1991, de Franck Thilliez

1991 de Franck Thilliez paru le 6 mai 2021 aux éditions Fleuve Noir ; 500 pages ; 22€90 ; 14cm x 21cm
4ème de couverture

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives, où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées d7ans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours. Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

L’auteur  : Né en 1973 à Annecy Franck Thilliez étudie à ISEN Lille afin de devenir ingénieur en nouvelles technologies. Dès son premier roman, Train d’enfer pour ange rouge, il est nommé pour le prix sncf 2004. C’est l’arrivée de son personnage principal : Sharko. Il publie en 2005 La Chambre des morts adapté en film. Pour son deuxième roman, il reçoit le prix des lecteurs Quai du polar en 2006 et le prix sncf du polar français en 2007. Il coécrit, avec Nicolas Tackian, les dialogues du téléfilm intitulé Alex Hugo. C’est un grand passionné de thrillers depuis toujours, d’ailleurs il dit que son maître est Stephen King. Il est également scénariste d’une bande dessinée La brigade des cauchemars. C’est un passionné de cinéma et des casse-têtes. Son roman le Syndrôme E est en cours d’adaptation pour la télévision.

 

 

 

 

Extrait 

Un flic de la criminelle répond toujours au téléphone, quelle que soit l’heure. Thierry Brossard, alias « Titi », fut tiré de son sommeil à plus de 23h30 par sa nouvelle recrue venue du Nord. A l’autre bout de la ligne, la voix était paniquée, aussi lui demanda-t-il de se calmer et de parler clairement. 
Quand Franck Sharko lui annonça qu’il avait défoncé une porte et découvert le cadavre d’une femme défigurée et torturée en pleine Haute Vallée de Chevreuse, Brossard eut l’impression d’être encore dans son cauchemar. Il gueula au point de réveiller sa femme et ses deux fils, tout en s’habillant, le combiné calé dans le creux de l’épaule.
A la suite de la description faite par son numéro 6, Titi déroula les procédures. Appel immédiat à son adjoint, qu’il chargea de réveiller sur-le-champ le reste du groupe et les gars de la scientifique. Pui il joignit le substitut du procureur de permanence, lui expliquant judicieusement la raison pour laquelle le groupe d’astreinte n’avait pas été averti.

Les missives de Fanny H

Le roman de Franck Thilliez, c’est mon rendez-vous noir de l’année.
Je l’attendais avec impatience, comme à chaque fois. Curieuse comme beaucoup de connaître enfin les débuts du célèbre Franck Sharko.
J’aime beaucoup la couverture me rappelant les chemises cartonnées que nous utilisions avant le stockage sur disque dur et qui jonchaient les bureaux. Déjà, rien que de l’avoir dans les mains, retour dans le passé.

Franck est un jeune policier qui veut bien faire et qui souhaite s’intégrer au sein de l’une des équipes solide et soudée du 36. On y retrouve les prémices d’un Sharko intuitif cherchant à comprendre ce qui se passe dans la tête des autres.
Il est le fils unique d’un couple de mineurs et ses parents habitent toujours dans les corons comme pratiquement tous ces travailleurs qui restent toute leur vie dans leur maison, leur quartier, près des terrils, avec cette force et cette solidarité qui les caractérisent.

Dans 1991, l’auteur nous dévoile pourquoi son personnage principal est devenu flic. Sharko se confie sur ce sujet à sa compagne Suzanne, cette révélation est à la fois très touchante et très triste. Bien avant de savoir ce qu’il ferait de son avenir, il avait déjà été marqué par quelque chose de terrible qui le hantera à tout jamais. Ces moments en couple nous permettent de mieux les connaître et de comprendre leur histoire.

La première affaire qui lui est confiée, à lui le numéro 6, est celle des disparues du sud parisien. Pourtant, c’est bien le hasard qui mettra entre ses mains cette photo en noir et blanc, cette femme couchée sur un lit, un sac en papier sur la tête.

Dans ce thriller, l’équipe du 36 oscillera entre trafic d’animaux sauvages, magie noire, vaudou et le monde du grand magicien Houdini.
Mais le sujet le plus marquant est celui de la pédophilie et les dégâts irréversibles physiques et mentaux causés aux victimes. Sujet très difficile à aborder sans tomber dans le voyeurisme ou la douleur qu’est cette atrocité. Car c’est bien d’une atrocité qu’il s’agit que ce soit en 1991 ou aujourd’hui en 2021… Un crime contre l’humanité.

Paradoxalement, Franck Thilliez nous propose un petit jeu avant de commencer notre lecture. Celui-ci est basé sur la mémoire, celle imprimée, enfouie au fond de nous, nos premiers souvenirs, nos premiers ressentis, nos premier objets et nos premiers apprentissages. Un peu comme le phénomène du « Rouge Marteau ».
C’est amusant de retrouver aussi des mots que l’on n’utilise plus comme walkman et de voir qu’ils n’ont aucun smartphone !

1991 est un vrai polar, un excellent polar. J’ai vraiment eu l’impression d’être plongée dans un de ces excellents films policiers des années 80 avec de vrais flics « à l’ancienne » avant l’arrivée de toutes nos nouvelles technologies. Une enquête difficile, minutieuse, qui mettra à rude épreuve chaque membre de l’équipe et éprouvera la loyauté de chacun. Un retour dans le passé réussi. J’ai vraiment beaucoup aimé ce thriller. Cela change un peu du duo Franck et Lucie. 1991 une excellente année et dire qu’il va falloir attendre l’année prochaine…

25 réflexions sur “1991, de Franck Thilliez

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s