Internato, Céline Servat

Aujourd’hui c’est double chronique sur Collectif Polar

Et ce matin Isa nous a donné son Avis sur  Internato

aussi cet après-midi, Sylvie nous offre le sien

Le livre : Internato de Céline Servat. Paru le 28 mai 2020 chez M+ éditions. 14€80. (231 p.) ; 22 x 15 cm

4e de couv :

Internato

Quand son père lui annonce qu’il part étudier en Argentine, Gustave, dix-sept ans, pense partir en voyage linguistique.

En réalité, le jeune lycéen intègre malgré lui l’internat d’une école privée très particulière, gouvernée de main de fer par le colonel Perez, militaire retors dont les enseignements ne semblent connaître ni lois ni limites.

Pour Gustave et ses camarades, totalement coupés du monde extérieur, le cauchemar commence…

L’auteur : Céline Servat vit dans les Pyrénées Haute-Garonnaises où elle travaille comme assistante sociale.
Lectrice de la première heure, elle a toujours aimé écrire, principalement des nouvelles dont plusieurs ont été primées.
Internato est le premier roman d’une trilogie.

 

 

 Extrait : 
Gunther gémit, cherchant une explication. Il remet les lieux maintenant ! Il est dans la salle de travaux pratiques, celle où ils apprennent à disséquer les corps. Mais qui l’a amené là et traîné de la sorte ? Il ne peut pas imaginer que c’est une blague même le plus abruti de ses collègues ne ferait pas une chose pareille! Gunther perd son sang froid ; il crie, appelle à l’aide d’une voix angoissée. Tout à coup il se tait,car il perçoit le bruit de pas qui s’approchent : doit-il être soulagé ou inquiet ? L’a-t-on trouvé , ou est-ce le coupable du forfait qui revient ? Fébrile il tourne les yeux le plus loin que son champ de vision peut lui permettre et scrute la quasi-obscurité.

Chronique d’une Flingueuse, l’Avis de Sylvie K

Internato, Céline Servat

Tout d’abord merci à @Marc Duteil et à M+ Editions pour cette découverte INTERNATO de @Céline SERVAT.

Cette histoire m’a ramenée quelques années en arrière lors de la lecture du roman d’Isabelle Allende D’amour et d’ombre. Les disparitions, assassinats et autres exactions commises par la dictature militaire en Argentine font de cette période de l’histoire un sujet dont Céline s’est inspiré pour en faire un excellent thriller.
Gustave est un jeune homme élevé par un père froid et distant, il n’ont aucune relation hormis je parle tu exécutes. Son père décide de l’envoyer dans un internat en Argentine où lui même avait excellé; une école faite pour devenir l’élite de demain. A son arrivée Gustave partage sa chambre avec Augusto qui deviendra son ami et Francisco un jeune ado mutique.
Gustave est choqué dans la bibliothèque des ouvrages écrit par des dictateurs sont en bonne place pour leurs devoirs, les salles ont des noms de nazis, les travaux pratiques reprennent des techniques de tortures. Mais il fait partie d’un groupe d’adolescents et il y a quelques jeunes fille dont Nada alors refusant dans son for intérieur l’idéologie qu’on lui inculque il essaie de donner le change. Quand Francisco est retrouvé noyé et qu’un autre ado est retrouvé mort Gustave met tout en œuvre pour savoir et comprendre ce qui se passe. Il se servira du Darkweb et trouvera l’appui d’un journaliste un certain Sergio Luis.
En parallèle, on suit l’Ombre celle qui rôde dans l’internat pour se venger et le journal intime de Gabriela, une jeune femme qui s’engage avec les révolutionnaires pour combattre la dictature de son pays.
Le lien entre les personnages fera jour au dénouement de l’histoire.
L’écriture de Céline est simple et percutante on ressent les émotions de Gustave qui va se révéler un homme courageux, celles de Gabriela jeune femme idéaliste qui joue avec le feu entre servir sa cause et côtoyer l’ennemi. Les scènes où l’Ombre tue sont écrites au scalpel.
Bravo et merci Céline pour ce travail de recherche qui met en lumière cette période hélas proche qui donne une histoire dont le rendu et le réalisme fonctionnent formidablement bien pour ce premier roman.
Un roman fort et dense qui éveillera peut être votre curiosité sur la dictature militaire des pays comme l’Argentine ou l’Espagne.
Et c’est le 1er d’une trilogie !….. hâte de vous lire à nouveau Céline Servat !

5 réflexions sur “Internato, Céline Servat

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s