L’enfant aux yeux d’émeraude de Jacques Saussey

Le livre : L’enfant aux yeux d’émeraude de Jacques Saussey. réédité en poche le 8 avril 2015 chez Le Livre de Poche collevtion Policier. 7€90 (399 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv : 

David Courty mène une existence discrète et insipide entre sa femme Mira et sa fille Caroline, une adolescente taciturne. La découverte du cadavre de Mira et la disparition de Caroline dans des circonstances troublantes vont changer le cours de sa vie. Tout accuse David qui, sous une apparence effacée, se révèle dangereux et destructeur. Qui est-il véritablement ? L’enquête s’annonce épineuse pour le capitaine Daniel Magne et le lieutenant Lisa Heslin qui se lancent à sa poursuite. Ils doivent percer le mystère de ce suspect d’autant plus insaisissable qu’il n’y a aucune trace de son existence avant l’âge de six ans.

L’auteur : Jacques Saussey est né en 1961, marié, deux enfants, réside dans l’Yonne, près de Sens. Il a été longtemps cadre technique en métier d’art. 

 

 

 

 

 

 

Extrait : 
– Je n’y comprends rien ! On dirait que ce type est né à six ans ! lâcha Lisa d’une voix irritée en jetant une mince liasse de papiers sur le bureau de Daniel Magne.
Le capitaine leva le nez des documents qu’il était en train d’éplucher et considéra la jeune femme d’un oeil étonné.
– Quoi ?
La jeune femme se cala les mains sur les hanches et arqua légèrement le dos en arrière. Les longues heures passées devant l’écran commençaient à se faire durement sentir.- Je dis que David Courty est un fantôme qui est sorti de terre à l’âge de six ans, à la fin de l’été 1971. Je n’ai pas pu trouver quoi que ce soit sur lui auparavant. Pas de parents, pas de famille, pas d’école. Rien. Le vide total.

 

La Kronik d’Eppy

J’ai rencontré l’auteur au salon SMEP 2016. Accessible, une bonne dose d’humour communicative, le tout m’ayant donné l’envie de découvrir son univers. Suite à nos échanges j’ai donc commencé par son enfant aux yeux d’émeraude.J’ai dévoré ce livre, et j’ai été émue par cet enfant dès le début du roman.On plonge dans l’univers de ce roman en entrant dans la tête et le cœur de David Courty, un homme en dehors de la réalité, mais jusqu’à quel point … grâce à la narration à la 1ere personne choisie par l’auteur. Très vite les interrogations arrivent : où se situe la frontière entre le rêve et la réalité de ces confidences troublantes et angoissantes ? Et cela donne une force supplémentaire au récit. L’ambiguïté qui en découle est judicieusement entretenue tout le long du roman.

Extrait :

« Gaëlle se replie sur sa peur, comme une petite fleur qui se referme sur la nuit. Elle attrape son pouce en pleurant en silence elle aussi… un autre point commun. Un calme s’installe dans l’habitacle. Ma migraine s’endort pour de bon cette fois. Ouf. Maintenant il me reste à déterminer comment je vais me débarrasser d’elle… »

En parallèle du récit de David et de sa cavale, les policiers en charge de l’enquête, le capitaine Magne et le lieutenant Heslin, se demandent qui est ce suspect dont l’existence ne commence qu’à l’âge de 6 ans.Qu’est-ce qui a conduit cet homme à basculer subitement vers l’indicible. Quel est ce monstre qui sommeillait en lui ? Quels mystères dissimulent ces années occultées ? Pourquoi le sont-elles ? Les secrets se dévoilent, la lectrice que je suis en devine certains assez vite, un peu trop peut-être ? C’est que côté polars j’ai une sacrée expérience, et en suppose d’autres qui viendront se confirmer. On est ému par cet enfant aux yeux verts et on a, dès les 1eres pages, de l’empathie pour lui car on ressent sa souffrance et sa détresse. Et une envie de le rassurer pour, qu’enfin, il trouve la paix, nous accompagne au fil des pages. Les pions avancent jusqu’au final, inéluctable, que nous offre l’auteur. Et la paix, enfin, arrive.

Ce récit m’a séduite par l’approche choisie et m’a donné envie de mieux connaitre Jacques Saussey. Je suis certaine que sa plume, déjà prometteuse, s’est encore affutée, et nous réserve d’autres histoires passionnantes.

Eppy Fanny … Qui ose enfin

5 réflexions sur “L’enfant aux yeux d’émeraude de Jacques Saussey

  1. J’ai lu tous les livres de cet auteur. Celui-ci a ma préférence. Je devrais m’y replonger pour savoir pourquoi ? J’ai lu ses livres dans leur ordre de parution. Il me reste Du Poison dans la Tête. Je l’ai commencé et à reprendre, j’en ai eu marre des deux enquêteurs, ceci pour ne pas dévoiler, qui est qui 😉

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s