Dessine-moi un enfant de Laura Vaissaud

Le livre : Dessine-moi un enfant de Laura Vaissaud. Paru le 12 février 2021 chez Librinova en autoédition. 23.90€ broché et 3,99 € e-book. (699 pages) ; 22 x 14cm

4ème de couverture :

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour retrouver votre enfant ?

Le jeune Théo a disparu sans laisser de traces, au grand désespoir de sa mère, Amanda. L’enquête piétine, jusqu’au jour où la police reçoit un étrange message : « Si l’on ne joue pas, très tôt sonnera le glas.» La vie de l’enfant ne tient plus qu’à un fil. Les instructions du mystérieux expéditeur sont claires. Il faut se plier au jeu pour retrouver Théo avant la fin du compte à rebours… Le combat pour la vérité commence et Amanda n’a qu’une seule règle : ne jamais abandonner.

Que cache en réalité cette disparition ?

L’auteur : Laura Vaissaud  est née le 02 mai 1994 à  Gleizé. Elle a grandi en région lyonnaise. C’est dans cet univers que se déroule son premier roman Dessine-moi un enfant, un livre alliant suspense et émotions. Elle vit actuellement en Isère où elle profite du paysage montagnard. Curieuse de nature et adepte de voyages, Laura Vaissaud prend plaisir à explorer de nouveaux horizons. Elle y puise l’inspiration et elle exprime sa créativité à travers la peinture, la photographie et bien entendu l’écriture. Elle travaille en ce moment en tant qu’ingénieur technico-commercial dans l’industrie et elle est amenée à rencontrer les acteurs du monde de demain.

 

Extrait :
« Thibaut priait intérieurement pour que Salomé ne remarque rien. Elle était très attentive aux gens. C’était une qualité en particulier dans leur métier mais c’était aussi à double tranchant. Et il sentait la lame tout proche de sa gorge.
  – Ah ok dit Salomé. Et pourquoi tu ne dois pas te précipiter et rester discret ?
Thibaut sentit les battements de son coeur s’accélérer. Qu’avait-elle donc bien pu entendre ? Depuis combien de temps était-elle à ? Il lui restait à trouver un bobard crédible rapidement. Elle était dans l’attente. Il n’aimait pas ça. Il avait l’impression de perdre le contrôle. Il se demandait si s’embarquer dans cette affaire sordide avait été une bonne idée. Il ne voulait pas se faire prendre. Il risquait gros très gros. »

 

Chronique d’une flingueuse : l’Avis de Sylvie K

Dessine-moi un enfant de Laura Vaissaud

Que peut-il arriver de pire à des parents ? Que leur enfant leur soit enlevé… Quand Théo disparaît, Amanda, sa mère, est dévastée. Elle en veut à son mari de ne pas l’avoir surveillé. Lui se sent coupable mais ne le vit pas aussi intensément. Amanda sent dans ses tripes que son fils est quelque part vivant et ne se résout pas à penser autrement. Aussi quand sa patronne et amie insinue qu’il lui est arrivé malheur, Amanda voit rouge et claque la porte de la boutique de la fleuriste. Amanda est une mère qui flirte avec la folie. Elle harcèle le commissariat depuis la disparition de son fils. Elle se rend compte que les objets auxquels Théo tenait ont disparu, l’enquête qui stagnait repart. Des messages codés, un hacker, une faucheuse, des policiers pas toujours réglos, tout pousse à bout la mère de Théo. Le commissaire ne sait plus où donner de la tête face à toutes ces énigmes. Qui en veut à Amanda et à son amie ? L’enquête piétine jusqu’à l’arrestation d’un des personnages. Mais l’histoire se complique…

La psychologie de chaque personnage est complexe parce qu’ils passent par bon nombre d’émotions. On se retrouve dans un vrai ascenseur émotionnel avec les parents, l’amie et l‘enfant qui, tel le petit poucet, nous disperse des indices. Mais pour trouver la fin de l’histoire il faut faire travailler son imaginaire. Et c’est là où Laura surprend…

Après avoir baladé le lecteur pendant une bonne partie de l’intrigue, l’auteure nous fait entrer dans la deuxième partie de l’histoire avec d’autres intervenants et des personnages qui se révèlent.

Ce thriller est le premier de Laura, une histoire qui tourne autour des enfants et sans spoiler des violences physiques et psychologiques qu’on leur fait subir. Comme dit précédemment, je trouve qu’il comporte deux parties et j’imagine que Laura a posé des bases avant l’entrée dans la complexité de l’histoire. Pour moi, cette première partie comporte un peu de longueurs (le livre fait environ 700 pages). Malgré ce bémol, j’ai passé un bon moment de lecture et je vous invite à découvrir Laura.

3 réflexions sur “Dessine-moi un enfant de Laura Vaissaud

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s