La somme de nos folies, Shih-Li Kow

Le livre : La somme de nos folies de Shih-Li Kow. Paru en 23 août 2018 aux éditions Zulma. Prix : 21,50 € ; (384 pages); 12,5×19 cm. Roman traduit de l’anglais (Malaisie) par Frédéric Grellier. Poche paru le 5 novembre 2020 aux éditions Zulma. 9,95 € ; (314 pages) ; 18 x 12 cm

 

4ème de couverture :

Cette année-là, entre un déluge et une éclipse solaire, l’impétueuse Beevi hérite d’une grande demeure et adopte Mary Anne, débarquée sans crier gare de son orphelinat. Aidée de l’extravagante Miss Boonsidik, Beevi reconvertit la bâtisse – quatre tourelles, dix toilettes, des bibelots à foison et un jardin extraordinaire – en bed & breakfast pour touristes égarés… Une chronique absolument tendre, libre, drôle et incisive, d’un petit monde quelque part en Malaisie, aujourd’hui.

 

L’auteur :Née dans la communauté chinoise de Kuala Lumpur, Shih-Li Kow écrit en anglais. Jouant admirablement du proche et du lointain, du particulier et de l’universel, du vraisemblable et du fabuleux, du sérieux et du cocasse, sa voix singulière défend sans conteste la diversité et l’ouverture – politique, artistique, ou écologique – dans la Malaisie multiculturelle d’aujourd’hui, à travers des figures qu’elle nous rend inoubliables.

 

 

 

Extrait :
« Tous les habitants furent conviés à une réunion, à l’ombre d’un cerisier près du principal arrêt de bus pour choisir un nouveau nom Vu que nos transports publics relèvent du tiers-monde, entièrement soumis aux caprices de l’appétit, de la soif et de la vessie du chauffeur, les gens arrivèrent au compte-gouttes. Entre l’attente, les discussions et le vote, une bonne partie de la journée y passa. Toute espèce de créativité fut étouffée par la chaleur, et la chaleur, et la vision d’une cité étincelante, moderne, s’estompa bientôt parmi ces gens qui se grattaient le dos et curaient les ongles des pieds en attendant qu’il se passe quelque chose.
La coutume citadine d’adjoindre à un toponyme un terme à la mode comme Sri (Chance), Perdana (Premier), Jaya (Victoire) ou Mount ne s’était pas encore propagée jusqu’aux villages reculés de Perak. Au vote final, il fallut départager Lubok Sayong, « les profondeurs de la Sayon » et Kubang Sayong, « le bourbier de la Sayong ». Le premier l’emporta de douze voix sur le bourbier. `
Par un heureux hasard du calendrier, ce changement fut enteriné jsute avant que Google Maps ne vienne remplacer l’atlas routier du pays. Lubok Sayong put ainsi affirmer son identité singulière et s’assurer une postérité sur la toile au moyen d’un point sur la carte. »

Les émotions de lecture de Cécile

La somme de nos folies, Shih-Li Kow

Je suis partie sur les routes de Malaisie avec La Somme de nos folies de Shih-Li Kow.

Une première pour moi tout à fait réussie. Des personnages haut en couleurs : une propriétaire d’un B&B non loin de Kuala Lumpur, aînée d’une famille aux multiples demi-sœurs et frères et femmes de son père, une ado orpheline, un directeur d’une conserverie galant non officiel de la première, un artiste potier-prof de techno charmeur, un transgenre qui sait apporter la lumière aux jours de chacun. C’est l’histoire d’une adoption, d’une famille qu’on subit comme on choisit. D’un monstre à la Loch Ness qui rode dans le lac. D’un village imaginaire d’un petit coin de Malaisie qui hésite encore entre modernité et tradition.

Un joyeux mélange qui sait se faire grave, mélancolique, drôle avec une pointe parfois d’âmes errantes, de légendes et d’animaux mystiques.

J’ai savouré l’histoire comme la plume de cette écrivaine malaise faite d’humour, de personnages attachants comme décalés et la chronique douce-amère d’une société confrontée aux changements ! Ça pétille et ça grince.

À dévorer !

14 réflexions sur “La somme de nos folies, Shih-Li Kow

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s