Game Auvers, Roland Sadaune

Le livre : Game Auvers le retour du commissaire Chimay de Roland Sadaune. Paru le 28 septembre 2009 aux éditions Val d’Oise. 13€80. (325 p.) ; 21 x 15 cm

4e de couv : 

Le retour du commissaire Chimay

Le commissaire Stanislas Chimay traque le gang Mouse dans le Val-d’Oise quand un coup de fil anonyme lui propose un game. Le jeu consiste en des questions réponses. Il prend d’abord l’appel à la légère mais les gages sanctionnant ses erreurs sont des assassinats et le maître du jeu se révèle être un dangereux psychopathe. Quiz loufoque, profiler nympho, meurtres atroces. En veut-on au flic ou à l’homme ?

Le jeu s’accélère, les gages se multiplient, contraignant Chimay à se marginaliser. Même Carine Kibert, journaliste à L’Informel, ne peut rien pour lui. Lorsque ses vieux démons se réveillent, le policier affronte à découvert son mystérieux persécuteur sur le plateau d’Auvers noyé par une pluie diluvienne.

Chimay sortira-t-il indemne de ce duel fantomatique ?

 

L’auteur : Né à Montmorency de mère polonaise, Roland Sadaune se passionne très tôt de littérature policière. Et sa carrière d’artiste peintre ne l’empêche pas d’écrire romans et nouvelles.  Citons notamment Terminus Finistère, Honfleur de peau et Auvers d’Oz, Val-d’Oise rouge ou encore Pictural suspects et plus récemment Un caddie nommé désir et Gisants-les-Rouen  Avec Game Auvers, cinquième enquête de Stanislas Chimay, Roland Sadaune,  aborde la part d’ombre de son héros. Tous deux semblent apprécier le ludisme noir qui fait rire jaune…

 

Extrait :
– Bonjour mister commissaire, un little game avec moi vous dirait-il ? 
-Ma proposition vous tente, mister cop ? Okay ! Voici le support du jeu, étudiez-le ».

 

 

La Kronik d’Eppy Fanny

Game Auvers : le retour du commissaire Chimay de Roland Sadaune

Dans ce roman j’ai fait la connaissance du « héros » de Roland Sadaune, le commissaire Chimay, dans sa cinquième enquête. Je n’ai pas lu les précédents (encore 4 ou 5 dans ma PAL – Je n’aurai pas assez d’une vie) mais ce n’est pas un frein à la lecture.

Je vous propose de découvrir ce flic solitaire, qui aime un peu trop la bière. Même avec son nom et ses origines Wallonnes ce n’est pas une excuse. Mais c’est un homme qui a tout perdu et doit vivre avec ; ou survivre. Alors il fait ce qu’il peut.

L’histoire : 

Les vêtements d’une jeune fille disparue depuis une vingtaine de jours sont retrouvés sur la berge de l’Oise. L’optimisme n’étouffe pas Chimay lors de cette découverte. Il faut dire que lui, son fonds de commerce c’est d’avantage le pessimisme, surtout depuis le drame familial qui l’a touché. Cette jeune femme disparue le trouble. C’est qu’elle ressemble à sa fille Karine. Sa fille qu’il a perdue. Tout en réfléchissant à cette disparition, il consulte ses messages. Un seul reçu qu’il ne comprend pas :

« Bonjour Mister Commissaire, un little game avec moi vous dirait-il ? »

Certainement un canular !

Mais il reçoit une relance à jouer par courrier, à son domicile, qui est accompagnée d’un plan d’Auvers S/Oise. Un jeu de piste maintenant. C’est que le connard insistait. Chimay n’aimait pas ça. Puis le gang des Mouse avait remis ça. Décidément quel merdier. Dissimulé sous des masques de Mickey, ce gang saucissonne, torture et tue des couples à leur domicile, et repart avec liquidités, CB et bijoux. Et en dehors d’un 4 X 4 bleu, pas un indice.

Le gamer insiste, contacte Chimay par téléphone. Sur sa ligne du commissariat. Gonflé le mec. Le Voilà qui parle d’obligation de jouer, de gages, de règles du jeu à respecter… Cet emmerdeur ne le lâche pas. Le fait cavaler vers une fausse piste. Se joue de lui.

Le corps de Laury, la jeune fille disparue, est retrouvé par la fluviale. Et il semble bien qu’elle soit le 1er gage de Chimay.

Extrait page 81 : « -… A ma question, il ne faut pas narrer vos impressions mais me répondre : un roman de Françoise Sagan. Facile. Méditez le principe de notre jeu, mister cop, en tenant compte du support auversois. Je vous recontacterai dès que possible. Une précision : ce portable était celui de notre chère Laury. Je vais de ce pas le lui rendre en le lançant dans l’Oise. Good night.

Chimay raccrocha. Le ciel de l’entrée lui tomba sur la tête. »

Extrait page 114 : « Il se trouvait face à un fichu dilemme. Traquer l’assassin de la jeune Laury, au grand jour, mais aussi le harceleur de l’OPJ Stan et ce, en toute discrétion. Vu que les deux ne faisaient qu’un seul individu, ça équivalait à conduire une bagnole en accélérant et freinant de concert. Challenge des plus risqués. »

Et le pauvre Chimay a bien du mal à tout gérer. Sa hiérarchie, la juge d’instruction, le player-assassin qui change les règles du jeu sans prévenir, car il veut gagner, peu importent les gages humains dans la balance. Puis la profileuse, une bombe. Il n’en espérait pas tant.

L’Oise va recracher une nouvelle naïade. Un nouveau gage. L’affaire est personnelle et c’est bien l’homme, plus que le flic qui est visé.

Tous les fantômes de Chimay vont ressurgir et c’est dans la douleur que les enquêtes se finiront.

Mon ressenti : L’histoire d’un anti-héros avec le Val d’Oise comme personnage secondaire du roman. Il faut dire que l’auteur y vit.

Son commissaire est attachant. Toujours sur le fil. Toujours à la recherche de l’envie de poursuivre. Mais il est bien compliqué d’oublier cette entrée avec ces 3 paires de chaussons… Ce récit c’est aussi une époque, une ambiance, le tout non dénué d’humour.

Je comprends mieux l’amitié entre Roland et Cicéron. Une belle découverte.

3 réflexions sur “Game Auvers, Roland Sadaune

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s