L’île des chamanes, KIM Jay

Le livre : L’île des chamanes de KIM Jay. Paru le 4 février 2021 aux Éditions Matin Calme. 20,90 € ; (326 pages) ; 15 x 22 cm. Traduit du coréen Ae-Young Choe et Jean Bellemin-Noël .

4ème de couverture :

KIM Seong-hoest un profileur réputé de Séoul chargé d’une enquête sur un cyber-harcèlement. Très vite, les suspects se retournent contre lui, piratent ses comptes et exposent publiquement sa vie.
Pour le sortir de ce piège, son chef lui confie une nouvelle enquête loin de Séoul, sur l’île de Sambo. Dans ce haut lieu du chamanisme, trois femmes ont disparu, probablement victimes d’un serial killer. Kim Seong-ho est accompagné par Yeo Do-yun, conservateur de musée, spécialiste du folklore et des rites chamaniques, notamment du ssitgim-gut de Sambo.
Le ssitgim-gut est littéralement :  » le rituel pour laver les sentiments d’amertume et de rancune éprouvés par le défunt ou la défunte au moment de son trépas « . Mais sur l’île, en ce mois de janvier, dans l’air glacial fouetté par la pluie et les vagues, les victimes ne sont pas encore prêtes au pardon. De mystérieux conciliabules nocturnes ont lieu entre deux silhouettes, des chiots sont tués, une atmosphère de plus en plus lourde s’abat sur les épaules de Kim Song-ho qui commence à ressentir d’étranges maux de têtes à mesure que des souvenirs personnels viennent se mêler à son enquête…

L’auteur : Kim Jay est l’autrice de nombreux romans policiers. Elle anime également une association d’auteurs de Mystery Novels à Séoul. L’Île des chamanes est son premier roman mettant en scène le profileur Kim Song-ho, le deuxième venant de paraître en Corée.

 

 

 

 

 

 

 

Extrait :
« Bak Min-cheol feuillette rapidement ces quelques page, puis se lance dans une diatribe virulente :
–  Ah voilà ! C’est bien ce que je craignais ! Selon vous, on devrait mener une nouvelle enquête sur la base d’un autre suspect parmi les utilisateurs du site Hebdo-pop, en prenant en considération qu’on peut exclure le suspect actuel sous prétexte qu’il n’aurait pas les capacités psychologiques pour concevoir puis réaliser un tel crime ? Et vous affirmez ça malgré mes recommandations répétées ? Puisque c’est comme ça, grand merci ! C’est décidé : on passe le suspect au détecteur de mensonges, il n’y a plus qu’à fixer un rendez-vous.
Kim Seng-ho réagit en haussant le ton.
–  Quelle idée vous a pris, au départ, de solliciter l’aider de la police scientifique ? Puisque a priori vous vous moquez de mon avis, à quoi ça vous a servi ? Vous faites comme si quelqu’un devrait vous servir de répondant ou de couverture alors que vous avez décidé de l’orientation de votre enquête et de la culpabilité de votre suspect. C’est bien ça, hein, je ne me trompe pas ?
Bak Min-cheol balance violemment le rapport par terre e se lance d’un ton furieux dans un réquisitoire.
–  J’aurais dû écouter les autres, là, quand ils me disaient que les analyses d’un profileur fondées sur une argumentation négligeant les indices concrets et les vérifications matérielles ne valent pas mieux que les âneries débitées par un chamane. « Exclure Yi Jun-hi de toute inculpation…gna-gna… Au vu des facteurs psychologiques » et patati ! et patata ! Tout ça sans la moindre preuve formelle ! Est-ce que c’est plus sérieux qu’un boniment de vendeur à la sauvette ça ?
–   L’étude des comportements criminels n’est pas une série aléatoire de déductions arbitraires : elle est étroitement liée à plusieurs sciences, depuis l’analyse comportementale et les statistiques criminelles jusqu’à la confrontation des données de l’identité personnelle avec ce que l’on sait des conduites déviantes. »

Les émotions de lecture de Cécile

L’île des chamanes de KIM Jay

Comment remercier une autrice coréenne, Kim Jay, férue d’histoire pour mon voyage dans l’ile des chamanes, son dernier polar? En l’emmenant au grand Trianon de Marie-Antoinette et au Château de Versailles !

Pourtant dans la première partie du roman, le profileur Kim Seong-ho est loin de la balade historique. Plutôt embarqué dans les méandres des tuyaux du net, de la traque de personnalité, des forums, des tchats, et de la crise violente de rébellion des 14-15 ans* en Corée pour élucider le meurtre d’une jeune fille.

Les conclusions de son rapport peu goûtée par la hiérarchie, il sera envoyé sur Creepy Island, titre original du roman pour aider la police locale dans la résolution de la disparition de trois femmes sur l’île de Sambo.

De la modernité au folklore en passant par les fantômes du passé comme ceux éclairés par la lumière bleutée de leurs écrans, une cérémonie chamanique, ce sont les ingrédients de ce polar bien différent de tous ceux que j’avais lu chez Matin Calme. Déroutée comme le profiteur par les deux affaires, par les perceptions, les réminiscences d’un passé non révolu, tout s’accélère et s’imbrique dans les cent dernières pages !!

Merci aux Éditions Matin Calme et à Kim Jay pour cette riche et intrigante lecture. Et ne vous inquiétez pas ou peut-être que si …le profileur Kim Seong-ho reviendra dans un autre opus !

*D’ailleurs cette crise est un vrai phénomène qui touche les élèves de deuxième année de collège- environ 14 ans- et nommé par les coréens « la maladie des deuxièmes de collège » ( jung-i-byeong).

7 réflexions sur “L’île des chamanes, KIM Jay

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s