De cendres et de larmes de Sophie Loubière

Le livre : De cendres et de larmes de Sophie Loubière. Paru le 03 juin 2021 chez Fleuve éditions – collection Fleuve Noir. 19.90 € (352 pages) ; 14 x 21 cm

4ème de couverture :

Madeline, Christian et leurs enfants rêvent depuis longtemps d’un appartement plus grand où chacun aurait son espace. Un rêve rendu impossible par la réalité du marché parisien. Quand l’occasion se présente pour Christian d’obtenir le poste de conservateur au cimetière de Bercy, avec un pavillon de fonction de 180 m2, la famille Mara n’hésite pas et s’y installe au début de l’été 2019. Peu à peu, les enfants se font au panorama. Tandis que Madeline, caporale cheffe sapeur-pompier, sauve les vivants, Christian veille les morts. L’âpreté de son métier réveille bientôt en lui le besoin d’extérioriser ses émotions par la peinture. Au cœur de ce fragile équilibre où les métiers de l’un et de l’autre pèsent lourd, la maison révèle ses fêlures. Lentement. Insidieusement.

Quelque chose menace cette famille recluse au milieu des tombes.

Une menace dont personne ne mesure encore l’ampleur.

L’auteur : Auteure de onze romans, de recueils de nouvelles et de fictions radiophoniques, Sophie Loubière aborde ces questions qui nous affectent profondément, les relations familiales, l’amour et la trahison, le prix terrible que le passé exige sur le présent et l’avenir. Elle connaît un succès international avec L’Enfant aux cailloux (2011), traduit dans une vingtaine de pays et plusieurs fois primé. Un succès pleinement confirmé en 2020 avec Cinq Cartes brûlées qui a reçu le prix Landerneau polar.
Extrait:
« Son mari l’avait surprise, avec ce charmant dîner en tête à tête. Sous les arcades d’un petit restaurant de la place des Vosges dont les ombres bleuissaient le crépuscule, une grande nouvelle s’annonçait. Probablement une promotion. Quand Christian avait évoqué l’attribution d’un logement de fonction sans s’étendre sur la nature exacte de sa future affectation, cognant sa coupe de champagne contre la sienne, Madeline avait senti dans son cœur voleter un escadron de papillons. Enfin l’éclaircie d’un printemps de braises. Car le feu prenait aussi la rue, nourri par la détermination des Gilets jaunes, quadruplant les sorties du FPT1 pour des incendies de barricades. »

 La chronique jubilatoire de Dany

De cendres et de larmes de Sophie Loubière

Lorsque l’on est pompier sous la plume de Sophie Loubière, on ne fait pas que déverser l’eau sur les flammes.
Lorsqu’on est gardien de cimetière sous la plume de Sophie Loubière, on ne fait pas qu’accompagner les inhumations.
Lorsque Sophie Loubière créé des personnages, ils sont attachants et cabossés, ils évoluent et montrent leurs failles, frôlent le drame et parfois …Ils baignent surtout dans une ambiance angoissante, stressante comme aime à nous les construire l’auteure. Les murs chez elle sont des personnages à part entière, ils modèlent les comportements, influencent les relations sociales. Je me souviens d’un transformateur électrique dans son précédent roman.

La nouvelle demeure de la famille Mara répondra—t-elle à ses attentes ?

Elle n’est pas la seule à bouleverser leur vie. Dans cette entreprise de déconstruction, elle peut compter sur l’emprise du métier de pompier de Madeline, sur la découverte de sa vocation d’artiste peintre de Christian, sur l’envie d’espace personnel de Michael … Et une étrange infection pulmonaire pour Anna.

Un suspense hitchcockien nous est ainsi présenté par Sophie Loubière, dont la plume élégante nous fait (parfois) oublier les horreurs qu’elle nous susurre.

En raison d’un contexte personnel particulièrement douloureux, j’ai eu cependant quelques difficultés avec les pratiques professionnelles des fossoyeurs car disons que l’auteur ne fait pas dans la suggestion …reconnaissons-lui cette aptitude à objectiver les détails.

Une lecture à la hauteur de mes attentes, dérangeante !

Je remercie les éditions Fleuve noir pour leur confiance

Autres extraits :
«À sa maîtresse, le jour de la rentrée, Anna avait résumé le métier de ses parents : maman veillait sur les vivants, et papa veillait sur les morts. Madeline doutait que cette façon de voir les choses corresponde à la réalité. Maman veillait sur des êtres destinés à mourir à plus ou moins court terme. Quelque chose était en train de basculer ici et partout ailleurs. L’incendie de Notre-Dame avait sonné le glas d’une ère nouvelle, plus sombre. Paris muselait la misère en son sein, la précarité gangrénait les foyers les plus modestes, des Gilets jaunes coloraient ses boulevards d’une colère flamboyante. »
« Sans diplôme, t’es qu’une merde, Micky ! Le moindre job de serveur, c’est bac + 2 ! Ne me dis pas que j’ai filé du pognon à ta mère tous les mois pour qu’elle fasse de toi un petit con ! 
— C’est bon ! Fous-moi la paix ! J’en ai marre ! Entre maman qui checke mon cahier de texte tous les jours, Christian qui me prend grave la tête et elle qui me fait la leçon alors qu’elle a même pas son CAP coiffure, vous me mettez trop la pression. »

19 réflexions sur “De cendres et de larmes de Sophie Loubière

  1. Merci pour ton analyse 😀
    Les cimetières ne me font pas peur. Habiter à côté d’un tel endroit, c’est bien tranquille. Avec des monuments anciens qui côtoient le monde moderne. Des fleurs .
    J’ai lu le dernier livre de l’auteure, le précédent aussi. Je suis curieuse de lire celui-ci. La détérioration du corps humain ne me dérange pas. La série Bones m’a permis de mieux en comprendre le principe mêlé à une enquête policière.
    J’attends l’écrit de Sophie Loubière pour découvrir ce qu’elle aura sorti de sa boîte à surprise. 😊🌹

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s