Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? Saison 2 Episode 3

Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? Saison 2 Episode 3

 

Et si on leur donnait la parole ? S02E03

Par Nick Gardel

 

Bonjour, vous êtes la deuxième femme de cette deuxième saison. Nous avions eu un rendez-vous manqué l’an passé, mais je suis ravi de pouvoir concrétiser celui-ci. Question traditionnelle, pouvez-vous vous présenter ?

non.

Ah… Euh… j’imagine que je dois le faire ? Du coup je ne sais pas… Je me rends compte que je ne connais surtout le patronyme de votre beau-fils… Destrooper. Mais je vais vous appeler madame Cornemuse. Acceptez-vous au moins de me dire quels sont vos traits de caractère les plus remarquables ?

J’suis mal élevée, j’aime pas les gens, j’aime pas les bêtes, mais j’adore le pinard, Annie Cordy et Jean Claude Van Damme.

Ce qui est d’une précision totale. Vous êtes restée longtemps dans la tête de votre créateur ? Comment en êtes-vous arrivés là ?

Cette tarée de Nadine Monfils a essayé de me chasser mais j’suis revenue. Je m’incruste. Suis du genre crampon.

Vous ne semblez pas tendre avec cet écrivain. Quels rapports vous entretenez avec lui ?

Avec elle tu veux dire ? Quoi que…elle vit depuis 20 ans à Montmartre et là-bas on n’est jamais sûr du sexe. Je lui pourris sa life tant que j’peux. Ça m’amuse !

J’suis mal élevée, j’aime pas les gens, j’aime pas les bêtes, mais j’adore le pinard, Annie Cordy et Jean Claude Van Damme.

Vous lui racontez vos aventures ou tout est inventé ?

C’est moi qui dicte bien sûr ! Elle n’a aucune imagination, elle est belge et blonde, c’est tout dire ! C’est pour ça que j’ai choisi de squatter son neurone, pour faire tout ce que j’veux.

Alors entre deux dictées, j’imagine que vous prenez du repos. Parce que vos aventures ne sont pas des villégiatures sans soucis…

Mais j’ai pas de répit mon coco ! J’suis pas du genre canasson, mais cheval de course moi ! J’arrête jamais. J’lui laisse aucun répit à c’te gonzesse. Dès qu’elle a terminé un roman, zou ! J’lui en fais pousser un autre dans la caboche. Toute façon, les meufs quand ça pense trop, ça fait des conneries.

Vous restez en contact régulier alors. Vous échangez souvent ?

On peut pas appeler ça un échange. C’est moi qui cause et elle, elle ne parle qu’à son clébard. Léon…un pervers qui se cache sous ses jupes et n’en fiche pas une . Jamais vu un glandeur pareil !

Je crois qu’on commence à vous cerner. Ou peut-être, qu’on commence à comprendre qu’il ne vaut mieux pas essayer de vous cerner… Un petit mot pour conclure ?

On m’appelle mémé Cornemuse (j’aime bien les écossais parce qu’ils ne portent pas de culotte), j’suis une vieille bique, toujours chaud boulettes, et je m’en porte bien. Je passe mes vacances à la mer dans ma caravane avec un serial killer. Mais j’suis pire que lui !

6 réflexions sur “Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? Saison 2 Episode 3

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s