L’affaire des corps sans tête – Jean-Christophe Portes

La double chronique sur Collectif Polar

Aujourd’hui  deux Flingueuse nous livrent leur avis sur une même lecture.

Ce matin c’était Dany notre Mamie Flingueuse  qui nous offrait sa Chronique Jubilatoire et cet aprem c’est Ge notre porte flingue qui vous donne son petit post-it.

 


Le livre : L’affaire des corps sans tête de Jean-Christophe Portes – Paru le 31 mai 2017 chez City – collection City poche. Edition revue et corrigée par l’auteur. 8.20 €  (416 pages) ;  illustrations en noir et blanc, cartes ; 18 x 11 cm 

4ème de couverture :

 1791.On découvre des cadavres dans la Seine, nus et la tête coupée. Malgré l’émoi que cela provoque, Victor Dauterive, jeune officier de la nouvelle Gendarmerie nationale n’a guère le temps de s’en préoccuper : Lafayette, son mentor, l’a chargé d’arrêter Marat, ce dangereux agitateur qui en appelle au meurtre des aristocrates. Une mission qui tourne vite au cauchemar pour l’enquêteur qui joue sa vie en posant trop de questions. Les vainqueurs de la Bastille sont-ils de vrais patriotes ou des activistes corrompus ? Existe-il vraiment un Comité secret aux Tuileries, dans l’ombre de la Cour ? Et n’y aurait-il pas un lien entre Marat et ces corps flottant dans la Seine ? Peu à peu, Victor Dauterive lève le voile sur un effrayant complot. Une conspiration qui pourrait changer le cours de la Révolution… Une enquête de Victor Dauterive dans la France révolutionnaire.

 

L’auteur : Français, né à Rueil Malmaison en 1966, après des études à l’Ecole Nationale de Arts Décoratifs, Jean-Christophe Portes a été journaliste, et réalisé une trentaine de documentaires d’investigation, de société ou d’histoire pour la télévision.
Entamées en 2015, les enquêtes de Victor Dauterive mettent en scène un jeune officier de gendarmerie sous la Révolution. La série compte aujourd’hui six épisodes, L’affaire des corps sans tête, L’affaire de l’homme à l’escarpin (prix polar Saint-Maur en poche 2018), La disparue de Saint-Maur, L’espion des Tuileries, La trahison des Jacobins et L’assassin de septembre.
Minuit dans le jardin du manoir
est son premier policier contemporain, publié aux édition du Masque / JC Lattès en 2019. Un polar d’aventure, entre Agatha Christie et Indiana Jones qui est récompensé par le prestigieux prix 2020 du roman d’aventures.
Parallèlement, Jean-Christophe Portes est co-auteur avec Colette Brull-Ulmann d’un témoignage sur l’histoire méconnue de l’hôpital Rothschild pendant la 2ème guerre : Les enfants du dernier salut.
Les experts du crime propose une plongée inédite dans les pas des experts criminels de la gendarmerie, au sein de l’IRCGN.
Jean-Christophe Portes vit actuellement à Margency, une petite commune du Val d’Oise.

 

Extraits :
« Parmi les multiples réformes votées par les députés de la Constituante, la plus symbolique – et la plus urgente – concernait sans nul doute la justice. Depuis longtemps, les Français la jugeaient lente, injuste et cruelle, se plaignant de la multitude de juridictions et de la corruption qui y régnait. Pour faire table rase du passé, on avait institué des juges de paix, magistrats de proximité élus, qui appliqueraient la même loi pour tous, gratuitement. »
« Depuis cette sinistre confrontation avec Talon dans le donjon de Vincennes, il ne savait plus quoi penser de la Révolution. Lui qui, quelques mois auparavant avait les idées si arrêtées, il ne savait plus comment considérer les choses. Ses grands principes, ses préceptes nourris à la lecture de Rousseau, ses enthousiasmes de jeunesse, tout cela lui paraissait soudain lointain, vain, presque chimérique. La réalité politique était autrement plus complexe et plus féroce »
« Marat s’interrompit brusquement pour dévisager le sous-lieutenant. Dans son regard brûlait une passion inconnue qui fit frissonner Victor, et il sentit que, derrière cet homme, tout un peuple réclamait justice. »

La post-it de Ge

L’affaire des corps sans tête – Jean-Christophe Portes

Paris, février 1791. Victor Dauterive, jeune officier de la Gendarmerie nationale, est chargé par son mentor, Lafayette, d’enquêter sur Marat, l’agitateur politique. Il atterrit sans le savoir dans une conspiration mêlant les vainqueurs de la Bastille, un comité secret et des cadavres, retrouvés nus et la tête coupée dans la Seine. 

Des corps sans tête sont retrouvés aux abords de la Seine dans le Paris Révolutionnaire. C’est l’officier Victor Dauterive, jeune recrue de la Gendarmerie , que nous suivons pour ses premiers pas dans les méandres du Paris de 1791.

Une lecture atypique où nous retrouvons les Héros de notre Histoire , Lafayette , Marat … de conspirations en trahisons , Victor Dauterive a une vie bien compliquée , plusieurs niveaux d’enquête se superposent pour nous proposer un polar bien rythmé en immersion dans le Paris révolutionnaire. Beaucoup de notes en bas de page pour les expressions d’époque enrichissent notre lecture .
Jean-Christophe Portes allie le plaisir du polar , de l’intrigue et l’histoire de la Révolution.
Une période peu traitée dans le polar historique était un choix risqué pour notre auteur. Il a bien fait de s’attaquer à celle-ci. Il nous propose ici un premier roman très réussi. Et à travers ses mots, cette période trouble prend toute son ampleur et si j’osai, je dirai que Jean Christophe Portes est le digne héritier de Jean François Parrot.
Avec eux le polar historique français tient ses lettres de noblesses.

 

Ce titre a été lu dans le cadre :

 

3 réflexions sur “L’affaire des corps sans tête – Jean-Christophe Portes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s