« Les d’ici – Les 10 si… » CEDRIC BLONDELOT

« Les d’ici – Les 10 si… » CEDRIC BLONDELOT

Par Sylvie K

LES D’ICI…….CEDRIC BLONDELOT

 

Si vous étiez un personnage de Roman/fiction ?

Si j’aurais su , j’aurais devenu Arsène Lupin ou Fantômas. Recherché, jamais trouvé. Ou Étienne Lantier, tiens, parce qu’au fond le travail à la mine n’a jamais disparu et qu’un bon coup de pioche en surface, c’est salutaire.

Si vous n’étiez pas auteur ?

Si j’aurais su, j’aurais devenu médecin de brousse, pour soigner les éléphants et les dauphins.

Si vous étiez un personnage homme ou femme de polar/Roman noir ?

Si j’aurais su, j’aurais devenu plutôt le foie de ce personnage pour son endurance. Sinon, chez Dennis Lehane, j’aime son duo Kenzie- Gennaro. Je prends les deux, leur humanité, leur conflit intérieur et leur humour prêt à fleurir sur la moindre cicatrice, ça me botte.

Si vous aviez écrit le roman d’un autre lequel serait-il ?

Si j’aurais su, j’aurais écrit le Lion de Joseph Kessel. Puis comme j’aurais devenu médecin de brousse, j’aurais pu prescrire du mercurochrome pour soigner une piqûre Maasai.

Si vous pouviez rencontrer un auteur mort ou vivant ?

Si j’aurais su, j’aurais rencontré Prévert à Omonville-La-Rogue ou dans la brousse.

Si on vous proposait d’adapter un de vos livres en film ?

 Si j’aurais su, j’aurais scénarisé Tolbiac Juillet ( ce qui est déjà fait…)

Tolbiac Juillet : La fenêtre de Dieu

À Chicago, une femme meurt dans l’incendie de son appartement.
Deux ans plus tard, le 31 juillet 1979, rue de Tolbiac, en plein Paris, un nouveau-né est abandonné dans un kiosque à journaux. Alors qu’il défèque sur Le Monde et pisse sur L’Humanité, un couple le trouve, l’adopte et le nomme Tolbiac Juillet. Adulte, Tolbiac devient magicien doublé d’un pickpocket de génie. La vie de cet énergumène au cuir tendre aurait pu se dérouler paisiblement, mais voilà qu’il se fait aspirer… par la cuvette des toilettes ! Oui, aspiré.
Quant à savoir quelle brûlante vérité l’attend de l’autre côté…

 

 

 

 

 

Si vous aviez peur ?

Plus que jamais : si j’aurais su, j’aurais pas venu ! Puis comme tout le monde, j’aurais appelé le psy.

Si vous deviez fuir, combattre ou vous adapter ?

Ça me fait penser à l’histoire de ce pied de maïs qui fuit la moissonneuse et qui court se réfugier au cinéma. Conclusion, fuir, c’est finir en pop-corn au fond d’un seau en carton.

Si vous pouviez proposer le « Goncourt » du polar ?

Franchement, on s’en tape, non ? Le polar ou assimilé rencontre déjà un très grand succès public, c’est bien là sa victoire. Il est régulièrement adapté, termine même à Cannes. Et même que dès fois les Cahiers du cinéma lui jettent des étoiles. Alors le Goncourt peu lui en chaut.

Si vous nous présentiez votre dernier livre ou celui en cours d’écriture ?

Tolbiac Juillet Tome 2 : En bord de mère


Tolbiac Juillet Tome 2 : En bord de mère

La Fenêtre de Dieu a livré ses secrets.

Abasourdi, Tolbiac se réfugie dans une quête mystique autour du monde. Mais tôt ou tard il lui faudra rentrer, car la famille s’est agrandie et de nombreuses missions l’attendent.
Parallèlement, Marie-Constance de Morsan, sa mère biologique, poursuit sa fulgurante ascension.

 

 

 

 

 

 

Si j’aurais su, j’aurais parlé de Tolbac Juillet – Tome 3, toujours sans titre. On me murmure qu’il sera question de Prévert chevauchant un Dauphin dans la brousse et guettant au loin la marée. Quel feignasse ce réchauffement climatique.

Tolbiac Juillet Tome 3- Prologue : Masque attaque 

Un étrange musée. Terrifiant et sublime à la fois. Une centaine d’individus masqués se livrent à un cérémonial pour le moins déconcertant…

 

Tolbiac juillet, tome 3 : La tentation de Pandore

Un étrange musée. Sublime et terrifiant à la fois. Une centaine d’individus masqués se livrent à un cérémonial pour le moins troublant. Quand à tolbiac, reparti bredouille de ce « Salut Maman », il s’est éloigné dans un frileux chagrin. Noël l’entraine ensuite du coté de Saint-Malo, ou il retrouve le Vieux Garibot. Mais son séjour lui réserve une cascade d’étrangetés. Tolbiac ne rêvait pourtant que d’un peu de calme pour reconquérir Cathy.

 

 

 

 

 

 

 

 

4 réflexions sur “« Les d’ici – Les 10 si… » CEDRIC BLONDELOT

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s