TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #1 Isabelle V

TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #1 Isabelle V

Coucou mes Polardeux

Il y a quelques semaines, je vous proposais un nouveau tag pioché dans le blog Muffins & Books, tenu par la si créative Marie.

Cette fois j’ai demandé aux flingueuses qui le souhaitaient de répondre à ces dix questions.

Et la première à dégainer a été Isabelle Villain.

Et oui en personne. Voici ces propositions :

 

1 : Les lecteurs veulent … une suite.

Et toujours les forêts de Sandrine Collette

Evidemment je sais bien qu’il n’y aura jamais de suite, mais j’aurais tellement aimé poursuivre encore un peu cette aventure, savoir ce que Corentin et ses enfants allaient advenir, si le monde d’après serait différent du monde d’avant, si l’on serait en mesure d’entrapercevoir l’éclaircie après la tempête. Bref ce roman fut un tel coup de cœur que je voulais juste qu’il ne s’arrête jamais.

Résumé : Corentin, personne n’en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s’en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.
À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts. Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.

 

2 : Les lecteurs veulent … qu’il y ait un spin-off.

La trilogie Fabio Montale de Jean Claude Izzo

Parce que je souhaitais parler de cette magnifique trilogie. Il n’y aura jamais de spin off car malheureusement l’auteur est mort beaucoup trop tôt, mais c’aurait été tellement bien…

Des quartiers nord aux ruelles du Panier, des quais du Vieux Port aux calanques les plus reculées des bords de mer, Fabio Montale en sait tellement sur Marseille qu’il sent battre en lui les pulsations de la ville. Flic déclassé, fils d’immigrés appréciant les poètes, le jazz, la pêche et les femmes, il est, à l’image de cette ville tant aimée, un homme sensible dont le passé parfois douloureux resurgit au fil des enquêtes…

Réunir en un seul volume les trois romans qui mettent en scène le personnage de Fabio Montale est l’occasion, pour les Éditions Gallimard, de rendre un hommage appuyé à Jean-Claude Izzo qui aura toute sa vie lutté pour être au plus près de ses rêves. Cette trilogie, véritable prolongement romanesque d’un homme, offre, par sa cohérence, la possibilité de (re)découvrir le très grand talent d’un homme de coeur et d’engagements.

3 : Les lecteurs veulent … une fin différente.

Hortense de Jacques Expert.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce polar. Avec Jacques Expert, on ne se trompe jamais mais là, franchement, une fin pareille, ce n’est pas possible…. Trop rapide et si peu crédible.

Résumé : 993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille, Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Son ex-compagnon est un homme violent, auquel elle refuse le droit de visite. Un jour, il fait irruption chez elle et lui enlève Hortense.
2015 : Sophie mène une vie morne, solitaire. Un dimanche pluvieux, elle se fait bousculer par une jeune femme dans la rue. Persuadée qu’il s’agit d’Hortense, elle la suit. Sans rien lui dévoiler, elle sympathise avec elle. La relation qui se noue alors est pleine de mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et cette jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?
Une intrigue fascinante et haletante, inspirée d’un fait divers.

4 : Les lecteurs veulent … pouvoir relire un livre / une saga comme si c’était la première fois.

Ken Follett les piliers de la terre

Parce que pour moi Ken Follett est le maître du genre. Parce que le polar historique est trop peu mis en valeur. Parce que ce roman touche à une période passionnante de l’histoire : le moyen âge. Parce qu’il faut avoir lu au moins une fois Ken Follett !

Résumé : Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre.
Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle.
La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

5 : Les lecteurs veulent … un film ou une série.

Criminal loft d’Armelle Carbonel

Parce que j’aurais tellement aimé avoir eu cette idée. Que ce roman est juste incroyable, original et dingue. Cela ferait vraiment un excellent film !

 

Résumé : Etats-unis. Kentucky. Sanatorium de Waverly Hills. Ils sont huit. Six hommes, deux femmes, condamnés à la peine capitale et sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé : « CRIMINAL LOFT » !
Chaque semaine, les votes du public élimineront un candidat afin qu’il reprenne sa place dans le couloir de la mort.
Un seul d’entre eux recouvrera la liberté… Mais lorsque huit dangereux criminels se retrouvent prisonniers du lieu dit « le plus hanté des Etats-Unis », l’aventure tourne au cauchemar… Quelles terribles épreuves leur réservent les créateurs du loft ? Jusqu’où iront-ils pour prouver qu’ils méritent de vivre ? A vous de juger…

 

6 : Les lecteurs veulent … oublier qu’il y a eu un film ou une série.

Glacé de Bernard Minier.

J’avais beaucoup aimé le roman.

Résumé : Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise. Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

Nous sommes souvent déçus lorsque l’écrit se transforme en scenario puis en film, mais là… la série n’a rien à voir avec le roman. Trop d’invraisemblances, trop de différences. A quoi cela sert de réaliser une série si on ne respecte pas le roman…

7 : Les lecteurs veulent … une couverture différente.

L’auteur n’y est pour rien. C’est l’éditeur qui se charge de cet aspect.  Rien à ajouter aux visuels. Ce serait bien parfois d’être un peu plus original… les couvertures sur fond d’eau de piscine et de mer se comptent par dizaines.

 

     NDLR : Si nous n’aimons pas les couv, nous avons aimé les livres de Chloé Esposito et adoré celui d’Elsa Marpeau

8 : Les lecteurs veulent … moins de clichés.

Patricia Cornwell :  Voile rouge

 

J’aimais beaucoup les premiers romans de Patricia Cornwell. Médecin légiste de formation, elle a beaucoup apporté au polar. Mais alors depuis quelques temps, je suis perdue. Patricia Cornwell passe 400 pages à décrire des arbres et des fleurs (j’exagère un peu mais à peine) et nous balance l’identité du coupable à la dernière page sans aucune possibilité pour le lecteur de savoir pourquoi, comment… aucun indice. J’ai abandonné.

Résumé : Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d’autres assassinats sans relations apparentes : une famille d’Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort. Peu après, Jaime Berger, ancienne procureur de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but ? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d’un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l’empêchait de comprendre.

9 : Les lecteurs veulent … une saga moins longue.

Là je cale…

10 : Les lecteurs veulent … que le prochain tome soit déjà sorti.

Le prochain Pierre Lemaitre…

Le serpent majuscule

À paraître le 12 mai 2021

Mathilde Perrin a 63 ans. Elle est veuve et habite un pavillon à Melun avec son dalmatien et son léger problème de surpoids. Mais surtout Mathilde est tueuse à gages. Ancienne résistante au caractère bien trempé, elle exécute depuis trente ans les contrats que le Commandant lui confie.
L’inspecteur Vassiliev enquête sur les meurtres qu’elle a commis. Parce que, depuis quelque temps, Mathilde cultive une petite disposition à se laisser aller à quelques cruautés gratuites pour enjoliver ses missions. Et elle commence à sérieusement perdre la boule. Elle oublie de se débarrasser de son arme, elle se trompe de cible, elle croit que son voisin a décapité son chien…
C’est savoureux, très drôle et fort méchant. Ça défouraille dans tous les sens avec de grands moments tarantinesques. Car comme l’écrit Pierre Lemaitre : « Le tueur est comme le commerçant, l’état d’urgence fait sa fortune

23 réflexions sur “TAG – Les lecteurs veulent… version Flingueuse #1 Isabelle V

  1. Cornwell, au départ, faisait des polars magnifiques, je les adorais, ça a commencé à partir en couilles quand un personnage important nous l’a joué à Sherlock Holmes (ou à JC, pour les plus croyant) et je l’avais trouvé fort de café… puis c’est parti totalement en carabistouilles après et j’ai laissé tomber, déjà que ça m’énerve le méchant récurent que personne n’arrive à tuer (sauf pour les Dalton, Olrik et tous ceux des bédés).

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s