Clarence Pitz nous emmène dans les profondeurs de la capitale belge à travers un thriller rythmé et immersif basé sur un fait divers attesté, celui des fresques clandestines de Bruxelles.

C’est dans la boîte de Frédéric Ernote

C’est dans la boîte

La Boîte Noire…

Un endroit sombre, peuplé par les forces de l’ordre.

Un cloaque virtuel où je me sens chez moi et qui repousse inlassablement le moment où je me couche. J’aime profiter de ces heures anesthésiées. Ne pas être dérangé. Ce téléphone qui vibre m’agace. C’est rarement bon signe quand on m’appelle en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte, et je suis peut-être le prochain sur la liste…

Je dois me mettre au vert quelques jours.

Me protéger.

Réfléchir.

Peut-être participer à cette intrigante ronde des boîtes annoncée sur le site. Un huis clos secret entre inspecteurs dans un chalet isolé. Un jeu malsain où différents destins se croisent. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte remplie d’objets insolites peut vous laisser des traces indélébiles.

« Un roman aux apparences trompeuses tant l’auteur se joue des attentes de ses lecteurs avec maestria. »

 

Les folles enquêtes de Magritte et Georgette A Knokke-le-Zoute ! de Nadine Monfils

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague…

Enfin les vacances, direction Knokke-le-Zoute !

Le peintre Magritte et sa femme Georgette se préparent à savourer les plaisirs de la côte belge : promenades en cuistax, croquettes de crevettes et moules-frites. Mais avant ça, ils profitent de la plage, bien installés dans leur transat.

Un peu plus loin, les aboiements de leur chienne Loulou sonnent la fin du farniente. En grattant dans le sable, elle a déterré une main. Une aubaine pour René et Georgette qui vont se livrer à leur plaisir secret : traquer le meurtrier.

Une folle enquête de Margritte et Georgette

 

 

Claustrations de Salvatore Minni

Claustrations

Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras…

Clara, que son amie Françoise recherche depuis plusieurs semaines, se réveille réveille un matin étendue sur le sol d’une cellule obscure et infestée d’insectes ; M. Concerto tente de découvrir les raisons qui l’ont conduit dans une chambre d’isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré.

Chacun d’entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu’ils croyaient…

 

 

 

 

La Catabase de Jack Jakoli

Elle émerge lentement, aveuglée par un projecteur. Nue et enchaînée à une table métallique. Près d’elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra. Il se retourne vers l’objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : « J’ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives. » Belgique, été 2006. Un promeneur découvre un corps sauvagement mutilé. Contraint d’intégrer la section criminelle d’un village tranquille, Matt entame sa première enquête. Rien ne pouvait le préparer à ce qu’il va découvrir. Tiré de faits réels, Jack Jakoli vous invite à prendre part à une terrible descente aux Enfers…

C’est pour ton bien de Patrick Delperdange

Non, l’homme qu’elle a épousé n’est pas celui qui l’a frappée ! Ça ne se reproduira plus jamais, c’était juste un moment de folie. Et puis cela recommence. Camille ne reconnaît plus celui avec qui elle vit. Certains secrets restés trop longtemps enfouis sont plus dangereux qu’un poison mortel. Camille va l’apprendre à ses dépens.

Ce thriller domestique plonge le lecteur dans un monde trouble, où il est impossible de démêler le vrai du faux, jusqu’à la résolution finale.

Auteur reconnu de romans noirs, Patrick Delperdange se réinvente en virtuose avec ce livre intimiste et dérangeant qui emporte le lecteur.

 

 

 

 

Poissons volants de François Filleul

Réveillon 2016. À La Línea, aux confins de l’Andalousie, face au détroit de Gibraltar, où prospèrent les trafics en tout genre, plusieurs familles sont exécutées quelques secondes avant minuit. Alors que grouillent les rats et s’échouent les baleines, l’inspecteur Fulgor Durán mène l’enquête sous une étrange canicule hivernale. Il croise sur sa route migrants, dirigeants locaux, travailleurs en crise et des poissons volants, égarés par le réchauffement climatique.
Ce roman a remporté le prix Fintro Écritures Noires 2018.

 

 

 

 

 

 

 

Un été sans dormir Bram Dehouck

Un été sans dormir

C’est arrivé près de chez vous, un été étouffant, à Windhoek, petit village belge sans histoire…

Jusqu’au jour où la municipalité fait installer des éoliennes. Ce bruit de pales ! Flap, flap, flap. Le boucher en perd le sommeil. Plusieurs nuits d’insomnie et il pique du nez dans sa spécialité, une recette dont les clients raffolent. Dès lors, par un effet domino aussi logique qu’absurde, les catastrophes s’enchaînent, les instincts se libèrent, et les vengeances s’exercent… Pour le pharmacien, les amants cachés, le jeune désoeuvré ou la femme du facteur, rien ne sera plus pareil à Windhoek.

 

 

 

 

 

 

Et les vivants autour de Barbara Abel

Et les vivants autour

Depuis quatre ans, depuis l’accident de voiture, le choc, le précipice, Jeanne n’est plus qu’un corps inerte. Allongé, intubé, ventilé, végétant dans le coma. Ce trou noir pour l’instant sans issue a happé sa vie et celles de ses proches. Gilbert et Micheline, ses parents. Charlotte, sa soeur. Jérôme, son mari. Tous suspendus au rythme des machines qui maintiennent Jeanne en vie. Chacun accroché à la plus petite lueur d’espoir. Mais l’état de Jeanne est stationnaire, sans aucune amélioration notable. Alors, quand le professeur Goossens demande à leur parler, ils craignent le pire. Ils sont pourtant loin de pouvoir imaginer ce qui les attend.

 

 

 

 

 

Un jour comme les autres de Paul Colize

Un jour comme les autres

Un matin comme les autres, Éric Deguide prend les clés de la voiture, lance un dernier regard vers Emily, hésite et part sans se retourner. Depuis, réfugiée sur les bords du lac Majeur, Emily ne peut se résoudre à cette disparition, d’autant que la police semble avoir classé le dossier. Avec l’aide d’un enquêteur amateur, elle continue de chercher des traces d’Éric. Les zones d’ombre s’étendent, le doute s’immisce jusque dans son couple. Soudain, un mystérieux témoignage vient tout remettre en cause. Et, bientôt, surgissent les premiers corps…

 

 

 

 

 

 

Conjuration Delta de Phil Smans

Du Danemark à l’Espagne, de la Thaïlande au Brésil, tous les pays de la zone Europol et Interpol sont désemparés.

En un peu plus d’un an, vingt-sept homicides.

Le modus operandi se répète : une balle unique pour donner la mort, tirée en pleine tête, provenant toujours de la même arme.

Aucun fil conducteur ne relie les victimes entre elles.

Contacté par les responsables de ces organismes policiers, Patrick Doyle, jeune chef de projets de Terastar, va activer à nouveau la technologie, mais surtout ses neurones pour chasser les indices « oubliés » par le mystérieux tueur.

Sa quête va cependant le mener à découvrir bien plus qu’un assassin : une incroyable organisation fondée deux siècles auparavant. Et dont l’objectif est terrifiant !

Une enquête du commissaire Van In, Le tableau volé de Pieter Aspe

Les autorités de Bruges sont en ébullition… HiBrugia, la plus grande exposition d’art hispanique jamais organisée sur le continent, doit accueillir des tableaux de Vélazquez, Goya… et Guernica, le chef-d’oeuvre de Picasso. Toutes les précautions ont été prises quand un agent de sécurité est passé à tabac dans le parc du lac d’Amour, avant d’être achevé à l’hôpital où il a été admis. Son meurtre a-t-il un rapport avec celui d’un Espagnol au moment où le gouvernement de son pays est en visite officielle en Belgique ? Et qu’y a-t-il de commun entre le vol du Jugement dernier de Jérôme Bosch, un des fleurons du musée Groningue, et l’ETA ? Voilà qui risque de donner du fil à retordre au commissaire Van Inn et à la juge Martens, sa compagne, s’ils veulent éviter une grave crise européenne.

 

 

 

L’Aiglon ne manque pas d’aire de Patrick Weber

2011. En vidant l’appartement d’un homme récemment décédé rue Vieille-du-Temple, dans le quartier du Marais, Valdémar Aigle, jeune antiquaire parisien, découvre un étrange document. Il s’agit d’un acte de naissance attestant la postérité de Napoléon II. L’acte est accompagné d’une lettre autographe du fils de Napoléon Ier. Selon ses propres mots, le jeune prince a peur, il est convaincu qu’on veut attenter à sa vie. Alors que son destin est près de basculer, Valdémar Aigle est encore loin d’imaginer à quel point sa vie va être bouleversée.

  1. L’Aiglon est bien oublié. Pour tous, il est devenu Franz, le duc de Reichstadt qui vit à la cour de Vienne où règne son grand-père. Sa mère l’a abandonné et le souvenir de son père s’estompe. Les jours s’écoulent, pareils les uns aux autres, sans le moindre espoir de sortir de cette prison dorée. Mais pour la première fois depuis longtemps, le jeune homme a le sourire. Il exige même qu’on l’appelle à nouveau Napoléon.

Deux siècles séparent les deux hommes et pourtant, c’est ensemble qu’ils vont devoir affronter une machination diabolique.

Le mauvais rôle de Jean-Baptiste Baronian

 

Le mauvais rôle

Employé au ministère de la Culture, Alex Stevens apprend que son amie, Bénédicte Bracke, dont il vient juste de se séparer, a disparu. Un rien déboussolé, il part à sa recherche. Très vite, il a affaire à de mystérieux individus qui le harcèlent et commencent à le déstabiliser. Petit à petit, son entourage lui raccroche au nez, ses collègues l’ignorent, ses affaires disparaissent, son appartement est saccagé. Comme s’il n’existait plus, qu’il était dépossédé de lui-même et qu’il n’était plus qu’une ombre errante dans la ville… Mais quel est le sens de cette étrange odyssée ?

 

 

 

 

 

Contretemps de Pascale Fonteneau

,

Ils sont quatre. Vaguement paumés, copains mal assortis, mais bien décidés à vider les coffres d’un lointain cousin, banquier de son état. Un coup facile qui devait rapporter gros.

Hélas, ce jour-là, les contretemps n’ont pas manqué.

D’abord, les malfrats ne ressemblaient pas à la pègre du grand-père. Ensuite, le banquier a voulu jouer au héros pour impressionner sa femme. Résultat, il a fallu prendre la fuite dans le désordre et le sang. La cavale fut l’occasion de régler quelques différends. La vie, la mort, tout cela s’est un peu mélangé. A l’arrivée, on retiendra qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Le début ne précède pas toujours la fin, autant le savoir.

 

 

 

Le poids du soupçon : roman noir de Willy Grimmonprez

John se trouve à la tête d’une société de construction immobilière florissante. Il a tout pour être heureux, une jeune et jolie femme, une fille de dix ans affectueuse et docile, une superbe villa entourée d’espaces verdoyants qui scellent un bonheur tranquille.

Pourtant, toute cette plénitude va basculer par une nuit d’été…

Dans cette neuvième production, l’auteur explore, avec la précision d’un orfèvre, la mécanique complexe de l’âme humaine. Par la magie des mots, il nous révèle ses excès, mais aussi toute sa fragilité.

Willy Grimmonprez n’a jamais à ce jour déçu son public, il voudrait le faire vibrer une fois encore.

 

 

 

 

 

La vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même de Diane Meur

La vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même.

Les noms sont souvent un destin : celui de Mardochée, ainsi baptisé selon le voeu imprudent d’un de ses aïeux lors de la troisième croisade, le mènera bien loin du duché familial dont il semble un temps promis à reprendre la succession.

Dans le récit haut en couleur de ses apprentissages, où se superpose, à la mélancolie narquoise du narrateur vieillissant, l’ironie tragique de l’histoire, on découvre un XIVe siècle très détaché des conventions du genre historique. Sans doute y voit-on se dérouler aventures de grand chemin, scènes de liesse et complots politiques ; sans doute y croise-t-on, parmi d’autres figures réelles ou inventées, maître Eckhart, Guillaume d’Ockam et Marsile de Padoue. Mais toujours le pittoresque le cède à la fantaisie désinvolte de l’auteur, les truands y sont bons pères de famille, les théologiens athées, les rejetons d’empereur républicains…

Sur fond de heurts et d’échanges entre les trois religions du Livre, dans un Saint-Empire germanique tiraillé entre guelfes et gibelins, Mardochée, humaniste avant l’heure, relate ses errements amoureux, son initiation aux doctrines hétérodoxes, son progressif éveil à un monde violent et inique ; tandis que déjà se profile, avec la grande peste, une première catastrophe de la raison.

Orange sanguine  de Francis Groff

Orange sanguine ; Une enquête de Stanislas Barberian

Binche, Mardi gras, quatre heures du matin. Un Gille quitte son domicile, accompagné de son tamboureur. Les sabots claquent en mesure sur le pavé, au rythme des premiers roulements de tambour. Et puis, la scène se fige… On retrouvera vite deux corps sans vie. La main d’une victime est crispée sur un masque de cire. Celui de l’assassin ?

Au même moment, dans le centre de Binche, Stanislas Barberian découvre, fasciné, les coulisses d’un des plus beaux carnavals au monde. Mais pour le bouquiniste carolo-parisien, ce qui devait être une fête risque de se transformer en course mortelle…

 

 

A qui profite le kir ? : thriller apéritif  Gaël Dubreuil

Camille, enceinte, a de soudaines envies d’escargots. Le week-end en amoureux prévu par David se déroulera donc en Bourgogne, et non à Venise. Mais c’est là le moindre mal. Le samedi matin, il découvre, horrifié, que leurs hôtes ont été assassinés et que sa femme a été kidnappée. David va être entraîné, malgré lui, dans une spirale sanglante qui semble avoir pour origine une mystérieuse et dangereuse organisation : la Confrérie du Chanoine Kir.

Enlèvement, meurtres et attentats…

Tout ça pour la recette originale d’un apéritif ?

De l’action, de l’humour et des dialogues ciselés pour un road-movie pétillant qui vous emmène de la Bourgogne jusqu’en… Belgique !

 

 

 

Le forain de Michel Claise

Dans le jargon policier, la fraude à la TVA est appelée «carrousel». C’est ce qui a poussé Max, le commissaire de la brigade financière de Lille, à surnommer «le Forain» un escroc qu’il poursuit depuis des années sans parvenir à l’identifier. Ce génial bandit, c’est Frédéric Galliani, un surdoué qui a choisi de régler ses comptes avec la société en empruntant la voie de la criminalité financière.

Ce polar est une première en soi. Il décrit les mécanismes de la fraude – fausses factures, sociétés bidon, comptables véreux, conseillers malhonnêtes, banquiers corrompus, blanchiment des revenus occultes dans les paradis fiscaux – et l’impéritie des services de l’administration fiscale, dépassée par l’ampleur du phénomène. Mais aussi les moyens policiers destinés à la détecter et arrêter les coupables.

 

 

Ecrivain cherche place concierge  de Nicolas Ancion

La vie de château, tout simplement…

Engagé via petite annonce discrète (ECRIV. CH. PL. Concierge), Victor prend ses quartiers chez Régis, le châtelain. Un chouïa de cuisine, un tantinet de ménage : son nouveau travail lui laisse largement le temps de bûcher ses biographies de personnages extraordinaires, genre dont le plumitif un peu chômeur s’est fait une spécialité. En théorie.

Car Victor n’aura pas la chance d’écrire une seule ligne. Entre les pingouins à mobylette, un ours fondu de chocolat, un lapin en peluche pas bégueule, le gang des Phoques et l’attaque des Manchots, le domaine se fait vite le théâtre d’un colossal jeu de massacre. L’inspiration souffle mais les balles sifflent. La vie de château, qu’ils disaient…

 

 

 

Les seins des saintes : une affaire à l’enseigne du Pendu de Georges de Christian O. Libens

Des seins des saintes

Boston a son étrangleur, Mons, son dépeceur, et voici que Liège est victime d’un dévoreur… Au pays de Simenon, le bout du siècle vingtième s’étire dons le gris et le fil des jours y apporte son lot de cadavres. Un bouquiniste, un flic et un glandeur poète résistent ou spleen ambiant à coups de coeur, à coups de gueule et à coups de rouge. C’est que la librairie « Au pendu de Georges », qui réunit les trois amis, est une île idéale pour refaire le monde. Un monde qui en a bien besoin…

Un polar parodique, humoristique et amoureusement sexué !

 

Les fausses innocences de Armel Job

Lorsque la belle Mathilda Stembert vient déclarer la mort de son mari, décédé accidentellement en Allemagne de l’Est, le maire du village, Roger Müller, sait qu’elle ment.

La veille, dans la nuit, il a convaincu le docteur Stembert de ne pas quitter sa femme pour rejoindre sa maîtresse allemande. Roger Müller aime Mathilda Stembert depuis l’adolescence.

Doit-il exiger une enquête sur ce décès improbable comme son devoir l’exige ou accepter les dires de la femme qu’il aime ?

Orfèvre des mots et des sentiments, Armel Job nous offre un roman digne des meilleurs films noirs.

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir notre voyage en Belgique voici qui pourrait vous servir de guide

Une petite histoire du roman policier Belge

Histoire d’un drôle de genre… De la detective story au roman noir, du hard boiled au roman à énigme et du thriller au roman criminel, le « policier » continue de passionner, d’enchanter, de séduire.

Depuis le premier roman policier belge paru en 1901 jusqu’à aujourd’hui, cette Petite histoire enquête sur la piste de nos « écrivains criminels », qu’ils habitent au 21 comme Steeman, ou qu’ils fréquentent le pendu de Saint-Pholien comme Simenon. Ou encore qu’ils se fassent maintenant appeler Baronian, Monfils, Fonteneau, Delperdange, Abel ou Colize… Filons-les !

 

 

 

Voilà ma petite sélection.

Il me tenait à cœur de mettre à l’honneur nos amis belges, mes ami(e)s belges

Alors bonne fête à vous tous et toutes

Et si vous n’en avez pas encore assez, je sais que « Détectives de l’étrange, » les inédits de Jean Ray et John Flanders vont bientôt être édités. Moi j’ai mis une option dessus.

 

Détectives de l’étrange, les inédits de Jean Ray et John Flanders

Des enquêtes où émerge l’ambiance inquiétante de petits villages anglais pleins de mystères, de landes peuplées de créatures terrifiantes ou de contrées exotiques aux secrets immémoriaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au fait, vous aussi vous pouvez nous conseiller des polar, ou des roman noir venus du plat pays.

D’ailleurs j’attends vos suggestions

 

14 réflexions sur “ » La Belgique en polar « , Petite bibliographie sélective spéciale

  1. Sacrée sélection, il y a plein de titres qui me font envie ! Jessica Abel, bien sûr, mais « Le tableau volé » me tente bien aussi, de même que « Un jour comme les autres » – et que dire de Simenon que je n’ai encore jamais lu ? Mais je compte bien y remédier un de ces jours !

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s