TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #3 Fanny H

TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #3 Fanny Haquette

1 : Les lecteurs veulent… une suite :

L’art dans la peau d’Yves Brard

Super découverte 2020 que cet auteur et son premier thriller, je serai ravie de retrouver ces enquêteurs dans de nouvelles aventures !

Paul, bibliophile et dessinateur façonné à la dure par son père, s’est enfin libéré de l’emprise de celui-ci. Obsédé par les peaux, il cherche l’œuvre ultime. Et Léda apparaît, plus pure qu’un vélin. Elle sera sa première expérience créative, avant de disparaître… De ce jour, l’engrenage infernal s’enclenche et toutes les jeunes filles rousses au corps d’albâtre qui lui ressemblent sont en danger et l’horreur s’installe crescendo… Virginie, jeune lieutenante atypique à la PJ qui n’a pas sa langue dans sa poche et Malik, son capitaine, se lancent sur les traces du psychopathe.

 

 

 

2 : Les lecteurs veulent… qu’il y ait un spin-off :

Orange in the new black de Piper Kerman

C’est certain, c’est avant tout Piper qui nous livre son histoire en prison et quand elle sort c’est terminé. Mais on ne connait pas la suite pour les autres et j’aurai bien aimé savoir ce qui arrive à celles dont l’auteure nous raconte leurs vies à ses côtés.

Piper Kerman est une jeune femme comme tant d’autres : elle a un emploi, un compagnon, une famille aimante. Elle est très loin de la jeune casse-cou qui avait livré une valise d’argent pour un trafiquant de drogues dix ans plus tôt. Mais le passé l’a rattrapée. Condamnée à quinze mois d’incarcération dans une prison pour femmes du Connecticut, la jeune cadre dynamique de bonne famille devient le matricule 11187-424. Le choc est brutal.
De sa première fouille corporelle à sa libération, Piper Kerman apprend à naviguer dans cet étrange univers aux codes absurdes et aux lois arbitraires. Elle rencontre des femmes issues de tous les milieux, qui la surprennent par leur générosité, leur humour et leur ouverture d’esprit.

 

 

 

3 : Les lecteurs veulent… une fin différente :

Graziella d’Alphonse de Lamartine

A l’adolescence, les écrits d’Alphonse de Lamartine ont résonné en moi comme le bouillonnement d’un volcan.
Dans Graziella, l’auteur nous raconte l’une des plus belles rencontres de sa vie, une rencontre qu’il n’oubliera jamais. La fin de l’histoire est tragique et m’a beaucoup touché, j’aurai souhaité une fin différente, beaucoup moins triste mais ainsi est la réalité.

Il a vingt ans, il ne fait rien et, pour mettre fin à une idylle qui déplait à sa famille, celle-ci l’expédie en Italie. Lamartine visite Florence, séjourne à Rome, arrive à Naples où, après une promenade en barque qui met sa vie en péril, il rencontre la fille d’un pêcheur – c’est Graziella – et c’est une des histoires d’amour les plus belles et les plus touchantes que l’on ait jamais écrites. Une histoire très brève aussi : Graziella ne survivra pas longtemps au retour en France de son ami. Il y a deux personnages dans Graziella : Graziella elle-même et l’Italie. Non pas l’Italie de Stendhal, des  » diva « , des Sanseverina, des archevêques amoureux. Mais l’Italie des paysans, des pêcheurs, qui, aux rives d’Ischia et de Procida, vivent parmi leurs jardins et leurs vignes aussi simplement qu’aux plus beaux jours du monde antique.

 

 

4 : Les lecteurs veulent… pouvoir relire un livre/une saga comme si c’était la première fois :


Harry Potter à l’école des sorciers de
J.K.Rowling

et tous les tomes.

Pouvoir à nouveau m’émerveiller à travers les yeux d’Harry Potter lors de l’arrivée à l’école de Poudlard et son entrée dans la Grande Salle avec les bougies suspendues par magie au plafond, le voir grandir, passé d’un pré-adolescent à un homme à la toute fin, le voir s’aguerrir face aux forces du mal, pleurer et rire aux côtés de Ron et Hermione et avoir peur pour tout ce petit monde qui gravite autour d’eux.

 

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours.

Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre des Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

 

 

 

5 : Les lecteurs veulent… un film ou une série :

Entre deux mondes d’Olivier Norek

Ce livre a touché et ému bon nombre de lecteurs mais pas encore assez à mon goût. Tout le monde ne lit pas hélas. Une adaptation en film ou mini-série pourquoi pas ? Afin qu’un public plus large puisse mieux comprendre et appréhender le passé, le quotidien et croire en un avenir pour les migrants.

Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 : Les lecteurs veulent… oublier qu’il y a eu un film ou une série :

Simetierre de Stephen King

J’ai lu le livre en fin d’adolescence, il fait parti de mes premiers Stephen King et je l’ai adoré. Il est dans mon top 3 du maître.
Deux films en ont été tirés, le premier en 1989 était très fidèle au roman. Le deuxième, vingt ans après en 2019 reprend l’histoire dans la base mais il y eu des libertés de prises et même avec la validation de Stephen King, j’ai beaucoup moins aimé ce remake qui est de trop.

 

 Louis Creed, un jeune médecin, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, leur fait visiter non loin de là le pittoresque « simetierre » où des générations d’enfants ont enterré leurs animaux familiers. Mais plus loin s’étendent les terres sacrées des Indiens, un lieu interdit où les rites et les maléfices perdurent à coté de la modernité et du « way of life » américain.

     Fantasmes ou réalité ? L’au-delà et le royaume des morts vont venir hanter Louis et les siens, jusqu’au cauchemar. C’est d’abord un jeune homme victime d’un accident, que Louis n’a pu sauver, qui revient la nuit et l’entraîne dans la forêt ; puis le chat familial, écrasé par un camion et enterré au « simetierre », qui revient et sème l’épouvante. Une épouvante qui les mènera tous à la folie ; à moins que ce ne soit leur propre hantise de la mort qui ne déclenche en eux des pulsions autodestructrices.

7 : Les lecteurs veulent… une couverture différente :


Dis merci mon coeur de Patrick Belli

Pour cette formidable histoire, une photo qui représente peut-être le pays d’origine de l’enfant en couverture plutôt qu’une écriture simple ? Ou de l’orphelinat ? La couverture n’est pas à la hauteur de cette incroyable histoire.

Après moult tentatives pour avoir un enfant, un couple décide de se lancer dans le parcours de l’adoption. Leur désir d’une descendance est une obsession depuis tant d’années. Comment pouvaient-ils une seule seconde imaginer le parcours titanesque qui les attendrait. Le choix est fait, ils se tourneront vers Haïti. Ont-ils fait le bon choix en cette année 2009 ? L’avenir nous le dira. Une histoire romanesque, mais vrai ou le thon léger côtoie le côté éprouvant et bouleversant, accompagné de correspondances, de témoignages et médiatisation. Mais surtout toujours y croire ne jamais abandonner

 

 

 

 

8 : Les lecteurs veulent… moins de clichés :


720 crayons de bois à Bergues  de Jean-Claude Meens

Un roman essentiellement tourné sur l’histoire de Bergues et ses environs plutôt que sur l’enquête policière et ainsi beaucoup trop de clichés sur le nord dans les expressions et la façon d’être au détriment de l’intrigue.

Pour fabriquer 720 crayons de bois à Bergues , il est nécessaire de réunir une certaine quantité de cendre… (Comptez 240 crayons par individu incinéré.) À travers une enquête policière, l’auteur nous fait découvrir la charmante petite ville de Bergues et son histoire. Avec les principaux personnages, il aborde de nombreux thèmes, à savoir les mutations technologiques, le langage, les conversations de comptoir, les us et coutumes des Berguois… C’est une invitation à découvrir l’autre Bruges des Flandres et la richesse de son patrimoine, de sa gastronomie, sa convivialité et son environnement…

9 : Les lecteurs veulent… une saga moins longue :


Outlander tome 1 Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon et autres tomes (un 10ème est prévu)

640 pages pour le premier tome ce n’est pas rien, et les suivant s’en rapprochent. Même si c’est une très belle saga, je la trouve quand même trop longue.

 

1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel – la première a été interrompue par la guerre. Alors qu’elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d’étranges rites. Fascinée, elle s’approche d’un grand menhir fendu… et se volatilise.
Quand elle reprend conscience, elle est entourée d’hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l’un des combattants est le sosie de son mari… A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu’elle est propulsée… en l’an de grâce 1743 ! Période troublée s’il en fut : l’Écosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang…
Ainsi commence une épopée sauvage et baroque où se mêlent fantastique et histoire, action, amour et humour.

 

10 : Les lecteurs veulent… que le prochain tome soit déjà sorti :

Luca de Franck Thilliez

Attendre la suite des aventures de Franck Sharko et de Lucie Hennebelle, comme c’est long ! Deux ans… Et oui puisque Franck Thilliez écrit un One-shot une année sur deux. Même si Hennebelle n’apparaît pas dans le prochain roman intitulé 1991 car il nous racontera la première enquête de Sharko, ce n’est pas grave, cela ne change rien à cette attente…Comme toujours, je serai à l’ouverture de ma librairie le jour même ! Patience Fanny, patience…

 » Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? « 

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

12 réflexions sur “TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #3 Fanny H

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s