Le petit paradis de Joyce Carol Oates

Le livre : Le petit paradis de Joyce Carol Oates. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Auché
Paru le 7 mars 2019 chez Philippe Rey. 22€. (378 p.) ; 22 x 15 cm.
Rééditez en poche le 28 mai 2020 aux Points. 7€90. (395 p.) ; 18 x 11 cm
4e de couv :

Adriane Strohl, adolescente imprudente et idéaliste, vit dans une Amérique totalitaire du futur, contrôlée à l’excès… Alors qu’il est interdit à quiconque de sortir de la moyenne, la jeune fille, nommée major de sa promotion de terminale, commet l’erreur de vouloir briller dans son discours de fin d’études. Echappant de peu à l’exécution, elle se voit condamnée à être télétransportée dans une bourgade rurale, Wainscotia, pour y effectuer ses études supérieures… quatre-vingts ans plus tôt.

Forcée d’adopter une nouvelle identité et constamment surveillée, Adriane découvre avec stupeur l’Amérique surannée de 1959. Désireuse de purger sa peine de manière exemplaire et de rentrer chez elle au terme des quatre ans fixés, elle s’immerge dans le travail. Mais l’étudiante ne tarde pas à tomber amoureuse d’un de ses professeurs, Ira Wolfman, un « Exilé du futur » comme elle.

Mélange réussi de dystopie et d’histoire d’amour, ce nouveau roman de Joyce Carol Oates offre le troublant portrait d’une société faussement égalitaire où délation et médiocrité sont la règle, un « petit paradis » en saisissant écho avec nos sociétés actuelles.

L’ avis toujours court de Cat le chat 😉

Le petit paradis de Joyce Carol Oates

Aujourd’hui je vous présente Le petit paradis de Joyce Carol Oates qui entre peut-être en résonance avec ce que nous vivons actuellement , en tout cas un excellent moment de lecture

Traduit de l’anglais par Christine Auché

Éditions Philippe Rey

En 2039, Adriane Strohl, une adolescente idéaliste, vit dans une Amérique totalitaire contrôlée par la Véritable Démocratie, qui interdit à quiconque de sortir de la moyenne. Nommée major de sa promotion, elle commet l’erreur de vouloir briller dans son discours de fin d’année et se retrouve télétransportée en 1959 dans une bourgade appelée Wainscotia.

Roman d’anticipation certes mais qui justement sert de réflexion aux options qui nous sont offertes dans un monde futur … qui se rapproche dangereusement . Le cyber espace envahit nos vies et cela les rend de plus en plus faciles à diriger pour ceux qui nous gouvernent, il suffit de jeter un coup d’œil vers la Chine. Depuis cette lecture, l’histoire de la jeune Adriane Strohl trotte dans ma tête et  la petite lumière rouge d’une alerte clignote  … Je ne vous en dirai pas plus pour ne rien dévoiler mais je ne peux que vous engager à lire ce roman intéressant à plusieurs lectures et qui peut déstabiliser quelque peu … ce n’est pas le monde d’Orwell c’est pire! rejoint en cela par l’hypothèse évoquée par Hervé Le Tellier dans l’anomalie.

Ma note 4,5/5 

Le début du livre à lire en cliquant sur le lien  ICI

10 réflexions sur “Le petit paradis de Joyce Carol Oates

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s