Quatre morts et un papillon de Valérie Allam

Aujourd’hui c’est un jour un peu spécial sur Collectif Polar.

C’est le jour de l’anniversaire de notre Porte Flingue.

Et elle a carte blanche aujourd’hui pour vous parler de deux de ces derniers coups de coeur

Et pour débuter cette journée spéciale Ge nous propose « une double chronique »

Et oui ça commence fort

 


Le livre : Quatre morts et un papillon de Valérie Allam. Paru le 8 novembre 2018 aux Editions du Caïman dans la collection Roman noir. 13€. (222 p.) ; 19 x 12 cm

4e de couv :

Quatre morts et un papillon

Quatre femmes. Elles ne se connaissent pas. Elles ont tout perdu. Chacune à sa manière tentera de sauver ce qui peut l’être sans se douter que leur rencontre scellera leur destin.

Quatre morts et un papillon est un conte moderne et noir, entre rêve et réalité d’une société dont les pièges pourraient se refermer sur chacun d’entre nous.

L’auteur : Née à Paris en 1972, Valérie Allam vit aujourd’hui dans le Sud de la France. Auteur de nouvelles et de littérature jeunesse, Quatre morts et un papillon est son premier roman

Extrait :
« C’était pourtant bien, ce moment-là, où chacun faisait semblant d’y croire. La détonation a tout gâché. Le bruit énorme d’un coup de feu qui a déchiré le coton dans les oreilles de Loubna et vibre, n’en finit plus de résonner. Omar a crié quelque chose qu’elle n’a pas compris.
Ce monde est trop loin d’elle désormais. Et s’éloigne encore. Elle se rappelle l’aiguille qui s’enfonce dans le bleu de sa veine, mais le flash ne vient pas. Juste la douleur terrible et le sang partout. Tellement de sang. Omar s’est retourné, s’est jeté sur elle. Il crie à nouveau, mais c’est comme si aucun son ne sortait de sa bouche. C’est alors seulement que Loulou réalise qu’il y a eu un autre tir et un autre encore. Deux, trois, quatre déflagrations. Elle perd le compte »

Aujourd’hui c’est double chronique chez collectif Polar, Ge et Kris vont vous donner chacune leur tour leur petit avis sur

Quatre morts et un papillon de Valérie Allam

Le petit avis de Kris

Un livre, une histoire d’une extrême originalité, d’une extrême sensibilité même qui m’a touchée plus que je ne l’aurais souhaité. Les mots sont durs à trouver pour tous les sentiments que j’ai éprouvés au cours de ma lecture.
Une écriture sans faille, sans chichis, qui vous va droit au coeur.
J’en suis d’ailleurs encore à me demander comment on peut être aussi inspirée que Valérie pour trouver ces mots, justes, qui vous mettent des papillons au creux de l’estomac et du coeur.
Si, comme moi, vous êtes fan du. »Noir » mais du VRAI Noir, je vous le conseille sans réserve. C’est du lourd, du costaud tout en gardant cette petite lueur, qui vous dit que tout n’est pas perdu.

Le post-it de Ge

Merci Kris de m’avoir fait découvrir ce roman noir

Quatre femmes, a priori éloignées les unes des autres et ne se connaissant pas, se retrouvent alors qu’elles ont tout perdu dans les mêmes lieux où leurs destins se croisent. Un roman entre entraide et trahisons, déterminismes sociaux et mauvais coups du sort.
Voici le pitch d’un remarquable premier roman
J’ai été bluffée
Un roman choral, à quatre voix. Il y a là Magali, Chloé, Johanna et Loubna. Toutes connaissent la violence, celle qu’elles ont subi mais aussi celle qu’elles sont capables d’infligé aux autres ou à elle-même. Quatre femmes que la vie n’a pas épargnées, quatre femmes comme des milliers d’autres.
Des femmes auxquelles on va s’attacher. Car l’écriture de Valérie Allam sonne juste, elle donne le ton, elle est à la fois efficace et sobre. Elle nous dépeint à merveille toute l’humanité que véhicule ses quatre femmes. Quatre âmes errantes qui longtemps vont nous hanter.
Et puis il y a le style, la construction du roman. Ces chapitres courts qui donnent un rythme tout particulier à cette histoire. Cette brièveté qui ajoute au suspense.
Si j’osais, je pourrais dire ici que ce premier roman de Valérie Allam a su me toucher comme seuls les romans de Sandrine Collette savent le faire. Car ici ces Quatre morts et un papillon nous révèle une écriture empreinte d’une grande sensibilité et d’un talent qui ne demande qu’à être confirmé. Enorme coup de coeur.

6 réflexions sur “Quatre morts et un papillon de Valérie Allam

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s