Shim Chong, fille vendue  de Hwang Sok-yong.

Le livre : Shim Chong, fille vendue  de HWANG Sok-yong. Paru en 7 janvier 2010 aux éditions Zulma. Prix : 23,90 € ; (560 pages); 13×19 cm. Roman traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet – Grand Prix de la traduction du KLTI. Poche paru le 3 mai 2018 aux éditions Zulma. 10,50 € ; (480 pages); 12×18 cm.

4ème de couverture :

Nous sommes à la fin du XIXe siècle. En ces temps de disette et de corruption, la traite des enfants est un commerce qui alimente un immense trafic mafieux dans toute l’Asie du Sud-Est. Vendue adolescente, Shim Chong va connaître tous les aléas d’un négoce sexuel florissant, des rives du fleuve Jaune aux ports de Shanghai, Taïwan ou Singapour, de la prostitution la plus sordide à la haute courtisanerie des geishas. Son parcours initiatique s’inscrit de façon magistrale dans une impressionnante saga de la prostitution et des métiers de la séduction, à une période charnière où l’Asie, sur fond de guerre de l’opium et de trafic d’armes, s’ouvre aux impérialismes occidentaux. En romancier au souffle épique, fort d’un engagement qui l’apparente aux Zola, Dos Passos ou Soljenitsyne, avec sa vision aiguë du mouvement de l’Histoire, Hwang Sok-yong nous livre une somptueuse fresque romanesque.

« Elle est une fille vendue, une concubine, une prostituée, une femme de pouvoir. Une musicienne et une mère, aussi. Elle a autant de visages que le dernier roman de Hwang Sok-yong a d’interprétations. Shim Chong, fille vendue est un grand livre. » Nils C. Ahl, Le Monde des Livres

 

L’auteur : « Né en 1943 en Mandchourie, où sa famille s’était réfugiée pour fuir les Japonais, Hwang Sok-yong se retrouve quelques années plus tard à Pyongyang, la cité rouge repeinte aux couleurs soviétiques, puis à Séoul, où il est surpris par la guerre de Corée. Avant de partir combattre au Vietnam, de rentrer au pays, et de se lancer dans d’autres luttes, au nom de la démocratie. De 1993 à 1998, il est expédié en prison pour avoir osé se rendre à Pyongyang, afin de soutenir les artistes du Nord. Lorsque j’étais en détention, raconte-t-il, on n’avait pas le droit d’avoir un stylo bille. On m’a mis au cachot pendant deux mois pour avoir gardé secrètement un stylo. Je me suis battu énergiquement. J’ai fait dix-huit fois la grève de la faim. Certaines ont duré jusqu’à vingt jours. Hwang Sok-yong est un écrivain du défi. Un idéaliste dans un monde privé d’idéal. » André Clavel

 

Extrait :
« Chong, étendue nue, regardait les taches que dessinait au plafond, dans l’obscurité, la lumière de la lampe accrochée dehors, sous l’avancée du toit. À côté d’elle, un étranger dormait, ronflant tout son soûl.
 « Maintenant, je n(appartiens à personne. Me voici devenue la hwajia du Pavillon, la « fleur de la maison ».
 Ainsi soliloquait-elle. Ce moment, elle mesurait toute la distance qui la séparait de la première nuit passée avec Maître Chen. Désormais, elle avait le sentiment que son corps lui était devenu étranger. La voix qu’elle entendait n’était plus celle de la jeune fille d’alors. La première nuit, il lui avait semblé que son âme était prisonnière de ce monde obscur, de cette eau profonde où on l’avait précipitée ; la vie qu’on lui faisait mener était pour elle un mystère effrayant. Mais maintenant, elle avait l’impression que quelqu’un qui se souvenait d’elle flottait au-dessus du lit pour regarder son corps nu. Elle glissa sa main sous l’oreiller et y retrouva la pièce d’argent en forme de sabot de cheval que Liangjung lui avait donnée avec cette superbe habituelle des hommes avant l’amour. Elle referma sa main sur la pièce tiédie.
 « Je me suis vendue ! »
 Elle repoussa la couverture, se leva, descendit du lit sans faire de bruit. Elle versa l’eau d’une grande jarre dans un bassinet, puis s’accroupit pour se lave le bas-ventre.   »

 

 

Les émotions de lecture de Cécile

Shim Chong, fille vendue  de HWANG Sok-yong

 

Shim Chong, fille vendue de Hwang Sok-yong aux Zulma Éditions. Premiers achats avec Le Vieux Jardin après le premier confinement, j’ai dévoré immédiatement le second et patienté pour le premier. Un peu effrayée par l’histoire de cette jeune fille de 15 ans vendue et prostituée.

L’auteur m’avait emmenée dans la brutalité des prisons, de l’exil, du régime nord-coréen, de la désillusion d’un idéal politique et de la circonscription pour la guerre du Vietnam au travers de mes précédentes lectures. Je voulais être prête pour le destin que j’imaginais pour Shim Chong.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir les scènes pleines de sensualité dans la première partie de cette histoire. Et surtout du choix de Hwang Sok-yong de faire de ce personnage de légende coréenne une héroïne à la force de caractère incroyable. D’un destin qu’elle n’a pas choisi, Shim Chong va utiliser la faiblesse des hommes et l’art du sexe comme son arme d’émancipation, et de pouvoir. Des larmes, des douleurs, des cris, et de l’indicible horreur de la traite humaine, elle refuse d’en être un simple objet. De fille vendue, prostituée, courtisane, à femme de pouvoir, Shim Chong est sous la plume de ce grand écrivain un personnage féminin dans toute sa puissance en refusant d’être réduite à son statut de victime.

Ce roman est aussi une superbe fresque historique de l’Extrême-Orient du milieu et de la fin du XIXe siècle. L’esclavage sexuel, la réalité sociale, les conflits avec les puissances occidentales, la guerre sino-japonaise et bien d’autres. C’est exaltant et passionnant.

La force de la plume et de la littérature d’Hwang Sok-yong fait de Shim Chong, une héroïne qui restera longtemps dans ma mémoire. Un livre qui n’aurait pas dû patienter six mois dans ma bibliothèque avant que je ne l’engloutisse !

10 réflexions sur “Shim Chong, fille vendue  de Hwang Sok-yong.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s