« Les d’ici – Les 10 si… » Didier Fossey

« Les d’ici – Les 10 si… » Didier Fossey

Par Sylvie K

LES D’ICI…….DIDIER FOSSEY

Si vous étiez un personnage de Roman/fiction ?

Le capitaine Nemo de 20000 lieues sous les mers

Si vous n’étiez pas auteur ?

Auteur est une passion, je ne me vois pas ne pas l’être. Lorsque je ne le suis pas je suis un papi à temps plein.

 

Si vous étiez un personnage homme ou femme de polar/Roman noir ?

Le commissaire Adamsberg de Fred Vargas

 

Si vous aviez écrit le roman d’un autre lequel serait-il ?

Sa vie dans les yeux d’une poupée d’Ingrid Desjours

 

Si vous pouviez rencontrer un auteur mort ou vivant ?

Jules Verne

 

Si on vous proposait d’adapter un de vos livres en film ?

Ce serait oui bien sûr et de préférence Burn Out.

Tous les flics ont des cauchemars, ça fait partie du paquetage. Le problème, c’est qu’on ne les prévient pas que le paquetage s’alourdira au fil des ans. Alors, certains mettent une carapace et en payent le prix fort dans leur vie privée. D’autres se laissent déborder et trouvent dans leur arme de service l’ultime solution.

Le gang des cimetières dévalise les tombes. Lors d’une nuit de planque au Père-Lachaise, un flic est assassiné. Pas de témoins, peu d’indices : ses collègues n’ont rien vu. Boris Le Guenn, chef de groupe de la BAC au Quai des Orfèvres, est saisi de l’affaire. En manque d’effectifs chronique, il doit aussi faire face à la descente aux enfers d’un de ses hommes qui a disparu des radars depuis plusieurs jours…

Sur fond de trafics, de clope, de sang et de sueur, Burn-Out joue avec nos nerfs aux côtés des hommes et des femmes qui dédient leur vie à défendre la nôtre.

Si vous aviez peur ?

J’ai eu peur dans mon métier, j’ai souvent peur pour les gens que j’aime, la peur n’évite pas le danger, elle est juste une indication, il faut la gérer.

 

Si vous deviez fuir, combattre ou vous adapter ?

Fuir non, combattre, si je peux éviter je le fais, je préfère m’adapter à la situation, sans renier ce que je suis, sans compromis.

 

Si vous pouviez proposer le « Goncourt » du polar ?

Sans hésiter « Enfermé(e) » de Jacques Saussey

 

Si vous nous présentiez votre dernier livre ou celui en cours d’écriture ?

Ce ne sera pas le prochain qui est en cours de correction mais celui en cours d’écriture. (Paru depuis ) Un flic, avec une fêlure énorme, des flics ripoux, des braquages, des indics, de la came, une vengeance terrible et aussi une petite fille meurtrie dans sa chair et son esprit, attachante, troublante. J’ai laissé de côté mon enquêteur habituel, Boris Le Guenn, j’ai envie d’autre chose.

 

Affaires internes

Août 2015 – Autoroute A 10

Deux hommes au volant de leur berline roulent à vive allure et provoquent un accident d’une violence inouïe : une femme est tuée sur le coup, sa fille de 5 ans est grièvement blessée.
Lorsqu’il apprend le drame, Yann Rocher – officier de police, et père de l’enfant – est en service ; il est dévasté.
Les conducteurs s’en sortent avec quelques blessures…

3 ans plus tard…
Février 2018 – Lyon

Des braqueurs attaquent une bijouterie du centre-ville ; la police judiciaire est saisie. Durant l’enquête, la capitaine Poirier remarque des similitudes avec d’autres braquages commis dernièrement en France.
L’organisation sans failles des malfaiteurs ressemble à celle des militaires ou… des policiers, ce qui attire l’attention de l’Inspection générale de la Police nationale.

De son côté, Yann Rocher, désormais chef de la BAC Nuit, à Colombes, a toujours la même idée en tête : venger sa fille, Mia.

Et pour cela, il est prêt à tous les compromis…

 

Le petit + de collectif polar

Congés mortels : l’enquête oubliée du commandant Le Guenn : polar 

Juillet 1936
Corbigny, dans la Nièvre

Paul Perrin, alias « Le Bredin », un paysan, sillonne la campagne en quête de femmes qu’il agresse et tue. Peu cultivé mais rusé, il échappe aux enquêtes de gendarmerie.

La mobilisation de 1939 va lui éviter beaucoup d’ennuis…

Juillet 2006

Un couple de randonneurs est retrouvé décapité sur un chemin près de Clamecy, dans la Nièvre. L’une des victimes est le fils d’un magnat de la presse parisienne. Une autre femme disparaît peu de temps après.

L’affaire est confiée au commandant Boris le Guenn, de la BAC parisienne, qui se rend sur place. Mais après quelques jours l’enquête ralentit. Les éléments trouvés ne correspondent à rien.

C’est alors que Boris rencontre Fernand, l’ancien du village, celui qui perd la tête. Le vieil homme lui assure que « Le Bredin » est revenu et qu’il est le meurtrier.

Le commandant va tenter d’établir un lien entre le passé sombre de la France de 1940 et l’affaire actuelle, sans imaginer jusqu’où cette enquête hors de Paris le mènera.

Et si les propos du vieillard avaient un sens ?

De la France rurale de 1940, ses affres, ses personnages, et… ses criminels, à la Bac parisienne de 2006, cette enquête « oubliée », hors de Paris, forcera Boris Le Guenn à utiliser son instinct pour lutter contre les procédures trop restrictives du métier… La plume de Didier Fossey apporte à cette histoire, dans laquelle passé et présent se côtoient, l’humanité et le réalisme qu’on lui connaît. Collectif Polar le recommande aux amateurs d’excellent polars à la française !

 

10 réflexions sur “« Les d’ici – Les 10 si… » Didier Fossey

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s