Une vérité à deux visages, Michael Connelly

le livre : Une vérité à deux visages de Michael Connelly. Traduit de l’anglais par Robert Pépin. Paru le 16 octobre 2019 chez Calmann-Levy dans la collection Calmann-Levy Noir. 21€90. (416 p.) ; 22 x 14 cm

4e de couv :

Un trafic de drogue de grande ampleur et une vérité à deux visages

Travaillant toujours bénévolement aux affaires non résolues pour la police de San Fernando, Harry Bosch est appelé sur une scène de crime dans une pharmacie. Les deux employés, père et fils, viennent d’être assassinés par des tueurs à gages et toutes les pistes s’orientent vers un trafic de médicaments antidouleurs qui, pris inconsidérément, se transforment en véritables drogues. Bosch n’hésite pas une seconde et se lance dans l’enquête.

Mais voilà qu’il est soudain accusé par la police de Los Angeles d’avoir, trente ans plus tôt, trafiqué des éléments de preuve pour expédier un tueur en série au couloir de la mort. Bosch va devoir prouver son innocence, et la partie est loin d’être gagnée d’avance. Car il existe bien deux sortes de vérité : celle qui conduit à la liberté et l’autre, qui mène aux ténèbres…

L’auteur : Michael Connelly est né le 21 juillet 1956 à Philadelphie. Auteur entre autres ouvrages de Créance de sang, Le Poète, La Défense Lincoln, Ceux gui tombent et Jusqu’à l’impensable, Michael Connelly est traduit en 39 langues et partage son temps entre Tampa et Los Angeles. Ses romans ont été adaptés au cinéma, la saison 6 de la série Bosch est déjà en préparation pour la télévision et La Défense Lincoln est également en cours d’adaptation par CBS.
Extrait : 
(…)  il est deux sortes de vérités dans ce monde. Celle qui, inaltérable, fonde et la vie et la mission de l’individu, et l’autre qui, entièrement malléable, sert aux politiciens, charlatans, avocats ripoux et leurs clients pour atteindre le but visé, quel qu’il soit.

 

Le post-it de Ge

Une vérité à deux visages, Michael Connelly

 

ll y avait un moment que je n’avais pas lu de Michaël Connely, moi qui conseille presque tout les jours sa lecture à mes lecteurs et eux qui reviennent conquis par cet auteur et ses histoires.
C’est vrai que j’ai tendance à leur proposer la lecture des premiers Harry Bosch que ce soit « Les égouts de Los Angeles ou « le poète » ou encore « Le dernier coyote » pour ne citer que ces trois là, mais je sais à partir de là qu’ils reviennent emprunter les suivant et qu’ils suivent avec plus d’assiduité que moi les aventures de notre flic au grand cœur.
Aussi c’est un de mes lecteurs qui est venu me dire tout le bien qu’il pensait de ce tout dernier titre et je n’ai pas résister au plaisir de le lire à moi tour et grand bien m’en a fait. En effet quel plaisir de retrouver notre héros après toutes ces années. oh il a un peu vieilli, tout comme moi, il n’est plus flic au LADP. Mais pour autant point de retraite pour Harry qui met ses talents d’enquêteur au service de la la police de San Fernando.
Toujours aussi acharné à découvrir la vérité, enfin sa vérité. Et ici nous sommes servi par notre détective sexagénaire va devoir être sur plusieurs fronts à la fois. Alors qu’il enquête sur le meurtre d’un père et de son fils, employés dans une pharmacie. Tandis qu’il est sur la piste d’un trafic de médicaments antidouleurs, il est accusé d’avoir falsifié des preuves pour envoyer un tueur en série dans le couloir de la mort trente ans plus tôt.
Alors retrouver Hieronymus dans de sale drap et le suivre à se dépatouiller avec ses emmerdes ce n’est que du bonheur. Vous pensez deux enquêtes pour le prix d’une.
Et comme d’habitude, Bosch ne va rien lâcher.
Connelly nous offre là un de ses meilleurs romans. Mais ce n’est que mon avis. Un polar ultra efficace dans tous les cas !

16 réflexions sur “Une vérité à deux visages, Michael Connelly

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s