Dans les pas d’Anselme avec Guy Rechenmann et Yves Bordes Lapeyre

Dans les pas d’Anselme

Retour d’une fin d’après-midi,  par Mamie Danièle

mardi 15 juin 2021,  vernissage-dédicace

Guy Rechenmann et Yves Bordes Lapeyre

Un mardi de canicule à Bordeaux, il faut choisir le trottoir à l’ombre avec ces 35 ° … plus prudent. Une chance pour le chaland, la rue Bouffard est une rue tranquille, c’est « la rue des antiquaires » : tout un programme.

Non notre ami Guy Rechenmann n’est pas une antiquité mais il y a un mois il a fait une rencontre curieuse et étonnante. En effet Catherine, sa muse, a repéré sur Facebook un photographe, Yves Bordes-Lapeyre, inspiré par les mêmes paysages que ceux qui constituent les décors des aventures d’Anselme, le flic de papier, emblématique héros de Guy. Et hop, ils se rencontrent

et hop, ils décident de créer un événement : ils organisent un vernissage-dédicace sur le trottoir de la galerie de Yves et nous voici ! Tous les ingrédients pour un moment suspendu y étaient …

La galerie abrite les photos des paysages de Viloc encore pour quelques temps. Allez donc flâner, il vous restera la lumière du bassin dans les yeux …

Et en conclusion Guy, tu nous prépares une suite aux aventures d’Anselme ?
Une suite, oui et non comme on dit un « spin off » qui aura pour titre L’extravagante histoire de Lucia Fancini dans le contexte des années 1950, chez Caïrn en … 2022.
Nous n’en saurons pas plus pour le moment …

 

Le dernier Guy Rechenmann

A la place de l’autre

Des Landes au Bassin d’Arcachon, Marie, Clémence, Marina, trois générations de femmes ont gardé bien des secrets… Pour être, qui sait… À la place de l’autre.

Moi, Anselme Viloc, le flic de papier jamais je n’aurais pensé qu’en cherchant simplement à trouver l’identité d’une femme amnésique, statufiée en position de yogi face à l’océan je remonterais le fil du temps pour tomber sur une disparition non élucidée datant de la période trouble de la deuxième guerre mondiale. Une enquête, voire une énigme où l’aide de Léonard, médium-dessinateur, me sera nécessaire car nous faisons appel à lui au commissariat de Casteja lorsque nous sommes dans une impasse… En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j’ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire ! Rien n’arrive par hasard c’est une certitude…

 

Le dernier Anselme Viloc

Une étoile en enfer

Fait rarissime, une montagne s’écroule en 1248. Dès lors les crimes commis sur le versant du mont Apremont, dans la vallée de la Chartreuse, ne seront jamais élucidés. C’est sans compter sur la pugnacité d’Anselme Viloc, le flic de papier, qui, confronté à la fois au mystère du naufrage d’un chalutier d’Arcachon et à la disparition d’une jeune fille du pays partie en apprentissage à Paris chez un cuisinier en devenir, va, non sans mal, arriver à remonter le temps. Anselme Viloc, le savoyard adopté par le Bassin et ses humeurs, est devenu une référence dans le domaine des « crimes à haute probabilité de non-résolution », c’est son patron le commissaire Plaziat qui l’affirme et il va, encore une fois, nous en faire une brillante démonstration.

6 réflexions sur “Dans les pas d’Anselme avec Guy Rechenmann et Yves Bordes Lapeyre

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s